Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2006

Le retour du contrôle par QR code pour les JO de Paris 2024 n’est pas anodin

  Par  Yoann Nabat , Université de Bordeaux et Elia Verdon , Université de Bordeaux Vidéosurveillance algorithmique , scanners corporels , et désormais QR codes : les technologies de surveillance ont le vent en poupe pour sécuriser les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Largement utilisé lors de la crise sanitaire , le QR code se présente comme une petite image composée de carrés noirs sur fond blanc qui peut être scannée pour accéder à certaines informations. L’annonce de son retour a été faite par le ministère de l’Intérieur début avril, lors du dévoilement du plan de sécurité prévu pour la cérémonie d’ouverture des JO en juillet 2024. La présentation d’un QR code sera nécessaire pour entrer dans certaines zones pendant toute la durée des Jeux de Paris 2024 : autour des lieux de cérémonie, d’épreuves ou de vie des athlètes et personnels. Le but est de filtrer les entrées dans ces zones particulièrement sensibles au risque d’attentats. Si l’objectif de ce

Il y a 25 ans, la révolution PC

Le 12 août 1981, l’américain IBM proposait le premier Personal computer (PC) ; un ordinateur compact et puissant qui a ouvert la voie à l’informatique d’aujourd’hui... et de demain. Ce samedi 12 août n’évoquera sans doute rien à beaucoup d’entre nous et, pourtant, il s’agit d’une date anniversaire clé dans l’histoire du progrès technologique. Il y a 25 ans, en effet, la firme américaine IBM lançait son premier Personal computer (ordinateur personnel), ouvrant la voie à la révolution micro-informatique dans le monde. Certes, des tentatives pour proposer des micro-ordinateurs avaient déjà eu lieu, aux États-Unis et même en France (lire ci-dessous), mais lorsque Big Blue – un géant du secteur, spécialisé dans les ordinateurs connectés à un serveur central – se lance sur ce nouveau marché avec toute sa puissance de frappe, tout change. La puissance marketing d’IBM pour convaincre les entreprises de s’équiper de ces nouveaux ordinateurs, certes mastocs de nos jours mais autrefois si petits,