Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2014

Rançongiciel, une plongée dans le monde de la cybercriminalité

  Les cybercriminels agissent en bandes très organisées, et surtout très modulables. Dan Asaki, Unsplash , CC BY Par  Jean-Yves Marion , Université de Lorraine Europol vient d’ annoncer le démantèlement d’un groupe de rançongiciels en Ukraine . Dans leur forme la plus basique, ces cyberattaques bloquent les systèmes informatiques et exfiltrent les données de la victime, promettant de les restituer contre rançon. Ainsi, en août 2022, une cyberattaque attribuée au rançongiciel LockBit a paralysé le centre hospitalier sud-francilien en exfiltrant 11 Gigaoctets de données de patients et d’employés. L’hôpital a dû fonctionner en « mode dégradé » pendant plusieurs mois, avec les dossiers médicaux inaccessibles et des appareils de soin inutilisables. En juillet 2023, c’est le port de Nagoya, l’un des plus importants du Japon, qui a été obligé de s’arrêter pendant deux jours à cause d’un rançongiciel. De l’exfiltration des données à leur revente sur des marc

Tribune libre. Internet des Objets : apprendre à gérer les effets collatéraux

Par Emmanuel Mouton, Président de Synox Group , Toulouse - Montpellier Le concept d'Internet des Objets (IoT) connait depuis quelques temps une attention croissante. Beaucoup d'entreprises se disent d'ailleurs dans l'Internet des Objets. Cependant, la notion reste encore assez floue, bien que de plus en plus de réflexions se réfèrent à ce concept dans ses aspects socio-économiques et environnementaux. Une chose est sûre, l'Internet des Objets ouvre de nouvelles voies de développement. Considéré comme la nouvelle révolution technologique après Internet, l'IoT est une réalité porteuse de véritables enjeux. L'arrivée du Wifi, de la téléphonie cellulaire,  la miniaturisation, la baisse des coûts des télécommunications fixes et mobiles, l'arrivée de la fibre et des technologies sans fil de nouvelle génération sont autant d'éléments responsables de l'avènement de l'Internet des Objets. Cependant, si l'IoT ouvre des perspectives d&#

Etude Kaspersky Lab. Et si les mots de passe venaient gâcher les fêtes de Noël des e-commerçants ?

À l’approche des fêtes de Noël, Kaspersky Lab présente les résultats de son étude européenne réalisée par Opinion Way , qui s’intéresse à la perception des internautes sur les mots de passe, et notamment lors de leurs achats en ligne. Cette étude a été réalisée auprès de 1 028 Français et 3 539 Européens au total en novembre 2014. •         52% des Européens et 35% de Français prévoient de faire leurs achats de Noël sur Internet •         63% des Européens  trouvent que les mots de passe sur Internet sont un inconvénient •         53% des Français considèrent les mots de passe de manière négative •         54% des Français doivent réinitialiser leurs mots de passe au moins une fois par mois En cette journée du Black Friday et à un mois de Noël, la course aux cadeaux a déjà bien commencé et va continuer à prendre de l’ampleur dans les jours à venir. Les Français, comme tous les Européens à la recherche du cadeau idéal, seront nombreux à dévaliser les magasins mais aussi à choisi

Les toulousains Unitag et Telequid s'unissent à l'université Jean-Jaurès autour de la reconnaissance d'images

Chacun connaît les QR Code, ces codes carrés composés d'une multitude de points que l'on photographie avec son smartphone pour consulter un site web ou une vidéo. La Dépêche du Midi en publie d'ailleurs dans ses éditions. Imaginons maintenant que l'on fasse la même chose, non plus avec un QR Code, mais avec une photo : tel est projet de reconnaissance d'image autour duquel viennent de se réunir deux start-up toulousaines et un laboratoire de l'université Toulouse II - Jean-Jaurès. La première start-up, Unitag , s'est fait connaître dernièrement pour ses services mobiles et QR Codes. Elle totalise un million d'utilisateurs dans le monde, avec notamment de belles références comme Séphora, Cacharel, la FNAC, BNP, Spotify. 40% des clients sont à l'étranger. Telequid de son côté s'est spécialisée dans la reconnaissance d'image avec une plateforme qui permet aux médias et aux régies publicitaires de synchroniser leurs campagnes mobiles a

Toulouse reçoit le trophée SFR 2014 du Développement Numérique des Territoires

A l’occasion du Salon des Maires et des Collectivités Locales, qui s'achève à Paris ce jeudi 27 novembre, SFR a souhaité mettre à l’honneur des collectivités particulièrement innovantes en matière de numérique et a ainsi remis les « Trophées SFR 2014 du Développement Numérique des Territoires » à 13 collectivités, dont Toulouse. Le trophée a été décerné à Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole par Cyril Luneau, directeur de SFR collectivités et par Guillaume Fauré, directeur des Relations Régionales SFR Sud-Ouest. L'opérateur souligne que SFR et Toulouse Métropole ont une ambition numérique commune autour de partenariats et démarches conjointes, menées de longue date : Cantine Toulouse, Concours Opendata « Défi Numérique », démarche de labellisation FrenchTech. Toulouse Métropole est également une agglomération qui compte pour SFR, puisque l'opérateur y a son siège Sud-Ouest, livre le très haut débit fixe à plus de 130 000 foyers éligi

Tribune libre. Customer Data Platform : vers la personnalisation du marketing en temps réel

Par Jean-Michel Franco, Directeur Marketing Produit, Talend Les big data ont envahi l’espace médiatique depuis quelques années. Si nombre d’articles détaillent les bénéfices qu’elles procurent, tant en termes de connaissance client, d’optimisation de processus ou d’amélioration des capacités de prévision des entreprises, peu s’attardent sur les méthodes qui permettent de les matérialiser. C’est certainement la raison pour laquelle seulement 25% des entreprises déclarent avoir déjà mis en place un marketing personnalisé omnicanal, alors qu’elles sont 80% à souhaiter exploiter davantage les données « temps réel » dans leurs actions marketing. Pourtant, la technologie est désormais mature. Les pionniers que sont Mint dans le secteur bancaire, Amazon dans la distribution ou NetFlix dans les médias, nous l’ont prouvé : il est aujourd’hui possible de mettre en place une plate-forme centralisée de gestion des données clients, capable d’intégrer et de fournir des informations en temps ré

Tribune libre. Le Data Marketing, ou comment maîtriser l’utilisation des données personnelles des consommateurs

Par Edgar Baudin, co-fondateur de Makazi A une époque où les données sont considérées comme la matière première des entreprises du 21ème siècle, leur utilisation à des fins marketing est une question plus que jamais d’actualité. Les marques n’ont jamais possédé autant d’informations sur leurs clients et leurs prospects grâce à la révolution du marketing digital. Ces données proviennent de sources toujours plus variées (objets connectés, smartphones, tablettes…). Mais l’utilisation de ces données personnelles est, outre la nécessité d’un encadrement législatif et juridique précis, un véritable casse-tête… Surtout pour les entreprises françaises ! En effet, si les dirigeants d’entreprise hexagonaux sont bien conscients du potentiel des dispositifs Big Data pour trouver de nouveaux clients, pour innover ou tout simplement pour valoriser leur entreprise, la France reste à la traîne quant à l’implémentation de technologies et aux investissements liés aux Big Data. Selon une étude

Content Square dévoile son baromètre mensuel du e-commerce pour les mobiles

La start-up Content Square , spécialiste de l’optimisation web et mobile, publie son second baromètre mensuel du e-commerce, destiné à comprendre les usages et tendances de la vente en ligne, par supports, secteurs et pays. L'étude porte plus particulièrement sur le mobile et révèle que les Français achètent 2 fois moins que sur tablette, privilégiant l'achat "coup de cœur". Quelques chiffres clés : - Le taux de scroll est 2 fois plus élevé sur mobile - Moins d’un mobinaute sur 100 achète un produit - Les mobinautes effectuent leurs achats 2 fois plus vite sur desktop - Sur mobile, les français achètent 2 fois moins que sur tablette, 4 fois moins que sur desktop et 40 fois moins qu’en boutique.

Les technologies plus importantes que les relations humaines selon une étude Crucial

Cliquez pour voir l'infographie Selon une nouvelle étude menée par les experts en solution de mémoire et de stockage de Crucial.fr et l’institut EasyPanel , les nouvelles technologies envahissent toutes les sphères de notre quotidien, de la vie familiale ou personnelle à la vie professionnelle. Cette intrusion dans la vie des français se fait parfois au détriment des relations humaines. Une relation à la technologie qui soucie les français : Près d’un français  sur trois (34,3%) considère que les technologies prennent du temps sur les moments passés en famille 42,9% des sondés pensent qu’à long terme, les français auront des liens plus forts avec les technologies qu’avec leurs pairs 10% des sondés passent plus de temps avec leurs appareils technologiques qu’avec leur conjoint Près de 21% des sondés se plaignent d’un ordinateur trop lent au travail

Le toulousain Eurécia reçoit le Prix « Révélation 2014 » du Palmarès Deloitte pour la région Sud-Ouest

Les lauréats lors de la remise des prix du Technology Fast 50 à Bordeaux Eurécia , pure player en mode SaaS (Software as a Service), éditeur de logiciels de gestion RH est le lauréat du Prix révélation 2014 du Palmarès Fast 50 Deloitte , pour la région Sud-Ouest. Au travers de ce prix, le jury du Technology Fast 50 récompense les excellentes performances d'Eurécia en termes de croissance et de chiffre d'affaires, ainsi que son pari d'une stratégie 100% Cloud. Depuis sa création, en 2006, Eurécia connaît une croissance sans interruption. Son dernier chiffre d'affaires de 1,291 millions d'euros, contre 840 000€ en 2012, lui offre la garantie que le modèle économique choisi, en SaaS, est plus que prometteur. Le nombre de ses clients dans le monde a également augmenté. Annoncé à 300 en 2013, il est aujourd'hui de plus de 400, avec 40 000 salariés utilisateurs dans 43 pays, soit une progression de 18000 utilisateurs depuis le dernier exercice. Avec de nouvel

Domotique : le toulousain MyFox affiche une croissance de... 2523% et obtient la première place du palmarès Deloitte Fast 50

La société toulousaine Myfox , leader des solutions connectées pour la sécurité et le confort de la maison, obtient le plus fort taux de croissance sur la région Sud-Ouest au classement Deloitte Fast 50 La société attribue son taux de croissance de 2523% à la qualité de ses équipes, sa capacité d'interpréter les nouvelles technologies en bénéfices utilisateur, sa flexibilité et sa rapidité d'exécution. « Nous sommes honorés de ce classement d'autant plus dans cette région du Sud-Ouest, véritable écosystème favorable au numérique et à l'innovation. Cette première place du classement vient conforter notre position de leader de la sécurité connectée et confirmer que Myfox est aujourd'hui la meilleure réponse sur ce marché à très forte croissance», explique le PDG de Myfox, Jean-Marc Prunet. Le palmarès Deloitte vient valider le parcours de la société toulousaine, qui avait déjà obtenu le 2ème prix l'année précédente à ce même classement régional.

Les toulousains de Wiseed lancent une opération de crowfunding sur la privatisation de l'aéroport de Toulouse

Les sart-up toulousaine Wiseed propose une opération de crowdfunding... pour racheter la participation de l’Etat dans l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Le 17 novembre 2014, l’Etat annonce avoir reçu quatre offres de rachat de ses parts et se donne un mois pour prendre sa décision. Le principal critère de choix sera le prix proposé. « Ce serait absurde de ne pas envisager que chaque usager, chaque citoyen, chaque midi pyrénéen, chaque Français, chaque collaborateur ou encore chaque prestataire puisse détenir une part du capital de l’aéroport toulousain! N’oublions pas que la première société anonyme créée au monde en 1372 a été toulousaine pour l’exploitation du moulin du Bazacl.» rappelle Thierry Merquiol, président du conseil de surveillance de Wiseed. « L’histoire doit tout à la fois se répéter et se renouveler : l’aéroport de Toulouse doit rester la propriété de chacun ! » renchérit Nicolas Sérès, directeur général de Wiseed. Wiseed a donc lancé l’opération « Rachetons l’aé

A Montpellier, 1300 personnes attendues pour la 36e édition du Digiworld summit

Montpellier, accueille à partir de ce soir la 36e édition du Digiworld summit, le grand rendez-vous du numérique et des télécoms. Organisé chaque année par l’Idate (Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe), ce colloque réunit, au Corum, des PDG de grands groupes internationaux, des jeunes patrons de start-up, des représentants institutionnels (élus, responsables d’incubateurs, etc.) pour faire le diagnostic du secteur numérique d’aujourd’hui et esquisser les grands enjeux de demain. Quelle mobilité demain ? À l’heure où les Français sont de plus en plus nombreux à profiter de la fibre optique et de la 4G pour accéder chez soi ou en mobilité à internet, le Digiworld summit a pris pour thème principal « Mobility reloaded », la mobilité rechargée. C’est-à-dire que le somment va se pencher sur ce qu’implique la mobilité « sur les usages et les chaînes de valeur pour les télécoms, la télévision, la publicité, l’internet, les jeux vidéo, les villes connectées in

A Toulouse, SFR dévoile sa nouvelle box internet haut débit

A gauche G. Faure directeur des relations régionales.  A droite Joël Thivet Directeur commercial.  Depuis le rachat de SFR par Numéricable, beaucoup attendaient les nouvelles offres que concoctait le nouveau groupe pour la fin de l'année. Le suspense a pris fin ce mercredi avec le dévoilement d'une nouvelle box internet et de nouvelles offres. La Box TV Fibre de SFR reprend les caractéristiques de Labox by Numericable, l'une des box tripleplay les plus évoluée du marché. Cette nouvelle box avec lelogo de SFR intègre une nouvelle interface, fluide et simplifiée avec des fonctionnalités innovantes comme le Restart, le Picture in Picture, l’enregistrement simultané de deux programmes et un contenu TV unique (+ de 30000 titres de VoD). "Elle répond aux usages des clients les plus exigeants qui veulent profiter d’une expérience TV de qualité et en multi-écrans. Ce nouvel équipement comprend dans un seul boîtier, un disque dur de 500 Go, un décodeur TV HD et un

Les réseaux mobiles du futur au Digiworld summit de Montpellier

Une semaine après la désignation des neuf métropoles numériques labellisées « French Tech », l’une d’entre elles, Montpellier, accueille à parti de ce soir la 36e édition du Digiworld summit , le grand rendez-vous du numérique et des télécoms.Organisé chaque année par l’Idate (Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe), ce colloque réunit, au Corum, des PDG de grands groupes internationaux, des jeunes patrons de start-up, des représentants institutionnels (élus, responsables d’incubateurs, etc.) pour faire le diagnostic du secteur numérique d’aujourd’hui et esquisser les grands enjeux de demain. Quelle mobilité demain ? À l’heure où les Français sont de plus en plus nombreux à profiter de la fibre optique et de la 4G pour accéder chez soi ou en mobilité à internet, le Digiworld summit a pris pour thème principal « Mobility reloaded », la mobilité rechargée. C’est-à-dire que le somment va se pencher sur ce qu’implique la mobilité « sur les usages et les chaîn

Tribune libre. Maison et objets connectés : une véritable French touch

Alexandre Chaverot est président d' Avidsen et de Smart Home International Réjouissons nous que la France soit précurseur dans le domaine de la maison et des objets connectés. Oui, il existe un vrai savoir faire, une véritable « patte » française. Il n'y a qu'à voir le nombre de start-up qui existent et évoluent dans ce domaine là : Sigfox pour la partie protocole de communication, Netatmo sur l'objet connecté autour de la régulation thermique, MyFox sur la sécurité et, évidemment, Avidsen sur l'univers de la maison intelligente. Sans parler des grands groupes comme Legrand , Schneider , Somfy qui travaillent aussi sur ces sujets là et qui nous challengent. A moins que ce ne soit nous, les petites « boîtes » qui les challengions. En tant qu'entreprises françaises, nous n'avons donc pas à rougir par rapport à ce qu'il se passe en Asie ou aux États-Unis en matière de produits et de développement. Le « faire savoir » devient plus que nécessai

Numérique : Toulouse reçoit le label French Tech

La secrétarire d'Etat chargée du numérique, Axelle Lemaire, vient de dévoiler le nom des premières villes françaises lauréates du label French Tech. Toulouse, avec le collectif French Tech Toulouse, est ainsi l'une des 9 villes sélectionnées. Sur 15 dossiers instruits, « nous avons décidé d’attribuer le label à neuf candidats : French Tech Aix-Marseille, Bordeaux Métropole numérique, Digital Grenoble, Lille is French Tech, Lyon French Tech, Nantes Tech, Montpellier Métropole numérique, La French Tech Rennes, French Tech Toulouse », a annoncé la ministre au Monde. L’idée générale est de « valoriser les écosystèmes existants afin d’impulser un mouvement local, mais aussi de les fédérer pour créer un réseau national.Ce que nous voulons faire, poursuit-elle, c’est valoriser l’ensemble des écosystèmes, Paris inclus, afin que les investisseurs internationaux voient la France comme une nation innovante, un acteur incontournable du numérique, qui dispose d’un écosystème vibrant et

L'Aquitaine lance son pôle numérique régional

L'Aquitaine vient de se doter d'un pôle numérique régional  : Digital Aquitaine , une nouvelle association dédiée à toute la filière du numérique. Cette association se donne les ambitions d'un pôle de compétitivité : animer la filière ; apporter des services aux entreprises en vue de leur développement ; faire émerger et labelliser des projets collaboratifs. Les objectifs qui lui sont fixés doivent permettre d'hybrider les compétences des clusters thématiques existants (sur la santé, les systèmes embarqués, l'électronique, le numérique…) pour construire les nouveaux usages innovants de demain à travers des projets collaboratifs ou l'animation en open innovation. Et enfin, de rendre visible la filière numérique pour lui permettre d'accéder à de nouveaux marchés et à des financements. La création de ce pôle numérique aquitaine correspond à un élément clé de la stratégie numérique mise en œuvre par le Conseil régional. Après avoir proposé une action d&

Tribune libre. Cyber sécurité et protection des données personnelles : en avant marche !

Par Dominique Loiselet, Directeur Général France Blue Coat Deux jambes qui se doivent d’être coordonnées. Telles sont, d’un côté, la « cyber sécurité », et de l’autre la « protection des données personnelles ». Car si la liste des entreprises victimes de cyberattaques continue de s’allonger – Ebay, Orange et Domino’s Pizza ne sont qu’un échantillon des cibles atteintes en 2014 – il est évident que les moyens de lutte à privilégier doivent être aussi efficaces que respectueux, dans leur mise en œuvre, des règles en matière de protection des informations privées. Délicat équilibre. Les autorités européennes ont déjà fait d’importants progrès en matière de cybercriminalité. Une  directive relative aux attaques contre les systèmes d’information a ainsi été adoptée en 2013, alors que des textes sur la protection du secret d’affaire, ainsi que sur l’identification électronique et les services de confiance pour les transactions électroniques ont été proposés au Parlement européen.

Derrière le survol des centrales nucléaires, le boom des drones

Un drone de Delair Tech pour surveiller un pipeline Les survols mystérieux par des drones ces dernières semaines de plusieurs centrales nucléaires françaises posent des questions de sécurité. "Nous n'avons aucune piste pour l'instant", a déclaré dimanche 2 novembre la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, tandis que Greenpeace France  - qui a démenti être à l'origine de ces actions - estime que "le ministère de l'Intérieur doit maintenant sortir du silence et arrêter de minimiser le risque en répétant que ces survols ne posent aucun problème." Ce fait-divers permet en tout cas de poser sur la place publique la question des drones civils, auxquels  Paul Guermonprez , ingénieur chez Intel, a consacré un ouvrage très documenté "Les drones débarquent" aux éditions FYP . Quels sont les types de drones et comment fonctionnent-ils ? Qui peut les utiliser ? Sommes-nous à l’aube d’une troisième révolution ? Quelles industries pourraie