Guide numérique : le Noël des écrans plats

C'est le cadeau familial par excellence, celui qui plaira aux enfants comme aux parents et dont l'achat se décidera parfois en famille : un téléviseur à écran plat. Réservé, il y a à peine deux ans, à un public fortuné, les écrans à technologie LCD ou plasma ont vu leur prix fondre comme neige au soleil en même temps que leur part de marché augmentait au détriment des traditionnels téléviseurs cathodiques.

Selon l'institut GfK, ces derniers ne devraient détenir que 33 % des ventes sur 2007. Boostées par le mondial de football, puis par la coupe du monde de rugby, les ventes d'écrans plats devraient réaliser de jolis scores à Noël pour lequel les grandes enseignes multiplient les promotions. Le LCD se taille la part du lion avec 3,8 millions d'unités vendues (86 % du marché des écrans plats) contre 600 000 unités pour le plasma. Et les perspectives sont prometteuses puisque GfK prévoit 8,5 millions de foyers équipés en écran plats en 2007 soit un tiers du total. Quand on sait que les Français possèdent 1,8 téléviseur par foyer, les fabricants se frottent les mains et font tout pour séduire l'acheteur potentiel. Full HD, écrans géants, technologie 100 Hz, Ambilight, intégration d'un disque dur, tuner TNT, nombre de prises HDMI, design, etc.

Entre le jargon technique et le foisonnement de l'offre, difficile de s'y retrouver. Quelques points clés cependant, résumés ci-dessous, sont à étudier de près avant de se lancer pour savourer le jour de Noël son premier film sur écran plat.
Achat : les points à vérifier avant de se décider

LCD ou plasma ?

Tout est fonction de la taille de l'écran. Sous 42'' (107 cm), on trouve en général des LCD ; au-dessus, les plasmas. Mais les écrans LCD gagnent en taille chaque année. Les LCD consomment moins, proposent des écrans 4/3 et 16/9e et sont moins chers. Les plasmas proposent de grandes tailles et des noirs plus profonds, mais sont plus chers. Enfin, il faut un recul égal à 3 fois la diagonale.

HD Ready ou Full HD ?

C'est la question du moment et l'argument marketing de cette fin d'année. HD Ready (prêt pour la haute définition, 78% des ventes) : repérés par le logo ci-contre, ces écrans permettent d'afficher les signaux HD 720p ou 720i (720 lignes de 1024 points progressifs ou entrelacés) et peuvent adapter les signaux supérieurs de la HD1080. Ces écrans ont une résolution souvent égale à 1366x768. Ils sont bien adaptés aux programmes télé actuels.

Le Full HD permet l'affichage de 1080 lignes de 1920 points. Problème : il y a peu de programmes en Full HD sauf si on dispose d'un lecteur de HD DVD ou de Blue Ray. Les chaînes de télé vont progressivement proposer de tels programmes. En attendant, l'affichage des programmes actuels sur ces écrans Full HD peut être paradoxalement moins bon que sur des écrans HD Ready ! En tout état de cause, mieux vaut se rendre compte du résultat de visu en magasin.

La bonne connectique.

Vous étiez sans doutre habitué à labonne vieille prise Péritel. Celle-ci existe toujours mais aux côtés d'une batterie de nouveaux connecteurs. Les écrans plats disposent ainsi d'une ou de plusieurs prises HDMI (High definition multimedia interface). Cette prise, qui véhicule en numérique le son et l'image, succèdera à la Péritel. Attention: la nouvelle norme est la 1.3. On trouve sur certains écrans une prise DVI qui ne véhicule que l'image. On peut également trouver des prises YUV qu'affectionnent les consoles et même une prise VGA pour un ordinateur.

Des technologies propriétaires.

Chaque constructeur déploie ses technologies pour améliorer l'image ou le confort d'utilisation. Affichage à 100Hz, compensation de mouvement ou, chez Philips, le système Ambilight qui crée autour de l'écran un éclairage qui suit les couleurs des programmes.

0 commentaires: