Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2010

La télé sur tous les écrans

Qui a dit que la télé n'était plus dans le coup et allait se faire dévorer par internet ? Tout au contraire, elle ne s'est jamais aussi bien portée et sort désormais de son cadre habituel - le poste familial dans le salon - pour envahir tous les écrans dont nous disposons, dévoilant jour après jour de nouveaux usages. Sur les écrans plats qui vont passer à la 3D au printemps prochain, sur les écrans des téléphones portables intelligents comme l'iPhone, sur les écrans des ordinateurs qu'ils soient portables ou fixes, et bientôt sur les écrans des tablettes tactiles qui vont décoller cette année : les programmes télé se visionnent sur n'importe quel support… et surtout n'importe quand. Car à la révolution matérielle s'ajoute une révolution technologique permise par le développement de l'internet à haut débit avec ses «box» : la « catch-up TV », autrement appelée télé de rattrapage. C'est-à-dire que les téléspectateurs vont pouvoir s'affranchir de

Avec sa tablette tactile iPad, Apple promet la révolution au bout des doigts

Après des mois de rumeurs et un buzz savamment entretenu sur internet par l’enthousiasme des fans et le silence de sa société, Steve Jobs, PDG d’Apple, a mis fin au suspense en dévoilant, ce mercredi au Yerba Buena Center de San Francisco, sa tablette à écran tactile, baptisée iPad . Au lendemain de résultats exceptionnels pour la firme à la pomme – le bénéfice trimestriel est en hausse de 49 % au premier trimestre – le charismatique Steve, col roulé et jeans, a dévoilé au cours d’une de ses célèbres keynotes ce qu’il a récemment qualifié de projet le plus important de sa carrière. Les tablettes tactiles ne sont certes pas nouvelles, mais trop chères, trop compliquées, mal pensées, elles n’ont jamais percé depuis dix ans. 2010 devrait toutefois marquer un tournant: plusieurs constructeurs et même Microsoft ont présenté des tablettes au dernier CES de Las Vegas début janvier. Mais c’est bien Apple qui promet avec son iPad une révolution similaire à celle déclenchée par l’iPod pour la

Tribune libre. « Apple et la révolution tactile » : une opportunité pour la « French Touch » ?

Keynote d'Apple ce jour : lancement du iPad (le terme iSlate mentionnée dans la tribune avant la présentation a été remplacé par le nom dévoilé par Steve Jobs : iPad) Photo : Engadget . Par  Xavier Paulik, CEO de Tiki’labs Steve Jobs nous a habitué à faire de son «KeyNote » un événement mondial. Cette fois-ci, il adopte une posture encore plus ambitieuse, en annonçant « quelque chose de jamais vu » que beaucoup associent à la sortie tant attendue de la tablette tactile «Apple ». L'an II du tactile Enfin libéré des guerres entre opérateurs et des ruptures de stock de l'été, le succès sans précédent de l'iPhone, qui représentait pas moins des trois quarts des ventes françaises de téléphones chez Orange à Noël (200 000 iPhones sur le mois de décembre), a préparé le terrain pour une deuxième vague qui nous installera définitivement, d’ici quelques semaines, dans l'ère du numérique tactile. Car, au-delà des annonces d'Apple, qui va enfin dévoiler l'

GoodnessTV : l'humanitaire a son YouTube

Le terrible tremblement de terre en Haïti a montré combien les technologies de l'information et de la communication au premier rang desquelles internet, était crucial pour aider et informer dans l'urgence. Mais cela est aussi vrai sur le long terme. Dans cette optique le site GoodnessTV ( www.goodnesstv.org/fr ) prend tout son sens. Il s'agit là du YouTube de l'humanitaire, c'est-à-dire d'une plateforme qui accueille des vidéos relatives à des projets humanitaires. Lancé en septembre 2009 par le comédien Laurent Imbault, ce site basé à Montréal reçoit des vidéos du monde entier provenant d'Organisations non gouvernementales comme l'Unicef, Oxfam, l'UNHCR, Mano a Mano, Muhammad Yunus, etc. Environ un millier de vidéos est d'ores et déjà disponible. Un nombre qui devrait augmenter, le site étant membre du réseau videovolunteers.org .

Enfermés dans un gîte du Périgord avec juste Facebook et Twitter

Peut-on s’informer correctement en ne consultant que les deux réseaux sociaux vedettes d’internet Facebook et Twitter ? C’est pour répondre à cette question que cinq journalistes des Radios francophones publiques (RFP) vont s’enfermer du 1er au 5 février dans un gîte du Périgord. Pour cette expérience baptisée « Huis clos sur le net », les cinq jeunes journalistes, dont deux de France-Info et France-Inter, n’auront ni télé, ni radio, ni smartphone ; seulement des ordinateurs vierges de tout contenu. Ils n’auront le droit de se connecter à internet que pour consulter Facebook et Twitter. Tous les sites internet d’informations seront interdits. Les journalistes, qui tiendront des chroniques sur leurs antennes respectives, ne pourront donc compter que sur leurs amis inscrits sur les deux réseaux sociaux. L’expérience sera-t-elle concluante ? Les 5 cobayes pourront-ils s’informer correctement ? En tout cas, du tsunami de 2004 au séisme d’Haïti, en passant par la mort de Michaël Jackson,

Cartes bancaires : menace sur le code secret

Alerte rouge sur les cartes bancaires à puces. Les banques de toute l'Europe - dont en France le Crédit agricole, la Banque postale ou BNP-Paribas - sont mobilisées depuis plusieurs jours pour trouver une solution à l'incroyable faille découverte par un universitaire anglais. Ross Anderson, spécialiste de la sécurité informatique, a, en effet, trouvé comment fausser le dialogue entre une carte et un terminal de paiement, en faisant croire à ce dernier que le porteur de la carte a bien tapé le code secret à 4 chiffres. C'est un concept de fraude que nous connaissons, sous le nom de man in the middle. La nouveauté est que ce professeur a réussi à le mettre en œuvre il y a quelques semaines », a expliqué hier Marc Bornet, administrateur du Groupement des Cartes Bancaires CB , confirmant des informations du Figaro. Le scénario imaginé par le chercheur reste pour l'instant « académique ». « Le procédé requiert un matériel lourd, un ordinateur, qui doit être branché sur

France 3 : Gérard Vallès à la tête du pôle sud-ouest

La nouvelle organisation de France 3 en quatre grands pôles de gouvernance, qui remplacent les 13 directions régionales, est entrée en vigueur le 4 janvier dernier et le pôle sud-ouest qui regroupe les régions Poitou-Charentes, Limousin, Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon est désormais dirigé par le Toulousain Gérard Vallès. Agé de 59 ans, cet amoureux de la Ville Rose assurait les fonctions de directeur régional de France 3 sud par intérim depuis juillet 2009 et a été nommé en septembre dernier coordonnateur du secteur antenne et programmes régionaux métropolitains. Dans cette nomination, qui couronne un beau parcours professionnel, certains ne manqueront pas déceler comme une compensation offerte à Toulouse pour la perte, au profit de Bordeaux, du siège du pôle… Début décembre, ce choix réalisé par Patrick de Carolis, PDG du Groupe FranceTélévisions , avait déclenché de vives réactions et suscité la colère des élus. Martin Malvy, président du conseil régional, Pierr

La télé 3D arrive dans le salon

Vous avez été bluffé par les effets 3D du film Avatar, qui cartonne actuellement au cinéma ? Dans quelques mois, vous allez pouvoir profiter de la 3D à domicile. En effet, d'ici le printemps plusieurs constructeurs de téléviseurs (Panasonic, Samsung, Sony, LG, etc.) vont commercialiser des téléviseurs à écran plat, capables de donner la perception du relief à l'aide de lunettes actives. À condition de relier son téléviseur un lecteur Blu-ray (le DVD haute définition) dont la norme 3D a été définie en décembre 2009. Les premiers exemplaires de ces téléviseurs ont été présentés lors du plus grand salon mondial de l'électronique grand public, le CES de Las Vegas, qui s'est achevé dimanche dernier. Les programmes 3D (films, documentaires, etc.) seront d'abord fournis par les disques Blu-ray, mais dans les dix prochaines années, ce sont les chaînes de télé qui vont diffuser en direct des images en trois dimensions. ESPN , la grande chaîne sportive américaine, a indi

Les banques en ligne gagnent du crédit

Depuis le début du mois, les Français reçoivent les plaquettes tarifaires éditées par leurs banques. L'occasion de constater la hausse de plusieurs prestations, notamment pour les forfaits et les cartes, qui peuvent atteindre 25 % selon Les Échos. De quoi se laisser tenter par les banques en ligne aux tarifs plus avantageux ? Voire. Même si les réseaux traditionnels avec agences de quartier ne semble pas encore menacés, ces nouvelles banques qui ne fonctionnent que sur internet séduisent petit à petit les Français. Certes, les clients de ces nouveaux établissements bancaires ne représentent que1 % des usagers (soit moins de 500 000 personnes) et nombreux sont ceux qui entendent rester fidèles et à leur agence et à leur conseiller. Mais les habitudes sont là : internet est devenu le premier moyen pour entrer en contact avec son banquier. 50 % des personnes interrogées par le Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) utilisent ainsi

StarAfrica, toute l'Afrique sur le net

À l'occasion de la Coupe d'Afrique des Nations de football, Angola 2010, Orange vient de lancer www.starafrica.com , un site internet à destination de l'Afrique sub-saharienne qui s'adresse à tous les pays anglophones et francophones du continent. StarAfrica est un site contributif et collectif (forums, tchats, messagerie…) ; les internautes participent, peuvent échanger sur l'actualité, le sport ou la musique et partager leurs opinions. Le site agrège les contenus de l'ensemble des pays, regroupés sous quatre chaînes thématiques : l'actualité, le sport, la musique et l'éducation. Une webradio est à disposition. Enfin, StarAfrica proposera une chaîne dédiée à la chaîne CAN Orange Angola 2010, sur laquelle les internautes pourront vivre au rythme de la compétition (news, interviews, photographies, forums).

Hadopi va-t-elle effrayer les pirates ?

Depuis vendredi, la France est désormais dotée d'une Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (Hadopi), nouvelle instance de régulation et de sanction pour lutter contre le téléchargement illégal sur internet. Après des mois de débats houleux et rocambolesques au Parlement, la loi antipiratage voulue par Nicolas Sarkozy se concrétise donc sans que l'on sache si Hadopi va effectivement effrayer les pirates. Hadopi, présidée par la discrète Marie-Françoise Marais, conseiller à la Cour de Cassation, et composée d'un collège de 8 membres - dont l'ancien ministre Jacques Toubon - et d'une commission de protection des droits de trois membres, a pris un sérieux retard. À l'origine, les premiers e-mails d'avertissements aux pirates - première étape de la « riposte graduée » qui peut déboucher sur une suspension de l'abonnement à internet - devaient être envoyés ce mois-ci. Las ! Ce sera « avril selon l'option

Un logiciel contre le vol de données des mobiles

Les vols de téléphones mobiles sont aussi traumatisants car outre l'appareil que l'on perd, ce sont aussi des données personnelles ou confidentielles dont on est privé. C'est la raison pour laquelle la société F-Secure vient de lancer un logiciel pour mobile baptisé Anti-Theft for Mobile. Cette solution apporte trois fonctionnalités essentielles de sécurité visant à protéger les smartphones : le verrouillage du terminal à distance, la suppression des données à distance et le contrôle en cas de vol. Le tout est disponible sur les plateformes Symbian et Windows Phone. Le logiciel est disponible dès à présent sur l'eStore F-Secure ( www.f-secure.com/estore ). Ce dernier arrivera plus tard sur les boutiques d'applications pour mobiles ainsi que chez les partenaires opérateurs F-Secure Mobile.

Apple-Google : choc de géants

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. La preuve ? Google a dévoilé hier aux États-Unis son premier « Google Phone », baptisé Nexus One , alors qu'il avait juré ses grands dieux que commercialiser un téléphone à son nom ne l'intéressait pas… En novembre 2007, le géant d'internet expliquait, en effet, qu'il lançait son système d'exploitation gratuit pour smartphone Android mais qu'il laissait à d'autres (HTC, Samsung, Motorola, etc.) le soin de construire des « Android-phones » censés concurrencer le célèbre iPhone. Depuis, le téléphone vedette d'Apple a pris une longueur d'avance, à telle enseigne que Google a décidé de faire machine arrière avec un mobile mieux identifié, affichant fièrement sa propre marque bien que fabriqué par le Taïwanais HTC. Si Google se lance à ce point dans la téléphonie mobile, c'est parce les enjeux de l'internet mobile sont énormes et constituent un véritable eldorado pour le secteur high

Tribune libre : Implosion des i-Phone, explosion d’Android ?

Google a annoncé le lancement de son système d’exploitation Android en novembre 2007. Deux ans plus tard, quatre téléphones Android sont disponibles en France (HTC Dream, HTC Magic, Samsung i7500Galaxy, et HTC Hero). Entre temps, l’iPhone a réussi à s’imposer comme l’un des plus grands succès du marché des mobiles. A l'heure où les implosions d'iPhone suscitent l'inquiétude, Google peut-il bouleverser le marché et renverser la donne ou arrive-t-il trop tard ? Caroline Noublanche, Présidente de la société Prylos, spécialisée dans les solutions mobiles, propose un décryptage pour comprendre les enjeux de l’arrivée de Google sur le marché de la mobilité. Android : pourquoi Google a choisi d’attaquer le marché avec un système d’exploitation ? Le lancement d’un système d’exploitation est un choix impliquant et complexe pour Google car il requiert la conviction des constructeurs de terminaux mobiles. Cela rend Google dépendant des acteurs tiers et ralentit la mise sur le m