La vogue mini

Il n'y a pas si longtemps, parler d'ultraportable familial relevait de l'incongruité. Et pourtant, les constructeurs - surfant sur l'intérêt du grand public pour l'informatique et l'envie d'être connecté à internet partout - inscrivent désormais à leur catalogue des machines de petite taille, de bonne autonomie, de performances correctes et, surtout, à des prix enfin abordables. Premier à se lancer, Packard Bell qui propose son EasyNote BU45. Écran 12 pouces, lecteur d'empreintes digitales, lecteur-graveur de DVD, webcam, 120 Go de disque dur, 1,9 kg et un prix de 999 € ! Mais avec moins de 2 heures, l'autonomie ne suit pas. A contrario, le dernier et très design Sony, le VAIO G11 (photo), qui affiche un poids ridicule de 1,1 kg, lecteur-graveur de DVD compris, offre une autonomie qui peut atteindre… les 9 heures non stop ! Le prix est à l'avenant : quelque 2 600€. Entre les deux, toute une série de portables de nouvelle génération font leur apparition à des tarifs de plus en plus abordables. On peut citer dans la famille Asus, la chic série S6 au revêtement en cuir brun, rose ou blanc, ou la série U1 à la coque laquée (2 000 € chacun). A voir également l'IBM X60 très autonome mais dépourvu de lecteur de DVD. Autre tendance : les ultraportables tablet, c'est-à-dire dont l'écran tactile peut pivoter et recouvrir le clavier pour se piloter avec un stylet. HP vient de casser les prix avec son tx1020, qui offre un équipement complet (webcam, lecteur d'empreintes, tuner télé TNT, etc.) à un prix doux (1 400 €). Même Philips, qui s'était retiré de l'informatique il y a quelques années, va revenir avec un ultraportable, le X59, à 699 € !

0 commentaires: