Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2006

Élections européennes 2024 : un scrutin ciblé comme jamais par la désinformation

  Rarement une élection aura à ce point été ciblée par des ingérences étrangères et des tentatives de désinformation. « Des institutions, autorités, acteurs de la société civile et vérificateurs de faits tels que l’Observatoire européen des médias numériques, le Réseau européen des normes de vérification des faits et EUvsDisinfo ont détecté et révélé de nombreuses tentatives de tromper les électeurs avec des informations manipulées ces derniers mois », assurait mercredi le Parlement européen. « Les acteurs de la désinformation ont diffusé de fausses informations sur la façon de voter, cherché à décourager les citoyens de voter ou encore cherché à semer la division et la polarisation avant le vote en détournant des sujets de grande envergure ou controversés. Parfois, ces tentatives de tromper consistent à inonder l’espace informationnel avec une abondance d’informations fausses et trompeuses, dans le but de détourner le débat public. Souvent, des dirigeants et leaders politiques sont

Le Net sans fil

Au pied du sapin de ce Noël 2006 ont été déposés nombre d’ordinateurs portables. Tous ont la particularité de pouvoir se connecter à internet sans fil via les ondes Wifi. Tous les fournisseurs d’accès à internet proposant dans leurs offres l’option Wifi, il est aisé de surfer sur le net dans sa maison ou au fond de son jardin. Mais quid lorsque l’on quitte son domicile? Certes, il y a bien dans les hôtels et les aéroports des points d’accès (les hotspots). Certains sont gratuits (voir la liste sur www.jiwire.com ) mais la plupart demandent un paiement assez élevé. La solution? En attendant que les villes choisissent de s’équiper de réseaux sans fil pour offrir le net à leurs administrés, comme à San Francisco, elle pourrait venir de réseaux communautaires gratuits comme celui de Fon ( www.fon.com ). Cette jeune société hispano-argentine invite chaque internaute, partout dans le monde, à partager un peu de la bande passante de sa connexion internet à domicile. Les membres du réseau peuv

Madepeche.com à la Mêlée numérique

J'ai eu le plaisir d'intervenir ce lundi 18 décembre sur l'une des tables rondes organisées par la Mêlée Numérique , à Entiore , citée de l'entreprise de la Chambre régionale de commerce et d'industrie ( CRCI ) de Midi-Pyrénées, pour y présenter le site de journalisme citoyen Madepeche.com , lancé par La Dépêche du Midi le 26 septembre et dont je suis le modérateur. Au cours de cette " Journée du web 2.0 " plusieurs intervenants et ateliers étaient mis en place. J'ai participé à l'atelier "le Web dans ses usages et impacts économiques", animé par Martin Vinzal et présenté par les organisateurs comme suit : Plus précisément, cette table ronde permettra d'en explorer deux aspects principaux : l'entreprise étendue et les impacts micro et macro économiques du Web 2.0. L'entreprise étendue, car aujourd'hui, la majorité des grands groupes, notamment industriels, ont "webisé" leurs applications métier, d

Les jeux vidéo violents sur le gril

Au pied du sapin, Noël 2006 sera résolument un Noël techno.Ordinateurs, baladeurs MP3, téléphones mobiles, GPS (lire page «Vie Quotidienne») et, surtout, consoles de jeux. Alors que le lancement de la dernière console de Nintendo, la Wii, a pulvérisé des records de vente (voir encadré), une nouvelle polémique vient secouer le monde des jeux vidéo à propos des titres les plus violents.Faut-il ou non les interdire? Telle est la question qui se pose désormais au niveau européen après un drame survenu en Allemagne le mois dernier. Le 22 novembre, Sébastien Bosse, un jeune homme de 18 ans, ouvre le feu sur 37 personnes, ses camarades et des personnels du lycée d’Emsdettent. L’enquête révèle, entre autres, que ce solitaire, amateur de Death Metal, jouait à des jeux vidéo violents, notamment des «simulateurs de meurtres.» Aussitôt, plusieurs ministres régionaux allemands réclament l’interdiction de ces jeux.Un projet de loi du gouvernement Merkel prévoit ainsi d’ici mars 2008 de renforcer la

La folie des GPS

Les terminaux de guidage GPS constituent véritablement LE cadeau de cette fin d’année 2006 qui devrait afficher un million d’exemplaires vendus.Même le Président de la République qui, on s’en rappelle, avait découvert l’informatique sur le tard – avec le désormais culte «mulot» – a reçu un terminal GPS pour son 74e anniversaire, le 29 novembre dernier. En l’occurrence, il s’agissait du modèle innovant de l’Institut géographique national (IGN), baptisé «Evadeo.» En un an le prix des appareils GPS portatifs a connu une chute vertigineuse et le premier prix s’établit désormais à 169 € – le Medion PNA 210 – soit presque dix fois moins que les systèmes de guidage commercialisés en option par les constructeurs automobiles! À cette démocratisation des prix s’est ajoutée une segmentation du marché: premiers prix, milieu de gamme et haut de gamme. Enfin, ce marché en plein boom a vu se multiplier les acteurs. Aux spécialistes historiques du secteur (Garmin, Tomtom, Navman) se sont ajoutés les a

La région Midi-Pyrénées veut réduire la fracture numérique

«A quoi serviraient les nouvelles technologies si vous n’en profitez pas?» C’est avec cette interrogation que se tient aujourd’hui à Toulouse à l’Hôtel de Région un colloque intitulé «La société de l’information en Midi-Pyrénées: diagnostic 2006.» A l’heure où la France compte quelque 28,6 millions d’internautes, et où l’Hexagone est le pays européens qui héberge le plus de blogs, l’Agence régionale pour le développement de la société de l’information (Ardesi) a voulu établir un diagnostic des usages en Midi-Pyrénées. Ce document, qui est présenté aujourd’hui, permettra d’ouvrir de nouvelles perspectives pour une région qui a pris à bras le corps la lutte contre la fracture numérique. Depuis 2001 avec l’adoption du Programme d’actions régionales pour la société de l’information (Parsi), la Région a mené de nombreuses actions : cyberbases ; réseau Aster reliant 450 lycées, CFA, IUT, universités ; sites pyramides ; administration électronique ; etc. Le budget est de 45M€. L’Ardesi a c

Télévision sur mobile : c'est pour bientôt

Si le succès de la télévision numérique terrestre (TNT) n’est plus à démontrer en France, la télévision sur téléphone mobile accuse en revanche un certain retard par rapport à nos voisins européens.L’Italie, l’Allemagne ont déjà ouvert leurs réseaux DVB-H (Digital Video Broadcasting-Handhelds, la norme de la télé mobile) alors que la France attendait un cadre législatif. Les choses semblent toutefois s’accélérer. Le projet de loi «Télévision du futur: modernisation de la diffusion audiovisuelle» a été adopté le 22 novembre par le Sénat et transmis à l’Assemblée nationale pour adoption définitive fin janvier Dans une rame de métro C’est que la télé sur mobile est promise à un bel avenir. Selon une étude publiée par le cabinet OC & C Strategy Consultants, 6 millions d’utilisateurs devraien en profiter en 2013.Le marché, susceptible d’être dopé par la coupe du monde de rugby en 2007, devrait représenter 500M€ en 2013, le double en 2017. Le cabinet préconise toutefois une coopération e

La folie des grandeurs

En portant son choix, lundi dernier, sur l’américain Thom Mayne pour la construction d’un gratte-ciel de 300 mètres de hauteur baptisé la tour «Phare» à La Défense (lire ci-dessous), Unibail vient de remettre Paris dans le rang des capitales qui, toutes, n’ont pas hésité à faire le choix de construire des buildings. De Londres à Amsterdam, de Shangaï à New York, de Tokyo à Kuala-Lumpur, les métropoles misent sur des gratte-ciel. Des gratte-ciel plus nombreux donc, plus hauts aussi avec une course vers le kilomètre de hauteur et, surtout, plus écolos. Plus que jamais, les cabinets d’architectes prennent en compte la dimension écologique et de développement durable, que ce soit dans le process de construction, la nature des matériaux utilisés et le fonctionnement de ces immeubles géants une fois achevés. La future tour parisienne qualifiée par son architecte de «green building» (immeuble vert) sera par exemple couronnée d’éoliennes qui participeront à l’alimentation électrique du bâtimen

Portabilité : les opérateurs font la sourde oreille

Alors que le parc total de téléphones portables a atteint 49,819 millions d'unités en France en septembre dernier selon les chiffres de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), une nouvelle pomme de discorde vient s'installer entre les consommateurs et les opérateurs : la portabilité du numéro. Derrière cette terminologie barbare se cache tout simplement la possibilité pour chaque abonné de changer d'opérateur tout en conservant son numéro de téléphone. Depuis juin 2003, la portabilité des numéros est certes effective, mais en l'absence d'un guichet unique et avec des délais variant entre un et deux mois, les candidats au déménagement ont été peu nombreux : 750 900 en trois ans. Pressé par les abonnés et des associations de consommateurs très pugnaces, François Loos, ministre de l'Industrie, a pris un décret en janvier pour accélérer la procédure : ainsi au 1er janvier 2007, il était prévu de pouvoir migrer en dix jour

Des blogs pour l'Elysée

Lors de l’élection présidentielle américaine de 2004, jamais les blogs n’avaient autant fonctionné, utilisés tant par les partis démocrate et républicain que par les commentateurs de la vie politique qui suivaient en temps réel les résultats parfois mieux que les grands networks. L’année prochaine en France, l’élection du Président de la République sera sans nul doute marquée par une frénésie de blogs dont les prémices avaient été observées lors du débat sur le traité constitutionnel européen. Alors que l’Hexagone est le pays européen qui blogue le plus, les partis politiques qui boudaient jadis un peu le web se sont jetés à corps perdus dans internet. Blogs, podcasts audios et vidéos, marketing viral, webTV, etc. Nos partis politiques, et a fortiori les candidats à l’élection suprême, ont bien compris que, cette fois, l’internet est partie intégrante de la campagne électorale. Chacun garde en mémoire les 200000 petites voix manquantes à Lionel Jospin pour accéder au 2e tour en 2002…

Bataille pour le contrôle du net

Le premier Forum sur la gouvernance d’internet (FGI), qui a réuni cette semaine près d’Athènes sous l’égide de l’ONU quelque 1200 délégués représentants 90 États, les principales entreprises du Net et des dizaines d’associations, s’est achevé sur un bilan en demi-teinte. D’un côté, aucune décision concrète n’a été prise, ce qui est logique compte tenu du statut uniquement consultatif de la nouvelle instance. De l’autre, le Forum a permis d’évoquer les grands enjeux d’internet: censure, liberté d’expression, multilinguisme, cybercriminalité, fracture numérique nord-sud, etc. L’impossibilité pour le Forum de prendre des décisions n’a pu que réjouir les États-Unis qui sortent une nouvelle fois vainqueurs de la bataille pour le contrôle d’internet dont l’ancêtre Arpanet émanait – ne l’oublions pas – de l’armée américaine. Domination des États-Unis La domination des États-Unis sur la gestion technique du réseau avait été évoquée entre gouvernements lors du Sommet sur la société de l’i

L’iPod, cinq ans et déjà objet-culte

Rares sont les entreprises qui peuvent se targuer d’avoir bouleversé leur secteur d’activité par deux fois. Apple est de celles-là. Après son Macintosh en 1984, la firme de Cupertino a créé un nouveau phénomène de société avec son lecteur de musique numérique iPod dont on vient de fêter le 5e anniversaire. Grâce à son très design baladeur, plusieurs fois renouvelé et sans cesse amélioré (cf. ci-dessous), et son logiciel et magasin internet iTune, Apple s’est installé au sommet de la musique numérique. Depuis 2001 ce sont 67,6 millions d’iPod qui ont été écoulés.Un succès qui a même fait démentir les analystes lorsque ceux-ci tablaient sur une accalmie, l’été dernier. Aujourd’hui l’iPod et dans une moindre mesure les nouveaux ordinateurs iMac assurent la stabilité financière d’Apple. Même s’il accepte les banals fichiers MP3, l’iPod fonctionne avec des fichiers maison au format AAC, capables de gérer les fameux droits DRM anticopie. Fermé, le système iPod + iTunes fait enrager la conc

Couacs sur toutes les lignes

Qu’il semble loin le temps où certains se gaussaient du retard technologique de la France, notamment par rapport aux Etats-Unis. Depuis quelques années, l’engouement des Français pour les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) ne cesse de croître: explosion de la téléphonie mobile qui a dépassé le fixe; envolée de la télévision numérique terrestre (TNT) et ses déjà 4 millions de récepteurs vendus; développement fulgurant de l’internet (26 millions d’internautes) qui classe la France au premier rang européen en terme de tarifs – l’abonnement est parmi les plus bas – et d’usages – la France compte le plus de blogueurs en Europe et les ventes sur internet ont bondi de 31 % fin 2006, etc... Mais comme tout succès, celui des technologies s’accompagne de zones d’ombres… ou plutôt de zones blanches. Celles de territoires entiers où l’ADSL est au mieux au débit minimal, au pire absent. Celles où les téléphones mobiles, tous opérateurs confondus, restent irrémé

Podcast et chat de François Bayrou à La Dépêche

François Bayrou, député des Pyrénées Atlantiques, président de l'UDF et candidat à l'élection présidentielle, était invité ce lundi à La Dépêche pour participer à un face aux lecteurs. Pour écouter le podcast des échanges très riches entre nos six lecteurs et l'ancien ministre de l'Education nationale, utilisez le lecteur ci-dessous. François Bayrou s'est ensuite mis au clavier pour entamer un chat. Bonjour à toutes et à tous, nous avons le plaisir d'accueillir François Bayrou, président de l'UDF, à l'occasion de chat oragnisé par La Dépêche, en partenariat avec Canalchat.com ! Salut à tous thom:Aujourd'hui, êtes-vous sûr et certain d'être candidat à l'élection présidentielle ? à votre avis ? lisa:Ne pensez-vous pas que l'on s'oriente vers un duel Sego-Sarko et que tous les autres candidats vont passer au second plan ? Je pense exactement le contraire. Il y a une pression forte, médiatique et politique, pour qu'il en soit ain

La fin du VHS

La bonne vieille cassette VHS vient de fêter ses 30 ans le mois dernier. Certes, il y avait bien eu des enregistreurs audiovisuels avant septembre 1976, mais c’est en lançant le massif HR-3300 que JVC remporta la bataille des formats face au Betamax de Sony, pourtant de meilleure qualité. Ironie du sort, les deux géants de l’électronique se retrouvent encore aujourd’hui face à face pour déterminer le format qui doit succéder au DVD (lire encadré). Chassée par les DVD ou cantonnée au mieux à une petite étagère dans les vidéoclubs depuis déjà quatre ans, la cassette a vu sa mort programmée par les studios hollywoodiens qui ont décidé d’arrêter de commercialiser leurs films sur ce support fin 2006. Restait un atout à la cassette VHS: l’enregistrement des programmes télé chez soi. Las, l’apparition des lecteurs-enregistreurs de DVD et, surtout, ceux dotés d’un disque dur, ont sonné le glas de la cassette VHS, encombrante et offrant une piètre qualité à l’heure de la TNT et des écrans pl

You Tube : à chacun sa télé

En rachetant mardi pour la somme colossale de 1,65 milliard de dollars le célèbre site internet de partage de vidéos You Tube, à peine vingt mois après sa création, le géant américain Google fait d’une pierre deux coups : il conforte sa position sur la vidéo, devenu l’eldorado d’internet ; et, plus globalement, il ouvre une nouvelle page de l’histoire de la télévision. Malgré sa notoriété, le service de partage de vidéos de Google lancé en même temps que You Tube plafonnait à 11 % de parts de marché contre 46 % pour son concurrent. Avec ce rachat, Google passe ainsi de la 3e place à la première, devançant MySpace (21 %), propriété de New Corp. Bien que You Tube ne dégage pour l’heure aucun bénéfice, l’opération de Google a été saluée par les analystes financiers qui y voient une bonne affaire. «Le marché de la publicité liée à la vidéo devrait atteindre 640 millions de dollars en 2007 et 1,5 milliard en 2009», explique la banque d’affaires Merrill Lynch. En 2010, l’on prévoit 2,3 milli

Voitures pleines de puces

Le Mondial de l’Auto qui se tient à Paris démontre plus que jamaisle mariage entre l’informatique et la voiture : tout un stand est réservé, pour la première fois, à l’électronique embarquée. Longtemps annoncées comme étant pour l’auto de demain, les nouvelles technologies sortent de plus en plus vite des prototypes pour la voiture de monsieur tout le monde. Les voitures se parlent. Tous les constructeurs ont développé des technologies visant à sécuriser la conduite. Les autos se dotent ainsi de nombreux capteurs. Toutes les technologies illustrées ci-contre sont déjà opérationnelles. Mais, surtout, la voiture «communicante» que l’on connaît aujourd’hui – celle dotée du Bluetooth pour le téléphone mobile et d’un récepteur GPS – va connaître un spectaculaire bouleversement avec la possibilité de communiquer… avec les autres voitures et… avec la route. Concernant le dialogue entre autos (vehicle to vehicle ou V2V), BMW a déjà présenté une berline capable d’avertir les voitures qu

Madepeche.com de A à Z

Depuis mardi 26 septembre, date d’ouverture de madepeche.com, vous avez été des milliers à vous connecter pour faire partager vos informations,vos passions,vos bons plans, vos coups de coeur ou vos coups de gueule ; donnant ainsi corps à une communauté de Dépêchenautes enthousiastes, curieux et dynamiques. Plusieurs d’entre vous nous ont interrogés par e-mail sur le fonctionnement du site. Nous vous rappelons que toutes les contributions sont acceptées, d’où qu’elles viennent, et, pour peu qu’elles soient conformes à notre charte de publication, elles seront publiées sur ce site internet et, le cas échéant, dans les éditions papier de La Dépêche du Midi avec le logo de madepeche.com. Les équipes de La Dépêche multimédia améliorent jour après jour le site et très prochainement vous disposerez d’un moteur de recherches et de la possibilité d’envoyer des vidéos.En attendant,n’hésitez surtout pas à nous envoyer vos photos et à parler du site autour de vous. Car madepeche.com, c’est vous.

Octets en stock

L'ordinateur personnel (PC) vient de fêter ses 25 ans cet été; et le web d'internet ses 15 ans. Il est pourtant un anniversaire presque passé inaperçu: celui du disque dur, matériel pourtant capital dans l'industrie de l'informatique et plus encore des loisirs numériques, notamment pour les baladeurs MP3, lecteurs vidéo portables ou fixes, GPS, etc.C'est le 13 septembre 1956 qu'IBM - encore lui - commercialise le Ramac (Random Access Method of Accounting and Control). À l'époque, les plateaux magnétiques sur lesquels sont inscrites les données informatiques mesurent... 24 pouces (60,96 cm)! Le Ramac en utilise une cinquantaine.Pour faire fonctionner l'appareil, mieux vaut disposer de place, de beaucoup de place. Il faut une pièce entière pour contenir tous les équipements. Un bureau est quasiment intégré dans la machine pour les manipulateurs. 200000 fois plus puissant Depuis cette date, que de chemin parcouru. En terme de miniaturisation tout d'a

La bataille de la fibre optique

Une fois de plus, le trublion de l’internet français, Free, a jeté un pavé dans la marre, cette semaine, en annonçant qu’il commercialiserait un accès à internet à très haut débit (50 à 100 Mbits/s) dès le premier semestre 2007 à Paris puis dans certaines villes de banlieue et dans certains quartiers de grandes villes de province. Un milliard d’euros Pour constuire ce nouveau réseau de boucle locale en fibre optique (FTTH, fiber to the home) qui suppose de tirer des câbles jusque chez l’abonné, Free va investir par tranches successives rien moins qu’un millard d’euros d’ici 2012 – 300 millions d’euros d’ic ifin 2007 – afin d’être en mesure de raccorder les 4 millions de prises (10 millions de Français soit 15% de la population) éligible à cette offre. L’opérateur, filiale d’Iliad, entend d’ores et déjà couvrir l’ensemble de l a Capitale d’ici deux ans. Ce projet très coûteux – 1500€ par client raccordé ! – financé sur fonds propres et le maintien du même tarif que pour l’ADSL (29,99€

Une micro-usine à domicile

Imaginez votre petit dernier se saisir de votre téléphone portable flambant neuf... pour s’en servir comme d’unballon de foot ! Patratras, la coqueplastique s’est cassée etsousle choc,le circuit électronique est séveremment endommagé. Plutôt que d’envoyer le portable pour 3 semaines de réparations, calmement, vous vous connectez sur le site internet dufabricant, sélectionnez le bon modèle puis téléchargez deux fichiers. Vous allumez votre imprimante 3D et quelques minutes plus tard,vous récupérez...une coque toute neuve. Le second fichier est dirigé vers une seconde imprimante qui va «graver» un circuit imprimé pour remplacer celui qui a rendu l’âme. Scénario de science fiction ? Pas tout à fait : ces technologiques existent (les imprimantes en trois dimensions) ou sont en passe de se concrétiser (l’impressiondes circuits électronoiques) et vont exploser dans les années à venir.C’est ce que les Américains appellent la Do it yourself economy, c’est-à-dire l’économie du «Faîtes-le vous-m

Il y a 25 ans, la révolution PC

Le 12 août 1981, l’américain IBM proposait le premier Personal computer (PC) ; un ordinateur compact et puissant qui a ouvert la voie à l’informatique d’aujourd’hui... et de demain. Ce samedi 12 août n’évoquera sans doute rien à beaucoup d’entre nous et, pourtant, il s’agit d’une date anniversaire clé dans l’histoire du progrès technologique. Il y a 25 ans, en effet, la firme américaine IBM lançait son premier Personal computer (ordinateur personnel), ouvrant la voie à la révolution micro-informatique dans le monde. Certes, des tentatives pour proposer des micro-ordinateurs avaient déjà eu lieu, aux États-Unis et même en France (lire ci-dessous), mais lorsque Big Blue – un géant du secteur, spécialisé dans les ordinateurs connectés à un serveur central – se lance sur ce nouveau marché avec toute sa puissance de frappe, tout change. La puissance marketing d’IBM pour convaincre les entreprises de s’équiper de ces nouveaux ordinateurs, certes mastocs de nos jours mais autrefois si petits,