Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2019

Black-Friday : Avez-vous pensé à protéger votre mobile ?

Par Bastien Bobe, Security Sales Engineer, Europe du Sud chez Lookout. Les bonnes affaires pleuvent sur votre smartphone : e-mails, SMS, réseaux sociaux… Vous êtes tenté toute la journée de faire chauffer votre carte bleue, mais vous résistez avec plus ou moins de succès. Mais aujourd’hui, vous checkez Instagram une fois de plus dans les transports et tombez sur LA nouvelle enceinte Bluetooth de vos rêves. Incroyable, elle est en promotion et en plus votre influenceur favorit à un code promotionnel mais seulement pour quelques heures, et il n’y en aura pas pour tout le monde… Mais méfiance, ce serait dommage de vous faire voler vos coordonnées bancaires sans même recevoir cette fameuse enceinte. Voici quelques conseils pour acheter sur votre mobile en toute sérénité : 1)      Mettez à jour toutes vos applications très régulièrement : Veillez à toujours utiliser les dernières versions de vos applications et assurez-vous de faire la mise à jour sur un réseau sécurisé pour ne pas

Faut-il céder à la folie du Black Friday ?

Le Black Friday, journée de promotions importée des États-Unis il y a quelques années, est entré dans les habitudes commerciales françaises, malgré des critiques croissantes qui l’accusent de pousser à la surconsommation. Des réductions monstres sur les téléviseurs, les ordinateurs ou l’électroménager, des rabais importants sur les vêtements ou les chaussures : le Black Friday (vendredi noir) est censé permettre au consommateur de voir la vie en rose, mais peut-être aussi aux commerçants dont certains ont vu leur chiffre d’affaires fondre avec les manifestations hebdomadaires des Gilets jaunes. Importé des Etats-Unis (il se tient après le jour de Thanksgiving), ce grand rendez-vous commercial en boutique comme sur internet semble plébiscité par les Français. "Les trois quarts des Français (75 %) considèrent que le Black Friday est une bonne chose, contre seulement 24 % qui pensent que c’est une mauvaise chose. Les jeunes (83 %) et les femmes (81 %) sont particulièrement no

Que la fête continue ! Pas de trêve pour les cyber attaquants

Par David GROUT, CTO EMEA, FireEye La saison des fêtes de fin d’année couvre traditionnellement la période allant de la fête du Thanksgiving aux Etats Unis fin novembre à la première semaine de Janvier. Durant ces quelques semaines, le risque potentiel de cyber attaques, ciblant à la fois les inidividus et les entreprises, est largement accru. La raison principale de cette escalade est l’augmentation massive du nombre de transactions de paiement constatée durant cette prériode, à la fois en ligne et dans les magasins physiques. Cette augmentation représente une opportunité pour des acteurs malveillants car une intrusion dans les systèmes utilisés peut être baucoup plus lucrative qu’à d’autres moments de l’année. Durant la saison des fêtes, des acteurs malveillants peuvent également percevoir que certaines organisations seront plus enclines à céder à des extorsions de fonds ou des demandes de rançon afin de minimiser l’impact d’attaques perturbant leur fonctionnement normal.

Les hackeurs ne piratent plus, ils se connectent !

Par Philippe Corneloup, Directeur des ventes régional de Centrify  Si les outils de cybersécurité sont de plus en plus puissants, dopés à l’intelligence artificielle, les hackeurs ne manquent pas d’inventivité pour pirater les systèmes. L’essor grandissant du cloud leur donne l’occasion de se réinventer, face à des entreprises qui ont entrepris une migration massive vers ces nouvelles infrastructures. Désormais, la menace se transforme : les hackeurs ne piratent plus, ils se connectent. Des infrastructures au cloud  La tentation de migrer vers le cloud est forte pour les entreprises : 88 % d’entre elles ont déjà fait le pas, attirées par la flexibilité, les économies de coûts opérationnels et l’évolutivité des offres. Les dépenses mondiales consacrées aux services et infrastructures publiques cloud devraient augmenter de plus de 100 % au cours des cinq prochaines années, passant de 229 milliards de dollars en 2019 à près de 500 milliards en 2023, selon IDC. Plus qu’une tenda

Avec les élus, nous généralisons la 4G

Quelle est la teneur du New Deal Mobile conclu entre l’Etat et les opérateurs pour développer la 4G ? Michel Combot, Directeur général de la Fédération française des Télécoms (FFT)  - Cet accord gagnant-gagnant conclu entre l’Etat et la FFT en janvier 2018 partait du constat qu’il fallait faire plus pour la couverture de la population et des territoires en 4G. Il s’agissait de replacer les citoyens et les entreprises au centre des investissements et du déploiement. Cet accord est simple : généraliser la 4G sur le réseau existant (le faire passer intégralement en 4G d’ici fin 2022) et augmenter le niveau de qualité du réseau. C’était une demande des élus et cela a été notre engagement : augmenter la qualité en déployant de nouveaux pylônes sur l’ensemble du territoire. C’est un engagement qui couvre près de 5 000 pylônes avec un nouveau partenariat avec les collectivités. C’est-à-dire ? Avant le New Deal, pour les fameuses zones blanches, il y avait un co-financement entre l’E

Bagages perdus : le système révolutionnaire de Sigfox

On connaît tous les célèbres présentations que faisait Steve Jobs, l’emblématique patron d’Apple. Mais il n’y a pas qu’Apple qui fait des « keynotes ». Sigfox, la start-up toulousaine qui est devenue grande dans le domaine des objets connectés, a organisé, mercredi à Singapour, un événement, « Sigfox Connect ». Un rendez-vous qui a permis de présenter l’actualité de la société, et pour son PDG, Ludovic Le Moan, de livrer sa vision de l’avenir de Sigfix et des enjeux du marché de l’IoT (internet of things, internet des objets). Le PDG a notamment fait quatre annonces majeures. Première annonce, un partenariat avec Amadeus, premier fournisseur de solutions informatiques pour l’industrie du voyage et du tourisme, qui a nécessité un an der recherche. Les deux sociétés lancent PinPoint. Son objectif est de fournir la solution de suivi la plus complète du marché pour les aéroports et les compagnies aériennes. Chaque année, les aéroports et les compagnies aériennes transportent des milli

5G : c'est parti pour les enchères

On craignait que la France ne prenne beaucoup de retard, mais le top départ pour les opérateurs télécoms de la vente aux enchères des fréquences 5G a bien été donné. L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a publié jeudi soir son cahier des charges. «La bande 3,4-3,8 GHz constitue la bande-cœur de la 5G, dont le déploiement doit permettre d'améliorer la compétitivité des entreprises, de développer l'innovation en France ainsi que de répondre aux attentes des utilisateurs d'accéder à des services mobiles toujours plus performants», a expliqué l'Arcep. «La question centrale réside évidemment autour du prix d'attribution des fréquences. Il y a quelques mois, le gouvernement indiquait chercher le bon équilibre entre modèle finlandais (moins de 100 M€ déboursés pour les licences 5G) et modèle allemand (plus de six milliards d'euros). Ainsi le mécanisme mis en place dans cette procédure combine attribution d'un bloc de

Serrures intelligentes, la clé de la ville de demain

Par Charles Partakelidis, Responsable commercial Rhône-Alpes Ouest - Auvergne - Bourgogne chez SimonsVoss Technologies Selon les Nations Unies, plus de 68% de la population mondiale sera installée dans les villes d'ici 2030. Le phénomène de villes intelligentes, ou communément appelées Smart Cities, prend de plus en plus d'ampleur dans le monde entier. Certaines autorités se sont lancées dans la course de faire de leur ville le modèle de la ville du futur, la plus intelligente et la plus heureuse du monde, en se basant sur les dernières technologies pour s'adapter aux besoins de la population et lui proposer des services plus efficaces. Basée sur les données récoltées par les technologies, la ville du futur a pour objectif d'optimiser tout ce qui traverse son territoire, depuis la circulation des voitures autonomes jusqu'au bon fonctionnement des bâtiments intelligents. Et la mise en place des serrures intelligentes, dans des logements intelligents, s'i

Black Friday : attention aux cyberattaques

A la veille du Black Friday, grand rendez-vous commercial pour faire de bonnes affaires, Proofpoint, société spécialisée dans la cybersécurité et la conformité, a publié ce jeudi une étude indiquant que 60% des 15 plus grands sites de vente en ligne français exposent encore leurs clients à la fraude par emails. "Considéré comme l’équivalent d’un contrôle de passeport dans le monde de la sécurité des emails, le standard DMARC (Domain-based Message Authentication, Reporting & Conformance) est utilisé aujourd’hui comme une arme puissante pour lutter contre le spoofing (usurpation d’identité) et le phishing (hameçonnage). Pourtant seuls 40% des 15 premiers vendeurs en ligne français ont implémenté le niveau de protection le plus strict de DMARC, dont les principes empêchent les emails frauduleux d'atteindre leur cible", observe la société. "En négligeant la mise en œuvre des pratiques d'authentification par emails pourtant standardisées, les sites

16 start-up de la région Occitanie en route pour le CES de Las Vegas

Le Consumer electronic show (CES) de La Vegas est le plus grand rendez-vous du numérique grand public. Chaque année dans la mégalopole américaine se retrouvent les géants du numérique comme les start-up du monde entier. Depuis quelques années, les Français sont des acteurs majeurs de cet événement au point de constituer l'une des plus grande délégation étrangère. Un pavillon Occitanie sous bannière French Tech Pour l'édition 2020, qui se tient 7 au 10 janvier 2020, AD'OCC, l'agence de développement économique de la Région Occitanie, rassemblera 16 entreprises sur l'espace Eureka Park du CES. Sur les cinq dernières années, plus de 150 entreprises ont bénéficié de l'action de la Région via son agence AD'OCC. "Grâce au programme d'accompagnement de l'agence AD'OCC, et l'appui de la Maison de la Région de New York, les startups régionales bénéficient d'atouts indéniables pour convaincre et séduire les grands comptes, percer sur

Un selfie avec la #Joconde : pas si superficiel !

La star du Louvre. Pixabay , FAL Fabrice Raffin , Auteurs fondateurs The Conversation France C’est un long cortège qui se déploie en un piétinement rituel, celui du public venu en masse au Musée du Louvre ce jeudi 14 novembre 2019 pour admirer les œuvres de Leonardo Da Vinci. Les visiteurs doivent patienter bien plus d’une demi-heure avant d’accéder, non pas aux salles d’exposition, mais à un labyrinthe de poteaux à sangles installés là pour guider la foule, la ramasser sur elle-même, la contenir. Le serpentin du public est ici retenu par un ouvreur qui gère le flux continu. Enfin, il nous laisse accéder au Saint des Saints, en fonction du nombre de sortants. Et la procession de reprendre sur le parquet usé et sonore des salles bondées, dans les crissements de pas. C’est à la queue leu leu que le public se presse devant les œuvres. Je compte : un, deux, trois, quatre secondes et au suivant. En 2018, 10 millions de visiteurs se sont rendus au Lou

Le Cloud est une technologie, pas une stratégie

Expertise proposée par Dan Kuenzig, Vice President of Global Strategy chez Kofax Dans presque toutes les grandes conférences IT, une personne investit la scène pour parler de l'accélération du rythme des changements technologiques. Probablement l'orateur principal qui donne plusieurs exemples pour aider l'auditoire à saisir la puissance du changement exponentiel que nous vivons aujourd'hui et que nous continuerons de vivre dans l'avenir. Les évangélistes de l'industrie ne sont pas contre le fait que l'on continue de s'acharner sur ce point très important. Et ils ont raison car certains dirigeants ne semblent toujours pas avoir une vision de l'avenir en temps quasi réel. Toutes les industries seront disruptées et ce qui a fonctionné pour les organisations hier ou aujourd'hui ne fonctionnera pobablement pas dans l'avenir. L'intelligence artificielle, le cloud, l'expérience client fluide, le Big Data, la blockchain, l'IoT, la

Smart cities : EasyPark dévoile son Top 100 mondial

Easy Park, application de smart parking, qui aide les entreprises, les opérateurs et les villes dans l'administration, la planification et la gestion de parkings dans 1200 villes à travers 15 pays, a publié son Smart City Index 2019 , révélant les villes émergentes en matière de développement urbain intelligent. L'étude a analysé 500 villes dans le monde entier avec un total de 24 facteurs , puis elle a procédé au classement des 100 premières sortantes. Après l’indice EasyPark 2017 , l’indice Smart City Index 2019 intègre également l’analyse de stratégies numériques innovantes visant à améliorer les villes et le niveau de vie. A titre d’exemple, l'investissement dans l'infrastructure, les bornes de recharges électriques et la cybersécurité font partis des nouveaux facteurs inclus cette année dans l’indice. Les différents critères pris en compte dans l'index. Lyon première en France, 28e dans le monde "Le Smart City Index 2019 est une analyse éla

Le ghosting, nouveau casse-tête pour les recruteurs

Par Aude Barral, co-fondatrice de CodinGame Le "ghosting" est un concept issu des sites de rencontres qui s’applique désormais au monde du recrutement. Il se manifeste lorsqu'un candidat disparaît du processus de recrutement du jour au lendemain, sans donner de nouvelles, et demeure par la suite injoignable. Le phénomène de « candidat fantôme » devient fréquent sur le marché du travail lorsque la menace du chômage est faible. C’est particulièrement le cas dans le secteur du recrutement tech où, en France, l’offre d’emploi est supérieure à la demande. Data-scientistes et développeurs, qui reçoivent plusieurs propositions de postes par semaine de la part d’employeurs potentiels, sont des profils à risque. Pourquoi les candidats « ghostent » ? Si le ghosting est frustrant et coûteux pour les recruteurs, pour les développeurs, qui considèrent à plus de 80% qu’il est très facile de changer d’emploi, cela fait partie du jeu. Le rapport de force s’inverse dans la r

La censure augmentée est-elle criminogène ?

Fighting Terrorism. marcmoss / photo on flickr , CC BY-NC-ND Yannick Chatelain , Grenoble École de Management (GEM) La lutte contre les contenus haineux et le terrorisme sur Internet, rapide état des lieux En 2017 a été créé le Forum mondial sur Internet pour lutter contre le terrorisme ( GIFCT ). Originellement créé par les sociétés (Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube), cette organisation gère « un programme de partage de connaissances, de collaboration technique et de recherche partagée dédié à la prévention des abus terroristes commis sur les plates-formes numériques par ses membres. » . Présentée comme indépendante, elle est en lien avec plusieurs États, dont la France, mais aussi la Nouvelle-Zélande. Pays où avait eu lieu, en mars 2019 la série d’attaques terroristes de Christchurch . Cette organisation a pour vocation de lutter au côté des États contre – de façon générale les contenus haineux- - et de façon plus pertinentes