Accéder au contenu principal

Podcast et chat de François Bayrou à La Dépêche

François Bayrou, député des Pyrénées Atlantiques, président de l'UDF et candidat à l'élection présidentielle, était invité ce lundi à La Dépêche pour participer à un face aux lecteurs.
Pour écouter le podcast des échanges très riches entre nos six lecteurs et l'ancien ministre de l'Education nationale, utilisez le lecteur ci-dessous.



François Bayrou s'est ensuite mis au clavier pour entamer un chat.

Bonjour à toutes et à tous, nous avons le plaisir d'accueillir François Bayrou, président de l'UDF, à l'occasion de chat oragnisé par La Dépêche, en partenariat avec Canalchat.com !
Salut à tous

thom:Aujourd'hui, êtes-vous sûr et certain d'être candidat à l'élection présidentielle ?
à votre avis ?

lisa:Ne pensez-vous pas que l'on s'oriente vers un duel Sego-Sarko et que tous les autres candidats vont passer au second plan ?
Je pense exactement le contraire. Il y a une pression forte, médiatique et politique, pour qu'il en soit ainsi. Mais les Français ne se laisseront pas conduire par le bout du nez. Ils vont, comme à toutes les élections précédentes, changer le jeu et créer une surprise..

Quentin:Aujourd'hui, et malgré l'avertissement de 2002, la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour reste encore et toujours possible.. Y a t'il un espoir que cela change d'ici les élections ?
Oui, s'il existe une autre alternative, crédible et républicaine : un candidat qui porte la certitude que les pratiques politiques peuvent changer.

eddy:Monsieur avez l'intention ,si vous arrivez aux responsabilites de toucher au regime speciaux

thom:Bonjour ! Sur la question de la réforme des régimes spéciaux de retraite, quelle est votre position en tant que candidat ?
Oui, je pense que la réforme des régimes spéciaux est nécessaire, ne serait-ce que pour des questions de justice. Cette réforme doit être juste, c'est-à-dire prendre en compte les engagements pris au moment de la signature du contrat à l'égard des salariés. Cela ne pourra se faire qu'en adoptant un régime de retraites par points.

Fabio: M. Bayrou, que pensez-vous de la nouvelle offensive contre les 35 heures? êtes-vous en faveur de leur suppression?
Je pense que la manière dont les 35 heures ont été mises en place a été une grave erreur.
Je pense que certains salariés ont trouvé une nouvelle organisation de leur vie avec les 35 heures et que d'autres en ont souffert.
Il faut donc permettre une souplesse nouvelle, par une organisation différente des heures supplémentaires, entre 35 et 39 heures, qui apportent un plus significatif au salarié qui fait cet effort sans pénaliser l'entreprise.

Séverine:Bonjour, sur le mariage gay, Ségolène a dit non puis oui. Sarko dit encore non. Et vous?
Le mariage signifie pour beaucoup de Français l'union d'un homme et d'une femme. Une union civile, y compris à la mairie, peut permettre l'égalité de droits, en particulier fiscaux et de transmission d'héritage.

EnkWill:Si vous êtes élu, que comptez vous faire des institutions qui régissent notre vie politique ? Vers une VIeme République ? Quel rôle souhaitez vous au Parlement ?
Je suis pour une sixième République qui donnera à tous les Français le droit d'être représentés au parlement et qui interdira au gouvernement de passer en force en méprisant le parlement qui représente les Français. Je suis pour que les élus ne puissent plus être absents à l'Assemblée nationale.
.

Fabio:Bonjour monsieur Bayrou. Comment vivez-vous avec l'image que donne de vous la marionnette des guignols de l'info?
Je ne peux pas dire que ça me fasse plaisir. .

Dv:Salut François, comptes tu te rallier à la droite au second tour ?
Je compte être présent au second tour et que les ralliements se fassent autour du projet que je porte.

Joel C.:Quelles sont vos relations avec Gilles de Robien ?

malouda:Pourriez-vous nous expliquer les raisons de votre désaccord avec Gilles de Robien ?
Gilles de Robien pense que nous devrions nous définir dans une relation exclusive avec l'uMP, donc forcément dans une relation de dépendance à l'égard de ce parti. Je pense le contraire : il faut que nous soyons indépendants, et capables de réunir des personnalités venant de droite et venant de gauche pour une majorité nouvelle, pas pour la majorité ancienne, d'un bord ou de l'autre.
.

pat64:allez- vous vous presentez a la 2ieme circonscription des pyrenées atlantiques?
Pas si je suis élu président de la République, c'est incompatible.

Toulousaiiin:M le Ministre, la recrue d'elus toulousains à l'UDF est-elle l'annonce d'une liste UDF aux municipales à Toulouse? Qu'en sera-t-il des législatives dans la ville "rose"?
Il y a à Toulouse un besoin de renouvellement profond. Ne pensez-vous pas ?.

Gilles:Etes vous favorable au mandat unique pour les hommes politiques ?
Oui, en tout cas pour les députés à l'Assemblée nationale.

KingBee:Petite question, à 6 mois des élections de très nombreux sujets sur la sécurité reviennent à la une des journaux comme lors de la précédente élection ? Une coincidence pour vous ?
Je crois assez peu aux coincidences.

sru14229:que pensez vous du temps choisi et qui serait votre premier ministre ?
Un premier ministre choisi.

Philippe:Bravo pour votre dénonciation des médias rattachés aux puissances de l'argent et qui favorisent Sarkozy ou Royal. Mais cela existe depuis longtemps : pourquoi ne pas l'avoir dénoncé plus tôt ?
Peut-être parce que c'était moins lourd, moins fort qu'aujourd'hui. Peut-être aussi parce que mon analyse était encore inachevée.

guest:pourquoi le candidat de l'UDF ferait-il un meilleur score en 2007 qu'en 2002 ?
Parce que vous allez voter pour lui.

Luis O.:Comment expliquez-vous le succès de Ségolène Royal dans les sondages ?
Parce que c'est pour l'instant un succès dans les sondages.

Centre:M Bayrou on parle bcp de M.Cavada à Toulouse. Qu'en est-il exactement. Info ou intox?
Je suis obligé de vous dire que l'on parle de Jean-Marie Cavada partout.

KingBee:Pour vous quels vont être les thèmes de campagne sur lesquels vont se jouer l'élection ?
1/ le gouffre entre le peuple et les pouvoirs (ce que j'appelle le tiers état) 2/ le modèle français, républicain,social, face à la mondialisation
.

john:Pensez-vous que Jacques Chirac se présentera ?
Ajout à la question précédente : pour moi, le thème prioritaire, ce sera l'éducation
Non, je ne crois pas. Mais je n'exclue jamais les surprises, surtout avec J. Chirac.

Gilles:Allez vous regarder le documentaire sur Chirac ce soir et demain ?
Je vais le regarder en DVD.

Luis O.:Vos réponses sont courtes. Voici une question qui mérite un développement. En tant qu'ancien ministre de l'éducation, citez une ou deux réformes qui doivent abosulement et rapidement être entreprises ?
Vous lirez ma réponse demain matin dans la Dépêche. Nous venons d'y consacrer un long moment dans le face aux lecteurs. (Les lecteurs étaient très bien).

Daniel:Si Sarkozy devient président iriez vous dans son gouvernement ou bien serez vous dans l'opposition ?
Comme vous l'aurez compris, je ne suis pas candidat pour que d'autre soient élus -.

Lucas:Vous dites être prêt à être premier Ministre en 2007. Oui, mais de qui ?
Non. Ce n'est pas à Matignon que les choses essentielles se jouent : c'est à l'Elysée que l'on peut changer les choses.
.

julien:Que pensez-vous du mode désignation du candidat PS ? Ces débats devant les militants sont-ils positifs selon vous ?
Ce ne sont pas vraiment des débats, puisqu'ils ne peuvent pas parler entre eux.

Luis O.:Sarkozy a des idées très claires et très précises, un programme en rupture, un franc parlé, pourquoi ne le soutenez-vous pas ?
Je me demande si vous ne seriez pas un peu partisan de Sarkozy ?.

Daniel:Seriez vous pour l'abandon du rôle du premier ministre remplacé par l'action du président ?
C'est vrai que pour moi il faut que le président assume directement sa responsabilité devant le pays. Le premier ministre doit être le chef d'équipe, le capitaine du gouvernement.
.

EnkWill:Comment expliquez cette multiplication des candidats ? Est ce bon pour la démocratie ? Ne craignez vous pas avec votre candidature de faire perdre la droite ? De faire votre 21 avril ?
Je pense qu'il y aura beaucoup moins de candidats qu'en 2002. Le pluralisme est indispensable pour que le pouvoir ne soit pas confisqué, mais il doit être organisé. Autrement dit, c'est du bon sens.
.

EnkWill:Vous êtes vous fait taper sur les doigts par TF1 après vos propos sur la collusion des médias et de Sarkozy ?
Disons que nous avons eu une explication orageuse (très orageuse).

Merci beaucoup François Bayrou, le mot de la fin ?
Il reste beaucoup de questions, mais le chat s'achève. J'ai été très heureux de passer ce moment directement avec vous.

pat64:il doit y avoir des internautes pro-bayrou

Luis O.:Merci beaucoup. Dommage, les réponses sont un peu courtes !

Fabio:Bonne chance

sam:merci d'avoir répondu à nos questions !

luc:très intéressant, merci..

thierry:bonne journée !

gaudin:Merci de nous répondre directement !

Posts les plus consultés de ce blog

Le bipeur des années 80 plus efficace que le smartphone ?

Par André Spicer, professeur en comportement organisationnel à la Cass Business School (City University of London) : Vous vous souvenez des bipeurs ? Ces appareils étaient utilisés largement avant l'arrivée massive des téléphones portables et des SMS. Si vous aviez un bipeur, vous pouviez recevoir des messages simples, mais vous ne pouviez pas répondre. Un des rares endroits où on peut encore en trouver aujourd’hui sont les hôpitaux. Le Service National de Santé au Royaume-Uni (National Health Service) en utilise plus de 130 000. Cela représente environ 10 % du nombre total de bipeurs présents dans le monde. Une récente enquête menée au sein des hôpitaux américains a révélé que malgré la disponibilité de nombreuses solutions de rechange, les bipeurs demeurent le moyen de communication le plus couramment utilisée par les médecins américains. La fin du bipeur dans les hôpitaux britanniques ? Néanmoins, les jours du bipeur dans les hôpitaux britanniques pourraient être compté

Univers parallèles et mondes virtuels : la guerre des métavers est commencée

  Une partie de poker dans le métavers (capture d'écran de la vidéo “Le métavers et comment nous allons le construire ensemble” sur YouTube) Par  Oihab Allal-Chérif , Neoma Business School Le 17 octobre 2021, Mark Zuckerberg a lancé les hostilités de manière assez théâtrale, comme s’il défiait ses concurrents d’en faire autant. Afin de concrétiser son rêve d’enfant, le métavers, il a décidé de mettre en œuvre des moyens colossaux : 10 000 ingénieurs hautement qualifiés seront recrutés en Europe dans les 5 prochaines années. Cette annonce a été faite quelques jours avant celle du changement de nom du groupe Facebook en Meta , le 28 octobre, démontrant ainsi l’engagement total du fournisseur de réseaux sociaux dans la transition vers le métavers. Le 22 juillet 2021, dans une interview à The Verge , le créateur de Facebook racontait : « Je pense à certains de ces trucs depuis le collège quand je commençais tout juste à coder. […] J’écrivais du code

Sans Sauvegarde, pas de cyber-résilience

Par Alexandra Lemarigny, directrice commercial Europe du Sud Opentext Security Solutions Les études diverses sur les habitudes de sauvegarde des entreprises et leurs collaborateurs sont sans équivoque : très majoritairement, elles ne s’attardent vraiment sur ces questions de sauvegarde ou de récupération qu’en cas d’incidents. Pourtant la sauvegarde est l’élément majeur des dispositifs de cyber-résilience, à savoir la capacité à rester opérationnel, même face aux cyberattaques et à la perte de données. La sauvegarde n’est pas suffisamment considérée Dans les faits, force est de constater que la sauvegarde n’est pas envisagée dans son entièreté par les entreprises qui n’ont pas eu à subir d’accidents et il est fréquent qu’elles ne sauvegardent pas les éléments les plus pertinents. A titre d’exemples une entreprise peut ne sauvegarder qu’un ou deux serveurs, ou un élément qu’elle a identifié comme critique quelques années auparavant. Certaines ne tiennent pas compte de l’évolution de leu

Implants cérébraux : la délicate question de la responsabilité juridique des interfaces homme-machine

Dans le film Transcendance , de Wally Pfister, sorti en 2014, le héros mourant transfère son esprit dans un ordinateur quantique. Wally Pfister, 2014 Par  Elise Roumeau , Université Clermont Auvergne (UCA) Depuis quelques années, Elon Musk ne cesse de faire des annonces relatives à des avancées technologiques. Voitures autonomes , voyages interplanétaires , interface homme-machine , achat du réseau social Twitter… rien ne semble arrêter l’homme d’affaires. Aucun obstacle technique, géographique, physiologique ne lui semble infranchissable. Pourtant, ses projets pourraient, à court terme, poser de véritables difficultés du point de vue juridique. La recherche d’une fusion entre le cerveau et l’intelligence artificielle Avec Neuralink, l’un des objectifs visés par Elon Musk est de créer une interface entre l’humain et la machine . À plus ou moins court terme, le projet porte sur le développement d’implants cérébraux pour pallier des troubles neur

Sondage : quatre Français sur dix craignent le vol d'identité

Selon un sondage représentatif commandé par le fournisseur de messagerie GMX , de nombreux internautes français sont préoccupés (31%), voire très inquiets (9%), d'être victimes d'un vol d'identité. La majorité craint que des inconnus puissent faire des achats (52%) avec leur argent. Dans le cas d'une usurpation d'identité, les criminels accèdent aux comptes en ligne et agissent au nom de leurs victimes. De nombreuses personnes interrogées craignent que des inconnus signent des contrats en leur nom (37 %), que des escrocs utilisent l'identité volée pour ouvrir de nouveaux comptes (36 %) et que des informations les plus privées tombent entre des mains étrangères ou soient rendues publiques (28 %). Besoin de rattrapage en matière de sécurité des mots de passe Il est urgent de rattraper le retard en matière d'utilisation de mots de passe sûrs selon GMX : 34 % des utilisateurs d'Internet en France utilisent dans leurs mots de passe des informations personnell

Sources d’information et orientation politique : ce que nous apprend Twitter

  Par  Laura Hernandez , CY Cergy Paris Université et Rémi Perrier , CY Cergy Paris Université Plusieurs études du discours médiatique ont mis en lumière, par des analyses quantitatives et qualitatives, des soutiens à peine voilés de certains médias envers certains courants politiques . Et si l’on inversait la question ? Bien qu’on ait tendance à considérer, par exemple, qu’un lecteur régulier du Figaro s’oriente politiquement à droite, peut-on établir des corrélations à grande échelle entre choix de sources d’information et orientation politique ? Des études basées sur des enquêtes d’opinion ont montré notamment la part grandissante des réseaux sociaux dans la diffusion de l’information et le rôle qu’ils jouent dans la formation de l’opinion publique depuis une décennie, à l’image des évolutions observées lors de deux dernières élections aux États-Unis (voir ici et ici ). Les médias traditionnels ont intégré cette donnée et utilisent les réseaux sociaux en se faisant l’écho