Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2011

La santé du futur se prépare à Castres

Organisée par Castres-Mazamet Technopole, le centre e-Santé et l'association la Mêlée, qui fédère quelque 450 acteurs du numérique en Midi-Pyrénées, la 5e université d'été de la e-santé va se dérouler à Castres du 6 au 8 juillet prochains. La e-santé ? Ce sont les technologies de l'information et de la communication (TIC) appliquées au domaine médical dans toutes ses composantes. De la collecte de données médicales au domicile des personnes âgées, à l'informatisation des dossiers médicaux ; en passant par la télémédecine ou les outils pour aider au maintien à domicile, etc. Les débouchés ne manquent pas et partout dans le monde, entreprises et chercheurs planchent sur ce marché qui a représenté plus de 50 milliards d'euros en 2010. Les entrepreneurs pourront d'ailleurs confronter leurs expériences lors de rendez-vous d'affaires organisés sur place. « Nous nous ouvrons d'ailleurs cette année plus largement sur l'Europe avec des représentants venant

Des étudiants d'Ingesup Toulouse à New York

Trois étudiants toulousains et un Valenciennois de l'école supérieure des métiers de l'informatique Ingésup de Toulouse vont s'envoler pour les États-Unis afin de participer, à New York du 8 au 14 juillet, à la finale internationale du concours de Microsoft « Imagine Cup. » Depuis 2003, ce concours mobilise des centaines de milliers d'étudiants du monde entier qui doivent concevoir un jeu vidéo ou une application Windows Phone 7 sur un thème particulier (pauvreté, santé, environnement et développement durable cette année). L'équipe toulousaine, baptisée Geekologics, a imaginé le projet « Brainergy », un jeu puzzle dans lequel le joueur doit gérer des énergies renouvelables pour venir à bout de la pollution. Médaille d'or au concours français, le jeu, qui sera commercialisé en fin d'année, espère décrocher le titre mondial à New York.

Que se passe-t-il en 60 secondes sur internet ?

Numérique : Thierry Bardy nouveau président de La Mêlée

Comme il l'avait annoncé en avril dernier lors de la nuit des réseaux, Edouard Forzy, après dix années passées à la présidence de La Mêlée, l'association qui fédère quelque 430 entreprises du secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC) de Midi-Pyrénées, vient de passer la main. Le conseil d’administration de La Mêlée, élu le 23 mai lors de l’assemblée générale de l’association s’est réuni jeudi 9 juin dans les locaux de l’école d’ingénieurs Epitech pour élire un nouveau bureau et un nouveau président : Thierry Bardy. Directeur Général d’IMS (opérateur d’infrastructure et de connectivité IP comptant parmi ses références Pierre Fabre ou encore CGX) sera entouré d’une équipe composée de neuf autres membres issus des TIC et représentants chacun une branche spécifique. Si Edouard Forzy se retire du pilotage stratégique et de la représentation officielle de La Mêlée, il conserve le management opérationnel des activités et de l’équipe de 8 permane

Mobile : SFR baisse ses tarifs

Quoi qu'ils disent de l'arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile ; quels que soient leurs arguments pour assurer que le trublion d'internet ne bouleversera pas le marché, les opérateurs télécoms se préparent à l'arrivée de la société de Xavier Niel qui a promis de diviser par deux la facture mobile des français. Ainsi, ce mardi 7 juin, SFR a dévoilé une nouvelle gamme tarifaire (disponible à partir du 15 juin) qui récompense fortement la fidélité de ses clients et qui se traduit par une réelle baisse de tarifs. Le PDG du 2e opérateur français, Franck Esser, avait d'ailleurs annoncé une petite révolution dans la relation clients la semaine dernière lors d'un Comex du groupe. Il s'agissait alors de prendre en compte les nouvelles habitudes des consommateurs qui ne veulent plus forcément changer de mobiles, avec la création d'offres "SIM only." "Pour la première fois sur le marché français, les clients en fin de période d’eng

Apple veut encore révolutionner la musique

Steve Jobs, l'emblématique patron d'Apple, va-t-il à nouveau révolutionner la musique ? En tout cas c'est le pari qu'a fait hier à San Francisco le créateur de l'iPod et de son écosystème iTunes, devenue en quelques années la première plateforme légale au monde de vente de musique numérisée avec 15 milliards de chansons vendues. Ce lundi soir, le PDG a certes dévoilé plusieurs nouveautés (intégration poussée de Twitter, système d'exploitation OS X Lion ou iOS5 pour iPhone notamment) mais il a surtout donné corps à iCloud . Cloud (nuage en anglais) pour matérialiser ce que l'on appelle l'informatique « dans les nuages » c'est-à-dire que les fichiers dont nous avons besoin ne sont plus stockés sur notre ordinateur mais sur des serveurs accessibles via internet de n'importe où dans le monde. C'est cette fonctionnalité que iCloud va appliquer à la musique achetée, aux vidéos, aux photos et aux autres fichiers. Toute notre production numérique p

Deezer fait peau neuve

Le nouveau site de Deezer sera « cinq fois plus rapide » et permettra à l'utilisateur d'écouter en direct la musique de ses amis sur Facebook. Les catalogues resteront libres d'accès mais l'écoute gratuite sera limitée à cinq heures par mois. Avec ce nouveau dispositif, Deezer veut « accélérer la conversion des utilisateurs les plus actifs vers des offres payantes ».

Téléphonie. Cancer : le grand soupçon

Des experts réunis par l'Organisation mondiale de la Santé ont estimé mardi que l'utilisation des téléphones portables pouvait être cancérogène. Après de nombreuses études controversées, cette décision, que tempèrent les opérateurs, devrait modifier notre rapport au mobile. L'utilisation d'un téléphone portable peut être cancérogène pour l'homme. La conclusion des experts du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), réunis mardi à Lyon sous l'égide de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), n'est certes pas une surprise, mais elle officialise, pour la première fois, le risque que l'on entrevoyait dans les très nombreuses études sur le sujet - souvent controversées - menées ces dernières années, notamment l'étude internationale Interphone. Ce sont d'ailleurs les résultats épidémiologiques de ces études sur les champs électromagnétiques de radiofréquence qui ont conduit les experts du CIRC à classifier l'ensemble des on