Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2020

Coronavirus : télétravail et défis informatiques

Par Didier Pichon, vice-président des ventes chez MTI France Dans le contexte actuel, le télétravail s'impose comme le mot d'ordre pour de nombreuses organisations. Et pour celles qui n'ont aucune culture ni politique du travail à domicile, c'est plus que jamais le moment de se réorganiser afin de faciliter le travail à distance pour les collaborateurs isolés. Mais le télétravail pose un certain nombre de défis en matière de sécurité informatique. Voici lesquels, ainsi que quelques clés pour les appréhender. Licence VPN D'une manière générale, les travailleurs à domicile qui accèdent aux ressources du réseau d'entreprise le font via un VPN. Cela garantit que, quel que soit leur type de connexion depuis un endroit éloigné du réseau d'entreprise, ils peuvent travailler sous les différentes protections et politiques qui s'y appliquent. Les VPN sont généralement attribués sous forme de licence par utilisateur, et si les organisations disposent

FireEye constate une multiplication des cyberattaques exploitant le thème du coronavirus

Exploitant la mobilisation internationale contre le coronavirus, un grand nombre d’acteurs de menaces ont récemment diffusé dans diverses régions du monde des documents malveillants, à des fins criminelles ou d’espionnage, autour de la pandémie. Activités de cyber espionnage FireEye a identifié des opérations d’espionnage conduites par la Chine, la Russie et la Corée du Nord contre un large éventail de cibles. Chine Fin février et début mars 2020, TEMP.Hex a probablement exploité le thème du coronavirus pour déployer les malwares SOGU et COBALTSTRIKE. FireEye suspecte que le document a été utilisé contre des cibles au Vietnam, aux Philippines et à Taiwan. Les leurres étaient des déclarations légitimes émanant de leaders politiques ou des conseils authentiques destinés aux malades potentiels, probablement issus de sources publiques. TEMP.Hex est un groupe chinois qui cible les pays d’Extrême Orient depuis 2010. Un cluster chinois séparé a ciblé la Mongolie avec un leur

Internet des objets : Sigfox arrive en Russie

C'est une nouvelle étape importante que vient de franchir la sociét toulousaine Sigfox, initiatrtice du réseau 0G (zéro G) et premier fournisseur mondial de solution de connectivité dédiée à l’Internet des objets (IoT) : le lancement de son réseau au sein de la Fédération de Russie. Nouvel opérateur Sigfox Russie Le nouvel opérateur Sigfox Russiedéploiera des stations de base à longue portée pour créer un réseau 0G national, couvrant plus de 85 % de la population, les grands sites industriels ainsi que les plateformes et réseaux de transport. Ce réseau de communication permettra à des millions de capteurs, de compteurs et d’appareils divers de « se connecter » grâce à des modules radio de faible puissance, simples et peu coûteux, a annoncé la société dans un communisqué. "La Russie est un pays clé, notamment en raison de la taille de son marché qui devrait atteindre 7,6 milliards de dollars en 2022", explique Bertrand Ramé, senior vice-president Expansion &

Coronavirus : la carte de la peur sur Google

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'épidémie de Covid-19 est désormais considérée comme une pandémie, touchant tous les pays du monde. SEMrush, spécialiste mondial du Marketing digital, s'est intéressée aux recherches réalisées sur le moteur de recherche Google à l'échelle mondiale : dans quels pays les internautes font-ils le plus de recherches sur le virus ? Quels pays semblent les plus inquiets ? Méthodologie : pour chaque pays, SEMrush comptabilise les recherches effectuées sur Google en janvier et février 2020. Recherches web sur Google : le point par continent Selon les données SEMrush, les populations des pays occidentaux - Europe, Amérique du Nord, Australie - font beaucoup de recherches sur le sujet. A noter que, si Google est leader mondial des moteurs de recherche en 2020, il est interdit en Chine (les internautes chinois utilisant Baidu, qui reste l'un des moteurs de recherche les plus plébiscités en Asie) et moins utilisé en

Bienvenue dans la troisième ère de l'identité numérique

Par Emmanuel Schalit, CEO de Dashlane  Il n'y a pas que les Facebook et les Google du monde entier qui aspirent les données que nous laissons en ligne et qui les utilisent à leur profit. Après tout, la monétisation des données des utilisateurs est le modèle économique dominant dans le monde numérique depuis près de deux décennies. Les mensonges des entreprises Ne vous laissez pas abuser par les campagnes de lobbying et de marketing - ce business model est fondamentalement incompatible avec la protection de la vie privée. Ces services n'ont jamais été conçus dans le but premier d’être sécurisé ou de garantir la protection de vos données privées. De fait, les consommateurs ont un faux sentiment de confiance quant à la protection de leurs données par ces entreprises. Au contraire, les consommateurs ne devraient pas s’enchaîner de la sorte aux services et aux réseaux sociaux qu'ils utilisent. Oui, les données sont une monnaie avec laquelle négocier avec les marque

L’IA, une technologie incomprise, attendant d’être déployée

Par William Eldin, Fondateur de XXII L’intelligence artificielle est un outil aimé ou détesté mais surtout méconnu. Quel impact cela va avoir dans le quotidien des français ? Coup de gueule, sans langue de bois sur une technologie stigmatisée par des personnalités alarmistes et passéistes. Il est temps d’aborder cette innovation pour ce qu’elle est vraiment avec des cas d’utilisation concrets, éthiques, bénéfiques pour notre société et notre humanité. L’intelligence artificielle ? Tout le monde en parle, très peu comprennent ses applications pour notre quotidien. Se débarrasser des tâches “sans valeur ajoutée” qui nous prennent du temps et qui n’apportent rien à notre intelligence humaine, c’est mon combat quotidien. Lorsqu’on constate les interventions médiatiques d’experts, de sociologue, de philosophe sur l’IA, je suis terrifié. Pourquoi ? A cause d’un procédé simple, les acteurs présentent cet outil comme une évolution dangereuse, obscurcissant notre société. Je suis t

Coronavirus et menaces informatiques : points communs et enseignements

Par Josep Albors Expert en Cybersécurité chez ESET Espagne L’alerte mondiale lancée après l’apparition du Coronavirus constitue une occasion idéale de tester la capacité des autorités sanitaires à faire face à une crise de cette ampleur. Cette situation peut aussi nous permettre d’analyser les analogies entre les virus biologiques et les menaces informatiques. Virus biologiques et informatiques Le terme « virus » a été utilisé pour désigner les premières menaces informatiques notamment en raison de leur similitude avec les virus biologiques, se propageant dans tout le système et détruisant parfois les fichiers d’origine. Les ressemblances ne s’arrêtent pas là, les virus biologiques se caractérisent notamment par leur capacité à muter. Dans le cas des malwares, ces « mutations » sont présentes dans certains virus polymorphes qui conservent leur capacité infectieuse tout en essayant d'échapper à votre détection. Dans cette même optique, les créateurs de malwares ne cessen

Plaidoyer pour une harmonisation du financement participatif européen en 2020

Par David El Nouchi, cofondateur chez ClubFunding Cette année sera résolument européenne pour les acteurs de financement participatif avec l’adoption prévue d’un règlement unique. Si le texte leur ouvrira les portes du marché européen, il imposera un abaissement du seuil pour les plateformes françaises et une protection accrue du consommateur. Un accord politique pour le futur règlement unique sur le crowdfunding Deux ans après la présentation par la Commission européenne du plan d’action consacré aux fintech, le statut des plateformes de financement participatif semble sur le point d’évoluer. Fin décembre, le Parlement européen et la présidence finlandaise du Conseil sont parvenus à un accord politique sur un futur règlement unique. Le vice-président de la Commission chargé de l’économie, Valdis Dombrovskis, a salué cet accord et rappelé que le crowdfunding représente « une source importante de financement alternatif pour de nombreux entrepreneurs et start-up européens i