Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2018

Quatre clés pour développer la voiture du futur

Par Gooi Soon-Chai, Senior Vice President, Keysight Technologies , President, Electronic Industrial Solutions Group Il est étonnant de constater à quel point la technologie dans les transports a progressé en peu de temps. Il y a tout juste 50 ans, l'Apollo Guidance Computer (AGC) à bord d'Apollo 11, premier engin spatial à faire atterrir des hommes sur la lune, n'avait que 16k de mémoire de moins que la plupart des calculatrices de poche actuelles ! Aujourd'hui, les véhicules autonomes sont de véritables supercalculateurs mobiles, capables de traiter des milliards de transactions par seconde ! Ces voitures autonomes nécessitent des systèmes très complexes afin que les données de direction, de freinage et d’accélération, communiquent ensemble à des vitesses fulgurantes, jouent les unes avec les autres et soient capables de s'adapter en temps réel à des conditions de conduite changeantes tout en orchestrant une expérience sans faille et sûre pour les passa

DigitalPlace et FrenchSouth.Digital organisent leur premier événement commun

Dans le cadre du prochain Digital Dinner organisé en partenariat avec Air France les 4 et 5 décembre prochains à Toulouse et Montpellier, les clusters DigitalPlace et FrenchSouth.Digital organisent leur premier événement commun. Les deux clusters d'Occitanire vont accueillir le serial entrepreneur Bruno Vanryb , auteur du livre Les 10 commandements de l'entrepreneur, préfacé par Xavier Niel, le PDF d'Illiad (Free) et publié aux éditions du Rocher. Ce dernier viendra livrer aux auditeurs ses 10 conseils pour réussir l’aventure que représente l’entreprenariat. Cet événement s’inscrit dans le plan de convergence des deux clusters. Entrepreneur reconnu, pionnier dans l'industrie high-tech française et très impliqué dans l'écosystème du Numérique, Bruno Vanryb a passé de nombreuses années à participer à la création et au développement d’entreprises de technologie comme Avanquest dans le passé, ou Cityscoot actuellement. Aujourd’hui, il est Président de Be Bra

Comment les distributeurs peuvent-ils adopter le monde de la mobilité ?

Par Huw Owen, Directeur des régions EMEA et APJ chez Couchbase Le mobile a révolutionné la façon dont les consommateurs interagissent avec les distributeurs ; les consommateurs d'aujourd'hui veulent une expérience omnicanal transparente sur toutes les plateformes, le mobile devenant une pièce maîtresse du système. En 2017, le commerce mobile a représenté 59%  de toutes les dépenses en ligne et, d'ici 2021, on s'attend à ce que ces ventes représentent une part stupéfiante de l'ensemble des dépenses en ligne, environ trois-quarts du commerce en ligne. Dans un monde de plus en plus compétitif, le fait de pouvoir offrir une expérience mobile exceptionnelle peut fidéliser ou non les clients, et les détaillants doivent donc s'assurer de bien comprendre les principes de base. Mais l'opportunité de la mobilité ne s'arrête pas là ; les distributeurs innovants découvrent également qu'ils peuvent appliquer la technologie et les applications mobiles à l&

Les applications Waze et Coyote pourront continuer à signaler les contrôles routiers

La fronde des gilets jaunes a-t-elle mis un terme au projet du gouvernement de bloquer la possibilité des applications Waze et Coyote de signaler les contrôles routiers effectués par la police ou les gendarmes ? En tout cas, la mesure qui figurait dans l’avant-projet de loi Mobilité révélé mi-octobre, ne figure plus dans le projet de loi définitif présenté lundi 26 novembre par Elisabeth Borne, ministre des Transports, et François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire. Bloquer les signalements 3 ou 4 heures… ou plus L’idée de cette mesure était de demander à ces applications très populaires sur les smartphones des automobilistes (15 millions d 'utilisateurs) d’occulter pendant trois à quatre heures la présence des forces de l’ordre dans certains cas. Par exemple lors de contrôles d’alcoolémie, d’alerte enlèvement ou après un attentat, il s’agissait de ne pas permettre aux malfaiteurs ou terroristes de connaître la position des forces de l’ordre. Mais

Le Digiworld summit de Montpellier à Paris

L'Idate Digiworld, le think tank européen spécialisé dans l’économie numérique basé à Montpellier, n'organise pas cette année son traditionnel rendez-vous Digiworld Summit dans la métropole occitane. La 40e édition de cet événement du secteur du numérique migre, en effet, à Paris et se déroule le 28 novembre prochain à la Maison de la Mutualité de Paris autour du thème du "Pygytal". Homo digitalis Né à Montpellier, le Digiworld Summit est devenu un rendez-vous important des télcos, puis de façon plus large des acteurs du numérique, notamment sous l'impulsion d'Yves Gassot, son ancien directeur général jusqu'en 2016. Le Digiworld Summit a ainsi su attirer au fil de ses éditions de nombreux grands patrons de la Silicon Valley comme des pays asiatiques et s'achevait toujours par les interventions très attendues du patron de l'Arcep et du secrétaire d'Etat au numérique. Après un rendez-vous au printemps à Montpellier, la DigiWorld Spring

Des eurodéputés proposent des actions de groupe à l'échelle de l'Union européenne

Jeudi 22 novembre, les députés européens de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs (IMCO) ont adopté leur avis sur la proposition de directive introduisant un mécanisme d’action de groupe à l’échelle de l’Union européenne. Les lobbys vent debout contre des class actions européennes Proposé en avril dernier, ce texte qui s’appuie notamment sur l’expérience positive de la loi française de 2014, fait l’objet d’un assaut violent de la part des lobbys industriels, dénonce l'eurodéputée Les Raducaux de gauche Virginie Rozière. "Agitant le chiffon d’un risque de dérives vers le système des class actions  à l’américaine, les intérêts économiques ont trouvé une oreille attentive auprès de certains députés qui se sont lancés dans une obstruction parlementaire inadmissible pour empêcher cette directive de voir le jour", explique l'eurodéputée du Sud-Ouest, rapporteure pour le groupe Socialistes et Démocrates. Urgence à agir après une

Le nouveau décodeur TV d'Orange conçu en partie à Toulouse

L'équipe toulousaine dd'Orange qui a conçu en partie le nouveau décodeur TV./ Photo Orange. Il est bien loin le temps où l'abonnement à internet se résumait à une simple box. A l'heure où la vidéo à la demande et les programmes en replay explosent, la télévision par internet est aujourd'hui au coeur des offres tripleplay de tous les opérateurs et chacun améliore son décodeur TV. C'est le cas d'Orange qui a sorti le mois dernier son nouveau décodeur TV. Un décodeur qui est un peu "made in Occitanie" puisque la partie logicielle de l'appareil a été conçue par l'un des sites de recherche et développement d'Orange à Blagnac, près de Toulouse. Nouvelle interface de navigation Autour de Mathias Brethous, chef de projet, une équipe d'une trentaine d'ingénieurs-chercheurs a planché pendant un an pour revoir l'interface de navigation. "Notre contribution principale a été d'intégrer les nouvelles fonctionnalités

Lanceurs d'alerte : les députés européens adoptent le rapport de Virginie Rozière

Virginie Rozière Dieselgate, Luxleaks, Panama Papers ou les révélations de Cambridge Analytica... cette longue liste de scandales a démontré le rôle essentiel des lanceurs d’alerte pour les démocraties, mais également la situation d’extrême précarité dans laquelle ces derniers se trouvent. Le 4e salon du livre dédié aux lanceurs d'alerte qui vient de se tenir à Paris a d'ailleurs mis en avant ces personnes qui choisissent de révéler les turpitudes de leur entreprise ou de leur institution. "Julian Assange, Edward Snowden, Reality Winner, et toutes celles et ceux qui sont victimes de représailles, d’emprisonnement et, de menaces pour avoir alerté, doivent pouvoir trouver refuge dans les pays démocratiques pour ne pas être victimes de meurtres", indiquait d'ailleurs Daniel Ibanez co-fondateur du salon. Un projet de directive Les choses vont pouvoir changer en Europe. Les eurodéputés de la commission des affaires juridiques (JURI) du Parlement européen o

Gilets jaunes : plus de 1 million de tweets publiés en 48 heures

Le mouvement des gilets jaunes s'est amplifié sur les réseaux sociaux jusqu'à la date du 17 novembre.  Visibrain, société de veille spécialisé dans l'analyse des réseaux sociaux a réalisé une surveillance des conversations autour du mouvement. Il en ressort que plus de 1 million de tweets ont été publiés en 48h au sujet du blocage national. 23000 tweets par heure "1 099 087 tweets ont été publiés sur le week-end de la manifestation dont 720 000 sur la journée du 17 novembre", a compté Visibrain, soit près de 23 000 tweets publiés par heure. Les hashtags les plus partagés du week-end ont été #giletsjaunes bien sûr (876 600 tweets), #17novembre (185 226 tweets) et #macron (61 786 tweets). 1 tweet sur 6 interpellati d'ailleurs directement Emmanuel Macron à ce sujet. Selon Visibrain, Paris, Lyon, Lille et Bordeaux sont les 4 villes où l’on a le plus tweeté. Des opposants aussi Visibrain a également mesuré l'activité de ceux qui s'opposent au

Le livre qui décrypte les enjeux de l'intelligence artificielle

Depuis plusieurs mois maintenant, pas un jour ne se passe sans que l’intelligence artificielle (ou IA) ne fasse l’actualité. Entreprises, chercheurs, politiques débattent sur le sujet, s’affrontent parfois à propos de perspectives économiques qui restent bien sûr à concrétiser. En Europe, l’Allemagne vient d’investir dans un plan de 3 milliards d’euros. En France, la remise du rapport de Cédric Villani en mars dernier et les annonces d'Emmanuel Macron sur l'intelligence artificielle ont ouvert des chantiers importants. Dans notre région, Toulouse a été présélectionnée début novembre par l’Agence nationale de la recherche (ANR) pour accueillir en 2019 l’un des instituts interdisciplinaires dédiés à l'intelligence artificielle (3IA). Le projet toulousain ANITI (Artificial and Natural Intelligence Toulouse Institute) rassemblera plus de 200 chercheurs issus de 33 laboratoires de recherche et une trentaine d’entreprises avec le soutien des collectivités locales et en colla

RGPD : un règlement dévoyé par les géants du profilage publicitaire

Par Etienne Drouard, avocat associé au sein du bureau de K&L Gates à Paris Le règlement sur la protection des données (RGPD), entré en vigueur en Europe en mai dernier, est souvent présenté comme une avancée pour la protection de la vie privée des internautes. Dans les faits, la mesure a pour l’instant surtout servi de prétexte aux grands intermédiaires publicitaires américains pour transférer le devoir de protection sur leurs partenaires européens. Des contrats d’adhésion pour une conformité virtuelle au RGPD Il ne fait aucun doute que la mise en place du RGPD partait d’une bonne intention. L’idée : donner aux consommateurs européens une meilleure maîtrise de leurs données personnelles, notamment sur Internet. Pour autant, les dispositions introduites par le RGPD doivent encore être complétées par d’autres textes, notamment le futur règlement européen ePrivacy, qui reste actuellement au stade de projet. Profitant de cette période de flottement, certains géants américai

d’après FireEye les réseaux sociaux vont jouer un rôle crucial dans les cyberattaques régionales

FireEye ,  spécialiste de la sécurité des réseaux basée sur l’intelligence, annonce la publication de son rapport sur les Prédictions de Sécurité 2019 : Facing Forward: Cyber Security in 2019 and Beyond. Ses principales conclusions sont les suivantes : Le côté obscur des réseaux sociaux : Au cours du second semestre de 2018, FireEye a annoncé la mise en place d'un vaste réseau de campagnes d’informations – probablement motivées par l’intérêt politique de l’Iran - impliquant les réseaux sociaux. Selon FireEye, au vu des élections à venir dans toute la zone EMEA en 2019, les réseaux sociaux vont continuer d'être la principale plate-forme pour la production de campagnes d’informations déclenchées par des pays étrangers ayant un intérêt stratégique dans une région ou un état particulier. Leur mission pourrait être, par exemple, la promotion d’un parti politique plus proche de certaines positions de politique étrangère ou encore la diffusion d’un discours politique, provoqua

La sécurité du cloud deviendra rapidement la priorité n°1 des responsables informatiques

A l’occasion de son 15ème anniversaire, célébré ce mois-ci, Barracuda s’est interrogé sur l'évolution de la technologie depuis 2003, année où elle a lancé sa première solution de sécurité des emails. Elle souhaitait sonder les opinions de ses clients et partenaires sur le passé, le présent et l'avenir de la cyber sécurité et comment celle-ci avait évolué au fil du temps. Barracuda a donc interrogé plus de 1 500 responsables informatiques et professionnels de la cyber sécurité en Amérique du Nord, en Europe et dans la région Asie Pacifique sur leurs priorités en matière de sécurité informatique, sur la façon dont ces priorités ont évolué, et sur leurs orientations futures. Sans surprise, les résultats montrent que personne ne s'attend à ce que le rythme effréné des cyberattaques ralentisse de sitôt. Parmi les professionnels de l’informatique interrogés, 95 % pensent que le nombre de menaces augmentera au cours des 15 prochaines années. Parmi eux, 79 % pensent que cet

Voilà le Visage inconnu des Poilus de 14-18

C'est un projet aussi fou que passionnant et émouvant, humain et universel : donner un visage aux Poilus de 14-18 à partir de portraits de soldats de la Grande Guerre. A l'instar du soldat inconnu enterré sous l'Arc de Triomphe à Paris, voilà une autre façon d'honorer la mémoire des soldats morts au front. C'est à l’occasion du Centenaire de l’Armistice que l’Historial de la Grande Guerre de Péronne donne vie à ce projet collaboratif numérique intitulé le "Visage Inconnu". Portrait de synthèse Ce projet, labellisé par la Mission Centenaire prend la forme d’un portrait, synthèse de milliers de visage humains, hommes et femmes, emportés dans le tourbillon de la Grande Guerre. Ces visages sont superposés les uns sur les autres pour ne former plus qu’un seul et même portrait universel : le "Visage Inconnu". Ce portrait sera dévoilé le 11 novembre à l’Historial de la Grande Guerre à Péronne, sous la forme d’une oeuvre numérique : les vis

Tribune : Le management est un art

Daniel Benchimol est le Président fondateur du cluster numérique DigitalPlace et le fondateur du Groupe Eurogiciel (devenu Scalian). Il est investisseur et au board de nombreuses startups et PME. Il conseille aussi quelques Présidents de Sociétés. Il exprime son point de vue sur le management. L’entreprise est un être moral ; certains diront sans âme et sans cœur. Moi, pour autant, je pense que, dès qu’elle commence à exister, grandir, construire son projet, essuyer des crises, elle existe, vit et sa culture d’entreprise est son ADN, son unicité. Cette constitution de faits et d’épreuves et sa façon de réagir en font toute sa spécificité ; en ce sens, elle ne peut être clonée. Tout d’ailleurs, dans le vocabulaire, la rapproche du corps humain : un esprit de corps, des membres actifs, une épine dorsale ou encore un core business, une vision, une entreprise apprenante. Elle est sans aucun doute un être vivant ! Sa personnalité, l’âme de son organisation vient souvent de son cr

RGPD : la CNIL précise les compétences du Délégué à la Protection des Données

Par Patricia Chemali-Noël, Expert en Protection des Données chez Umanis Le RGPD est entré en vigueur depuis plus de 5 mois et le ratio du nombre d’entreprises en conformité serait encore faible (inférieur à 25%) en France, si l’on en croit différentes études récentes et non-officielles. On sait en revanche que la CNIL, garante de la protection des données des citoyens français, a reçu 13 000 déclarations de DPO, soit seulement 16% des 80 000 estimées nécessaires. Le Délégué à la Protection des Données est pourtant considéré par la CNIL comme la clé de voûte de la conformité au règlement européen. Pour mémoire, le RGPD est la nouvelle réglementation mise en place le 25 mai 2018 par l’Union Européenne pour contraindre toutes les organisations à garantir leur contrôle sur la collecte, le stockage et l’utilisation des données à caractère personnel des ressortissants européens. Les conséquences peuvent être très lourdes pour les entreprises, avec des amendes pouvant atteindre

Pourquoi les députés abandonnent Google

Vue panoramique de l'hémicycle - © Assemblée nationale La mesure relève bien évidemment du symbole, mais pas seulement : d'ici la fin de l'année, le moteur de recherches par défaut sur les ordinateurs de l'Assemblée nationale – environ 3 000 postes – ne sera plus Google mais Qwant . En faisant le choix du moteur français lancé en 2013 en lieu et place du moteur américain – qui restera bien évidemment accessible – les députés envoient un double message éminemment politique. D'abord leur compréhension des enjeux de protection de la vie privée et des données personnelles. Alors que Google a bâti son modèle économique sur la monétisation des données de ceux qui l'utilisent, Qwant a fait de l'exact contraire sa spécialité. Le moteur français se revendique ainsi comme le seul moteur de recherches européen qui ne dépose pas de cookies (de petits fichiers informatiques) sur les ordinateurs de ceux qui l'utilisent et qui ne garde aucun historique de leurs