Google lance son téléphone


Google se lance dans la bataille des téléphones mobiles intelligents - les fameux smartphones - en dévoilant aujourd'hui à New York avec l'opérateur T-Mobile, ce qui est longtemps resté une rumeur : un Googlephone. Le géant de l'internet s'est associé pour l'occasion au constructeur taïwanais HTC à qui l'on doit déjà le Touch Diamond, un smartphone à écran tactile, concurrent de l'iPhone. Car c'est bien au téléphone vedette d'Apple que Google entend s'attaquer avec une philosophie à l'opposé de celle de son concurrent.

Ainsi, là où la plateforme de l'iPhone est fermée, Google a décidé d'ouvrir le code d'Android, le logiciel qui fait fonctionner le Googlephone, en créant une association : Open Handset Alliance. Ce consortium chargé de promouvoir Android regroupe de nombreux constructeurs comme HTC, Motorola, Samsung, LG, etc. Charge à eux de créer des Googlephones en équipant leurs appareils d'Android. Objectif affiché : imposer au forceps Android dans un marché de plus en plus concurrentiel… Entre l'iPhone d'Apple, les mobiles fonctionnant sous Microsoft Windows Mobile, les Blackberry et les appareils - essentiellement Nokia - utilisant Symbian, le marché des smartphone est en plein boom. C'est qu'il constitue pour les constructeurs une vraie poule aux œufs d'or : 117 millions de smartphones ont été écoulés en 2007 et déjà 32,2 millions au second trimestre 2008, soit une hausse de 15,7 %.

Le Googlephone G1est l'un des mobiles les plus aboutis du marché. Il dispose d'un microprocesseur rapide, d'un vrai clavier coulissant d'un écran tactile de 8 cm, des connexions sans fil Bluetooth et Wifi b/g, et d'un GPS. Il est bien sûr compatible avec les réseaux 3G +. Fort de l'expérience de Google sur le web, il dispose d'une panoplie complète de logiciels pour aller sur internet (SMS, MMS, email, messageries instantanées). Il sert bien sûr de baladeur audiovidéo. Enfin, à l'instar d'Apple, le Googlephone (et ses petits frères dans quelques mois) disposera d'une boutique pour télécharger des logiciels. Présenté ce mardi, le Googlephone doit arriver en France chez SFR en avril 2009 à environ 200 € avec abonnement.

Tous fous du tactile

Ils sont tous fous du tactile. Depuis l'arrivée de l'iPhone d'Apple, premier téléphone à pouvoir se piloter exclusivement au doigt, tous les constructeurs proposent, avec plus ou moins de bonheur, des mobiles tout tactiles.

iPhone 3G. Apple garde clairement une longueur d'avance avec un confort d'utilisation et une réactivité exemplaires. Mais son mobile a des défauts : piètre autonomie, appareil photo médiocre, plateforme verrouillée.

Samsung Player Addict. Le dernier né du constructeur sud-coréen fonctionne avec le système d'exploitation de Microsoft, Windows Mobile. Il est moins glamour que l'iPhone, mais c'est un vrai couteau suisse.

HTC Touch. Le fabricant du premier Googlephone s'est distingué avec son Touch Diamond. Concurrent de l'iPhone, il pèche par sa lenteur mais est le premier d'une gamme Touch qui s'allonge.

Sony. Le fabricant japonais proposera sous peu son X1. Sous Windows Mobile, il aura un clavier coulissant et un écran géant.

Nokia. Le numéro un mondial prend son temps et ne devrait sortir un mobile tout tactile qu'en fin d'année.

Blackberry. Le spécialiste de l'email plébiscité par les entreprises sortira son modèle tactile Thunder bientôt.

0 commentaires: