Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2008

Quand le téléphone devient porte-monnaie

Pouvoir payer les petits achats de la vie quotidienne, créditer sa carte de fidélité chez son commerçant préféré et prendre les transports en commun grâce à son téléphone portable transformé en porte-monnaie électronique. Telle est la promesse des services mobiles sans contacts basés sur la technologie NFC. Les terminaux mobiles et les lecteurs de puce sont fin prêts; les banques et les opérateurs télécoms aussi et les Français qui ont participé, ces derniers mois, aux diverses expérimentations plébiscitent le procédé. Il reste à mettre en musique les actions des uns et des autres pour que la France investisse un marché qui devrait traiter, à l'horizon 2011, rien moins que 34 milliards de dollars de transactions dans le monde. Pour gérer cette partition très complexe le gouvernement a lancé le 26 mai dernier le Forum des services mobiles sans contact. Depuis le 1er août, celui-ci a désormais un chef d'orchestre en la personne de Jean-Yves Granger. Membre du comité exécutif du

La folie des Netbooks, mini-PC à 200€

Ils seront la coqueluche de la rentrée 2008 et soulageront les parents par leur prix doux. Eux ce sont les mini-PC portables dont la mode a été lancée par le constucteur taïwanais Asus avec son EEE. Ces mini-PC se situent à mi-chemin entre les smartphones - les téléphones portables sophistiqués de type Blackberry ou iPhone - et les ordinateurs portables conventionnels. Ils se distinguent par une taille réduite (format A5), un poids allégé (en général moins de 1kg), une autonomie appréciable (de 2 à 4 heures ou plus) et, surtout, par un prix très agressif de 200 à 400€. Pour parvenir à ces prouesses, les constructeurs remplacent le disque dur par un disque SSD (sans partie mécanique) et le système d'exploitation est souvent une version adaptée de Linux ; même si Windows XP, l'ancien système de Microsoft y retrouve une nouvelle jeunesse. Ces mini-PC disposent d'une panoplie de logiciels pour faire l'essentiel des tâches bureautiques et sont équipés du Wifi qui leur perm

Microsoft invente l'ordinateur sphérique

Les ordinateurs que nous utilisons chaque jours vont-ils perdre leur souris ? Voire. Toujours est-il que les constructeurs multiplient les initiatives pour réinventer les interfaces homme-machine. Alors que HP va sortir en septembre un étonnant PC, le Touchsmart, qui pourra (presque) se piloter entièrement au doigt via un écran tactile, Microsoft poursuit ses recherches pour imaginer l'interface du futur qui nous rapproche peu à peu de ce que parvient à faire Tom Cruise dans le film de science fiction Minority Report. Après avoir imaginé l'an passé Surface, une table basse dont le plateau est composé d'un écran tactile multitouch, la firme de Redmont vient de présenter, à l'occasion de l'édition 2008 de DemoFest, Sphere. Le concept est similaire mais l'on a affaire à une écran... sphérique. Les ingénieurs ont eu du pain sur la planche pour parvenir à projeter de façon uniforme des images sur cette sphere de 60 cm de diamètre. La Sphere, qui dispose de capteu

Les Français téléphonent de plus en plus par internet

Les Français sont de plus en plus nombreux à téléphoner de chez eux grâce à internet (VoIP) via les fameuses box (Freebox, Neufbox, Livebox, Dartybox, etc.). L'Autorité de régulation des communicatinos électroniques et des Postes (Arcep) relève, dans la dernère livraison de son Observatoire des télecomunication que les 30% des abonnements passent par VoIP. "Avec 11,9 millions d’abonnements à la fin du premier trimestre 2008, [la VoIP] représente désormais près de 30% de l’ensemble des abonnements téléphoniques, et s’accroît d’environ un million chaque trimestre. Le nombre d’abonnements téléphoniques sur des accès bas débit (28,1 millions à la fin du trimestre) baisse depuis le début de l’année 2007 au rythme de 700000 par trimestre", note l'Arcep. Les utilisateurs des box internet bénéficiant des appels illimités vers les postes fixes en France et das plusieurs pays étrangers, ils ont tendance à parler davantage. "En moyenne, un service téléphonique sur IP fai

Internet : 3,314 millions d'abonnés chez Free

Iliad, la maison mère du fournisseur d'accès à Internet Free, a dévoilé ce lundi les chiffres du 1er semestre 2008. "Free a confirmé au cours du 1er semestre 2008 le dynamisme de sa croissance organique en recrutant 230.000 nouveaux abonnés ADSL (net de résiliation). La base d’abonnés ADSL a ainsi progressé de 2.904.000 au 31 décembre 2007 à 3.134.000 au 30 juin 2008 (dont 83,4% dégroupés). Avec 93.000 nouveaux abonnés ADSL (net de résiliation), et une part de marché sur les recrutements nets de 25%1 au 2ème trimestre 2008, Free a clairement affirmé son positionnement de premier opérateur alternatif fixe en terme de recrutements nets", s'est félicité le groupe dans un communiqué. Au cours du 2e trimestre 2008, Iliad a proposé plusieurs innovation. La Freebox HD intègre désormais la dernière génération de WiFi (802.11n) depuis avril 2008. Le lancement du service de télévision de rattrapage de Canal+ s'est fait en avant première chez Free en mai. En juin, deux pr

Les Français toujours accros au portable

Les Français sont de plus en plus accros au téléphone portable. Tel est le principal enseignement qui ressort de l'étude annuelle réalisée par l'Idate pour l'Association française des opérateurs mobiles (Afom). Ce document de synthèse s'intéresse à l'équipement des Français, à l'usage qu'ils font de leur mobile et au budget qu'ils lui consacrent. Sur l'équipement, la France se situe pile dans la moyenne des 27 pays européens : 79% des 15 ans et plus possèdent un mobile. Nous devançons l'Allemagne (76%) ou l'Espagne (75%) mais sommes encore loin de la Suède (95%) ou de la Finlande (93%) la patrie de Nokia, n°1 mondial des constructeurs. Fin 2007, il circulait en France 55,4 millions de cartes SIM (+7,1%). 65,6% des clients sont abonnés avec un forfait ; 34,4% préfèrent les cartes prépayés. La voix reste le premier usage du mobile avec 132 minutes (2h12) d'appels par mois. Les Français sont les plus bavards des Européens, devançant les I