Un chatbot toulousain pour passer le cap du RGPD



Le règlement général européen sur la protection des données (RGPD) va entrer en vigueur le 25 mai prochain et constitue parfois pour les PME un vrai casse-tête. Comment les accompagner ? Et pourquoi pas par un chatbot, un assistant virtuel. C'est ce que proposent les Toulousains Inbenta et Altij, respectivement spécialiste des solutions sur-mesure de chatbots et cabinet d’avocats spécialisé en nouvelles technologies.

Dans le cadre de ce partenariat, Altij offre son expertise juridique afin d’alimenter la base de connaissances du chatbot . Inbenta France fournit sa technologie, qui répond automatiquement et instantanément, 24h/24 & 7j/7, aux questions, craintes et doutes formulés par les utilisateurs.

L’assistant conversationnel RGPD est intuitif et intelligent. Il permet des interactions en langage naturel. Les utilisateurs lui parlent comme s’ils conversaient avec un conseiller humain, grâce au Traitement Automatique du Langage (TAL).

"Notre initiative s’adresse à tous les professionnels en lien avec le sujet de la conformité  RGPD, souligne Maître France Charruyer, Associée Fondatrice du cabinet ALTIJ. Nous leur  diffusons un premier niveau d’information sur le RGPD et les guidons pas à pas dans le  traitement des données personnelles qu’ils seront amenés à gérer.  La donnée est une valeur patrimoniale de l’entreprise. Cette valeur va augmenter si les  données sont de qualité, exploitées de manière licite et bien protégées. Le RGPD est une  opportunité pour l’entreprise !"

0 commentaires: