Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2011

Le CSA interdit aux chaînes de télé de citer Facebook et Twitter

Depuis l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn annoncée très tôt sur le site de micro-blogging Twitter, ce dernier a joué un rôle capital pour suivre heure par heure, via le hashtag #DSK , le développement de l'affaire. Ainsi, les journalistes français présents à New York ont pu rendre compte en direct sur Twitter des débats de l'audience du tribunal américain au moment où celui-ci se prononçait sur la libération sous caution de Dominique Strauss-Kahn. La plupart des chaînes de télé et les radios ont cité Twitter comme l'une des sources de leurs informations même s'il eut été plus juste de considérer Twitter comme un outil utilisé par leurs propres journalistes. Tous ? Non, Laurence Haïm, correspondante de Canal+ et de I>télé, s'est vue interdire d'utiliser Twitter pour réserver ses informations en exclusivité pour son employeur. Une décision surprenante puisque tous les journalistes français utilisaient Twitter... Mais le comble du ridicule a été attei

Le tour d'Europe de Lenovo fait étape à Toulouse

Lenovo , quatrième fabricant mondial d'ordinateurs (l'entreprise chinoise a racheté en 2005 la division micro-informatique d'IBM), s'est lancé dans un tour d'Europe avec le "Lenovo Truck", un long semi-remorque de 56 m², aménagé comme une boutique high-tech pour présenter aux professionnels et aux revendeurs de la marque toute la gamme d'ordinateurs récemment rafrâchie de fond en comble (25 machines) et les dernières innovations concoctées par le fabricant. Ce lundi 23 mai, le camion Lenovo a fait étape à Toulouse, près de la cité de l'espace. Le périple du "Lenovo Truck" va se poursuivre pour visiter d'autres pays européens (Danemark, Norvège, Suède, Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Belgique et Royaume-Uni). "Cela permet à tous ceux qui viennent nous rendre visite de découvrir les produits, de les tester ; et de notre côté, nous recueillons leurs impressions pour améliorer nos produits", explique Patrick Lebeau, chef de prod

Internet : 50 M€ pour le très haut débit en Midi-Pyrénées

Depuis plusieurs années, la région Midi-Pyrénées investit dans le numérique que ce soit dans les réseaux, les services, ou l’accès et l’accompagnement. Cela a d'ores et déjà donné de nombreuses initiatives, soutenues par l'Agence régionale pour la société de l'information en Midi-Pyrénées ( Ardesi ) comme le réseau Cyber-base, créé en 2002 (51 espaces d'accès public avec 110 animateurs) et dont le succès ne se dément pas, la formation à distance avec le réseau Pyramide ou le soutien au réseau régional de télémédecine. Mais aussi la mise en réseau à haut débit de 460 établissements, le plan Ordi'Lib (un ordinateur portable subventionné pour les lycéens de seconde) ou les environnements numériques de travail (ENT) qui auront d’ici 2012 près de 500 000 utilisateurs. Lors de l'assemblée plénière du 19 mai, le conseil régional a décidé d'aller plus loin en adoptant un plan pour le très haut débit. "La Région va investir 50 M€ sur 10 ans pour favoriser le dé

Avertisseurs de radars interdits : la riposte s'organise

En annonçant, mercredi au terme d'un comité interministériel de la sécurité routière, l'interdiction prochaine des avertisseurs de radars, le gouvernement s'est attiré les foudres des quelque 4,7 millions d'automobilistes qui ont recours à ce type d'appareil. Pour rappel, il ne s'agit bien sûr pas des détecteurs de radars, qui eux sont illégaux, mais des appareils qui embarquent un GPS avec la liste des radars fixes et des zones potentielles de contrôles mobiles. Ces appareils ( Coyote , Inforad , Wikango ), dont certains ont noué des partenariats avec des constructeurs de GPS ont également créé des communautés d'utilisateurs qui peuvent s'échanger des informations, souvent après paiement d'un abonnement. Ainsi, lorsqu'un automobiliste croise un contrôle radar sur la route, il lui suffit d'appuyer sur le bouton dédié de son appareil pour alerter sa communauté. "C'est l'appel de phare du XXIe siècle", proclamait d'ailleu

Paris sportifs en ligne : les secrets d'un bookmaker

Depuis avril 2010, les jeux en ligne (paris sportifs et poker) sont autorisés en France et l'Autorité de régulation des jeux en ligne ( Arjel ) a agréé une vigtaine d'opérateurs dont le PMU et la Française des jeux qui dominent le secteur. En 2010, le montant des mises effectuées par quelque 30 millions de joueurs français s'est élevé à 26,3 milliards d'euros. Un montant qui devrait être dépassé en 2011 avec l'arrivée de nouveaux jeux. Si le volume des paris sportifs en ligne a connu une baisse de 26 % au premier trimestre 2011 par rapport au 4e trimestre 2010, selon les chiffres de l'Arjel, parier sur internet reste un loisir toujours très prisé par les Français... à condition d'en connaître les ficelles. Le livre de Quentin Toulemonde, "Les paris sportifs en ligne - Comprendre, jouer, gagner" (Editions Amphora, 24,90 euros) devrait largement y contribuer. In-play Trader chez Unibet, bookmaker basé à Londres, l’auteur, diplômé de l'École P