Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2014

Le retour du contrôle par QR code pour les JO de Paris 2024 n’est pas anodin

  Par  Yoann Nabat , Université de Bordeaux et Elia Verdon , Université de Bordeaux Vidéosurveillance algorithmique , scanners corporels , et désormais QR codes : les technologies de surveillance ont le vent en poupe pour sécuriser les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Largement utilisé lors de la crise sanitaire , le QR code se présente comme une petite image composée de carrés noirs sur fond blanc qui peut être scannée pour accéder à certaines informations. L’annonce de son retour a été faite par le ministère de l’Intérieur début avril, lors du dévoilement du plan de sécurité prévu pour la cérémonie d’ouverture des JO en juillet 2024. La présentation d’un QR code sera nécessaire pour entrer dans certaines zones pendant toute la durée des Jeux de Paris 2024 : autour des lieux de cérémonie, d’épreuves ou de vie des athlètes et personnels. Le but est de filtrer les entrées dans ces zones particulièrement sensibles au risque d’attentats. Si l’objectif de ce

La nouvelle édition pour tablettes de La Dépêche : « Un siècle de cristallographie »

La rédaction de La Dépêche du Midi en partenariat avec le CNRS de Midi-Pyrénées et le Muséum d’histoire naturelle de Toulouse vous propose une nouvelle édition multimédia pour les tablettes iPad et Android : « Un siècle de cristallographie, des fondements aux applications. »  Rentrer dans le monde des cristaux, c’est plonger dans un univers incroyable et étonnant et découvrir Une extraordinaire diversité. Cette édition spéciale n’a pas pour ambition d’en faire le tour, mais plutôt d’observer à la loupe certains des principaux aspects de cette discipline. Qu’est-ce aujourd’hui que la cristallographie moderne. Un cristal c’est quoi ? Voyage à l’intérieur d’un cristal. La révolution biomédicale. La minéralogie et la métallurgie : autant de thèmes abordés dans notre édition.  Pour lire cette édition sur iPad (mais aussi iPhone ou iPod) et Android, téléchargez gratuitement notre application La Dépêche du Midi sur l’AppStore ou le Google Play, puis rendez-vous dans l’onglet « Hors séri

Les agricultures du futur sont déjà là

Qu’elle semble loin l’image du paysan rétif à tout progrès, trimant tout au long de l’année sur son tracteur ou à l’étable, loin des innovations de la ville. Certes, le métier d’agriculteur reste évidemment toujours difficile et très prenant, mais il est aujourd’hui l’un de ceux qui font le plus appel aux nouvelles technologies. Pour s’en rendre compte, il suffit de consulter le rapport que vient de rendre public l’Institut national de la recherche agronomique ( Inra ). Intitulé « Les agricultures du futur », ce document fait un point quasi exhaustif des nombreuses avancées technologiques et scientifiques qui se déploient aujourd’hui dans l’agriculture ; et répond à deux questions fondamentales : « Comment produirons-nous demain ? » et « Que mangerons-nous demain ? » Dans le premier chapitre, l’Inra – qui disposera d’un vaste stand sur le Salon de l’agriculture – détaille l’action de ses unités de recherches. Par exemple pour modéliser les futurs territoires en mesurant les impac

Les invitations réinventées avec les Toulousains «Vivent»

Qui ne s’est jamais retrouvé dans la situation de devoir organiser une réunion, un événement et de peiner à rendre compatible les emplois du temps des uns et des autres. Échanges sans fin de coups de fils, de textos, de courriels : bref, un vrai casse-tête. C’est pour résoudre ce problème que la jeune start-up toulousaine Vivent a imaginé une application pour smartphone. On crée simplement son événement et l’application se charge de collecter les réponses des invités voire de relancer les retardataires. Disponible sur l’Apple Store, bientôt sur le Google Play et accessible aussi via un navigateur mobile, Vivent a été développé par la société Stan & Co, fondée par trois jeunes passionnés de high-tech : Alexis, ingénieur spécialisé en solution mobile, Vincent et Lionel, qui ont quitté le monde de la finance dans lequel ils évoluaient à Londres et à Tunis pour se lancer dans l’aventure de Vivent, en France, à Toulouse. «Nous croyons en notre pays et aux nouvelles structures à d

Internet des objets : la société toulousaine Sigfox à la conquête de l'Espagne

La société toulousaine Sigfox , à l'origine du seul réseau au monde dédié à l'Internet des Objets, va se déployer au niveau national en Espagne, sur les infrastructures d' Abertis Telecom et raccordera ainsi ce pays au réseau mondial Sigfox, déjà disponible en France, aux Pays-Bas et en Russie. Le partenariat avec Sigfox permettra à Abertis de fournir une connectivité bidirectionnelle parfaitement adaptée à l'Internet des Objets. Ce partenariat marque une étape importante dans la stratégie de déploiement mondial du réseau Sigfox. Il est le fruit de plusieurs mois d'étroite collaboration et d'échanges de connaissances entre les deux entreprises en vue de concevoir un réseau répondant aux exigences de l'Internet des Objets. Si les prévisions des analystes du secteur se vérifient, le nombre des objets connectés devrait atteindre les 50 milliards d'ici 2020. « Très active dans le domaine M2M et de l'Internet des Objets, l'Espagne compte d&

Copie privée : le rapport de Françoise Castex adopté par le Parlement européen

Après deux reports, la commission des affaires juridiques du Parlement européen a finalement adopté le rapport Castex à une large majorité. Par 15 voix pour, 5 contre, 3 abstentions), les eurodéputés ont adopté le rapport de l'eurodéputée PS du Sud-Ouest qui préconisait de conserver le système de copie privée actuellement en vigueur dans 23 des 28 États membres ; et ainsi pris le contre-pied du rapport Vitorino qui préconisait, lui, une évolution vers un système de licences. "Ce rapport a fait l'objet d'un lobbying intense des industriels, pour la plupart non européens. Ils veulent supprimer la redevance pour copie privée, afin d’augmenter leurs marges sur le dos de la culture européenne, " souligne la rapporteure. Pour Françoise Castex: "Le dispositif de redevance pour copie privée doit être modernisé, mais on ne peut lui substituer un système de licence, qui fera le jeu des majors au détriment des artistes et du spectacle vivant en Europe. Le syst

Profilage des internautes : François Castex se félicite de l'enquête demandée à la Commission

Une semaine après le rapport de la CNIL et de la DGCCRF sur le profilage des internautes par les agences de voyage en ligne (qui adaptent leurs prix en fonction des visites des internautes entre autres), les eurodéputés demandent à la Commission européenne d'agir. Le Parlement européen a ainsi adopté aujourd'hui à une large majorité une résolution sur l'application de la directive 2005/29/CE sur les pratiques commerciales déloyales. Dans cette résolution, les eurodéputés "s'inquiètent du nombre croissant de plaintes concernant des usagers de sites d'achat de billets en ligne qui ont été victimes d'IP tracking" ; les parlementaires demandent à la Commission européenne d'enquêter sur la fréquence de cette pratique "qui génère une concurrence déloyale et qui constitue un détournement des données personnelles des utilisateurs, et, le cas échéant, de proposer une législation adéquate pour protéger les consommateurs" L'eurodéputée