L'invasion des spams se poursuit


La Saint-Valentin, samedi prochain, ne sera pas seulement le rendez-vous des amoureux. Elle sera aussi celui des pirates. L'éditeur de logiciel antivirus McAfee a lancé hier une alerte à destination de tous les internautes pour qu'ils se méfient des e-mails qu'ils sont susceptibles de recevoir ce 14 février ou les jours précédents. Des e-mails anodins et débordant d'amour vous invitant à cliquer sur un lien pour aller voir une carte postale, un petit jeu plein de cœurs rouge vif ou profiter d'une super-promotion sur un bijou pour l'être cher. Au lieu de quoi, le petit clic installera un virus sur votre ordinateur...

La Saint-Valentin, Noël, le jour de l'an, etc. autant de périodes festives durant lesquelles les pirates inondent les boîtes aux lettres électroniques avec des e-mails non sollicités.

Qu'ils soient malveillants ou inoffensifs mais agaçant, ces « pourriels » - pour reprendre le joli mot de nos cousins Québécois - constituent entre 80 et 95 % du trafic d'e-mails mondial. Un véritable fléau que ce spam.

En 2008, entre 150 et 200 milliards de spams ont été envoyés chaque jour, selon l'éditeur Symantec. Une croissance exponentielle qui suit celle d'internet et qu'il est toujours très difficile de combattre.

Car les expéditeurs utilisent des serveurs « zombies » hébergés partout dans le monde. Selon le rapport annuel de Sophos, les États-Unis restent le plus gros pays émetteur avec 17,5 % du total (contre 22,5 % en 2007). Suivent la Russie (7,8 %) et la Turquie (6,9 %).
Dur de s'en prémunir

Du Viagra à un prix défiant toute concurrence mais qui ne sera jamais expédié si vous en commandez ; une méthode révolutionnaire pour allonger votre pénis ou pour arrêter de fumer ; des téléphones mobiles gratuits ; une vidéothèque porno illimitée, etc. Le spam est un inventaire à la Prévert majusucule.

En ce moment, on ne compte plus les veuves de dignitaires africains tombés en disgrâce et qui sollicitent votre aide pour récupérer des millions de dollars dont un pourcentage vous reviendra en liquide…

Surtout, ne répondez pas à ces e-mails, même pour tenter de vous « désabonner. » Au contraire, vous valideriez votre adresse e-mail auprès des émetteurs qui vous inonderaient de spams de plus belle.

Pour se prémunir du fléau, on peut installer un logiciel antispam comme Spamhilator ; activer l'antispam de son fournisseur d'accès à internet ; Utiliser un webmail (Hotmail, Yahoo mail où Gmail qui ont développé des filtres antispam performants).

Mais il sera toujours difficile de ne pas recevoir de pourriels. D'autant plus que les spams s'attaquent maintenant aux réseaux sociaux comme Facebook et aux téléphones portables…

0 commentaires: