Pour 81% des Français, les innovations technologiques ne justifient pas la fréquence de renouvellement


A l'occasion de la keynote d'Apple, BackMarket.fr, 1ère marketplace dédiée aux produits high-tech reconditionnés, s'est interrogée sur la perception qu'ont les Français de cette course à l'innovation. Course qui induit une accélération du renouvellement des équipements avec des répercussions notables sur le plan écologique.

Résultat de l'étude menée par OpinionWay pour le site BackMarket.fr: pour 81% des Français, les innovations technologiques ne justifient pas la fréquence de renouvellement proposée par les constructeurs !
Pourtant, dans les faits, il est souvent difficile de résister à la tentation : ils changent en moyenne de mobile tous les 18 mois... Comment permettre aux consommateurs de concilier désir de consommation et conscience écologique ?

« Les Français ont pris l'habitude de renouveler leur mobile au rythme des innovations proposées par les marques, même si celui-ci est en parfait état de marche et ils sont 69% à avouer conserver leur ancien téléphone, « au cas où »... Rien qu'en France, on estime à 100 millions, le nombre de mobiles qui dormiraient dans des tiroirs, alors qu'ils pourraient avoir une seconde vie! Cet exemple illustre bien que si l'obsolescence programmée des produits a fait vivement réagir, il est une obsolescence plus sournoise et dommageable : celle perçue, qui nous pousse, de nous-mêmes, à renouveler un équipement qui fonctionne encore.
Si les appareils ne sont plus conçus pour durer, il est impératif que chacun s'interroge sur ses propres habitudes de consommation. Puisque l'équation ressources naturelles / mode de vie moderne ne joue pas en notre faveur, il est évident que toutes les initiatives de consommation durable dites alternatives aujourd'hui seront amenées à devenir la norme demain. La création de Back Market s'inscrit dans ce mouvement : convaincre, dès maintenant, de l'urgence économique et environnementale de re-consommer", pour Thibaud, Vianney et Quentin, co-fondateurs de Back Market.



0 commentaires: