Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2008

Dix tendances de l'IA qui resteront importantes en 2024

  Ionos, société d’hébergement Web, dresse dix tendances qui vont marquer 2024 en matière d'intelligence artificielle L'IA est l'un des développements technologiques les plus importants du 21e siècle. Depuis la publication de ChatGPT l'année dernière, cette technologie est devenue de plus en plus présente dans la vie quotidienne des gens. Selon une enquête de l'association professionnelle BitKom, plus de la moitié des entreprises interrogées (56 %) estiment que l'IA est "la plus grande révolution technologique depuis le smartphone". Cependant, le développement de l'IA est loin d'être terminé. Au contraire, il ne fait que s'accélérer et les défis qui l'accompagnent ne cessent de croître. Selon le rapport, les dix tendances suivantes en matière d'IA auront un impact décisif sur la vie professionnelle quotidienne et l'informatique en 2024 : Les invites de l'IA commandent les apps de manière intuitive : Les apps ne seront plus

La ville numérique se dessine

Quel est l'impact des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'activité des villes ? Contribuent-elles à leur développement ? Quels usages nouveaux induisent-elles ? C'est pour répondre à toutes ces questions que "La Mêlée numérique", "Petit Deviendra Grand" et SFR, avec le soutien de la mairie de Toulouse et de la Caisse des Dépôts, ont invité ce vendredi à Toulouse Daniel Kaplan, délégué de la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING) pour évoquer la Ville 2.0, en référence au web 2.0. La montée en puissance de la cartographie La ville et le numérique ? Voilà bien deux sujets qui semblent aux antipodes. Une ville n'étant pas par essence numérique. Et pourtant... "L'un des phénomènes majeurs est la montée en puissance de la carte. Elle ne sert plus seulement à se repérer mais à y projeter des informations", explique l'expert. Un engouement notamment permis par Google et son service GoogleMaps. La po

Internet mobile : SFR prend une longueur d'avance

Pour contrer Orange qui a l'exclusivité de commercialisation de l'iPhone, SFR fait feu de tout bois et vient de prendre une longueur d'avance dans l'internet mobile. En effet, Franck Esser, le PDG du 2e opérateur mobile français qui a récemment absorbé Neuf-Cegetel, a dévoilé jeudi, accompagné de représentants d'Asus et d'Intel, trois nouveaux appareils mobiles. C'est "la première gamme d’objets communicants connectés en 3G+", assurait le PDG. Une tablette internet inédite Le premier constitue une petite révolution puisqu'avant même le modèle S6 de BenQ qui doit arriver en fin d'année, SFR dégaine un Mobile Internet Device (MID) à ses couleurs, baptisée SFR M! PC Pocket. Construite par Compal, cette tablette dotée d'un clavier coulissant mesure 15,2x8x2,2 cm pour un poids de 325g. Dotée d'un processeur Intel Atom à 800Mhz et fonctionnant sous Linux, elle offre un bel écran tactile de 4,8" avec une résolution de 800x480. Elle di

Bouygues lance sa box internet

Le paysage des fournisseurs d'accès à internet (FAI) français vient de voir arriver un nouvel acteur : Bouygues Telecom. Depuis hier, en effet, le 3e opérateur de téléphonie mobile, à l'instar d'Orange ou de SFR, commercialise lui aussi sa box, baptisée BBox. Pour se différencier de la concurrence, Bouygues propose pour son offre la plus évoluée l'intégration - outre l'accès à internet, de la téléphonie fixe illimitée et de la télé - d'un forfait de 3 heures d'appels vers les mobiles de tous les opérateurs (ou 6 heures si l'on est déjà client de Bouygues). Cette offre est disponible à 39,90 € en zone dégroupées. Deux autres offres suivent : du tripleplay classique (internet, téléphonie et télé) à 29,90 € et une offre d'accès à internet seul, à 19,90€. En zones non-dégroupées, les tarifs vont de 34,90 à 54,90 €. L'articulation fixe-mobile se traduit par une approche de messagerie unifiée. Ainsi, on a la possibilité de recevoir sur son mobile les e

Grand Sud : la fracture numérique

Retardée pour cause de crise financière internationale, la présentation du plan du gouvernement pour le développement de l'économie numérique doit avoir lieu ce lundi. C'est le chef de l'État en personne qui présentera les mesures finalisées par le secrétaire d'état au développement de l'économie numérique, Éric Besson. Preuve que Nicolas Sarkozy entend bien faire de ce plan, baptisé « Numérique 2 012 », un axe fort de son quinquennat. Au contraire de son prédécesseur qui a découvert sur le tard le « mulot » des ordinateurs, Nicolas Sarkozy, plus à l'aise avec internet, a bien compris l'urgence de voir la France rattraper son retard et, surtout, éviter qu'après la fracture sociale, notre pays soit coupé en deux par une fracture numérique qui pointe son nez. Car entre les principales agglomérations dont les immeubles commencent à être câblés avec la fibre optique et sa promesse de débit à 100 Mbits/s (5 à 10 fois plus que l'ADSL) ; et les zones rurale

Le père du viaduc de Millau veut agrandir Monaco

Il a construit le pont multihaubanné le plus haut du monde, le viaduc de Millau ; il pourrait réaliser un projet pharaonique à Monaco. L'architecte britannique Norman Foster est, en effet, bien placé parmi les cinq groupements candidats à l'extension en mer de la principauté. Ce projet, dont le coût s'élèvera entre 5 et 10 milliards d'euros, vise à donner au petit état de 2 km² une dizaine d'hectares supplémentaires gagnés sur la mer. Dans le prolongement de ce qu'ont fait ses ancêtres pour agrandir son pays, le prince Albert II a lancé en juillet 2006 un nouveau programme d'urbanisation de la baie. Mais au contraire des réalisations précédentes, comme le quartier de Fontvieille - 22 ha dans les années 70 - le nouveau projet intègre de sévères contraintes environnementales, de développement durable et de protection d'un milieu marin exceptionnel. « Il faudra qu'on ait l'impression que cette extension a toujours existé », a prévenu Jean-Paul Prous

Myspace veut faire tout pour la musique

Pour la première fois MySpace, le site web de réseau social, s'est déplacé dans la Ville rose pour organiser un concert dans le cadre de son programme "Me, MySpace and My band". Cinq groupes toulousains ont été sélectionnés par MySpace France selon des critères d'audience pour se produire sur la scène du Bikini, jeudi 16 octobre. Comme 300000 groupes en France (5 millions dans le monde), ces cinq formations (www.myspace.com/lekkcorchestra ; www.myspace.com/enterresousx ; www.myspace.com/lesptitsthommes ; www.myspace.com/khodbreaker ; www.myspace.com/pro7breaks) ont profité de MySpace comme d'une plateforme pour se faire connaître. "Nous avons déjà organisé 25 concerts de ce type en France", se réjouit Olivier Hascoat, directeur général de MySpace France, interrogé par La Dépêche. "Notre idée est donner un tremplin à ces groupes régionaux qui ont entre 4 et 8000 fans autour d'eux sur MySpace." Racheté par le groupe de Rupert Murdoch, News Co

Apple dévoile de nouveaux Mac portables

Le changement dans la continuité. Tel est l'enseignement que l'on peut retirer de la présentation des nouveaux ordinateurs portables MacBook, organisée mardi soir à Cupertino, le siège d'Apple aux Etats-Unis. Portant jean et pull noir à col roulé, l'emblématique PDG, Steve Jobs, a présenté les nouvelles versions des portables de la marque, toujours designés par Jonathan Ive, le père des premiers iMac. "Apple a inventé une façon totalement nouvelle de construire des ordinateurs portables à partir d'un seul bloc d'aluminium", a expliqué le PDG. Le choix de l'aluminium a été fait bien sûr pour des questions esthétiques mais également environnementales. "Ce sont les ordinateurs portables les plus verts", a assuré le patron d'Apple, qui s'est souvent fait épingler par Greenpeace et son traditionnel baromètre de la high tech verte. Des machines "vertes" Les diodes électroluminescentes (LED) qui équipent le nouveau MacBook 1

Les voleurs de cuivre débranchent le réseau SFR

Une semaine après une panne nationale qui a privé de portable quelque 15 % des 19,43 millions d’abonnés de SFR, le 2e opérateur français de téléphonie mobile a été confronté, mardi matin, à une nouvelle panne, qui a concerné des milliers de clients du Grand Sud. Une panne dont la genèse pourrait illustrer la théorie du papillon qui veut qu’un battement d’aile au Japon provoque un ouragan aux Antilles. C’est, en effet, un enchaînement incroyable de circonstances qui a abouti à l’interruption du service ce mardi entre 8 heures et 10 h 35. Tout a commencé dans la nuit de lundi à mardi par une panne sur le réseau de fibre optique qui achemine, à côté des antennes relais, les communications de SFR de la région Sud Ouest (Aquitaine, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes et Limousin). Ce dysfonctionnement est immédiatement détecté par le centre de surveillance de l’opérateur et le trafic bascule sur un réseau de fibre optique de secours, le temps que la panne soit réparée. Un peu plus tard, dans la

BenQ réinvente la tablette internet

Que faire lorsque l'on est en déplacement et que l'on souhaite accéder à internet ? On peut utiliser son smartphone (iPhone, HTC Diamond, Samsung Player Addict, Blackberry, etc.), mais l'écran reste peu confortable. On peut utiliser son ordinateur portable ou mieux son netbook, ces mini-PC très en vogue, mais on se retrouve alors avec un appareil plus encombrant. Reste la tablette internet. Plusieurs constructeurs s'y sont essayé comme Nokia. Le constructeur n°1 mondial de téléphones mobiles a lancé sa N770 wifi sans fonction de téléphonie (sic). Le français Archos a doté plusieurs de ses baladeurs audiovidéo de capacité internet. Mais le succès n'a pas vraiment été au rendez-vous. Une nouvelle étape vient d'être franchie avec BenQ. Le constructeur américain propose ainsi son BenQ S6 qui le premier Mobile internet device (Mid) au monde. Equipé du dernier processeur d'Intel Atom peu gourmand en énergie, ce terminal est plus puissant qu'un smartphone, disp

Et maintenant, le réacteur nucléaire à domicile

Pour préparer l'ère de l'après-pétrole, certains misent sur les sources d'énergie vertes comme la géothermie, le solaire, l'hydraulique ou l'éolien. D'autres prennent une direction radicalement différente, aussi osée qu'inattendue : le réacteur nucléaire personnel. Très sérieusement, la société américaine Hyperion Power Generation est en train de mettre au point de petits réacteurs nucléaires, baptisés Hyperion Power Module (HPM). Ces HPM ont été inventés par le docteur Otis Peterson, un scientifique qui travaille au Laboratoire national de Los Alamos, le LANL où a été mené le projet Manhattan et inventée la première bombe H américaine. Pour commercialiser l'invention du mini-réacteur - encore à l'état de prototype - le LANL a donné une licence exclusive à Hyperion dans le cadre d'un programme de transfert de technologies. Le projet a été présenté l'an passé dans l'incrédulité générale, et pourtant, la jeune société confirme bien ses obje

Le Blackberry s'attaque à l'iPhone

Le plus professionnel des smartphones du marché, le fameux Blackberry du canadien RIM, part à l'attaque de l'iPhone d'Apple en sortant son premier modèle à écran tactile, le Storm (tempête en anglais). La société, qui a bâti son succès avec ses smartphones à clavier capables de recevoir en temps réels les e-mails (50% du marché aux Etats-Unis), aborde un tournant dans son histoire. En se lançant dans le tactile, elle rejoint les principaux constructeurs de téléphones intelligents : Apple et son iPhone, Samsung ou HTC avec des appareils équipés de Windows Mobile, Nokia avec son nouveau modèle sous S60 et Google qui espère bien équiper de nombreux terminaux tactiles. Elle fait également un pas de plus vers le grand public en proposant un mobile qui n'a plus rien à envier à ses concurrents en matière d'équipements multimédias (3G+, APN, GPS, Wifi, Bluetooth, lecteur audio-vidéo, etc.). Un tel tournant présente toutefois un risque : celui de voir se détourner les prof

Le site web de Météo France fait peau neuve

Alors que le site MétéoConsult, qui fournit des services météorologiques payants aux professionnels et aux portails internet et qui édite les sites Meteoconsult.fr et Lachainemeteo.fr, vient d'être racheté par Le Figaro, le site internet de Météo-France, qui vient de changer de formule, vient d'être distingué. Météo-France s’est, en effet, vu remettre le 24 septembre le Lutèce d’Or par la Fédération Nationale des Industries du Logiciel Libre pour la refonte de son site internet www.meteofrance.com, réalisée avec Atos Worldline, filiale du Groupe Atos Origin. Ce trophée récompense le « Meilleur Projet Libre réalisé par une administration ou une collectivité publique » en 2008. "Avec ce nouveau site mis en ligne le 28 août 2008, Météo-France propose aux internautes un portail d’informations météorologiques enrichi. Ainsi les prévisions sont accessibles gratuitement à 7 jours sur la France et à 3 jours localement. L’information de sécurité (carte et bulletin Vigilance) est mi

Nintendo DSi : c'est dans la poche

Face à des téléphones portables qui pourraient bientôt devenir de vraies consoles, Nintendo, l'un des trois grands du jeu vidéo avec Sony et Microsoft a présenté, hier, à Tokyo, la nouvelle version de sa console vedette portable, baptisée Nintendo DSi. Le constructeur japonais conserve la forme de l'appareil qui s'est vendu depuis 2004 à 77,5 millions d'exemplaire dans le monde, mais y apporte de nombreuses améliorations, d'une part pour relancer les ventes au Japon qui ont marqué le pas, et d'autres part pour élargir le champ des divertissements. Pour la 3e génération de sa DS, Nintendo a résolument mis le cap sur le multimédia, ce qui lui permettra de concurrencer la Play station portable (PSP) de Sony. Les deux écrans tactiles de la console ont été agrandis, passant de 3 à 3,5 pouces ce qui offre 17 % de surface en plus. La console, se dote de deux appareils photos numériques. Comme sur de nombreux téléphones mobiles, le premier, à l'extérieur, offre 3 mé

Bouygues condamné à démonter une antenne

Voilà une décision de justice qui va, à n'en pas douter, relancer la polémique sur la dangerosité des ondes émises par les antennes relais de téléphonie mobile. Bouygues Telecom a, en effet, été condamné le 18 septembre par le tribunal de grande instance de Nanterre à démonter, d'ici 4 mois et sous astreinte de 100 € par jour, une de ses antennes à Tassin-la-Demi-Lune (Rhône) pour « risque de troubles » à la santé, en application du principe de précaution. Le tribunal donne donc raison à trois couples qui se plaignaient du risque sanitaire posé par ces antennes relais installées depuis 2006 sur un pylône jouxtant leurs habitations. Bouygues Telecom, qui doit aussi faire face dans les Yvelines à une plainte au pénal pour « administration de substances nuisibles », a annoncé qu'il allait faire appel. Selon l'Association française des opérateurs mobiles (Afom), qui souligne qu'« aucune antenne n'a jamais été démontée pour raison sanitaire », cette décision, révélée

Téléphone portable option antivol

Perdre ou se faire voler son téléphone portable - ce compagnon de tous les jours qui contient de plus en plus de données personnelles - n'est bien sûr jamais agréable. Mais, demain, ce ne sera peut-être plus une fatalité. Alors qu'en France, les vols de mobiles ont baissé, plusieurs sociétés travaillent à sécuriser les téléphones portables et leurs contenus. Des options « antivol » en quelque sorte qui exploitent plusieurs pistes. Parce qu'il avait perdu deux portables, Sujit Jain, le PDG d'une jeune start up indienne récemment primée au salon américain Demo, a imaginé un logiciel révolutionnaire baptisé « Maverick Secure Mobile. » Sirène non stop pour les portables volés Installée sur le mobile et indétectable, cette application est capable de déclencher toute une série d'actions si une nouvelle carte SIM est insérée par le voleur : verrouillage du carnet d'adresse initial, renvoi sur un autre numéro de téléphone des numéros ou des textos composés par le voleur