Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2018

Dix tendances de l'IA qui resteront importantes en 2024

  Ionos, société d’hébergement Web, dresse dix tendances qui vont marquer 2024 en matière d'intelligence artificielle L'IA est l'un des développements technologiques les plus importants du 21e siècle. Depuis la publication de ChatGPT l'année dernière, cette technologie est devenue de plus en plus présente dans la vie quotidienne des gens. Selon une enquête de l'association professionnelle BitKom, plus de la moitié des entreprises interrogées (56 %) estiment que l'IA est "la plus grande révolution technologique depuis le smartphone". Cependant, le développement de l'IA est loin d'être terminé. Au contraire, il ne fait que s'accélérer et les défis qui l'accompagnent ne cessent de croître. Selon le rapport, les dix tendances suivantes en matière d'IA auront un impact décisif sur la vie professionnelle quotidienne et l'informatique en 2024 : Les invites de l'IA commandent les apps de manière intuitive : Les apps ne seront plus

Intelligence artificielle et enjeux juridiques

Par Antoine Chéron, Avocat associé, www.acbm-avocats.com   Outre les aspects économiques et sociaux, l’intelligence artificielle suscite de nombreuses interrogations sur le plan juridique. - Concernant la compétitivité :  En premier lieu, on notera que le rapport suggère un assouplissement de la législation, à destination des start-ups notamment, afin d’inciter à la recherche et aux expérimentations. Le rapport prône par exemple la facilitation des tests de logiciel d'intelligence artificielle grâce à la création de "zones franches de l'IA" sur lesquelles "un allègement drastique des formalités administratives du quotidien, des compléments de salaire conséquents et des aides pour l'amélioration de la qualité de vie" seraient proposés. Il s’agirait donc de se libérer d’un cadre juridique et fiscal trop contraignant, qui décourage la recherche, freinant ainsi la compétitivité de la France. - Concernant la protection des données personnelles : 

Intelligence artificielle : l'Occitanie prête à accueillir un institut interdisciplinaire

Emmanuel Macron a lancé ce jeudi 29 mars son plan Intelligence artificielle à partir du rapport sur le sujet remis la veille par le député et mathématicien Cédric Villani. Le président de la République veut faire de la France un leader européen et mondial de l'IA et a promis 1,5 milliard d'euros d'ici 2022. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie a salué les orientations du rapport Villani, notamment de l'annonce, par le président de la République de créer en France des instituts interdisciplinaires d'Intelligence Artificielle (IA) dont la vocation sera de fédérer chercheurs, ingénieurs et étudiants au sein d'établissements publics d'enseignement et de recherche.  « Le rapport remis au gouvernement par la mission Villani, visant à « donner du sens à l'intelligence artificielle », apporte des perspectives importantes pour que la France prenne toute sa place sur ce sujet stratégique. La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, grâce à l

Les étudiants du CESI présentent leurs projets avec Robotics Place

Au sein du cluster Robotics Place , les étudiants du CESI vont présenter leurs projets de création d'entreprises. Les futurs ingénieurs en Systèmes Électriques, Électroniques Embarqués et Mécatroniques du CESI à Labège organisent une journée Conférence Recherche et Innovation. La CRI est un événement qui fait la promotion des idées innovantes lors d'une journée ouverte au public le mercredi 4 avril 2018. Elle rassemble différents acteurs de la recherche et de l'innovation de Toulouse, de grands groupes industriels ainsi que des porteurs de projets innovants, des start-up et des ingénieurs à la recherche d'un moment de partage entrepreneurial. En complément des conférences prévues, de nombreux stands et activités sont proposés : impression 3D, programmation en réalité virtuelle ... Rendez-vous mercredi 4 avril au Campus du CESI, 16 rue Magellan à Labège, de 8h30 à 20h00

La 5e édition de l'Innovation IT Day se prépare à Toulouse

Pour la première fois en Occitanie, le cluster DigitalPlace et BigUp For Startup se fédèrent pour créer et organiser, jeudi 17 mai 2018 à l’Espace Diagora à Labège, une journée inédite dédiée au business innovation. Dans le cadre de l’ Innovation IT Day , événement phare porté par DigitalPlace et soutenu par la Région Occitanie , le Sicoval , Toulouse Métropole , la French Tech Toulouse et la préfecture de Région , valorisant l’innovation numérique sous toutes ses formes, BigUp For Startup apportera le volet business innovant en accélérant la mise en relation entre les Grands Groupes et les Startup/PME innovantes. Pour sa 2ème édition Occitanie, BigUp For Startup accueille les 12 grands groupes suivants : Actia, Banque Populaire, BVA, Credit Agricole, EDF, ENEDIS, GRDF, La Dépêche, La Poste, Orange, la SNCF et la société générale. L'édition 2018 de l'Innovation IT Day apportera plusieurs nouveautés et notamment des espaces d'exposition mieux organisés en trois

Les Français inquiets de l’utilisation de leurs données personnelles

Alors que Facebook est toujours embourbé dans le scandale Cambridge Analytica (les données de 50 millions d'utilisateurs indûment utilisées et ciblées pour de la communication politique en faveur de Donald Trump), la start-up SendinBlue, spécialisée dans le marketing relationnel, a sondé les Français à quelques mois de l’entrée en vigueur du Règlement Général européen sur la Protection des Données personnelles (RGPD). 40% sont inquiets La majorité des Français se déclare concernée par la collecte et l’usage de leurs données personnelles. Près de la moitié (40%) affirme même s’en inquiéter tout particulièrement. Toutefois, cette crainte reste relative, puisqu’elle concerne principalement l’affichage de contenus comprenant des photos et des commentaires sur les réseaux sociaux : c’est le cas pour 88% des interviewés, 58% s’en disant même « très préoccupés » Les Français sont nettement moins inquiets quand la collecte de données personnelles se fait dans le cadre de l’envoi d’u

Compteurs Linky : la CNIL met en demeure Direct énergie

Lancé en 2015, le déploiement du nouveau compteur communicant Linky dans les 35 millions de foyers français suscite toujours une vive polémique que ce soit sur les ondes qui poseraient problème à certaines personnes ou sur les données collectées. Ce mardi 27 mars, la Présidente de la CNIL (Commission national de l'informatique et des libertés) vient de mettre en demeure la société Direct Energie "en raison d’une absence de consentement à la collecte des données de consommation issues du compteur communicant Linky." La CNIL demande à la socoété de "se conformer à la loi dans un délai de trois mois." Données collectées sans consentement "A l’occasion de l’installation du compteur communicant Linky, la société a demandé au gestionnaire du réseau de distribution, la société ENEDIS, de lui transmettre les données de ses clients correspondant à leur consommation journalière d’électricité ainsi que les données de consommation à la demi-heure. Ces donnée

Entreprises, il est temps de dénicher votre Data Privacy Officer

Par Marc Désenfant, Directeur général ACTITO France Avec l’entrée en vigueur du RGPD le 25 mai 2018, un nouveau poste émerge pour veiller à la bonne application de cette nouvelle réglementation : celui de Data Privacy Officer (DPO). Il succède ainsi au Correspondant Informatique et Liberté (CIL) et concerne toutes les entreprises ou organisations amenées à traiter des données personnelles. Aujourd’hui, relativement à la précédente loi, 5000 Correspondants Informatique et Liberté agissent auprès de 18 000 personnes morales. Dix fois plus de profils de Data Privacy Officer sont nécessaires pour être en conformité avec le RGPD et exercer un véritable contrôle de l’application de la réglementation, en toute indépendance. En attendant que les universités diplôment les premiers DPO, il est primordial de définir le périmètre d’actions de ce poste clé en favorisant son accès à l’information, son indépendance et son autorité. Quelle sera la place du DPO dans l’entreprise ? Comment ser

Industrie : le futur est déjà là

Christophe Meyruey, délégué général de l’ UIMM MP - Occitanie Du 26 mars au 1er avril, « l’industrie connectée » est le fil rouge de la 8e Semaine de l’industrie, le désormais traditionnel rendez-vous annuel organisé dans toute la France pour mettre en valeur l’industrie et ses métiers auprès du grand public. Cette thématique, qui reflète les mutations en cours dans nos entreprises, doit être l’occasion d’une prise de conscience : ce que l’on appelle encore l’industrie du futur est en réalité l’industrie d’aujourd’hui, et toutes les entreprises, de la TPE au grand groupe, font face actuellement à la question d’une stratégie de transformation. Une mutation largement amorcée De la même manière qu’elles ont bouleversé notre vie quotidienne, nos manières de penser, d’agir et d’interagir, les nouvelles technologies de l’information et de la communication transforment notre façon de produire, de concevoir l’organisation du travail, les relations économiques et en fin de compte l’ent

68% des entreprises s'attendent à être victime d’une faille de sécurité

Au cours des 12 derniers mois, 79% des entreprises interrogées par Balabit dans le cadre de l’étude Unknown Network of Cybersecurity, ont été touchées par une faille de sécurité. L’étude a également révélé que près de 7 entreprises sur 10 (68 %) s'attendent à être touchées par d'autres failles de sécurité cette année et que plus d'un quart d'entre elles s'attend à ce que cela se produise au cours des six prochains mois. L’étude, menée auprès de 400 professionnels de l’informatique et de la sécurité, en France, au Royaume-Uni et en Allemagne, souligne également que seulement 42 % des professionnels interrogés estiment que la gouvernance mise en place au sein de leur entreprise leur permet de savoir efficacement qui a accès aux données. Parmi eux, seulement 39% sont convaincus de pouvoir identifier la source d’une faille de sécurité. « Les utilisateurs privilégiés et plus largement tous les utilisateurs disposant d’accès importants sur le réseau, sont les prem

La générosité des Français se fait désormais sur internet

La générosité des Français se fait désormais sur internet. Tel est le constat réalisé par HelloAsso, plateforme de paiement dédiée aux associations basée à Bordeaux et premier témoin de ces nouvelles formes de dons. Hausse des dons de +272 % Entre 2014 et 2017, le soutien, via le paiement sur internet, des Français au monde associatif a augmenté de +272 % ! Selon le rapport publié par la Fondation de France, “Panorama national des générosités”, près de 40 millions de Français donnent au profit d’organismes divers, 60% d’entre eux en faveur d’une association. HelloAsso concentre plus d’un million de ces donateurs pour plus de 40 000 associations. Elle leur a permis de collecter 30 millions d’euros en 2017. "Passant de 13,7 millions d’euros en 2014 à 37,4 millions en 2016, la générosité française exprimée via les plateformes web ne cesse de se développer et ouvre un nouveau champ des possibles aux associations", estime HelloAsso. Accompagner les petites associations

Une nouvelle tentative de censure de l’art par Facebook ?

Par Antoine Chéron, Avocat associé, www.acbm-avocats.com La politique de modération du réseau social Facebook est une fois de plus contestée, en raison de la suppression, la semaine dernière, de la représentation de « La liberté guidant le peuple » de Delacroix. Le célèbre tableau était utilisé pour assurer la promotion en ligne de la pièce de théâtre « Coups de feu rue Saint-Roche », à l’affiche à Paris. La censure de cette publication a fait l’objet de vifs débats. Ce n’est en effet pas la première fois que les modérateurs du réseau social sévissent contre la reproduction de tableaux de maîtres. Au titre des œuvres mondialement connues et dont la reproduction a été interdite sur Facebook, on compte notamment « L’origine du Monde » de Gustave Courbet, un nu de Modigliani ou encore la Vénus de Willendorf. La polémique a fleuri concernant les règles du réseau, lequel pose des règles très strictes en matière de nudité. Il est en effet interdit de diffuser une image de nud

Repenser le modèle économique des médias par l'analyse de données grâce à l'intelligence artificielle

Par Florian Douetteau, CEO, Dataiku   Face au virage du numérique, les médias recherchent un nouveau modèle économique. L'exploitation des données à leur disposition semble être la voie empruntée par nombre d'entre eux. L'analyse prédictive, propulsée par l'intelligence artificielle, vient renforcer cette tendance. Les médias face au virage du numérique À la fin du XXe siècle, les médias ont connu un âge d'or, avec une concurrence limitée et deux cibles identifiées : le lecteur et l'annonceur. L'avènement du numérique est venu bouleverser l'équilibre économique des médias, qui doivent désormais faire face à une audience volatile, à la concurrence de nouveaux acteurs, apparus avec internet, et à une baisse des abonnements. Dernier exemple de ce bouleversement : le passage du quotidien britannique The Guardian au format tabloïd pour tenter d'endiguer les pertes financières du journal, qui n'a pourtant jamais eu autant de lecteurs avec 15

#DeleteFacebook : première manifestation radicale contre Facebook

La crise Cambridge Analytica / Facebook agite massivement le web et les réseaux sociaux depuis près d'une semaine. La contestation se matérialise avec le hashtag #DeleteFacebook. Face au scandale mondial Cambridge Analytica qui touche Facebook, certains utilisateurs ont pris l’initiative de communiquer sur la suppression de leur compte Facebook, espérant inciter un mouvement de masse.. Le Hashtag  #DeleteFacebook, apparu mardi 20 mars, a dépassé les 41 000 mentions en anglais sur cette seule journée, a constaté Digimind , société spécialisée dans la veille des réseaux sociaux. Si le hashtag est essentiellement diffusé sur Twitter (94% des mentions), de nombreux médias (plus de 700), dont le NY Times hier, ont relayé ce mouvement de protestation, touchant au final plus de 4 millions d’internautes sur la seule journée de mercredi. En France, le hashtag #deletefacebook n’a été mentionné pour l’instant que 1500 fois. Des leaders  d’opinion comme Brian Acton, cofondateur de

Rapport Symantec : le cryptojacking, l'inquiétante menace informatique qui touche la France

L'éditeur de solutions antivirus bien connu, Symantec, publie ce jeudi 21 mars la 23e édition de son rapport annuel sur les cybermenaces (ISTR). Le rapport analyse les données issues du réseau international d’intelligence de Symantec (le Symantec Global Intelligence Network), le plus important réseau civil de surveillance des menaces, qui comprend 126,5 millions de capteurs dans le monde et couvre 157 pays et territoires. Nouveau type de menaces Alors que les ransomware deviennent coûteux pour les cybercriminels et donc moins rentables, et que l’activité est saturée, un nouveau type d’attaques s’ajoute à l’arsenal des pirates et génère de nouvelles sources de revenus pour ces derniers : le cryptojacking. "Le cryptojacking est une nouvelle forme de menace pour la cybersécurité et la protection des données personnelles. L’appât du gain continu chez les cyber attaquants présente un danger pour les particuliers, les équipements et les entreprises, qui risquent de voir le

Numérique : le Digiworld summit ne se tiendra plus à Montpellier, l'Idate propose une Digiworld Spring Session

Selon nos confrères de Midi Libre , l' Idate Digiworld , le think tank européen spécialisé dans l’économie numérique basé à Montpellier, n'organisera pas cette année son traditionnel rendez-vous Digiworld Summit . La 40e édition de cet événement du secteur du numérique devrait migrer à Paris et se dérouler le 28 novembre prochain à la Maison de la Mutualité de Paris autour du thème du "Pygytal". Pionnier pour décrypter les enjeux du numérique En déménageant à Paris, le Digiworld Summit va peut-être gagner davantage en visibilité à l'international. Car cet événement né à Montpellier il y a 39 ans est devenu un rendez-vous important des télcos, puis de façon plus large des acteurs du numérique. Sous l'impusion d'Yves Gassot, son ancien directeur général jusqu'en 2016, le Digiworld Summit a su attirer de nombreux grands patrons de la Silicon Valley comme des pays asiatiques et s'achevait toujours par les interventions très attendues du patron d

Mise en conformité au RGPD dans les entreprises : défis et opportunités

Par Samy Benarroch, président d’ Arca Conseil Face à l’utilisation croissante des données personnelles des personnes physiques par les entreprises, l’Union européenne a fait le pari de protéger leur utilisation en la sanctuarisant de façon assez inédite. Ainsi, le Règlement général sur la protection des données qui entrera en vigueur le 25 mai prochain, crée de nouvelles obligations pour toute entreprise manipulant des données personnelles, ainsi que ses sous-traitants. La mise en conformité à cette réglementation représente pour les entreprises un véritable défi nécessitant de procéder à un changement de culture en matière de gouvernance des données personnelles. Le RGPD tend à responsabiliser les acteurs économiques, incités à entrer dans  l’ère de la compliance en matière de données personnelles. Les entreprises devront s’autoréguler à travers la mise en œuvre de mesures techniques et opérationnelles garantissant un traitement des données respectant la vie privée et les

Internet, mobile : Free totalise 20 millions d'abonnés

Le groupe Iliad, maison mère de Free, présente ce mardi 13 mars les résultats annuels de Free, 4e opérateur télécoms français. "Six ans après son entrée sur le marché mobile, le groupe est l'un des principaux opérateurs de communications électroniques en France avec plus de 20 millions d'abonnés, dont 13,7 millions d'abonnés mobiles et plus de 6,5 millions d'abonnés Haut Débit et Très Haut Débit fixe", s'est félicité le groupe de Xavier Niel. Au 31 décembre 2017, Free disposait de 24% de part de marché Haut Débit et Très Haut Débit fixe et de 19% de part de marché mobile. Free Mobile couvre désormais 86% de la population en 4G et 94% en 3G. L'une des particularités de l'opérateurs est que 60% des abonnés en 4G ont une consommation moyenne mensuelle parmi les plus élevées en Europe à 8,4 Go de données. 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires "Le groupe poursuit sa croissance rentable sur l'année 2017, réalisant un ch

Une statue de Napoléon scannée en 3D par la société toulousaine IMA Solutions

Pour le 200ème anniversaire du retour de Napoléon de son exil sur l'île d'Elbe. Le monument, créé par le célèbre sculpteur français Emmanuel Frémiet en 1867, situé dans le village de Laffrey, a été scanné intégralement en 3D par la société toulousaine IMA Solutions grâce à sa technologie Artec 3D . La tâche a été commandée par le Musée de la Révolution Française de Vizille, dans le but de préserver une copie 3D du monument pour la postérité et de préparer une copie 3D du monument pour une exposition célébrant le 200ème anniversaire du retour de Napoléon de son exil sur l'île d'Elbe. "J'ai déjà scanné des œuvres représentant des chevaux et chaque fois, je pense : c'est une des choses les plus difficiles à scanner en raison des jambes et des autres zones cachées", explique  Benjamin Moreno, le PDG d'IMA Solutions.  "Dans le passé, j'ai utilisé d'autres équipements de scan 3D tels que des têtes laser montées sur des bras et je peux

Internet très haut débit : 3,3 millions de foyers ont la fibre

L’ Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, le gendarme des télécoms) vient de publier son observatoire du marché des services fixes à haut et très haut débit – abonnements et déploiements – au 4ème trimestre 2017. Le déploiement et l’adoption de la connexion à internet par la fibre (Ftth) progressent sensiblement. 3,3 millions de foyers ont la fibre Au 4ème trimestre 2017, la croissance du très haut débit est majoritairement portée par la hausse du nombre d’abonnements FttH qui s’accroit de  355 000 par rapport au trimestre précédent et de 1,1 million au cours de l’année 2017, à comparer aux augmentations de 500 000 et 720 000 en 2015 et 2016 respectivement. Fin 2017, le nombre d’accès en fibre optique de bout en bout s’élève à 3,3 millions de lignes. 751000 lignes de plus en un trimestre Côté déploiements, le rythme du déploiement des réseaux FttH augmente par rapport au 4ème  trimestre 2016 et au trimestre précédent, et s’établit à

A Montpellier, Rakuten Aquafadas s'installe dans de nouveaux locaux

Rakuten Aquafadas, expert en édition numérique, en contenu interactif et en création d'applications, s'est installé dans de nouveaux bureaux baptisés ce vendredi 2 mars “Rakuten Crimson House Montpellier “ et situés au Parc Club du Millénaire. Créé il y a 12 ans, Rakuten Aquafadas est aujourd’hui l’une des start-up les plus performantes de la région occitane. À ses débuts, l’entreprise était spécialisée dans la création d’applications et la numérisation dans les domaines de la presse et de la bande dessinée. Aujourd’hui, elle aide les entreprises à adopter une communication mobile et numérique, grâce à des logiciels de création d’applications et de contenu interactif. Rakuten Aquafadas est actuellement le plus grand centre de Recherche et de Développement de Rakuten Europe. L’entreprise était précédemment basée à Cap Omega, puis au MIBI - deux incubateurs de start-ups. Aujourd'hui, un nouveau chapitre s’ouvre avec ce nouvel espace de travail ouvert et conçu pour fav

Internet, mobile : les plaintes en hausse de 3,7% en un an

L' AFUTT (Association Française des Utilisateurs de Télécommunications) vient de publier ce mercredi 7 mars les résultats de son observatoire des plaintes et insatisfactions dans le secteur des télécommunications, a reçu 3,2% de plaintes de plus en 2017 qu'en 2016. "La progression est faible après deux années de forte hausse, mais la diversité des litiges et l'absence de progrès dans leur résolution restent préoccupants", explique l'association. Ce sont les litiges de facturation qui dominent les plaintes des utilisateurs avec les complications qui peuvent s'ensuivre (exemple : refus de paiement, mise en recouvrement puis contentieux, résiliation, perte de numéro). "Parmi les causes : d'incessantes offensives commerciales en situation de concurrence exacerbée, qui se traduisent par un manque de clarté des offres et de la tarification, ainsi que le manque de lisibilité des factures", précise l'AFUTT. La qualité promise loin de

Vidéo à la demande : les Français de plus en plus accros

Les Français sont de plus en plus accros aux vidéos à la demande selon une étude publiée ce mardi 6 mars par Médiamétrie . "En 2017, 37% des internautes de 6 ans et plus déclarent avoir fait appel au moins une fois à un service de VOD (Video On Demand - location ou achat de vidéo à l’acte) ou avoir déjà utilisé – en étant abonné ou non – une offre de SVOD (Subscription Video On Demand - Service de vidéos à la demande par abonnement). C’est 11 points de plus qu’en 2016", explique Médiamétrie, précisant que "29% des internautes déclarent avoir acheté une vidéo ou utilisé un service de SVOD au mois une fois au cours des 12 derniers mois. Avec 20% d’internautes utilisateurs, la SVOD contribue fortement à cette dynamique". Alors que plusieurs plateformes se sont lancées dernièrement comme Amazon Prime, et que d'autres pourraient se lancer en France comme l'américain Julu, Médiamétrie note que "malgré l’arrivée de nouveaux entrants reconnus, on note une

Cloud Computing : la France se classe 8e

The Software Alliance a publié mardi 6 mars l’édition 2018 de son classement Global Cloud Computing Scorecard, une étude phare évaluant les politiques relatives au Cloud Computing à travers le monde. La France occupe la huitième place sur 24 économies informatiques leaders, et perd trois places par rapport au classement de 2016, un signe que l’environnement législatif et réglementaire du Cloud Computing en France reste inchangé. En 2018, la majorité des pays poursuivent les améliorations mais certains marchés prennent davantage de retard. L’Allemagne remporte la première place du Scoreboard, du fait de ses politiques nationales en matière de cybersécurité et de la promotion du libre-échange, suivie de près par le Japon et les États-Unis. Formant le bas du classement, on retrouve un petit groupe de nations n’ayant pas réussi à adopter l’approche internationale : la Russie, la Chine, l’Indonésie et le Vietnam. Les conclusions clés du Scoreboard comprennent : Les politiques ava

Un chatbot toulousain pour passer le cap du RGPD

Le règlement général européen sur la protection des données (RGPD) va entrer en vigueur le 25 mai prochain et constitue parfois pour les PME un vrai casse-tête. Comment les accompagner ? Et pourquoi pas par un chatbot, un assistant virtuel. C'est ce que proposent les Toulousains Inbenta et Altij, respectivement spécialiste des solutions sur-mesure de chatbots et cabinet d’avocats spécialisé en nouvelles technologies. Dans le cadre de ce partenariat, Altij offre son expertise juridique afin d’alimenter la base de connaissances du chatbot . Inbenta France fournit sa technologie, qui répond automatiquement et instantanément, 24h/24 & 7j/7, aux questions, craintes et doutes formulés par les utilisateurs. L’ assistant conversationnel RGPD est intuitif et intelligent. Il permet des interactions en langage naturel. Les utilisateurs lui parlent comme s’ils conversaient avec un conseiller humain, grâce au Traitement Automatique du Langage (TAL). "Notre initiative s’adress

Données personnelles : les consommateurs craignent de trop se dévoiler

Une enquête menée en France, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne sur le rapport des consommateurs à leur identité numérique révèle qu'ils sont une majorité à s'inquiéter de partager trop d'informations personnelles en ligne. 3 sondés sur 5 connaissent mal leurs droits, voire pas du tout. L'enquête a été menée par ComRes Global pour le compte de ForgeRock, société experte en gestion d'identité numérique. Elle révèle que 53% des 8 000 sondés (en France, 48%) s'inquiète d'avoir partagé trop d'informations personnelles en ligne. Un tiers des parents (30%) craint d'avoir partagé trop d'informations sur leurs enfants.  Un autre enseignement de l'étude est le manque de sensibilisation quant au volume d'informations disponibles en ligne : En France, 48% des sondés affirment ne pas connaître la quantité de données disponibles à leur égard, et beaucoup sous-estiment cette quantité : 76% des adultes sondés utilisent Internet

Digimind dévoile les tendances phares du MWC 2018 sur les médias sociaux

Alors que l’édition 2018 du Mobile World Congress s'est achevée jeudi soir, Digimind analyse les marques et tendances les plus remarquées sur le web et les médias sociaux lors du salon phare du mobile. La marque Samsung et ses smartphones occupent la première place du podium, la 5G s’impose comme une tendance incontournable tandis que TheICollection, Phonandroid et BF TechServices confirment leurs positions en tant qu’influenceurs majeurs. Les marques qui dominent les discussions Samsung dévoile les Galaxy S9 et... les AR Emojis Sur les médias sociaux, Samsung domine les conversations avec 16% de parts de voix. La marque coréenne a suscité de nombreux commentaires avec la conférence dédiée au Galaxy S9/S9+ ainsi qu’avec des échanges sur le DexPad et des interrogations et conjectures sur un futur Galaxy S10. Enfin, ses  “AR emojis”, ses emojis dynamiques  en réalité augmentée ont été largement partagés sur Instagram. #MWC18 Tout de suite plus de monde que chez #Hu