Comment sécuriser vos comptes professionnels pendant les vacances de Noël



Par Joe Siegrist est vice-président et directeur général de LastPass

Les fêtes de fin d’année peuvent être une période compliquée pour les entreprises dont les salariés voyagent, travaillent à distance, ou encore effectuent leurs achats de cadeaux sur leurs ordinateurs professionnels. Les petites entreprises, notamment, ne se posent pas suffisamment la question de la sécurité de leurs données dans le cas où l’ensemble de leurs collaborateurs devaient travailler à domicile en même temps. Les employés travaillant depuis un café en sirotant une boisson ignorent souvent totalement le risque que cela représente pour leur entreprise. En effet, sur les réseaux Wi-Fi publics, les pirates peuvent épier leurs identifiants et les historiques de leurs navigateurs, voire même obtenir leurs coordonnées bancaires.
Ajoutons à cela la sécurité parfois discutable de leurs ordinateurs personnels, les accès aux comptes depuis des appareils non professionnels et les mauvaises habitudes en matière de mots de passe, et il devient clair que les fêtes risquent de causer du tort aux entreprises.
Bien que cette recherche de productivité soit généralement animée des meilleures intentions, la sécurité est rarement la priorité des salariés. Que peuvent faire les dirigeants d’entreprises pour rester sereins pendant la période des fêtes ? Voici six conseils qui favoriseront la poursuite des activités sans accroc sur le plan de la sécurité des données.

1. Mettre les identifiants à jour
Avant que les employés ne se rendent aux quatre coins du pays pour les vacances, il est important de contrôler la sécurité de l’ensemble des identifiants professionnels. Selon des données collectées par LastPass, 91 % des adultes sont conscients que la réutilisation des mêmes mots de passe sur différents comptes n’est pas une pratique sûre. Malgré cela, 61 % d’entre eux continuent de le faire, alors que cela augmente les risques de piratage et rend l’ensemble de leur entreprise vulnérable. Bien entendu, il est difficile d’imaginer et de se souvenir d’innombrables combinaisons de caractères et de chiffres. La solution la plus simple est donc d’utiliser un gestionnaire de mots de passe pour créer des séquences aléatoires pour chaque compte.

2. Ne pas tomber dans les pièges du phishing
Il n’est pas rare que certains salariés passent davantage de temps sur le Web durant la période des fêtes (que ce soit pour effectuer des achats en ligne, faire des dons à des organismes caritatifs ou télécharger de la musique de Noël). Bien que cela ne représente pas un problème de sécurité en soi, ce peut être le cas pour les entreprises s’ils cliquent sur des liens piégés. Cela pourrait en effet déclencher une attaque malveillante ou le téléchargement d’un logiciel espion sur le terminal utilisé. Les dirigeants d’entreprises doivent s’assurer que leurs employés soient conscients des risques, et envisager la mise en place de lignes directrices et de formations afin de les sensibiliser aux menaces actuelles.

3. Ne pas laisser les médias sociaux devenir le maillon faible
Nous connaissons tous les avantages des médias sociaux grand public pour les entreprises : plus d’engagement et de fidélité client ; une meilleure capacité à en attirer de nouveaux ; et une notoriété de marque plus importante auprès des influenceurs et par rapport à la concurrence. En ce qui concerne les médias sociaux professionnels, les meilleures pratiques en matière de sécurité des mots de passe sont les mêmes que pour des comptes personnels, même si les enjeux sont plus élevés en cas de problème.
La sécurité des données dépend donc de celle des maillons faibles de l’organisation (et il suffit souvent d’un seul employé). La réutilisation des mots de passe est une pratique si répandue qu’il est nécessaire de savoir qui a accès à un compte sur le réseau social d’entreprise et sur quels terminaux. En effet, comme nous l’avons vu avec les fuites subies par LinkedIn et Twitter cette année, ces comptes sont des cibles de choix pour les pirates. Ne pas mettre leurs mots de passe à jour sur de longues périodes revient alors à leur donner carte blanche pour accéder à d’autres comptes utilisant les mêmes identifiants.

4. Renforcer les questions de sécurité
Beaucoup de comptes en ligne invitent les utilisateurs à choisir des questions de sécurité représentant une protection supplémentaire. Cependant, celles-ci laissent clairement à désirer et constituent pour beaucoup le maillon faible de leur système de sécurité en ligne. Si votre entreprise utilise déjà un gestionnaire de mots de passe pour stocker et partager des identifiants de façon sécurisée, profitez de la fonction de génération automatique pour répondre à ces questions, puis enregistrez les réponses dans la section « Notes » de votre compte. Le champ correspondant doit ressembler à cela : « premier animal de compagnie : ackpioughtso ».

5. Encourager les employés à ne pas enregistrer leurs mots de passe sur leurs navigateurs
Bien que cela soit pratique, stocker des mots de passe en local sur un navigateur est dangereux et laisse les identifiants vulnérables en cas de piratage. Ce confort est en effet la raison même pour laquelle cette option est moins sécurisée et fiable. Les gestionnaires de mots de passe, eux, apportent un plus en vous aidant à gérer votre vie en ligne. Les opérations de chiffrement/déchiffrement ayant lieu en local, leurs protocoles de vérification (via un système de preuve à divulgation nulle de connaissance) vous évitent de partager votre mot de passe principal à mauvais escient et d’offrir l’accès à vos données.

6. Enfin, attention au vol d’ordinateurs portables
Les voleurs sont particulièrement actifs à Noël, et sont à la recherche de proies faciles. Pour éviter le pire en cas de perte de votre ordinateur ou autre appareil professionnel, pensez à investir dans une solution de protection contre le vol qui le rendra inutilisable dans le cas où il tomberait entre de mauvaises mains.

0 commentaires: