Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2006

Chanson française : génération internet

Alors que le Printemps de Bourges, découvreur de talents, fête en ce moment ses trente ans – tumultueux – d’existence, plus que jamais le renouveau de la chanson française est bel et bien là.Grâce à de nouvelles têtes qui sont apparues, la plupart, après l’an 2000 et qui, en quelques mois ont reçu la consécration des professionnels, du grand public et des Victoires de la musique.Trait commun à ces artistes majoritairement trentenaires : tous apportent du sang neuf, de l’air frais dans un domaine, la chanson, la variété – osons écrire le mot –, que d’aucuns disaient moribondes. Le renouveau s’est installé dans tous les registres (rap, pop, folk, rock…) et, fait rare, ne fait pas table rase du passé puisque ces artistes nourrissent leur créativité auprès de leurs glorieux aînés (Laurent Voulzy, Alain Souchon, etc.) au point, ironie du sort, de fournir à ces derniers des chansons aptes à relancer leur carrière. À chacun son site web Mais un autre point commun réunit cette génération: int

Route : jamais sans mon GPS

En ce début de vacances de Pâques pour la zone de l’académie de Toulouse, nul doute que parmi les automobiles qui grossiront la circulation, nombre d’entre elles embarqueront un récepteur GPS.Jadis réservés aux professionnels des secteurs routiers et maritimes, aux particuliers fortunés, aux pilotes privés d’avions ou aux randonneurs passionnés, les récepteurs des signaux satellitaires du système américain GPS (global positioning system) ont connu à Noël 2005 une spectaculaire démocratisation. 7 nouveaux modèles par mois La baisse des coûts de production des puces électroniques et leurs miniaturisations font que le GPS s’invite sur de nouveaux matériels: consoles de jeux, organiseur électronique (PDA), ordinateur portable et, bien sûr, téléphone portable.Sur ce dernier point, les premiers modèles dotés de puces A-GPS, arrivent sur le marché.Et au dernier grand salon de la téléphonie mobile, le 3GSM de Barcelone, SiRF, leader mondial de la fabrication de puce GPS, a prédit que tous les

A chacun son adresse internet

Il y a quelques années, La Poste avait frappé un grand coup en proposant de doter chaque Français d’une adresse électronique gratuite à vie. Aujourd’hui, avec l’avénement du haut débit, l’équipement sans cesse croissant des ménages en ordinateur et l’apparition de nouveaux usages relatif à l’expression (blogs, etc.), s’ouvre l’ère de l’adresse internet personnelle.C’est-à-dire la possibilité d’avoir une adresse électronique personnalisée de type jean@dupont.fr (au lieu de jean.dupont@fournisseur.fr) mais aussi de disposer d’un nom de domaine de type www.dupont.fr qui renvoie, par exemple, vers son site web personnel. Raz-de-marée pour .eu Sur internet, les noms de domaines relèvent d’enjeux politiques – affirmer sa présence notamment linguistique – et économique et la France comme l’Europe accusent un réel retard. La première, forte pourtant d’un taux de pénétration d’internet de 42%, n’accueille que 2% des noms de domaines dans le monde. La faute à un choix politique : celui de rése

"La téléphonie 3G ouvre une nouvelle ère"

Bousculés par les associations de consommateurs, notamment l’UFC-Que Choisir, et par les amendes infligées par le Conseil de la concurrence, les opérateurs de téléphonie mobile ont été réunis sous l’égide du ministre de l’Industrie François Loos, pour réfléchir aux réponses à apporter à leurs abonnés. Après deux réunions, 21 propositions ont ainsi été formulées le 20 mars dernier. SFR, 2e opérateur français, vient de mettre en place plusieurs d’entre elles ce mercredi 12 avril, comme l’a confirmé à La Dépêche du Midi Bertrand Le Marec, directeur régional SFR-Sud ouest. Des gestes pour les consommateurs Parmi les nouvelles mesures mises en place : la liberté du choix de l’abonnement; la portabilité du numéro d’un opérateur à l’autre (réduite de 2 à 1 mois), la possibilité, pour 49 €, d’acheter un téléphone basique pour remplacer celui volé ou perdu ; la baisse du prix des SMS (20 % de SMS en plus dans les forfaits ou 0,03 € de baisse sur le prépayé) ; enfin le prix du déblocage (désim

La haute définition débarque

2006 sera l’année où la télévision haute définition (TVHD) va véritablement prendre son envol. Selon une étude réalisée par Gfk, 1,5 million de téléviseurs à écrans plats (plasma ou LCD) ont été vendus en France l’an dernier, dont 450000 estampillés HD-Ready. Et Gfk prévoit 1 million de TVHD vendues pour 2006 et 1,4 million pour 2007. La demande s’installe donc et c’est toute l’industrie informatique et des loisirs qui s’investit à fond dans la TVHD. Car les nouveaux téléviseurs constitueront le centre névralgique des loisirs numériques. Écrans plasmas,LCD ou encore vidéoprojecteurs seront l’outil central vers lequel convergeront différents flux : télévision, DVD, consoles de jeux,internet. Depuis plusieurs mois,les chaînes de télévision anticipent l’avènement de la TVHD: les téléfilms – en France comme aux États-Unis – sont déjà tournés en HD et plusieurs films (Casino, Ocean’sTwelve, etc.) sont prêts à être diffusés selon le format Mpeg4 via différents canaux (satellite, câble, ADSL)

Apple : saga america

C’est une success story comme l’Amérique les aime. Celle de deux jeunes étudiants passionnés, Steve Wozniak et Steve Job (5) qui ont fondé il y a trente ans Apple . Le 1er avril 1976 les deux étudiants revendent un minibus Volkswagen et une calculatrice. Avec 1300 dollars en poche, ils entament une véritable aventure. Steve Jobs, de retour d’un voyage en Inde, travaille pour le fabriquant de jeux vidéos Atari et s’associe à Steve Wozniak pour fabriquer, dans un garage, l’Apple I. Vendu 666,66$, ce premier ordinateur individuel s’arrache litrallement. Avec l’argent gagné par l’Apple I, les deux hommes conçoivent l’Apple II (1) comme l’ordinateur utilisable par tout le monde. Aucune banque ne voulant financer le projet, c’est une connaissance de Jobs qui apportera les 250000$ nécessaires en 1977. Le succès de l’Apple II, premier ordinateur à affichage couleur, est fulgurant. Apple prend alors son logo : une pomme en hommage à Isaac Newton. En 1979 sort l’Apple II + puis l’Apple III et l’