Toulouse au cœur de l’innovation et des nouvelles technologies



Par Bertrand Servary, Directeur Général de NetExplorer

Championne en innovation, la région Midi-Pyrénées (nouvellement Occitanie) se classe première au rang national et 6ème au rang européen des régions les plus innovantes, avec une dépense intérieure en R&D de 4,8% du PIB (chiffresINSEE).



I.               L’aéronautique et l’IoT Valley, un dynamisme toulousain

Depuis plus de trois décennies à présent, la Ville Rose continue à imposer son leadership dans les secteurs de l’aéronautique et de l’espace. Airbus, Thales, Astrium ainsi que tous leurs partenaires publics et privés se concentrent pour la très large majorité dans le bassin toulousain.

Mais depuis quelques années, Toulouse cherche aussi à devenir le centre européen de référence en matière d’objets connectés. Cette impulsion est notamment possible grâce à la société Sigfox et à l’IoT Valley, la communauté d’entreprises créée en 2011. Depuis sa création, elle a permis la création de plus 300 emplois, et 150 nouveaux postes devraient être créés d’ici la fin de l’année 2016. L’Internet des Objets à Toulouse a un bel avenir devant lui, et permettra d’apporter un rayonnement national, voire international à la Ville Rose grâce à la création, d’ici 2018, du « Campus IoT », l’un des plus grands campus connectés au monde.


II.              La culture du travail collaboratif

Ce ne sont pas moins de 29 établissements d'enseignement supérieur et de recherche dont 4 universités, un Institut National Polytechnique, une douzaine d’écoles d’ingénieurs mais aussi 6 centres de recherche comme le CNRS, le CNES ou l’IRD qui sont regroupés à Toulouse et sa région. Il y a donc une forte concentration de matière grise dans la métropole !

Chercheurs, ingénieurs, start-ups, grands groupes, investisseurs, partenaires publics… forment des milliers d’interlocuteurs qui échangent entre eux au quotidien. Toulouse est donc bonne élève en termes d’innovation, mais est aussi championne en collaboration. Les données sont partagées avec entre une multitude d’acteurs, sur plusieurs centaines de sites distants et tout cela en temps réel. Ainsi start ups, chercheurs et multinationales travaillent conjointement grâce aux nouvelles technologies, pour en créer de nouvelles.

0 commentaires: