Le cyber-espion de Sarkozy met internet en ébullition

A coté du mini-remaniement du gouvernement Fillon qui a vu l'arrivée de six nouveaux secrétaires d'Etat et la modification des attributions de plusieurs ministres, une autre annonce, plus discrète, met internet en ébullition.

Dans le cadre des ajustements post-électoraux intervenus sur la communication publique du chef de l'Etat - départ de David Martinon, suppression du porte-parolat, etc. - l'Elysée a nommé un jeune normalien HEC de 24 ans conseiller chargé de surveiller le "buzz internet" autour du président et de sa politique ; et cela afin de pouvoir riposter rapidement. De la vidéo de Nicolas Sarkozy échangeant des mots osés avec un marin-pêcheur au désormais célèbre "casse-toi pauvre con" du salon de l'agriculture, les vidéos sur le chef de l'Etat font les délices des sites d'échanges comme YouTube ou Dailymotion. Des délices qui sont au début bien souvent de polémiques qui prennent de l'ampleur.

Nicolas Princen, placé sous la houlette de Franck Louvrier, conseiller presse de Nicolas Sarkozy, sera donc chargé de surveiller ces vidéos mais aussi de traquer les fausses rumeurs et autre prises à partie qui se sont multipliés ces derners mois ; et que d'aucun attribuent au style bling bling du président et à la peopolisation de la classe poitique.

Agé de 24 ans, Nicolas Princen s'est engagé derrière Nicolas Sarkozy au moment de la campagne électorale de 2007. Il faisait notamment partie de NSTV, la web-télévision du candidat ; qui a servi de modèle à PRTV, la web-télévision de la Présidence de la République sur le site internet de l'Elysée.

Le premier buzz internet que Nicolas Princen aura à surveiller le concerne lui-même. A peine son nom connu, le jeune conseiller est devenu la tête de turc d'une partie de la blogosphère. "balance de sarkozy", "taupe de l'Elysée", "chasseur de buzz Sarkozy", "cyber-espion", "Little Brother" (en référenceà big brother), "oeil de Sarkozy", etc. Les qualificatifs ne manquent pas... et les parodies aussi.

Sur Facebook, le site de socialisation vedette où M. Princen dispos d'ailleurs d'une page, deux groupes se sont créés : "Surveille-moi tous, Nicolas Princen !" et "Nicolas Princen est sexy"

Débordées par les précédents buzz, les équipes de Nicolas Sarkozy ont donc réussi à se remettre en selle... en créant elles-même un buzz... CQFD.

Pour aller plus loin

La page Facebook de Nicolas Princen : cliquer ici

Retrouvez les parodiques vidéos ici

0 commentaires: