#jesuischarlie


"Un journal c'est la conscience d'une nation" disait Camus.
Aucune concession à la liberté d'expression
après l'odieux attentat perpétré contre Charlie Hebdo.

0 commentaires: