Le Windows Phone au goût toulousain

En lançant hier en France ses premiers téléphones Windows Phone 7, Microsoft entend bien réaliser dans le mobile le succès qu'il a obtenu sur le marché des ordinateurs personnels avec Windows 7. Un vrai pari pour le géant américain des logiciels tant il a pris du retard sur le très lucratif marché des smartphones, dominé par les mobiles Google-Android, Apple iPhone et Blackberry de RIM.
Cinq terminaux Windows Mobile 7 sont d'ores et déjà disponibles chez Orange, SFR et Bouygues Telecom, sans que leur lancement ne se soit fait en grandes pompes, mais avec des tarifs plutôt intéressants (à partir de 29 € avec abonnement). Il est vrai que les appareils, conçus par HTC, Samsung et LG selon un cahier des charges très précis, ont tendance à se ressembler en reprenant des caractéristiques qui sont aujourd'hui devenues la norme (écran tactile, Wifi, Bluetooth, GPS, processeur à 1 GHz, etc.).
La nouveauté se situe surtout à l'intérieur des appareils. Du passé, Microsoft a fait table rase pour repenser et simplifier la navigation. « Avec beaucoup de smartphones, les utilisateurs rencontrent souvent des difficultés à trouver et à utiliser ce dont ils ont besoin », indiquait Steve Ballmer, PDG de Microsoft, lors du lancement mondial le 11 octobre. « Avec Windows Phone 7, nous apportons quelque chose de vraiment différent. » Les vignettes dynamiques de l'écran d'accueil personnalisable, la mise en œuvre d'univers thématiques appelés « hub » (contacts, photos…) constituent des innovations intéressantes. La présence de la suite bureautique Office, d'un magasin d'applications aux conditions plus souples que chez Apple, le lancement prochain d'un abonnement musical Zune Pass pour la musique et d'une section de jeux X-Box Live sont incontestablement de bonnes idées. Suffiront-elles à emporter l'adhésion du public ? L'avenir le dira.
En tout cas les Midi-Pyrénéens pourront voir les mobiles Windows Phone avec une petite pointe de fierté car l'application de messagerie instantanée Windows Live Messenger a été développée à Toulouse par un partenaire de longue date de Microsoft, la société Bewise.

0 commentaires: