Start-ups et entreprises : éloge de la sieste au travail



La startup britannique eve Sleep, designer de l’iconique matelas éponyme, dévoile les résultats de l’enquête conduite par Opinion Way sur les Français et la sieste au travail.

Les résultats sont éloquents : si les actifs se sentent très souvent fatigués pendant la journée, quitte à pratiquer la sieste en catimini, les entrepreneurs et dirigeants d’entreprise sont encore loin de l’intégrer dans leur arsenal RSE !

Mais à gens bien (r)éveillés rien d’impossible ! eve Sleep lance la « FrenchSieste » : une campagne de sensibilisation pour les startups et entreprises françaises, afin de les inviter à proposer et cultiver le principe de « la sieste au travail ».

Des collaborateurs fatigués, moins créatifs et plus stressés :

Selon l’étude, 80% des français ressentent de la fatigue en journée de façon occasionnelle au travail. Un phénomène important puisque seuls 2% déclarent ne jamais percevoir le fameux « coup de barre » ! Pour eux, cette fatigue a une forte influence sur leur niveau de créativité et de résistance au stress. 72% des sondés estiment que cette fatigue a un impact négatif sur leur travail. Point intéressant, la part des sondés estimant que l’impact est nul reste faible (7%) : les salariés sont fatigués, ils n’hésitent pas à le dire et à l’expliquer. (Pour l’étude, mais auprès du boss, c’est une autre affaire).

Jusqu’ici tabou dans nos pays industrialisés, la fatigue au travail (et donc la sieste) est un vrai sujet de société, qui mérite qu’on s’y intéresse tant ses bienfaits sont avérés. A l’ère des classements « Great Place to Work », où les engagements RSE et la culture d’entreprise deviennent indissociables de la performance de l’entreprise, et tandis que le management horizontal, et l’entreprise libérée progressent, eve Sleep prend l’engagement de faire changer les habitudes biaisées par la perception que la majorité des Français ont de la sieste au travail.

La sieste reste la solution numéro 1 :

Pour 49% des actifs, la sieste au travail est le meilleur moyen de remédier à la fatigue journalière, 26% la pratiquent d’ailleurs déjà de temps en temps. Mais ils le font de façon cachée, sans endroit adapté à cet effet. Qu’en pensent les chef d’entreprise et les managers ? La réponse est …. Encore à trouver ! 73% des salariés ignorent l’opinion de leur dirigeant quant à la sieste au travail. Voilà qui justifie cette campagne de sensibilisation auprès des actifs et dirigeants.

« La croissance passe par la performance de nos entreprises. Celle-ci n’est possible que par le bien-être, le talent et les compétences de collaborateurs. Or il est difficile pour quiconque d’être efficace, productif, créatif, visionnaire s’il ne connaît pas le repos, même de quelques minutes salutaires », commente Charles Digby-Smith, Country Manager d’eve Sleep France.

Seuls 12% des dirigeants sont actuellement ouvertement favorables à la sieste au travail, et 15% des actifs y sont réfractaires : la sieste est encore mal vue dans le monde du travail en général dans notre pays. Pourtant, que ce soit aux Etats-Unis avec des pionnières comme Ariana Huffington, ou en Chine, où la sieste sur le lieu de travail est même obligatoire, d’autres cultures l’intègrent. L’Espagne, championne de la siesta, se heurte à une réaction massive des travailleurs alors qu’elle souhaiterait la supprimer.



Eve Sleep milite pour la sieste au travail

La « FrenchSieste », la campagne de eve Sleep, fondée sur cette étude Opinion Way, va se dérouler du 16 Juin au 16 Octobre 2016 sur plusieurs aspects.

0 commentaires: