Accéder au contenu principal

Articles

Face aux fake news, les techniques de veille peuvent vous aider

Avis d'expert d'Arnaud Marquant, directeur des opérations chez KB Crawl SAS Les fake news n’ont de cesse de se développer : selon un récent sondage, 2/3 des Français y seraient sensibles. Face à ce phénomène, les techniques propres à la veille stratégique peuvent servir de grille d’analyse. Il y a quatre ans, l’immersion de la pandémie de Covid-19 s’est caractérisée par un vaste mouvement de désinformation sur les réseaux sociaux. Loin d’avoir disparu, celui-ci perdure en 2024, comme l’indique notamment l’étude récemment réalisée par Ipsos sur la désinformation qui touche actuellement la campagne électorale européenne. Selon cette dernière, 74 % des personnes interrogées estiment être capables de réaliser un tri entre vraies et fausses informations. Dans le même temps, 2/3 des personnes interrogées (66%) adhèrent à au moins l’une des fake news qui leur ont été présentées… Comment les Françaises et les Français peuvent-ils s’armer face aux phénomènes de désinformation qui frapp
Articles récents

Durabilité et datacenters, peut-on faire mieux ?

Tribune de Par Patrick Dufour chez Stordata   Ne passons pas par 4 chemins et répondons immédiatement à la question que pose le titre de cet article : oui, il est possible de faire bien mieux, en matière de consommation de ressources, d’émission de gaz à effet de serre, de réutilisation des chaleurs dégagées, mais aussi au titre du transport, des méthodes d’extraction des matières premières, de recyclage et plus encore. La notion de durabilité est un concept systémique qui ne peut produire tous ses effets que si toutes les briques qui le composent sont traitées avec une égale attention. Si l’on se penche quelques instants sur le corpus législatif et réglementaire traitant la question sous un angle ou sous un autre, la tâche semble démesurée. Et même si l’on comprend assez vite que nombre de textes en vigueur ont vocation à compléter, préciser ou renforcer les textes précédents, il reste que l’entreprise, en particulier celle dépourvue d’un responsable RSE entièrement dédié à cette miss

81 % des responsables en entreprises pensent que l’IA va révolutionner la gestion des contenus

Analyse de Hyland À l’heure où l’AI Act vient tout juste d’être adopté par le Parlement Européen, l’intégration et l’exploitation de l’intelligence artificielle (et ses technologies dérivées) sont au cœur des débats au sein des entreprises. Hyland , un des principaux fournisseurs internationaux de solutions de contenu intelligentes, annonce les résultats de sa nouvelle étude internationale sur les évolutions de la gestion de contenu en entreprise. Menée par Forrester Consulting, cette étude souligne la place prépondérante de l’automatisation et de l’IA dans l’évolution de la gestion de contenu d’entreprise. Réalisée auprès de plus de 400 décideurs d’entreprise à travers le monde, Hyland partage également son analyse ainsi que des conseils pour permettre aux entreprises d’appréhender au mieux l’IA pour leurs processus de gestion de contenu. Trop d’outils tuent l’outil Pour les entreprises, la gestion de contenu améliore les processus en entreprise. Aujourd’hui, les dirigeants souhaite

Protéger la jeunesse à l'ère numérique : pour une réglementation accrue de l'accès aux réseaux sociaux

Tribune d'Alexandre Lazarègue, avocat spécialisé en droit du numérique  Début mai, une commission d’experts, nommée par le Président de la République et chargée de faire des propositions sur la restriction de l'utilisation des réseaux sociaux par les enfants et les adolescents, rendra son rapport. Ce dernier devrait présenter des stratégies concrètes pour protéger les jeunes utilisateurs, trop souvent captifs des écrans. Un tel dispositif s’inscrirait dans une politique d’éducation plus large visant une jeunesse en proie à un niveau scolaire en déclin selon les classements internationaux. Compte tenu des données scientifiques dont nous disposons aujourd’hui, il apparait en effet crucial de protéger le bien-être de nos enfants par une réponse radicale aux effets néfastes que l'utilisation intensive des écrans peut avoir sur leur santé mentale aussi bien que physique.  Une telle démarche représenterait alors une véritable politique sociale alors que les premières victimes des

PME : comment naviguer dans l’ère de la cybersécurité

Tribune de Christophe Gaultier, Managing Director business line France & Belux chez  OpenText Cybersecurity L'évolution du paysage de la cybersécurité rencontre une intersection entre l'innovation et les vulnérabilités. Nous assistons à un bond significatif dans la sophistication des techniques d'hameçonnage, alimenté par les progrès de l'intelligence artificielle (IA). Simultanément, la vague d'attaques par ransomware-as-a-service (RaaS) de l'année dernière se poursuit, ce qui encourage l'adoption généralisée des SBOM (Software Bill Of Materials) pour faciliter la découverte des vulnérabilités des logiciels. Aujourd’hui, il est essentiel de disposer d'une défense proactive et informée pour naviguer dans la prochaine ère des menaces de cybersécurité. Techniques d'hameçonnage basées sur l'IA Les progrès rapides de la technologie de l'IA rendent les cybers tactiques contre les PME plus sophistiquées et plus efficaces. L'IA est désormai

L’Europe peut-elle faire émerger des champions du numérique ?

  L’Europe dispose aujourd'hui de la réglementation des activités digitales la plus complète au monde. Flickr/Descrier , CC BY-SA Par  Julien Pillot , INSEEC Grande École Règlement général sur la protection des données (RGPD), législation sur les marchés numériques (DMA), règlement européen sur les services numériques (DSA), AI Act sur l’intelligence artificielle (IA)… Ces dernières années, l’Union européenne (UE) s’est dotée d’un arsenal juridique supposé lui conférer les moyens de mieux contrôler les activités des personnes et des organisations dans la sphère numérique. Quelle peut être la portée de tels outils face aux géants américains et chinois du secteur ? Éléments de réponse avec Julien Pillot , enseignant-chercheur en Économie à l’INSEEC Grande École. Peut-on dire que l’UE est en pointe en matière de régulation de l’économie numérique ? Il serait bien présomptueux de penser que les autres grandes puissances sont passives au regard du

Musique et IA : une partition injouable ?

  De quelle façon l’IA peut-elle bouleverser le monde de la création musicale ? Paul JF Fleury. Image générée avec DALL·E 2 et Stable Diffusion. , Fourni par l'auteur Par  Paul J. F. Fleury , Université Rennes 2 L’année 2023 fut marquée par une couverture médiatique considérable autour de l’IA, avec notamment l’arrivée de ChatGPT, Midjourney, et en musique, les deepfakes musicaux, et autres AI covers. . La chanson « Heart on My Sleeve » en est l’exemple le plus retentissant, puisqu’on y entend Drake et The Weeknd, sans qu’aucun des deux ne l’ait enregistré. Leurs voix ont en effet été imitées grâce à l’IA, avec une précision qu’on aurait du mal à différencier des originales. La qualité du morceau, la popularité des deux artistes et la bulle médiatique autour de l’IA l’ont rendu viral très rapidement avant qu’il ne soit retiré des plates-formes de streaming. « Heart on My Sleeve », Ghostwriter (2023). D’aucuns

L’application de Milan presse distinguée

Les Assises du journalisme de Tours récompensent chaque année les meilleures initiatives d’éducation aux médias. Cette année, le jury, présidé par la journaliste Marie Portolano, a décerné, le premier prix à l’éditeur Toulousain Milan Presse pour son application en projet « Mon permis smartphone », distinguée dans la catégorie médias. « Pour un enfant, obtenir son premier smartphone est un événement important. Mais c’est aussi une source d’inquiétude pour les parents. Comprendre les technologies embarquées, protéger son image, maîtriser son temps d’écran ou encore veiller à respecter la vie de la famille : Mon permis smartphone apprend aux enfants à acquérir les bons réflexes avant d’être seuls derrière leur écran », explique l’éditeur. L’application compte plus de 250 questions, sous forme de quiz, réparties en 9 thématiques, qui permettent ensuite de passer le permis en répondant à 40 questions. Pour découvrir le projet : https://bit.ly/milanpermis

Célébrer la Journée mondiale de la sauvegarde des données, un impératif à l'ère du tout numérique

Par Arnaud Marquant, directeur des opérations KB Crawl SAS À l'aube d'une nouvelle ère numérique, la Journée mondiale de la sauvegarde des données, célébrée le 31 mars, nous offre un moment de réflexion critique sur notre rapport aux données. Dans une époque marquée par une digitalisation accrue, la sauvegarde des données se positionne au cœur des débats sur la sécurité, la conformité et la continuité des activités. De bonnes pratiques de sauvegarde essentielles La sauvegarde des données commence par des gestes simples mais cruciaux d'hygiène numérique, préconisés par des institutions telles que l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) en France. Ces mesures de base incluent la réalisation de copies de sauvegarde régulières, la mise à jour des systèmes et des applications, ainsi que la sensibilisation à la cybersécurité. Le renforcement du cadre juridique autour de la gestion des données personnelles, comme le Règlement général sur la pro

Réseaux sociaux : quels usages favorisent le bien-être ?

  Par  Didier Courbet , Aix-Marseille Université (AMU) Les réseaux sociaux ont « un impact sur le développement affectif, sensoriel, cognitif d’un enfant ». Ces paroles sont celles du président Emmanuel Macron qui appelle à mettre en œuvre des recommandations pour « le bon usage des écrans […] parce qu’il en va de l’avenir de nos sociétés et de nos démocraties ». Quel impact psychologique de l’excès de médias numériques ? Mais comment éduquer les enfants si les parents sont eux-mêmes très souvent devant des écrans  ? Cette question est d’autant plus importante que des recherches ont montré que nombres d’usages des écrans, et surtout des réseaux sociaux, sont également liés à des problèmes psychologiques chez les adultes et ce, sans même que les utilisateurs aient conscience de ces liens. Mais il y a une bonne nouvelle : on peut se protéger de ces problèmes et les solutions ne passent pas nécessairement par la diminution du temps d’écran. D’une manière globale, des étud

DSA, DMA, lutte contre la désinformation et les pratiques anticoncurrentielles : les géants du numérique à l’épreuve du cadre réglementaire européen

Par Constantin Pavléas, avocat spécialisé en droit des nouvelles technologies, fondateur et dirigeant du cabinet Constantin Pavléas Avocats En vertu du Digital Services Act (DSA), applicable aux très grandes plateformes depuis août 2023 et à l’ensemble des plateformes en ligne depuis février 2024, l’Union Européenne lance une action visant à lutter contre la désinformation avec, en point de mire, les élections européennes de juin prochain. La notion de désinformation - à distinguer de la mésinformation - s’applique aux informations manifestement fausses ou trompeuses, créées, présentées et diffusées dans un but lucratif ou pour tromper intentionnellement le public. En tant que telles, elles présentent une menace pour les démocraties européennes et mettent en danger la santé, la sécurité et l’environnement des citoyens de l’UE. Parmi les mesures prises par l’UE pour lutter contre la désinformation sur les réseaux, certaines sont de nature incitative, d’autres de nature plus contraignant

Les entreprises ne sont pas prêtes à réussir le déploiement de l’IA générative

Une nouvelle étude commandée par Alteryx , la plateforme d'IA pour l'analyse d'entreprise en France, révèle que les organisations ne sont pas prêtes à tirer parti de l'IA générative en raison de leurs données. Le rapport " Data Stack Evolution : Legacy Challenges and AI Opportunities", qui a interrogé 3 100 leaders mondiaux de l'informatique, a mis en évidence des obstacles qui empêchent le déploiement réussi de l'IA générative, notamment la gestion des piles de données, la stratégie technologique et les cultures d'entreprise. Un manque de confiance envers les piles de données L’étude souligne un décalage important entre la confiance que les responsables informatiques mondiaux accordent à leurs données et la réalité de leurs piles de données. En France, alors que 43% des répondants qualifient la maturité de leurs données comme étant "bonne" ou "avancée" et que 68% ont confiance dans leurs données, un cinquième a tout de même évo

Liquid3, un arbre liquide révolutionnaire pour dépolluer l'air des villes du CO2 et des particules fines

En dépit des reculades du gouvernement sur les Zones à faibles émissions (ZFE) dont l’acceptabilité sociale suscite un vrai casse-tête pour les élus, la pollution de l’air des villes reste toujours une priorité. En France, le coût de la pollution atmosphérique a été évalué de 70 à 100 milliards d’euros par an par une Commission d’enquête sénatoriale et sur la période 2016-2019, Santé publique France a estimé que chaque année près de 40 000 décès seraient attribuables à une exposition des personnes âgées de 30 ans et plus aux particules fines (PM2,5). Mais déployer des espaces verts dans les centres urbains n’est pas toujours aisé. D’où l’idée d’une équipe de chercheurs de l’université de Belgrade de créer un arbre liquide. Baptisé Liquid3, il s’agit d’un photobioréacteur urbain qui utilise la puissance des microalgues pour éliminer efficacement le CO2 et produire de l’oxygène et de la biomasse. Liquid3, qui fonctionne en toute saison, même l’hiver, peut ainsi remplacer un arbre adulte

Nouvelle amende pour Google ou la difficulté de faire respecter les droits d’auteurs par les géants de la tech

Par Constantin Pavléas, avocat spécialisé en droit des nouvelles technologies, fondateur et dirigeant du cabinet Constantin Pavléas Avocats Google a écopé cette semaine d’une amende de 250 millions d’euros, l’Autorité de la concurrence lui reprochant de ne pas avoir respecté ses engagements concernant les droits voisins, qui permettent aux médias de se faire rémunérer lorsque leurs contenus sont réutilisés sur Internet par les géants comme Google.  S’il s’avère déjà très difficile de faire respecter une directive concernant les  plateformes numériques, il devrait être d’autant plus compliqué d’assurer que les auteurs de contenu soient bien rémunérés par les systèmes d’IA dans le cadre du nouveau règlement européen sur l’IA.  La loi du 24 juillet 2019 sur les droits voisins est la transposition de la Directive européenne sur le droit d’auteur et les droits voisins du 17 avril 2019. Elle met en place les conditions d’une négociation équitable entre éditeurs et agences de presse d’une par