Enfermés dans un gîte du Périgord avec juste Facebook et Twitter


Peut-on s’informer correctement en ne consultant que les deux réseaux sociaux vedettes d’internet Facebook et Twitter ? C’est pour répondre à cette question que cinq journalistes des Radios francophones publiques (RFP) vont s’enfermer du 1er au 5 février dans un gîte du Périgord. Pour cette expérience baptisée « Huis clos sur le net », les cinq jeunes journalistes, dont deux de France-Info et France-Inter, n’auront ni télé, ni radio, ni smartphone ; seulement des ordinateurs vierges de tout contenu. Ils n’auront le droit de se connecter à internet que pour consulter Facebook et Twitter. Tous les sites internet d’informations seront interdits. Les journalistes, qui tiendront des chroniques sur leurs antennes respectives, ne pourront donc compter que sur leurs amis inscrits sur les deux réseaux sociaux. L’expérience sera-t-elle concluante ? Les 5 cobayes pourront-ils s’informer correctement ? En tout cas, du tsunami de 2004 au séisme d’Haïti, en passant par la mort de Michaël Jackson, Twitter et Facebook ont démontré leu réactivité sur certaines informations, devançant parfois les dépêches d’agence.

0 commentaires: