Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2009

NKM annonce 4 milliards d'euros pour le numérique

Quand on est le ministre le plus connecté du gouvernement, on ne se refait pas. Hier matin c'est donc sur son compte Twitter ( @nk_m ) que Nathalie Kociusko-Morizet a annoncé, au sortir de la réunion sur le Grand Emprunt, que celui-ci allait débloquer 4 milliards d'euros pour l'économie numérique. Venue ce jeudi à Montpellier pour conclure la 31e conférence internationale de l'Institut de l'audiovisuel et des communications en Europe (Idate), la secrétaire d'Etat chargée de la Prospective et du développement de l'économie numérique, a détaillé cette enveloppe : "2 milliards d'euros iront aux infrastructures (fibre, satellite...) et 2 milliards d'euros aux usages (e-santé, e-éducation, numérisation)." La ministre a insisté sur les usages insuffisamment pris en compte selon elle. "Je me sens plus en charge de la société numérique que du développement de l'économie numérique." Les 4 milliards seront gérés par une nouvelle Agen

4e licence, fibre optique et neutralité d'internet : trois dossiers clés pour le régulateur

Jean-Ludovic Silicani, président de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ( Arcep ) est intervenu ce jeudi à Montpellier dans le cadre de la 31e conférence internationale de l'Institut de l'audiovisuel et des communications en Europe (Idate). En référence au thème choisi cette année - les plateformes ouvertes - M. Silicani a d'emblée souligné que "la méthode même de régulation est fondée sur l'ouverture." Comme en réponse à Michel Combes (CEO de Vodafone Europe) qui redoutait une trop grande intervention du régulateur, le président a rappelé qu'il agissait pour obtenir une concurrence non pas maximale mais optimale offrant pour les clients un service de qualité à prix raisonnable et pour les opérateurs la possibilité de dégager des marges suffisantes pour innover. 4e licence et 3G Rappelant que sur le fixe, l'ouverture régulée à la concurrence avait été "un réel succès" avec 7 millions d'abonnés

Quand la télé se connecte à internet

Certains des téléviseurs haut de gamme qui seront au pied du sapin à Noël cette année seront capables de se connecter à internet. Une tendance de fond qui va s'accélérer et se démocratiser dans les mois à venir. La 31e conférence internationale de l'Institut de l'audiovisuel et des communications en Europe (Idate), qui se déroule Montpellier, a expliqué que le basculement vers le numérique, la migration vers internet de l'industrie télé était engagé, après celui de la musique ou de l'écrit. Pour Gilles Fontaine, de l'Idate, "la télé connectée est l'une des brique de cette nouvelle filière de distribution vers internet. Tout est réuni pour que la migration vers internet s'opère." Et l'expert de pointer trois facteurs : - l'usage de la consommation se développe (même s'il s'agit de contenu amateur) ; - l'industria adopte une stratégie concordante (constructeurs de téléviseurs, d'ordinateurs, portails web) ; - l'aug

Internet : "collaborer ou mourir" pour la presse

La 31e conférence internationale de l'Institut de l'audiovisuel et des communications en Europe (Idate), le DigiWorld Summit 2009 , qui s'est ouverte ce mercredi 18 novembre au Corum de Montpellier, a dévoloppé cet après-midi tous les aspects des plateformes ouvertes à travers plusieurs séminaires : brodband, mobile, Green ICT, jeux vidéos, policy, santé et média. Concernant ce dernier, une table ronde autour des services web innovants a réuni Jonathan Benassaya, co-fondateur de Deezer , Frédéric Sitterlé, fondateur de The Skreenhouse Factory et MySkreen , Rémi Tereszkiewicz, de Video Futur Entertainment Group et Bertrand Pecquerie, directeur du World Editors Forum ; soit des représentants de la musique, de la vidéo et de la presse écrite. De la vidéo personnalisée à la télé à la carte Concernant la vidéo, bousculée par un piratage endémique et une offre d'accès facile aux contenus légaux encore trop légère, c'est la notion de personnalisation qui est apparue

Internet : les Etats-Unis plaident pour une collaboration avec les pays pauvres

Les Etats-Unis sont le pays invité de la 31e conférence internationale de l'Institut de l'audiovisuel et des communications en Europe (Idate) qui s'est ouverte mercredi 18 novembre à Montpellier. Le représentant de l'administration de Barack Obama, Steven W. Lett, du Département d'Etat, chargé de l'internet (Deputy United States Coordinator for International Communications and Information Policy) a plaidé pour "une collaboration renforcée avec les pays en voie de développement" ; s'inscrivant ainsi dans les propos tenus par le président américain lors de sa visite en Chine qui M. Lett a d'ailleurs indiqué que que la secrétaire d'Etat Hillary Clinton venait de nommer trois envoyés scientifiques et technologiques qui vont se déplacer en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie du sud est afin de monter et d'appuyer des projets innovants autour d'internet. Plusieurs projets sont d'ores et déjà en cours comme ceux financés par la Mil

A Montpellier, l'internet de demain sera ouvert

La 31e conférence internationale de l'Institut de l'audiovisuel et des communications en Europe (Idate), le DigiWorld Summit 2009 s'est ouverte ce mercredi 18 novembre au Corum de Montpellier. L'occasion "de prendre le pouls de l'internet, des télécoms, de la télévision et de regarder le futur", a expliqué Yves Gassot, le directeur de l'Institut. Après le Japon, la Chine, l'Inde et la Corée du Sud, les Etats-Unis sont le pays invité cette année pour apporter leur expérience sur la stratégie d'ouverture, le thème de la conférence étant "open innovation, open platforms" Cette ouverture du secteur apparaît comme un fort enjeux de développement, selon Francis Lorents, le président de l'Idate. "Le vrai sujet, c'est l'innovation dans les réseaux, l'internet et les TIC", estime-t-il en mettant en avant d'une part le cloud computing, l'internet mobile et celui des objets ; et d'autre part l'iphone,

La navigation sur mobile avec Mappy

Les services de géolocalisation sur les téléphones mobiles intelligents de type iPhone connaissent un succès fulgurant au fur et à mesure que se développe l'internet mobile. On connaît bien sûr Google Maps ou encore Around Me (qui permet de trouver banque, parking ou restaurant autour de l'endroit où l'on se trouve). Selon le Top 25 des applications iPhone publié sur l'App Store, l'application de géolocalisation de Mappy est devenue « la première application gratuite la plus téléchargée en France. Elle se place également en tête des téléchargements de la catégorie Navigation ». L'application permet notamment de retrouver sur son portable tous les services à succès du web : navigation, feuille de route pour suivre les étapes d'un itinéraire, affichage de la photo de façade de l'adresse recherchée. À voir sur http://www.mappy.fr/ .

L'internet de demain se dessine dans le Grand Sud

Cette semaine, 5es rencontres nationales du e-tourisme à Toulouse et conférence de l'Idate à Montpellier. Aujourd'hui et demain à l'espace de congrès Toulouse-Labège se tiennent les 5es rencontres nationales du e-tourisme institutionnel avec le Québec comme invité d'honneur. Organisées par la Région Midi-Pyrénées et son agence pour le développement de la société de l'information (Ardesi), elles constituent un rendez-vous désormais incontournable pour tous les comités départementaux et régionaux du tourisme, les offices de tourisme et syndicats d'initiatives (OTSI) de la France entière. Alors que le dernier baromètre du e-tourisme en France montre que 45 % des Français ont préparé leur séjour sur internet en 2008 et que le e-tourisme pèse 7 milliards d'euros (30 % du e-commerce), les congressistes - quelque 850 personnes attendues, un record - vont partager leurs expériences et plancher sur différents outils du web 2.0 pour cerner le « touristonaute » de

Tribune libre : les 5 étapes du deuil du CD

Philippe Thorel est président de la société WMI et chargé de cours en Master à l’Université d’Evry. Il a été témoin et acteur de plusieurs mutations du marché français de la musique vers le dématérialisé : en participant au lancement, en 2003, des plateformes digitales de musique Fnacmusic et Virginmega ; en créant en 2004 la base de données pour la distribution digitale des labels indépendants de la SPPF ; et par le lancement en 2009 de BigaDJ.fr, premier service de Web DJ. Les derniers chiffres des ventes de disques pour le premier semestre 2009 sont édifiants : - 67% en valeur par rapport à 2002. Malgré cette chute continue depuis plusieurs années, la profession n’a pas encore fait le deuil de son vieux modèle économique qui garantissait jusqu’à aujourd’hui ses revenus. Ce n’est pas tant la mort annoncée du support physique dont il s’agit ici que celle de la matière ajoutée par le « producteur » à la création artistique appelée communément par la profession « reproduction mé

Les radars n'ont plus de secrets pour Wikango

Le site internet www.alerteGPS.com propose depuis longtemps aux possesseurs de terminaux portables GPS de télécharger (gratuitement pour la version basique) la liste mensuelle des radars fixes,mais aussi les zones susceptibles d'accueillir des radars mobiles et celles qui sont dangereuses en raison de travaux. Depuis quelques temps, AlerteGPS s'est investi sur le créneau porteur des avertisseurs communautaires. C'est-à-dire que les automobilistes équipés constituent une communauté d'entraide, chacun pouvant signaler aux autres la présence d'un radar mobile lorsqu'il en croise un en roulant. AlerteGPS revendique "la plus grande communauté live de France" avec quelque 687000 utilisateurs. On peut accéder à cette communauté de deux façons : soit en téléchargeant gratuitement une application sur son smartphone (l'application Wikango est ainsi disponible pour l'iPhone sur l'AppStore) soit en achetant ceux des boîtiers commercialisés par Aler

50 siècles de guerres avec Google

L'une des principales caractéristiques des cartes géographiques de Google (les fameuses Google Maps) est qu'elles peuvent être interfacées avec des banques de données selon le principe du mashup. Ainsi, on peut avoir une carte de la région avec les meilleurs restaurants localisés. Mais là où l'idée devient intéressante, c'est lorsque l'on combine des cartes avec de grandes bases de données. C'est le cas de la base de connaissance mondiale Freebase qui propose désormais sur une cartographie de 50 siècles de guerres sur la planète. Sur www.conflicthistory.com , on visualise ainsi les champs de bataille, le nombre de morts au cours d'une frise historique qui conduit le visiteur de la guerre du Kurukshetra (-3 000 à -1 000 avant notre ère) jusqu'à la guerre en Afghanistan et au conflit israélo-palestinien. Une belle leçon d'histoire.