Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2017

Télétravail : un réseau régional des tiers-lieux se prépare en Occitanie

Le télétravail, qui peine à décoller en France, est en tout cas au coeur du débat du fonctionnement des entreprises. 17% des actifs français sont des télétravailleurs, contre 50% en Suède par exemple. Et les Français restent partagés sur la possibilité de pouvoir travailler depuis chez soi. Fin 2016, une étude de Ranstad montrait que 64% des salariés y sont favorables. Dans le détail, 17% souhaitent télétravailler un nombre de jours fixe par semaine, 35% télétravailler occasionnellement, en moyenne 2,5 jours par semaine, et 12% seulement le faire chaque jour ouvrable. L'ancien ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, lorsqu'il était candidat de la primaire de gauche, proposait d'ailleurs d'arriver à 20% de télétravailleurs en France, notamment pour revivifier les campagnes. A contrario, selon un sondage YouGov paru en janvier. 48% des Français indiquaient ne pas être du tout intéressés à l'idée de travailler distance, 30% l'envisager à temps partiel

Numérique : 40% des Français ont déjà perdu des données

A l'occasion du World Backup Day , qui se tient ce vendredi 31 mars, Acronis a mené une enquête auprès de plus de 200 Français afin de connaître leurs rapports à la perte de données et leurs habitudes de sauvegarde. Le constat est éloquent. Presque la moitié des répondants possède plus de deux terminaux (smartphones, ordinateurs, tablettes) dans leur foyer – autant d'appareils conservant des données précieuses pour l'ensemble de la famille – et plus de 40% des foyers ont déjà perdu des données ou un de leur terminal. La perte des données est un sujet anxiogène pour les Français : plus de 39% des répondants craignent une perte de leurs fichiers multimédia (photos, vidéo et musiques) et plus de 26% ont peur de perdre des informations et documents personnels. Pour autant, cette peur ne les pousse pas à adopter les bonnes pratiques de sauvegarde. Plus de 50% des répondants sauvegardent leurs fichiers uniquement à l'aide d'un espace de stockage local (disque d

Smart city : les nouveaux défis de la sécurité des villes intelligentes

Barcelone, pionnière dans les technologies de ville intelligente Par JF Tesseraud / RSSI / Directeur Technique de  Systemis On lit et fantasme beaucoup sur le concept de la Smart city. Les représentations de ces villes dans l'imaginaire collectif sont en partie largement influencées par le cinéma (des Temps modernes à Minority Report). Pour autant, qu'en est-il dans la réalité ? La Smart City ou ville intelligente consiste globalement en l'optimisation des coûts, de l'organisation, du bien-être des habitants à travers l'utilisation des nouvelles technologies. En filigrane de ce concept, ce qui va permettre d'inventer la Smart City, ce sont les connexions entre ces réseaux, le croisement et l'exploitation des données (big data). Prenons l'exemple des déménagements.  En France, 10% de la population déménage chaque année. Soit 3 millions de déménagements par an. Pour une famille avec 2 enfants scolarisés, un déménagement c'est des dizaine

Numérique : l'Occitanie pèse 4% dans le classement des 500 entreprises de la Tech française

Le site spécialisé Frenchweb vient de publier pour la 2e fois son classement des 500 entreprises de la Tech française en 2017. Opérateurs télécoms, e-commerçants, acteurs de la publicité : 500 sociétés se côtoient, qui représentent le succès du numérique français. Un succès qui s'exprime notamment dans les télécoms puisque trois opérateurs sont dans le Top 5. Free, Orange et Bouygues Telecom arrivent respectivement aux 2e, 3e et 4e places du classement. En tête du classement, la société Dassault Systèmes. "Le chiffre d'affaires cumulé des entreprises du classement est proche des 81,5 milliards d'euros en 2016. Près du quart des entreprises (22%) ont un taux de croissance compris entre 50% et 100% en 2016, et 12% d'entre elles ont vu leur chiffre d'affaires augmenter de 100% à 200% entre 2015 et 2016. Autre statistique forte, ces 500 entreprises de la Tech emploient près de 265 500 personnes en cumulé", explique Frenchweb. 4% des entreprises class

France 2017 en 360° : Euronews se lance dans le journalisme immersif

La chaîne européenne d'informations en continu basée à Lyon, Euronews, en partenariat avec plusieurs médias régionaux français, et avec le soutien du News Lab de Google, lance une série de neuf portraits à 360 degrés de Français, réalisés dans le cadre de l'élection présidentielle. Ce projet est mené en partenariat avec les rédactions régionales de Ouest-France, La Montagne, Dernières Nouvelles d'Alsace, La Nouvelle République, Radio Caraïbes International et le pure player français StreetPress. "Grâce à leur connaissance du terrain, ces rédactions garantissent la diversité géographique et sociologique des profils retenus, et permettent de représenter au mieux le corps électoral", explique Euronews. La série de neuf épisodes 360 est produite en six langues : français, anglais, allemand, espagnol, italien et russe. Un dixième épisode rassemblera les réactions post-second tour. Pour la première fois, Euronews réalisera ce sujet dans un environnement interact

Recrutements : 49% des entreprises françaises prévoient d’utiliser l’intelligence artificielle

La 4e révolution industrielle, celle des services, bouleverse aussi bien l’économie que la façon de travailler. Dans ce contexte, Deloitte publie son étude annuelle sur les tendances ressources humaines à laquelle plus de 10 000 leaders Business et RH (dont 299 en France) ont participé à travers 140 pays. Cette étude permet de mesurer le degré de maturité des ressources humaines face aux défis et aux nouvelles priorités auxquels elles sont confrontées, mais également l’importance qu’elles y accordent. Les principales priorités des DRH pour les 12 à 18 prochains mois : L’organisation des futurs modes de travail (67%) La gestion des carrières et de la formation (40%) L’acquisition des talents (39%) « Les RH doivent réussir à appréhender les nouvelles règles du jeu de la gestion des talents en transformant leurs pratiques. Si les collaborateurs adoptent assez rapidement ces changements, les entreprises peinent à s’adapter et à se transformer. Au-delà des freins liés à la séc

Comment le Big Data pourrait révolutionner la distribution des produits d’assurance

Par Raimi Adet, CEO d’ Actudata Le marché de l’assurance est en pleine mutation. Confronté à la concurrence accrue du secteur  due à la montée en puissance des comparateurs en ligne et l’évolution grandissante de la part de marché des bancassureurs, les assureurs ont besoin de réinventer une nouvelle approche digitale. A ce contexte concurrentiel, s’ajoute l’évolution des comportements d’achat des français des produits d’assurance.  En effet, au moins 50% des Français affirment avoir utilisé internet dans leur parcours d’achat même si la majorité d’entre eux préfèrent finaliser la souscription en agence. Les assureurs ont donc besoin de mettre en place une stratégie digitale alliant à la fois les sources de données online et offline. Les technologies Big Data de par leur capacité de stockage, de collecte multi-sources et de traitement en temps réel constitue une réelle solution d’accélération de la transformation digitale du secteur. L’évolution des comportements clients en

Cybersécurité : le toulousain ITrust se développe à l'international

La société toulousaine ITrust , spécialiste en cybersécurité, fête cette année ses dix ans d'existence et se prépare à accélérer à l'international, après avoir bouclé l’été dernier une levée de fonds de 2 millions d’euros. "Avec 50% de croissance nette par rapport à 2016, et un revenu global de 2,3 millions d’€ de revenus, 2016 a tenu ses promesses", estime la société dans un communiqué, se réjouissant d'être "la seule société européenne à proposer une technologie comportementale évoluée" à l'heure où les cyberattaques se multiplient. "En 2017, ITrust compte doubler le nombre de ses clients en France, tout en commercialisant son offre SOC Reveelium nouvelle génération notamment outre-Atlantique. Des partenariats commerciaux sont aussi en cours de finalisation pour implanter l’offre d’ITrust en Chine, Afrique, Amérique du Sud et Canada", indique l'entreprise qui prévoit une augmentation de son capital de 15 millions d’euros dan

Les objets connectés s'invitent de plus en plus dans le quotidien des Français

Dans le cadre du Salon Distree#Connect , Opinionway a réalisé la 2éme édition de son baromètre sur les Français et les objets connectés. Plus de la moitié des français connaissent et utilisent les objets connectés dans leur quotidien. La montre et le smartphone connectés arrivent en tête et c'est le secteur de la santé qui est privilégié. Les objets connectés ne relèvent plus de la science-fiction. Grâce à la banalisation de l'usage des nouvelles technologies, les objets connectés sont démythifiés et entrent de plus en plus dans le mode de vie des français. Ils répondent à une demande croissante des besoins des consommateurs pour prioritairement améliorer et sécuriser leur habitat, leur véhicule et les informer de leur santé durant leurs activités sportives ou leur sommeil. C'est ce qui ressort de l'étude réalisée en début mars pour Distree#Connect par Opinionway auprès d'un échantillon de 1 070 français représentatif de la population française âgée de 18 ans

La publicité sur mobile bannie par les mobinautes : quelle solution pour éviter cette hémorragie ?

Par Laurent Feval, CEO d’Insidepic En 2016, une étude menée par PageFair a révélé que 309 millions de mobinautes* utiliseraient une solution d’adblocking sur mobile. Cela représente 16% des utilisateurs de smartphones dans le monde. Fort est de constater que les mobinautes sont excédés par l’abondance et l’agressivité de contenus non qualifiés envahissant leurs écrans. La publicité sur mobile est-elle sur le déclin ? Comment lui redonner vie ? Réponses. L’adblocking sur mobile : une montée en puissance qui inquiète Alors que les publicités pourraient apporter aux mobinautes un contenu affinitaire de qualité, ces derniers préfèrent opter pour une solution plus radicale : les adblocks. Ces outils, redoutés par les annonceurs et les sites média, ont le vent en poupe depuis quelques temps et pour cause, leur usage a augmenté de 90% (PageFair, Mobile Adblocking Report, 2016.) sur mobile en 2015. Les navigateurs permettant l’adblocking font partie des moyens les plus efficaces

La Dépêche du Midi célèbre 60 ans d'Europe

Il y a 60 ans, le 25 mars 1957 était signé le traité de Rome, acte fondateur de ce qui est devenu aujourd'hui l'Union européenne. Pour célébrer cet anniversaire, la rédaction de La Dépêche a réalisé  un long format multimédia "60 ans d'Europe" qui retrace l'épopée de la construction européenne. Politique, économie, société : retour sur ce que l’Europe a changé avec les regards de Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, Pascal Lamy, ancien directeur général de l'Organisation mondiale du commerce, Bernard Guetta, journaliste spécialiste de géopolitique et Alain Duhamel, journaliste, politologue. Election présidentielle oblige, le quotidien détaille également les propositions des candidats sur l'Europe. Pour consulter ce long format, cliquez sur le bouton "view story" ci-dessous.

DigitalPlace lance de nouveaux outils pour l'emploi

Pour répondre aux difficultés que rencontrent les dirigeants de PME du secteur du numérique, l'incubateur DigitalPlace vient de mettre en place plusieurs outils : Une page de recrutement mutualisée, en partenariat avec la startup toulousaine Taleez : les candidats peuvent voir sur une même page les offres d'emploi proposées par les entreprises du Numérique mais aussi déposer une candidature spontanée visible par tous les adhérents. Cette page permettra un gain de temps et en visibilité tant pour les candidats que les entreprises. Lien : http://jobs.digitalplace.fr Des meetups RH : une fois par mois, les adhérents du cluster partagent leurs expériences autour d'une thématique RH, avec l'intervention de spécialistes des RH. Ces ateliers permettent d'échanger autour des meilleures pratiques à mettre en place dans les entreprises sur des sujets tels que la marque employeur ou la RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale). Un réseau d'experts RH : un

Free frappe fort et lance le premier forfait 4G illimité

Après avoir déclenché la bataille du roaming la semaine dernière  Free Mobile frappe fort ce mardi 21 mars en lançant le premier forfait mobile 4G illimitée. "le Forfait mobile Free à 15,99€/mois pour les abonnés Freebox comprend maintenant l’internet 4G illimité en plus des appels, des SMS et des MMS illimités en France métropolitaine. Et toujours le roaming depuis plus de 35 pays toute l’année. C’est la première fois au monde qu’un opérateur propose une offre d’internet mobile 4G illimitée à un prix aussi attractif", se félicite le 4e opérateur mobile en France. "Pour les abonnés au Forfait mobile Free qui ne disposent pas encore d’un abonnement Freebox, Free fait exploser le fair use 4G à 100 Go/mois et ce, sans changement de prix (19,99€/mois) et toujours sans engagement", explique l'opérateur.

Présidentielle : l'UFC Que Choisir interpelle les candidats via une plateforme participative

L'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir, soucieuse de faire entrer les enjeux de consommation dans les programmes électoraux, vient de lancer la plateforme participative   votezpourvous2017.fr . Celle-ci doit permettre à tout un chacun (consommateurs, ONG, institutionnels) de réagir aux 50 propositions consuméristes de l’association ou de formuler les siennes. "Si le pacte consumériste adressé aux candidats aux présidentielles et législatives de 2012 a permis d’obtenir de nombreuses victoires au cours du dernier quinquennat pour les consommateurs (action de groupe, plus grand encadrement des frais et de la mobilité bancaire, allongement de l’effectivité de la garantie légale à deux ans, dynamisation de la concurrence sur le marché de l’assurance emprunteur, adoption du principe d’un étiquetage nutritionnel simplifié…), beaucoup reste à faire pour restaurer leur confiance, leur capacité d’arbitrages éclairés et à faire valoir leurs droits", estime

Dark Net : le marché noir des cybercriminels

Par Benoît Grunemwald, directeur des Opérations - ESET France Tout comme le crime, les cybermenaces ont souvent une finalité financière. Désormais, ce type d’activité se mène autant dans le réel que dans le virtuel, dans des endroits souvent discrets, à l'abri des autorités policières. Nommée Dark Net ou plus largement Deep Web, cette partie cachée de l’Internet est source de rumeurs et d’incompréhensions. Les chercheurs ESET, qui connaissent bien ces univers parallèles, collaborent régulièrement avec les organisations internationales telles qu’Europol, en leur fournissant toute information ou recherche leur permettant de les faire avancer dans leurs enquêtes. Quelle différence entre le Deep Web et le Dark Net Le Deep Web forme un ensemble de pages Internet non indexées par les moteurs de recherche classiques. Les pages non répertoriées peuvent correspondre à des formats particuliers difficiles à intégrer aux fonctions des moteurs de recherche, ou à des sites volontaireme

L'émergence des héros du numérique : un atout pour les entreprises

Par Pascal Colin, President & VP Sales, DocuSign France   D'après une étude réalisée par Cap Gemini Consulting, les organisations s'appuyant sur le numérique sont 26 % plus rentables, génèrent 9 % de revenus supplémentaires et leurs valeurs marchandes est 12 % supérieures à celles de leurs concurrents. Une multitude d'études ont renforcé l'idée selon laquelle le numérique serait bénéfique pour les entreprises.  En effet, lorsqu'une entreprise convient d'un contrat avec un partenaire, un fournisseur, un client ou tout autre collaborateur, elle utilise généralement des transactions papiers pouvant s'avérer longues et peu efficaces. Ces transactions donnent généralement une mauvaise expérience utilisateur mais peuvent également être cheres et chronophages pour ceux qui les réalisent et les mettent en place. Bien que certaines entreprises aient d'ores et déjà investi dans leur transformation numérique, d'autres n'ont donc toujours pas n

Numérique : le forum JobsTIC se prépare à Toulouse

Le 28 mars prochain, le Forum JobsTIC , dédié aux métiers du Numérique, accueillera à Toulouse entre 800 et 1000 professionnels et particuliers autour de la problématique "Business et Transformation Numérique". Organisé par l'Association La Mêlée et sa Commission Emploi / Formation, et en partenariat avec l'ENSEEIHT, le Forum JobsTIC est une rencontre annuelle de référence dans la métropole toulousaine. Il réunit recruteurs, candidats, écoles, formateurs, étudiants, start-ups, PME, grands groupes, indépendants et professionnels autour de l’emploi et ses évolutions apportées par le Numérique. Pour cette 7ème édition, les métiers commerciaux mais aussi techniques seront représentés et mis en avant. Impact du numérique sur le développement des ventes, nouveaux outils pour les professionnels commerciaux, stratégie de vente pure player ou multicanale, recrutement des commerciaux, point de vue des femmes sur le monde du numérique, outils

IoT Valley : 8 nouvelles recrues intègrent le Connected Camp

Toulouse est en train de devenir une place de choix pour l'internet des objets (IoT). Alors que Sigfox est l'une des réussites régionales et un leader mondial pour les réseaux dédiés aux objets connectés, l'incubateur IoT Valley poursuit son développement et sa mission d'accompagnement de jeunes pousses avec son Connected camp . "Consciente des enjeux liés à l’IoT, des processus d’industrialisation lourds et complexes mais également de l’incontournable nécessité de mettre en relation les startups et les Grands Comptes, l’IoT Valley aide ses startuppers à passer, en 9 mois, de leur prototype à une version industrielle de leur produit, à signer des contrats B to B avec ses partenaires", précise l'incubateur toulousain qui accueille depuis le 14 mars 8 jeunes pousses prometteuses. Ces dernières vont pouvoir bénéficier des infrastructures du Connected camp et notamment d'un fablab interne, co-financé par la Région Occitanie, de la présence intra

Élections 2017: la BnF archive le web électoral

La campagne électorale pour la présidentielle est plus que jamais numérique. Tous les candidats sont sur les réseaux sociaux et le débat public se joue aussi sur internet. Dès lors, l'initiative de la Bibliothèque nationale de France d'archiver le web électoral prend tout son sens. Pionnière dans l’archivage du web, la BnF vient d'annoncer qu'elle reconduit le dispositif de collecte électorale imaginé dès 2002, afin de documenter le déroulement de l’élection présidentielle et des élections législatives. "Au titre du dépôt légal de l’internet français, la BnF archive aussi bien les sites des candidats, des formations politiques et des organisations de soutien que leurs comptes publics pour les réseaux sociaux, les plateformes de blog et de vidéo, les observatoires et médias en ligne, observant également, au travers des sites d’associations, de syndicats ou de particuliers, les institutions et la société civile." Open data "Les éditions précédentes

Mobile : la nouvelle bataille du roaming illimité

Xavier Niel le trublion du net vient d'ouvrir un nouveau front dans les télécoms : le roaming illimité. Alors que l'Europe a imposé aux forceps la possibilité pour les Européens de téléphoner depuis l'étranger sans payer des sommes astronomiques (les fameux frais d'itinérance ou roaming) puis d'utiliser leur forfait data dans leur pays comme dans les autres pays de l'Union, les hostlités sur le marché français ont commencé ce mardi 14 mars. Ce matin, Iliad, maison mère de FreeMobile, a annoncé "le roaming inclus toute l’année. "Free inclut désormais toute l’année les communications en roaming (appels, SMS, MMS illimités & Internet mobile) depuis plus de 35 pays dans son Forfait Free (15,99€/mois pour les abonnés Freebox, sinon 19,99€/mois) et augmente le volume d’Internet mobile à 5Go/mois depuis ces destinations" a annoncé l'opérateur.  "Pionnier de l’intégration du roaming dans son offre dès 2013, Free a permis à plusieurs mil

Opérateurs télécom et Commission européenne : volonté d’investissement contre protection du consommateur

Par Frédéric Ichay, avocat associé Pinsent Masons L'union fait la force ! Une expression répétée en boucle depuis plusieurs années par les opérateurs télécoms, mais qui revient particulièrement sur le devant de la scène en 2017. Parmi les différents acteurs d'un secteur strictement encadré par les autorités tant françaises qu'européennes, se trouve  une même volonté de consolidation et de retour d'un marché à trois opérateurs. Stéphane Richard, PDG d'Orange le maintient, "entre la satisfaction du consommateur, la capacité d'investissement que l'économie numérique exige et la bonne santé des entreprises, cela fonctionnerait mieux à trois opérateurs sur le marché". Les opérateurs, en plein "projet 5G" déplorent un manque de souplesse de la part, notamment de la Commission européenne, s'agissant des fusions. En effet, depuis quelques années certains des plus gros projets de rapprochement n'ont pas aboutis à la suite d'

Internet des objets : le Toulousain ffluy4u connecte les tourets

Les applications de l'internet des objets (IoT) sont parfois aussi surprenantes qu'innovantes. Ainsi Nexans et le toulousain ffly4u , spécialiste de l’internet des objets industriel, inaugurent un service de suivi et de gestion qui permet aux opérateurs de réseaux de distribution (DSO) de localiser exactement leurs tourets (les grosses "bobines" de câble) mais aussi de savoir combien il reste de câble sur ceux-ci. "Un opérateur de réseau de distribution (DSO), à l’exemple d’Enedis en France, peut consacrer plusieurs millions d’euros par an à la location des tourets. Nexans supporte également des coûts importants pour la collecte des tourets vides et le remplacement par des neufs de ceux qui sont égarés, volés ou endommagés.Nexans a donc pris conscience que toute solution susceptible d’améliorer le suivi et la gestion de son parc de tourets pourrait engendrer des économies substantielles, tout en renforçant la traçabilité. C’est pourquoi, il y a 18 mois envi

GoodTweet ou comment faire un don en un tweet

HeoH , start-up pionnière dans les fintech dédiées aux solutions technologiques de collecte de dons, annonce en partenariat avec Faircom, le lancement du don en 1 tweet  #Goodtweet. #GoodTweet permet à tous les utilisateurs de Twitter de réaliser un don entièrement sécurisé en 1 tweet au profit d’une association. Pour cela, pas besoin de porte-monnaie électronique ni d’application à télécharger. Il suffit de se rendre sur www.GoodTweet.fr pour configurer son profil puis de faire un tweet contenant le Hashtag #GoodTweet, la mention du compte de l’association, le montant du don et de HeoH (@HeoH_). #GoodTweet est une solution sécurisée. En effet ni HeoH ni Twitter connaissent le numéro de carte bancaire du donateur. Les informations liées aux transactions sont hébergées sur la plateforme de paiement sécurisée Ingenico ePayments - la division d’Ingenico Group dédiée au commerce mobile et en ligne qui accompagne plus de 65 000 marchands. « Au-delà des collectes classiques et en

L'après Bloctel : vers l'appel sortant intelligent

Par Frédéric Durand, fondateur et CEO de Diabolocom Il peut sembler paradoxal d’affirmer que l’appel sortant a de l’avenir, alors qu’en 5 mois, 3 millions de Français se sont inscrits à la liste d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel . Pourtant, aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est justement pour cette raison que l’on peut l’affirmer. En effet, plus explicitement que toute étude de marché, l’adhésion massive à Bloctel traduit ce dont les consommateurs ne veulent définitivement plus : être dérangés continuellement par des appels non sollicités et surtout sans aucune valeur ajoutée pour eux. Les acteurs du marché de l’appel sortant – prestataires et donneurs d’ordres ­– doivent prendre acte de ce rejet qui leur indique, en creux, le seul véritable produit d’avenir de cette industrie : l’appel sortant intelligent – c’est-à-dire à la fois opportun, consenti par le consommateur et à valeur ajoutée pour lui, parce que personnalisé. S’inspirer du B2B pour redon