Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2008

Dix tendances de l'IA qui resteront importantes en 2024

  Ionos, société d’hébergement Web, dresse dix tendances qui vont marquer 2024 en matière d'intelligence artificielle L'IA est l'un des développements technologiques les plus importants du 21e siècle. Depuis la publication de ChatGPT l'année dernière, cette technologie est devenue de plus en plus présente dans la vie quotidienne des gens. Selon une enquête de l'association professionnelle BitKom, plus de la moitié des entreprises interrogées (56 %) estiment que l'IA est "la plus grande révolution technologique depuis le smartphone". Cependant, le développement de l'IA est loin d'être terminé. Au contraire, il ne fait que s'accélérer et les défis qui l'accompagnent ne cessent de croître. Selon le rapport, les dix tendances suivantes en matière d'IA auront un impact décisif sur la vie professionnelle quotidienne et l'informatique en 2024 : Les invites de l'IA commandent les apps de manière intuitive : Les apps ne seront plus

Internet et mobile : du Neuf chez SFR

Pour ses 20 ans d'existence, SFR, le n°2 français de la téléphonie mobile s'offre non pas un lifting mais une vraie mutation. Objectif : être le premier opérateur alternatif en Europe et titiller le grand rival Orange en France. La stratégie du groupe a été présentée ce lundi après-midi à la fondation Cartier à Paris par Franck Esser. Le PDG, qui a par ailleurs dévoilé le nouveau logo de SFR - un carré rouge modernisé ayant demandé 6 mois de cogitation - a expliqué comment SFR allait désormais évoluer sur l'internet haut débit, sur la téléphonie mobile, sur la téléphonie fixe et sur la télévision haute définition ; pour le grand public et pour les entreprises. "SFR devient un opérateur nouvelle génération, un opérateur global", a martelé le PDG. Le nouvel SFR découle en fait de l'achat du 2e fournisseur d'accès à internet (FAI) français, Neuf-Cégétel, fort de quelque 3 millions d'abonnés. L'absorption de Neuf-Cégétel, qui s'est faite en un temp

Bientôt la fin du CD ?

Lancé en 1982 par Philips et Sony, le disque compact vit-il ses derniers jours ? Sandisk, un fabricant américain de cartes à mémoire flash, y croit dur comme fer, qui vient de s'associer avec plusieurs majors (EMI Music, Sony BMG, Universal Music Group et Warner Music Group) pour lancer un nouveau format de musique : le slotMusic. Il s'agit en fait d'une carte mémoire microSD, similaire à celles utilisées dans les appareils photos numériques ou les téléphones portables. D'une capacité de 1 Go (contre 0,78 Go pour un compact disc classique), cette petite carte peut contenir un album entier au format MP3. Les fichiers musicaux sont encodés à 320 kb/s, ce qui garantit une bonne qualité d'écoute, et son dépourvus de DRM, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de protection contre la copie. Cela permet une compatibilité maximale avec tous les baladeurs du marché. Outre les fichiers musicaux, les artistes pourront accompagner leurs albums d'images, de textes, de vi

Simpleo, un nouvel opérateur de téléphonie mobile

Le gouvernement et l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) souhaitent le développement en France des opérateurs virtuels (MVNO) qui sous-louent l'un des réseaux des trois opérateurs historiques (Orange, SFR et Bouygues Telecom). La part des MVNO est faible en France puisqu'en juin 2008, dans son suivi des indicateurs mobiles, l'Arcep établissait à 4,67% leur part de marché. Le marché des MVNO est toutefois en évolution. Le 1er octobre prochain, l'opérateur virtuel Debitel va lancer la marque Simpleo, bâtie sur le réseau SFR. « Notre parti-pris est de prendre le contrepied des offres actuelles, basées sur une fuite en avant dans la complexité et les technologies mais sans réel bénéfice pour le consommateur et sans effort de prix », précise Jean-Michel Neyret, PDG de Debitel. « Avec Simpleo, nous allons proposer une offre transparente pour téléphoner et envoyer des SMS, tout simplement». L'opérateurs entend toucher les 5,7 m

La guerre contre les virus bat son plein

La croissance exponentielle d'internet dans le monde, tant chez les professionnels que les particuliers, s'est accompagnée d'une croissance tout aussi forte de la cybercriminalité. Dès lors, la protection des ordinateurs est devenue un réel enjeu dont on ne mesure pas toujours l'importance. Dans le but de sensibiliser à ces problèmes, Sophos, 4e éditeur mondial de logiciels de sécurité, a entamé un tour de France qui s'est arrêté à Toulouse mercredi. Une vingtaine de directeurs de services informatiques (DSI) d'entreprises et de collectivités ont ainsi été invités par la société pour une matinée de travail à l'hôtel Crowne Plaza. Etat des lieux sur les menaces, présentation des laboratoires SophosLabs, du client de sécurité unifié, etc. Autant de thèmes qui ont permis de faire un tour complet des enjeux de la sécurité informatique en 2008. 16000 pages web infectées chaque jour Des enjeux de plus en plus importants si l'on s'en réfère aux chiffres pré

Google lance son téléphone

Google se lance dans la bataille des téléphones mobiles intelligents - les fameux smartphones - en dévoilant aujourd'hui à New York avec l'opérateur T-Mobile, ce qui est longtemps resté une rumeur : un Googlephone. Le géant de l'internet s'est associé pour l'occasion au constructeur taïwanais HTC à qui l'on doit déjà le Touch Diamond, un smartphone à écran tactile, concurrent de l'iPhone. Car c'est bien au téléphone vedette d'Apple que Google entend s'attaquer avec une philosophie à l'opposé de celle de son concurrent. Ainsi, là où la plateforme de l'iPhone est fermée, Google a décidé d'ouvrir le code d'Android, le logiciel qui fait fonctionner le Googlephone, en créant une association : Open Handset Alliance. Ce consortium chargé de promouvoir Android regroupe de nombreux constructeurs comme HTC, Motorola, Samsung, LG, etc. Charge à eux de créer des Googlephones en équipant leurs appareils d'Android. Objectif affiché : impose

Et si les ordinateurs perdaient leur souris ?

Il y a plusieurs années maintenant que les souris d'ordinateurs ont perdu leur boule au profit des technologies optiques et laser. Et si, demain, les ordinateurs perdaient… leur souris ? Cette perspective, qui peut paraître farfelue tant la souris est entrée dans les mœurs, est avancée par l'institut Gartner, qui prévoit la disparition du « mulot » d'ici trois à cinq ans. « La souris fonctionne bien dans un environnement de travail, mais pour le divertissement ou pour travailler sur un ordinateur portable, c'est dépassé, explique Steve Prentice. À l'appui de son propos, cet analyste de Gartner détaille les nouvelles interfaces entre l'homme et la machine qui ont vu le jour ces dernières années, notamment en provenance de l'univers du jeu. Ainsi les écrans tactiles se multiplient et - après les téléphones portables avec le succès que l'on sait (cf. l'iPhone) et dans une moindre mesure certains ordinateurs portables professionnels (les TabletPC) - vont

Tous les livres en un seul

Emporter en vacances non pas le best-seller du moment mais plusieurs ouvrages sans se surcharger ; aller en cours avec non pas plusieurs manuels qui alourdissent le cartable mais en avoir un seul qui les remplace tous. Beaucoup en ont rêvé et Sony l'a fait. Le constructeur nippon va lancer le 23 octobre en France, en partenariat avec la Fnac et Hachette, son «Reader» ; un livre électronique de 260 g de la taille d'un livre de poche. Doté d'un écran de 15cm, il permet de stocker 160 ouvrages (parmi un choix de 2000 en téléchargement sur fnac.com). Certes, Sony n'a pas la paternité des e-books. À la fin des années 90, la société française Cytale proposait déjà le Cybook. Mais cette tablette électronique cumulait les inconvénients : lourde, peu autonome, avec un format de fichier fermé, un mode de commercialisation des e-livres perfectible et, surtout, un prix prohibitif. Ce fut un échec. Le concept du livre électronique attendait en fait la bonne technologie pour décoller

SNCF et Air France : objectif zéro papier

À l'heure où les taxes écologiques, « pique-nique » et autres bonus-malus exaspèrent les consommateurs, deux grandes entreprises viennent de s'engager dans des actions résolument marquées du sceau du développement durable. Air France et la SNCF partagent, en effet, un même objectif : zéro papier pour leurs titres de transport. Pour la compagnie aérienne française, la dématérialisation du billet est déjà une réalité et les passagers ont désormais pris l'habitude de se passer de billet, devenu électronique. Reste la carte d'embarquement. Elle aussi va connaître sa révolution si l'expérimentation menée depuis le 4 septembre sur la liaison Paris-Amsterdam est concluante. Le téléphone, sésame pour embarquer En effet, Air France teste sur ses 15 vols quotidiens une première mondiale : la carte d'embarquement électronique sur téléphone mobile. Après inscription sur le site internet mobile.airfrance.com, le passager peut recevoir sur téléphone portable sa carte d'em

L'émetteur du Pic du Midi va diffuser la TNT haute définition

Une révolution… dans la révolution. Voilà ce que seront les programmes diffusés en haute définition (HD) par la télévision numérique terrestre (TNT) à partir du 30 octobre prochain. À cette date, 27 émetteurs vont retransmettre ces nouveaux programmes HD, dont ceux du Pic du Midi (photo) et de Toulouse-Est. Ces 27 émetteurs permettront ainsi de couvrir 40 % de la population métropolitaine. Plébiscités par les Français au point de bousculer les grandes chaînes, les programmes de la TNT vont donc connaître une importante évolution dans les mois à venir. Le passage de la diffusion des chaînes de l'ancestral analogique hertzien vers le numérique avait déjà apporté un substantiel gain en terme de qualité d'image et de son, lors du lancement de la TNT en mars 2005. Avec la TNT haute définition (HD), on franchit un nouveau seuil pour atteindre une qualité jamais vue jusqu'alors. Mais cela ne se fera qu'à certaines conditions. Pour profiter de la TNT HD, il faut disposer d'

Le retour des photos Polaroid

Quelle famille française n'a pas, dans l'un de ses albums photos, quelques clichés pris avec un appareil instantané Polaroid ? Des générations de bambins se sont extasiées devant ces photos immédiatement disponibles ; de nombreux artistes en ont fait le support privilégié de leur travail ; les experts en assurance leur outil de travail favori et les photographes un instrument pour préparer leur travail artistique. Mais face à la déferlante d'un côté des appareils photos numériques toujours moins chers et performants ; et de l'autre côté des imprimantes personnelles ou des laboratoires photos proposant des développements sur internet, Polaroid a jeté l'éponge. En février dernier, il a décidé d'abandonner la production de ses papiers spéciaux et de ses appareils. La panique a gagné les fans du « Pola » qui se sont rués sur les derniers stocks de papiers. Des groupes se sont constitués sur internet pour « sauver le Polaroid. » Sur le site www.savepolaroid.com, tout

La télé du futur est déjà là

D'ici la fin de l'année, la télévision va connaître un nouveau big bang. Après l'arrivée de la couleur en 1967 sur la deuxième chaîne; puis l'avènement des écrans plats plébiscités partout avec une croissance mondiale en volume de 32,4 % prévue en 2008, la petite lucarne va entamer une nouvelle mue en allant à la rencontre d'un univers bien différent du sien : celui de l'informatique. Jusqu'à présent, chacun était à sa place. La télévision trônait dans le salon et l'ordinateur restait confiné dans un bureau ou une chambre. Durant les années 90, les constructeurs informatiques ont bien tenté de s'immiscer près du canapé en proposant de remplacer les gros boîtiers beiges des PC par des ordinateurs plus discrets et élégants. Mais malgré tous leurs efforts leurs ordinateurs noirs, de la taille d'un magnétoscope, n'ont jamais su s'imposer. Trop chers, trop complexes, ils sont arrivés trop tôt… Aujourd'hui la donne a changé. La convergence

Apple lance de nouveaux iPod

Obligé de démentir les rumeurs le donnant mort, Steve Jobs, le PDG d'Apple, a présenté mardi soir à San Francisco la nouvelle gamme de baladeurs audiovidéo iPod qui s'accapare 70 % du marché, loin devant Microsoft (3 %) qui a présenté lui aussi son nouveau baladeur Zune. Principale nouveauté : l'iPod Nano (photo). Disponible en 8 Go (149 €) ou 16 Go (199 €) et en 9 couleurs, l'appareil comprend un détecteur de mouvement. L'écran s'oriente automatiquement et il suffit de le secouer pour changer de chanson. L'iPod classique avec ses 120 Go (30 000 chansons ou 150 heures de vidéo) passe à 249 € et l'iPod touch tactile (un iPhone sans la partie téléphone) passe de 229 € (8Go) à 389 € (32Go). Plus de fonctions, un prix plus serré. Il faudra bien cela car le marché des lecteurs numériques s'essouffle et subit la concurrence des téléphones portables.

Internet : comment mieux protéger les enfants

Les derniers chiffres de l'Autorité de régulation des communications et des postes (Arrcep) dénombrent en France 16,7 millions de foyers abonnés à internet à haut débit. Sur un an, 2,5 millions de Français supplémentaires se sont mis sur le Net. Accompagner la scolarité des enfants en ayant un accès à internet à la maison est l'une des motivations des parents pour franchir le pas, mais l'inquiétude persiste sur les dangers d'internet (pornographie violente, pédopornographie, cyberdépendance, cyberchantage, cyberdiffamation). C'est pour cette raison qu'en cette rentrée, le gouvernement vient d'éditer la plaquette Huit conseils pour protéger vos enfants sur internet, présentée par Xavier Darcos, ministre de l'Éducation nationale, et par Nadine Morano, secrétaire d'État à la Famille. Ce document tiré à 4,8 millions d'exemplaires sera distribué dans toutes les écoles primaires. Filtrage polémique « Nos enfants passent 900 heures par an à l'école

Google relance la guerre des navigateurs internet

La rumeur a longtemps circulé sur internet mais cette fois, c'est sûr : Google va bien lancer ce mardi 2 septembre dans plus de 100 pays dont la France son navigateur internet (en version bêta), baptisé Chrome. L'information a été confirmée sur le blog des développeurs de Google de façon très orginale puisqu'il s'agit d'une BD de 38 pages, dévoilée dès lundi par le dessinateur McCloud. « L'interface du navigateur est simple, dépouillée (...) Comme la page d'accueil classique de Google, Google Chrome est propre et rapide (...) Sous le capot, nous avons réalisé les fondations d'un moteur capable de bien mieux gérer la complexité des applications web d'aujourd'hui. Nous avons amélioré la vitesse et le temps de réponse. Nous avons également développé un moteur JavaSript plus puissant, V8, pour gérer la prochaine génération d'applications web », ont déclaré deux ingénieurs de Google sur le blog du moteur de recherche. Google Chrome est un navigate