IoT et 5G : l’accord parfait

5G


Christophe Boitiaux
Par Christophe Boitiaux, Directeur marketing de T-Systems France

Pour que les promesses de l'loT puissent se réaliser, un réseau fiable, pérenne et sécurisé est la condition sine qua non à l'exploitation des données à tout moment et en temps réel.

L’IoT, moteur de la transformation digitale

L’Internet des objets (IoT), véritable colonne vertébrale de la société numérique, semble plus que jamais au cœur de la transformation digitale des entreprises. Ces dernières font évoluer leurs offres et proposent de nouveaux produits et services associés à l’expansion rapide du big data et de l’intelligence artificielle (IA). En témoigne le rapport 2019 de la GSMA - association représentant près de 800 opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile à travers le monde - qui prévoit que le nombre de connexions IoT (cellulaires et non-cellulaires) triplera d'ici 2025, pour atteindre le chiffre record de 25 milliards de connexions.
L’IoT étant au cœur de la transformation numérique des industries (industrie 4.0, maintenance prédictive, véhicule autonome, smart cities, agritech, santé augmentée, smart campus, domotique…) cette véritable histoire d’amour digitale a tout d’une relation idyllique. En connectant des appareils, bâtiments, machines, véhicules et biens, du simple électroménager à des villes entières, l’IoT simplifie déjà la vie de millions de personnes et affiche des perspectives florissantes. Tant et si bien, qu’une étude du cabinet IDC chiffre les dépenses mondiales dans ce secteur à 1 200 milliards de dollars d’ici à 2022. Machina Research estime quant à lui que les revenus générés par l’IoT devraient atteindre près de 3 000 milliards de dollars en 2025 au niveau mondial. L’IoT change structurellement les business models des entreprises. Les attentes des clients évoluent, avec une forte demande de personnalisation et d’automatisation.

La 5G, moteur de compétitivité pour les entreprises

C’est pourquoi la 5G, nouvelle génération de communications mobiles, est une technologie de transmission plus à même de répondre aux besoins de chaque application IoT. Les réseaux actuels de 2G, 3G et 4G, ne sont plus à la hauteur, n’atteignant pas les besoins requis. Sachant qu’à l’horizon 2024 – selon les données du fabricant Ericsson, dans son "Mobility report" de 2018 – le marché de la mobilité devrait représenter l'équivalent de 4,5 milliards de connexions en longue portée, dont 4,1 avec la 5G, et 17,8 milliards pour les connexions courte portée, les enjeux à adresser d’ici là sont conséquents.

Les réseaux de capteurs et de "Special machines" tels que Narrow Band IoT ou LTE-M deviennent alors nécessaires car ils intègrent les capteurs directement dans l’IoT. La 5G étant un facteur clé de compétitivité, les entreprises doivent s’y préparer pour rester dans la course à l’innovation. Le fonctionnement des entreprises, quelles que soient leur taille, en sera fortement impacté à travers le manufacturing, la supply chain, les bâtiments intelligents ou encore les smart grids. Cette évolution va transformer en profondeur les organisations et leurs business models.



Les atouts sectoriels de l’IoT

L’Internet des objets génère de réels atouts pour tous les secteurs. Les applications les plus prometteuses en la matière concernent notamment les secteurs des villes et de la mobilité intelligentes mais aussi l’industrie comme l’illustre le partenariat entre le spécialiste de l’éclairage Osram et Deutsche Telekom, qui opère actuellement un réseau de campus afin de connecter sans fil des machines dans un environnement de production. Concrètement, un réseau privé distinct a été construit sur le campus de l'usine, en relais du réseau mobile accessible au public afin d’accélérer les processus automatisés de production et de logistique. Des processus innovants permettant d'assurer la maintenance prédictive des machines, ou les changements nécessaires dans le processus de production avec une grande flexibilité.

Autre application probante, Audi et la ville d’Ingolstadt se sont alliés autour de la 5G pour accélérer le développement de la voiture connectée. La 5G peut en effet jouer ici un rôle clé de facilitateur, en connectant en temps réel des feux de signalisations aux carrefours routiers, qui échangent à leur tour des données anonymes concernant les mouvements des véhicules et des autres usagers de la route via son réseau. A la clé, un trafic plus fluide et un renforcement de la sécurité, mais aussi des bénéfices concrets pour les conducteurs capables d’anticiper plus rapidement les mouvements inopinés. Dans les villes et métropoles, cela participera ainsi à un meilleur partage de l’espace urbain pour l’ensemble des usagers et aussi à un gain de temps notable en leur évitant des pertes de temps inutiles liées à la recherche d’une place de stationnement. À l’avenir, d’autres marchés de niche ou en croissance pourront bénéficier des applications de la 5G ; c’est le cas des usines du futur, du retail, des maisons connectées, du domaine des assistants vocaux ou de la réalité augmentée ou bien de l’agriculture intelligente, pour ne citer que ces illustrations. La connectivité, en s’appuyant sur la 5G, sera un élément clé pour soutenir les nouveaux cas d'utilisation et les besoins des clients en transformation digitale qui émergeront... sous réserve de la démystifier et de démêler au préalable le vrai du faux sur cette technologie !

Des illustrations concrètes du fait que l’IoT et la 5G sont des piliers stratégiques de la digitalisation des entreprises. Grâce à la combinaison de ces technologies, l’économie et la société sont mieux parés pour un futur... toujours plus connecté !

0 commentaires: