Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2019

Réconcilier profs de fac et Britney Spears. Ou l’impact de l’IA sur l’enseignement

L’IA changera les programmes et la façon dont les profs interagissent avec les étudiants. Shutterstock Par  Andreas Kaplan , ESCP Europe Le MIT a récemment annoncé qu’il consacrera 1 milliard de dollars à l’étude de l’intelligence artificielle. La plupart des établissements d’enseignement supérieur à travers le monde ne peuvent s’aligner sur de tels investissements. L’IA n’en changera pas moins la façon dont ils enseignent et interagissent avec les étudiants, et influencera les contenus à enseigner. L’avenir se conjugue au présent L’IA appliquée à l’éducation n’est plus un scénario de science-fiction. Jill Watson , le supercalculateur d’IBM, remplit déjà à merveille le rôle d’assistant numérique auprès d’étudiants du monde entier. Ses réponses sont tellement convaincantes que certains étudiants de Georgia Tech n’ont jamais réalisé qu’un ordinateur leur répondait. Gradescope offre un autre exemple de substitution avancée. Il s’agit d’un syst

Violation de données : bien gérer la crise pour limiter les pertes

Par Cécilia Henry-Audebrand, Consultante au sein de l’activité Security4Business chez Magellan Partners Mars 2018, le scandale Cambridge Analytica fut lourd de conséquences pour Facebook : un cours de bourse qui dévisse de 8 milliards de dollars, une perte de confiance de 40 % des internautes, la suppression de millions de profils utilisateurs privant le réseau social de revenus publicitaires immédiats. Cette actualité nous enseigne que les impacts d’une violation de données ne se bornent pas à une sanction financière. Ils sont vastes et s’appliquent sur le long terme : perte de confiance des clients, utilisateurs, partenaires, impactant l’activité, voire la pérennité de l’entreprise. Une réalité comprise par la chaîne hôtelière Marriott, qui face à une violation massive de données a déployé une stratégie de communication particulièrement efficace. En effet, lorsque la presse a titré le vol d’informations confidentielles de près d’un demi-milliard de clients du réseau d’hôte

Les consommateurs sévères avec les entreprises qui se font pirater leurs données

Ping Identity, spécialiste dans le domaine de la gestion intelligente des identités, vient de publier son enquête consommateurs 2019 intitulée "Trust and Accountability in the Era of Breaches and Data Misuse". Les résultats mettent en évidence la récente multiplication des vols de données et des cyberattaques sur une grande échelle impactant ainsi le comportement des consommateurs et leurs relations avec les fournisseurs de services à travers le monde. Dans le cadre de cette enquête, Ping Identity a interrogé, l'été dernier, un échantillon représentatif de 4000 personnes aux États-Unis, en Australie, au Royaume Uni, en France et en Allemagne. La protection des données est une préoccupation croissante pour les consommateurs dans le monde entier. Prêt de la moitié (49% au global et 46% en France) des personnes interrogées dans l’enquête ont déclaré être plus concernés par la protection de leurs données personnelles qu’il y a un an. À noter que les pourcentages sont plu

Comment l’intelligence artificielle révolutionne le processus de commande

Par Arnaud Malardé, Senior Marketing Product Manager chez Ivalua Quel responsable achats n’a jamais rêvé de standardiser son cycle de commande, de la demande d’achat au paiement final de la facture, aussi appelé processus procure-to-pay ou P2P, de sorte à n’avoir qu’une seule procédure qui s’applique à toutes ses catégories achats, toutes les organisations et tous les pays ? Pendant plusieurs années, les départements achats se sont évertués à unifier, standardiser et optimiser leurs processus tout en centralisant leurs activités. Le mot d’ordre était alors de réduire le nombre de processus, de spécificités et de fournisseurs dans des entreprises où ils s’étaient naturellement multipliés au gré de la croissance, des acquisitions ou réorganisations. En poursuivant cet objectif d’optimisation, plusieurs d’entre eux ont drastiquement réduit le nombre de processus existants pour n’en garder qu’un ou deux et ainsi augmenter l’efficacité opérationnelle. Du moins, c’est ce qu’ils c

Très haut débit : l'Etat verse 40 millions d'euros à trois départements d'Occitanie

Le Premier ministre Edouard Philippe a signé mercredi 23 octobre un ensemble de 10 décisions de financement de l’Etat en faveur de réseaux d’initiative publique pour le très haut débit portés par des collectivités, pour un montant global de 242 millions d’euros. Dix départements sont concernés dont trois d'Occitanie. Il s'agit de la Somme, la Côte-d'Or, l'Orne, la Dordogne, l'Yonne, la Nièvre, l'Hérault, la Mayenne, le Tarn-et-Garonne et le Gard. 4,7 millions de Français concernés "Ces engagements visent à accélérer massivement le déploiement du très haut débit dans ces 10 départements qui représentent au total 4,7 millions de Français", a indiqué Matignon. Le Premier ministre s'est félicité de l’accélération du déploiement de la couverture numérique en France. "Grâce aux actions mises en œuvre par le gouvernement, plus de 4 millions de locaux ont été rendus raccordables à la fibre optique durant ces douze derniers mois, portant ains

Interview. Aujourd'hui, il faudrait démanteler Google, Facebook

Christophe Alcantara, spécialiste de l'e-réputation, enseignant chercheur en sciences de l'information et de la communication - IDETCOM Université Toulouse 1 Capitole. Il y a cinquante ans naissait internet ; aujourd'hui dominé par les réseaux sociaux et les GAFA. Que reste-t-il des idéaux du début ? Arpanet, l'ancêtre d'internet si on fait un peu d'archéologie d'internet et du web, était initialement créé pour permettre à des machines à calculer de pouvoir partager de la ressource de calcul, ni plus ni moins. Il y a alors eu un détournement d'usage, une hybridation d'usage, c'est-à-dire un usage réel qui n'était pas le même que l'usage prescrit. Cela a permis à Arpanet et plus largement à internet de devenir non pas un outil de partage de la ressource au sens mémoire vive, mais vraiment un outil à communiquer. Tout cela part de Joseph Licklider, le père d'Arpanet qui a dessiné les utopies fondatrices d'internet. Arpan

Internet fête déjà ses cinquante ans

Le 29 octobre 1969, aux Etats-Unis, le professeur Kleinrock faisait «parler» un ordinateur avec un autre. L'échange de ce message actait la naissance de ce qui allait devenir internet. Cinquante ans plus tard, que reste-t-il des idéaux de départ ? Ce qu'il y a d'extraordinaire avec une technologie, ce sont les usages détournés qui, par choix ou accident, déclenchent une nouvelle révolution. Le 29 octobre 1969, c'est un ces moments historiques qui s'est produit dans un laboratoire de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) lorsque le professeur Leonard Kleinrock et ses collègues utilisent leur ordinateur pour échanger un message avec ceux de l'Institut de recherche de Stanford. Le «miracle» a lieu ce 29 octobre 1969 à 22 h 30. Et il se répétera entre l'UCLA et d'autres universités. Le réseau ainsi formé entre ces universités, Arpanet (Advanced Research Projects Agency Network), constitue bel et bien l'ancêtre d'internet. Un

Plaidoyer pour enseigner Wikipédia

Réunion de wikipédiens en Finlande pour mettre à jour des fiches. Teemu Perhiö/Flickr , CC BY-SA Par  Alexandre Hocquet , Université de Lorraine Wikipédia est (ou devrait être) un objet extraordinaire à enseigner : tout le monde connaît Wikipédia, et presque tout le monde le connaît mal. Cela devrait être la situation idéale pour un enseignant : intéresser les étudiants avec quelque chose qu’ils connaissent, les surprendre en leur montrant qu’ils peuvent y découvrir beaucoup de choses. Je propose un cours à toutes les formations et tous les niveaux : la découverte de Wikipédia touche à des compétences transversales et peut être fructueuse de la première année de licence jusqu'au doctorat. Malheureusement, mes propositions restent souvent lettre morte auprès des collègues qui font les maquettes pédagogiques. Apprendre, analyser, tester… Sean MacEntee / Flickr , CC BY

Détection des cyberattaques : une alliance Thales-Airbus

La France continue de muscler la sécurité des opérateurs d'importance vitale (OIV), c'est-à-dire des organisations identifiées par l'État comme ayant des activités indispensables ou dangereuses pour la population. On en compte actuellement 250 dans 12 secteurs d'activité (activités civiles, militaires, santé, énergie, transports, télécommunications, etc.). Pour faire face aux nouvelles cybermenaces, l'article 22 de la loi de programmation militaire, qui fait suite aux préconisations du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013, a imposé aux OIV le renforcement de la sécurité des systèmes d'information critiques qu'ils exploitent. La France est ainsi le premier pays à être passé par la réglementation pour mettre en place un dispositif efficace et obligatoire de cybersécurité de ces infrastructures critiques. C'est dans ce contexte que Thales et Airbus CyberSecurity, leaders européens des systèmes d'information critiques et de

Vers une nécessaire évolution des plateformes de services

Par Théodore Monzies, co-fondateur de Eurecab , plateforme de réservations de VTC Unanimement reconnues par les clients pour leur efficacité, souvent décriées par les livreurs ou les chauffeurs pour leur manque d’humanité, les plateformes numériques de services ne laissent pas indifférentes. Qu’il s’agisse des livreurs Déliveroo ou des chauffeurs Uber, des dizaines de milliers de personnes travaillent désormais pour ces entités en France. Dans le monde, ils sont des millions. Il y a quelques jours, un séisme a ébranlé ce petit monde. L’Etat de Californie a adopté une loi obligeant les entreprises Uber et Lyft à traiter leurs chauffeurs non plus comme des indépendants, mais comme des employés . Il y a quelque chose de troublant dans cette décision. Non pas que l’on se soucie de la condition des chauffeurs, mais plutôt que l’on puisse se contenter de penser qu’il y aurait seulement deux voies possibles : d’un côté le salariat et la protection des chauffeurs, de l’autre le statu q

Cybersécurité : seules 26% des attaques sont identifiées dans les entreprises victimes d’incidents majeurs

A l’occasion du du mois européen de la cybersécurité et alors que se déroulent les Assises de la Sécurité (du 9 au 12 octobre 2019), le cabinet Wavestone dévoile le panorama de son benchmark dédié aux incidents en matière de cybersécurité. Pour cela, le cabinet a passé en revue les interventions de son équipe de gestion de crise cybersécurité, le CERT-W, entre septembre 2018 et août 2019. "Cela constitue une quarantaine d’incidents de sécurité majeurs ayant mené à l’interruption d’activités métiers ou une compromission avancée de systèmes d’intervention et ce, dans des secteurs diversifiés : industrie, secteur public, agroalimentaire, technologies de l’information, finance, etc. L’enjeu de ce benchmark est d’éclairer les organisations et plus globalement la société sur l’état de la menace cyber en France et de partager les clés pour une meilleure anticipation et gestion des risques, au travers de retours d’expérience concrets", explique le cabinet. Motivation première

Demain tous codeurs ? Non, artisans du code, oui

David Bégasse, Animateur de l’équipe d’architecture et d’expertise en Web Technologies chez SII Apprentissage du code sur les bancs de l’école, formations pour adulte à marche forcée, essor de plateformes « no code » ou encore intelligence artificielle : jamais le monde du développement en 2019 n’avait semblé autant à portée de clic des entreprises. La quatrième révolution industrielle semble avoir fait davantage que descendre le code de son piédestal : elle permet à tout un chacun de créer plus rapidement des applications métiers basiques. Alors forcément, face à une pénurie de développeurs sur le marché du travail, on est en droit de se demander : demain tout le monde sera t-il développeur ? Le métier du développement est-il progressivement en train de disparaître … ou bien seulement en train de muter ? Le code à portée de clic En une dizaine d’années, l’informatique a connu des mutations très profondes. En pleine transition digitale, les grandes entreprises ont dû coller

Orange lance sa nouvelle Livebox

Après Free et SFR, il était temps pour Orange de mettre à jour sa Livebox. C'est désormais chose faite avec la présentation, ce mercredi de la Livebox 5 conçue avec une empreinte carbone réduite et des débits doublés. Davantage de débit La Livebox 5 est désormais plus simple à installer car elle nécessite moins de câbles, n’ayant plus besoin du boîtier fibre (ONT) qui s'intercalait entre la prise et la box. La nouvelle Livebox 5 apporte un débit jusqu’à 2Gbit/s partagés en sens descendant et jusqu’à 600Mbit/s en sens montant. Le débit descendant a de son côté été doublé et permet des usages simultanés pour tous les équipements du foyer en offrant jusqu’à 1Gbit/s par équipement. Ces débits augmentés permettent de profiter des nouveaux usages comme regarder des vidéos en streaming en haute qualité. Un nouveau Wifi Autre point d'amélioration, la couverture du Wifi. La nouvelle Livebox est équipée d'un "Wifi intelligent" mais qui reste un Wifi 5 alors

Projet CRM : les 4 points clés pour réussir à l'heure de la révolution numérique

Par Christian Dhinaut, Directeur Stratégie Produits CRM Divalto Boosté par la demande des entreprises et les évolutions technologiques, le marché du CRM (Customer Relationship Management ou la gestion de la relation client) est en pleine croissance et évolue à toute vitesse. En 2018 par exemple, il représentait 48,2 milliards de dollars de chiffre d'affaires selon Gartner* et devrait atteindre 1 065 millions d'euros en 2021, devenant ainsi le principal poste de dépense des entreprises en matière de logiciels. Pourquoi ? Grâce à de nouvelles tendances dont la percée est inévitable et l'intégration indispensable : l'intelligence artificielle, les objets connectés, le CRM mobile ainsi que l'hyperpersonnalisation. Ainsi, par bien des aspects, le digital a révolutionné les processus d'entreprise, y compris au sein de la Gestion de la Relation Clients. Aujourd'hui, pour mener à bien la transition des entreprises dans le domaine du CRM, il est nécessaire

Trois étapes pour accélérer la transformation digitale de votre entreprise grâce à l'automatisation intelligente

Par Chris Huff, Directeur de la stratégie chez Kofax Une image contenant homme, personne, complet, murDescription générée avec un niveau de confiance très élevéL'automatisation robotisée des processus (RPA) est un sujet d'actualité de nos jours et, à juste titre, un point d'intérêt dans de nombreuses initiatives de transformation numérique. En fait, la quête pour trouver le fournisseur de l'outil RPA qui possède le plus de gadgets et de widgets est devenue une sorte de « combat de rue ». Mais ceux qui se focalisent sur ce niveau tactique peuvent perdre la vue d'ensemble. Pour vraiment aller de l'avant avec les initiatives de transformation numérique et résoudre un plus large éventail de problèmes de gestion avec l'automatisation, les entreprises recherchent de plus en plus les capacités d'une plate-forme d'automatisation qui leur permet d'optimiser leurs opérations de bout en bout. Bien qu'il puisse sembler au départ décourageant de d