Rapport >> Internet, nouveau front pour la liberté d'expression selon Amnesty


Amnesty International présente dans son rapport 2007 Internet comme le nouveau front pour la lutte en faveur des droits de l'Homme, de nombreux Etats s'évertuant à en contrôler l'utilisation pour réduire au silence les voix d'opposition. "A l'ère de la technologie, Internet représente la nouvelle frontière dans la lutte pour le droit à la dissidence", souligne Irène Khan, la secrétaire générale d'Amnesty. "Les autorités de certains pays (Arabie saoudite, Belarus, Chine, Egypte, Iran et Tunisie, entre autres) s'assurent la collaboration des plus grandes sociétés informatiques mondiales pour contrôler les chats, supprimer des blogs, brider les moteurs de recherche et bloquer l'accès à des sites", constate-t-elle. "Des gens sont emprisonnés en Chine, en Egypte, en Ouzbékistan, en Syrie et au Vietnam pour avoir publié et partagé des informations en ligne", dénonce-t-elle. En Chine, l'accès à plusieurs centaines de sites internationaux a été bloqué et des milliers de sites chinois ont été fermés, souligne Amnesty, citant en exemple l'intellectuelle tibétaine Woeser, dont le blog a été fermé à plusieurs reprises après qu'elle eut critiqué le rôle de la Chine au Tibet. Des blogueurs ont été arrêtés et condamnés à des peines de prison ou à la flagellation en Iran, où "l'accès à internet est de plus en plus strictement contrôlé", s'indigne aussi l'association. Le Vietnam est particulièrement pointé du doigt. Le Bahreïn, qui a notamment interdit en octobre sept sites, la Birmanie, où le "gouvernement bloquait de nombreux sites", ou encore la Syrie, où l'accès à plusieurs dizaines de sites consacrés à l'information aurait été empêché, sont également cités.
Source AFP.



Internet >> Le département de la Manche lance son encyclopédie en wiki

La Manche a lancé lundi, sur le modèle de Wikipedia, la première encyclopédie en ligne gratuite et écrite par les internautes sur un département, a-t-on appris auprès du Conseil général. "Il s'agit de valoriser le territoire", a expliqué à l'AFP Jean-François Legrand, président du Conseil général, à l'origine de la mise en place du portail wikimanche.fr. "Chaque fois que l'un d'entre nous disparaît, c'est une partie de la mémoire collective qui s'envole. Nous espérons récupérer par le biais de Wikimanche toute cette mémoire afin d'enrichir notre propre culture", a-t-il fait valoir. La Manche est à la pointe en matière de développement des nouvelles technologies, avec notamment une couverture haut-débit de l'ensemble du territoire et la plus vaste zone de couverture wifi (accès internet sans fil) d'Europe. L'association Wikimanche, qui réunit le Conseil général de la Manche, le syndicat mixte Manche numérique et les médias du département, a reçu l'autorisation de la Fondation Wikipedia. Wikipedia est le 6e site le plus visité de la toile avec plus de 6 millions d'articles dans 249 langues, dont 429.502 en français.
Source : AFP.



Publicité >> Tourbillon de rachats dans la publicité en ligne, l'Eldorado du net

A coup de milliards, les grands rivaux d'internet Microsoft et Google, mais aussi les géants de la publicité et des médias, ont surenchéri ces dernières semaines pour racheter la quasi-totalité des sociétés spécialistes de la publicité sur l'internet. Pour s'affirmer sur ce marché prometteur, Microsoft a annoncé le rachat pour 6 milliards de dollars - la plus grosse acquisition de son histoire - de l'un des derniers gros acteurs indépendants de la publicité en ligne, aQuantive. La société aQuantive possède l'agence de publicité interactive Avenue A/Razorfish, la plus réputée des Etats-Unis, ainsi qu'Atlas, une plate-forme de mesure et d'amélioration des campagnes publicitaires en ligne. A ce prix, Microsoft a payé plus de 100 fois le bénéfice annuel d'aQuantive. Ce rachat est le point culminant d'une cascade de fusions dans le secteur au cours des dernières semaines, où les prix - payés en cash - sont allés crescendo, à cause d'une surenchère d'acquéreurs. Beaucoup d'analystes ont vu dans l'annonce de Microsoft une réponse directe, voir urgente, au rachat mi-avril par Google de la société DoubleClick, pour 3,1 milliards, raflée à Microsoft qui était aussi sur les rangs. Fin avril, Yahoo! avait aussi avancé ses pions en rachetant les 80% qui lui manquaient dans Right Media, autre spécialiste de la publicité sur l'internet, pour 680 millions de dollars. Ces derniers jours ont été particulièrement frénétiques. Le géant publicitaire britannique WPP s'est emparé jeudi de la société 24/7 Real Media pour 649 millions de dollars. En début de semaine, le portail internet AOL, filiale de Time Warner, a racheté la société Third Screen Media (publicités sur téléphones portables), après avoir mis la main sur un autre spécialiste, Adtech. En février, Fox Interactive Media, filiale de News Corp, a racheté la société de publicités internet ciblées Strategic Data. Fin décembre, Publicis, a dépensé 1,3 milliard de dollars pour l'agence de publicité en ligne Digitas. Microsoft, qui tire plus de 90% de ses profits de ses logiciels Windows et Office, souligne régulièrement que la publicité en ligne est son nouvel axe prioritaire de développement. Il vient aussi de racheter la société ScreenTonic, spécialisée dans les publicités sur téléphones mobiles.
Souirce : AFP.


Rachat >> Le Figaro rachète le site internet culture Evene



Le groupe Le Figaro a racheté 100% du site internet Evene, qui se présente comme le "premier site culturel français", a-t-il annoncé lundi dans un communiqué. Evene, qui va intégrer le pôle nouveaux médias du groupe, continuera à être géré par ses deux dirigeants fondateurs, Christophe Chenebault et Christelle Heurtault. Le site offre aux internautes des contenus et des services autour du cinéma, de la musique, des livres, du théâtre et des arts : actualité culturelle, agendas, citations... Le montant de l'acquisition n'a pas été précisé.
Source : AFP.

Etats-Unis >> CNN lance "News to me", un programme réalisé avec du contenu vidéo amateur



CNN va proposer son premier programme TV dont le contenu sera "user-generated". Son nom : "News to me". Il prendra place dans l'émission "Headline News". “User-generated content enables us to integrate our audience into the newsgathering process", a déclaré Ken Jautz, executive vice president, de CNN Worldwide. Rappelons que CNN n'en est pas à sa première expérience de "user-generated content" (UGC). La chaîne câblée avait lancée l'année dernière un site participatif : i-report, où chacun peut envoyer sa contribution. Certaines ont d'ailleurs été utilisées à l'antenne. On attend, en France, avec impatience les sites participatifs que devraient bientôt lancer Le Monde et Libération, si l'on en croit la rumeur.
Source. MédiaCafé.


Etats-Unis >> Le Pentagone a-t-il raison de faire taire ses soldats blogueurs ?

Le département de la Défense américain a décidé, hier, d'interdire aux soldats stationnés en Irak d'utiliser les sites d'échange de vidéos, comme YouTube, et les sites de socialisation de type Myspace. Selon le magazine Wired, les militaires auraient également reçu l'ordre de cesser toute publication sur leur blog personnel. La raison invoquée : le Pentagone s'inquiéterait du gaspillage de bande passante et des failles de sécurité induites par l'utilisation de ces services. Personne n'est dupe, et les médias américains expliquent que cette interdiction vise très clairement à limiter les contenus dénigrant l'armée. Mais peut-on considérer cette mesure comme une atteinte à la liberté d'expression ?.
Présidentielle >> Les journaux et sites internet de la PQR ont augmenté leur audience


La diffusion des quotidiens régionaux au lendemain des résultats des premier et second tour de l'élection présidentielle a augmenté en moyenne de 70% et les visites sur leurs sites internet de plus de 200%, a annoncé mercredi le Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR). Ces résultats concernent les titres de presse quotidienne régionale et départementale, soit 65 journaux, précise le SPQR (patronat) dans un communiqué. Le 23 avril, au lendemain du 1er tour du scrutin, l'augmentation moyenne de la vente au numéro s'est élevée à 68% - par rapport à un lundi moyen de 2006 - soit 1,9 millions d'exemplaires supplémentaires. Au lendemain du second tour le 7 mai, la hausse a été plus forte: +71%. Deux millions d'exemplaires supplémentaires ont été vendus. "Il s'agit de chiffres moyens. Dans le détail, certains titres connaissent une explosion beaucoup plus forte de leurs ventes le jour de la publication des résultats", précise le SPQR. L'amplitude varie ainsi de +127% à +36% pour le 1er tour, et de +210% à +35% pour le second.
La fréquentation de leurs sites internet a connu une explosion, avec des "croissances de l'ordre de +200%". Le jour du 1er tour le nombre de visites a atteint 492.717, soit +178% par rapport au dimanche 22 avril 2006. Le lendemain, le trafic a augmenté de +167%, avec 836.388 visites, soit +167% par rapport au lundi 23 avril 2006. Au second tour, le trafic connu une croissance de 145% (425.652 visites) le dimanche 6 mai, et de 126% le lundi (708.365 visites). "On constate une progression extrêmement forte des visites dès le jour de l'élection (à partir de 20H00), et une massification de ce trafic le lendemain", observe le syndicat.
Source AFP.



Internet >> Le quotidien électronique Rue89 .com est lancé

La Rue89 est une nouvelle allée numérique née dimanche 6 mai à 18h. D’anciens journalistes du quotidien Libération ont décidé de changer de décor et de donner un nouveau souffle à ce « journalisme citoyen » que l’on a tant de mal à définir. Sur Rue89.com, c’est simple… des journalistes professionnels, des amateurs et des experts se réunissent pour marier journalisme professionnel et culture participative de l’Internet. Ce site se veut indépendant et totalement dédié à Internet au point d’en être un laboratoire.
Source : leblogmedias



Test >> Le e-paper "Les Echos" disponible en souscription

C’est parti! La souscription pour l’abonnement e-paper des Echos est ouverte. Je teste l’iLiad, la version d’iRex, depuis une semaine. C’est le modèle compatible Wi-Fi à écran large (format 21 x 15,5 cm), sous OS Linux. Le principe du e-paper c’est la technologie de l’encre électronique qui imite le rendu de l’encre sur papier pour un meilleur confort de lecture. Je dois dire que le résultat est assez étonnant. L’aspect mat de l’écran tactile est très reposant et je me suis surpris à plonger dans la lecture sans effort.
Source : écosphère



Etats-Unis
>> CNET rejoint l’alliance News Corp NBCU

L’un des pionniers de l’information en ligne, CNET, a décidé de se joindre à l’initiative de News Corp et de NBC dans la création et la promotion d’un site concurrent de YouTube (NBC, News Corp, AOL, MSN, Yahoo, tous unis contre YouTube). Les différents sites du groupe comme TV.com, GameSpot et CNET.com fourniront des clips vidéo à la plate-forme commune.
Source : YouVox

Etats-Unis >> L'audience des sites de journaux en hausse de 5,3% au 1er trimestre

L'audience des sites de journaux américains a augmenté de 5,3% au 1er trimestre par rapport à un an plus tôt, deux fois plus que l'audience globale d'internet aux Etats-Unis (+2,7%), selon des chiffres publiés lundi par l'Association nationale des journaux américains (NAA). Au 1er trimestre, plus de 59 millions de personnes en moyenne par mois ont regardé des sites de journaux, selon ces chiffres du panel Nielsen/NetRatings, soit 3 millions de plus par mois qu'un an plus tôt. En revanche, la diffusion papier des 745 plus grands journaux a elle baissé de 2,1% entre le 1er octobre et le 30 mars dernier, passant de 45,9 millions d'exemplaires vendus par jour (en semaine) à 44,9 millions par jour, selon la NAA.


Etats-Unis >> Viacom et NBC lancent une nouvelle attaque juridique contre YouTube


Le groupe de télévision NBC et le groupe de médias Viacom ont lancé une nouvelle attaque juridique contre le site d'échanges de vidéos YouTube, pour le forcer à filtrer les contenus piratés envoyés par les internautes. NBC et Viacom ont déposé une plainte soutenant celle déposée en juillet dernier par le journaliste Robert Tur qui a attaqué YouTube pour avoir laissé des internautes poster des extraits d'un de ses reportages de 1992 sur les émeutes de Los Angeles.
Le boom mondial des blogs que l'Europe et particulièrement la France ont contribué à accélérer s'est accompagné de l'émergence du « journalisme citoyen » ; un vocable parfois galvaudé derrière lequel se trouve tout simplement l'envie de citoyens de participer, à côté des journalistes, à la vie de la cité et à l'élaboration de l'information. Cela a pu prendre l'aspect de sites web devenus, au fil du temps, de moins en moins amateurs et de plus en plus professionnels, comme le célèbre site sud-coréen Oh My News. Ou encore de collaboration entre rédactions de journaux et internautes comme en Norvège avec VG, ou en France avec Agoravox ou Madepeche.com.
DES ARTICLES ET DES COURS D'ANGLAIS
Mais pour qui veut entrer dans la blogosphère mondiale, mieux vaut avoir quelques rudiments d'anglais. C'est fort de ce constat que vient d'ouvrir en France un site d'un nouveau genre : MyCow.eu. Il s'agit à la fois d'un site professionnel d'actualités et d'un site d'apprentissage de l'anglais. Tous les matins, le site affiche un quotidien rédigé en anglais par des journalistes basés aux quatre coins du monde. En support de chaque article, les internautes trouveront des outils pédagogiques permettant l'écoute du texte (grâce à la technologie Readspeaker), sa traduction (avec Softissimo), la possibilité de suivre des cours de grammaire anglaise et des exercices préparés par l'University College London, celle de poser des questions à des professeurs ou de se rendre dans un espace dédié (MyReading Room) pour échanger avec des professeurs et des étudiants. Mieux, le site envisage prochainement de mettre en œuvre les moyens pour faciliter les échanges ou les stages à l'étranger. De lecteurs passifs, les internautes peuvent devenir plus actifs au sein de la communauté MyCow en rédigeant à leur tour des articles (baptisés Citizen Stories). « Si nos membres peuvent s'informer, échanger, commenter sur MyCow en oubliant qu'ils pratiquent une langue étrangère, alors nous aurons gagné notre pari », conclut Éric Brandt, président fondateur de MyCow.
Présidentielle >> Des anciens de Libération lancent dimanche Rue89.com

Rue89.com, nouveau site d'information créé par des anciens journalistes de Libération, sera lancé dimanche à 18h00, juste avant le résultat du second tour de l'élection présidentielle, a annoncé mercredi l'un de ses fondateurs Pierre Haski. Rue89 souhaite "marier le journalisme professionnel et la culture participative de l'internet", a précisé à l'AFP l'ancien directeur-adjoint de la rédaction de Libération. Le site fonctionnera avec une dizaine de journalistes professionnels dont quatre anciens du quotidien (Pierre Haski, Pascal Riché, Laurent Mauriac et Arnaud Aubron), ainsi qu'avec des contributions d'experts et la "communauté des internautes". Site gratuit, Rue89.com, qui sera en rodage jusqu'en septembre, est destiné à être financé par la publicité. Une levée de fonds auprès d'investisseurs est prévue "à l'automne", a indiqué M. Haski.
Source : AFP.





Journée internationale
>> RSF permet de localiser sur internet "34 prédateurs" de la liberté de la presse



L'organisation Reporters sans Frontières (RSF) publie mercredi la liste des 34 "prédateurs de la liberté de la presse", responsables politiques ou chefs de groupes armés, à l'occasion de la 17e journée internationale de la liberté de la presse. Les "prédateurs" sont "des hommes et des femmes qui s'en prennent directement aux journalistes ou qui ordonnent à leurs subordonnés de le faire", explique RSF. "La plupart sont des responsables politiques de haut niveau, mais ils peuvent également être des chefs de milice, de groupes armés ou encore des cartels de la drogue", ajoute l'organisation. En 2007, le président du Laos Choummaly Sayasoneet celui de l'Azerbaïdjan Ilham Aliev, ont fait leur entrée dans la liste de RSF des plus grands ennemis de la liberté de la presse, de même que les cartels de la drogue mexicains, responsables de l'assassinat de plusieurs journalistes. En revanche, le roi du Népal et le chef des maoïstes népalais en ont été retirés, après la signature d'un cessez-le-feu dans le pays et le retour au calme. Parmi ces "prédateurs", figurent notamment les groupes islamistes armés en Afghanistan, Bangladesh, Irak, Pakistan et dans les Territoires palestiniens, le roi d'Arabie Saoudite Abdallah Ibn Al-Saoud, les présidents chinois et russe Hu Jintao et Vladimir Poutine ou encore le guide suprême de la République d'Iran, Ali Khamenei. La liste et les portraits des prédateurs sont disponibles sur le site internet de l'organisation www.rsf.org. Pour le première fois, RSF propose également de survoler virtuellement les résidences ou domiciles personnels de la plupart des "prédateurs". L'organisation a localisé sur Google Earth les palais présidentiels, lieux de travail ou domiciles personnels de la plupart d'entre eux sur : http://bbs.keyhole.com/ubb/showflat.php/Cat/0/Number/874561/an/0î874561.
Source : AFP.

A noter également que RSF mets en ligne la carte des trous noirs du web téléchargeable ici (format PDF).



Internet >> lefigaro. fr, lexpress. fr et lemonde. fr : trio de tête chez Google News France



Dernière édition du Google News report francophone pour avril 2007 avec un top 10 toujours aussi monolithique. Signalons l’arrivée en fanfare du Journal du Dimanche et du Point, la progression de la radios Suisse Romande et Radio Canada probablement l’effet spectaculaire des élections et la liberté de publication des sondages. Un point concernant le JDD, sauf erreur de ma part il me semble que ses articles les plus visibles sur Google News ne sont pas de simples reprises de dépêches d’agence, chose assez étonnante pour être saluée. Sur ce dernier point on peut juger de la situation en vérifiant les sources de chacun des articles du top du mois (tout support confondu).
Source : Ecosphere



Rendez-vous >> Table ronde à Toulouse "L'information à l'heure d'internet. A-t-on encore besoin de journalistes ?"

L'association des journaliste de Toulouse-Midi-Pyrénées (AJT-MP), en partenariat avec "La mêlée numérique" et l'espace de congrès Diagora-Labège, organise une table ronde jeudi 10 mai à 19 heures sur le thème "L'information à l'heure d'internet. A-t-on encore besoin de journalistes ?" Les participants : Richard Patrosso, un des rédacteur marseillais d'AgoraVox, Christophe Henner, un des deux administrateurs toulousains de Wikipédia France, et moi-même pour présenter Madepeche.com. Claude Paichard, directeur de l'information de Sud Radio, un média de plus en plus interactif, interviendra également. Animation assurée par Jean-François Haït, président de l'AJT-MP.
Les inscriptions se font en ligne : cliquez ici.