Le Blackberry s'attaque à l'iPhone


Le plus professionnel des smartphones du marché, le fameux Blackberry du canadien RIM, part à l'attaque de l'iPhone d'Apple en sortant son premier modèle à écran tactile, le Storm (tempête en anglais). La société, qui a bâti son succès avec ses smartphones à clavier capables de recevoir en temps réels les e-mails (50% du marché aux Etats-Unis), aborde un tournant dans son histoire.

En se lançant dans le tactile, elle rejoint les principaux constructeurs de téléphones intelligents : Apple et son iPhone, Samsung ou HTC avec des appareils équipés de Windows Mobile, Nokia avec son nouveau modèle sous S60 et Google qui espère bien équiper de nombreux terminaux tactiles. Elle fait également un pas de plus vers le grand public en proposant un mobile qui n'a plus rien à envier à ses concurrents en matière d'équipements multimédias (3G+, APN, GPS, Wifi, Bluetooth, lecteur audio-vidéo, etc.).

Un tel tournant présente toutefois un risque : celui de voir se détourner les professionnels. RIM y a bien pensé et propose un écran tactile particulièrement ingénieux puisqu'il permet de recréer la sensation du clavier désormais absent. Malin. Le Blackberry Storm benéficie, en effet, d'un bel écran de résolution 480 x 360 sur lequel on peut enfoncer son doigt comme on enfoncerait une touche. Avec cette technologie "feedback" révolutionnaire, contrairement à l'iPhone et consorts, on saisit beaucoup mieux les lettres affichées à l'écran.

Pour le reste, le Blackberry présente une interface sobre, sans chichi. L'appareil est livré en standard avec une mémoire Flash MicroSD de 8 Go. De quoi pourvoir accueillir musiques et vidéos dans une grande variété de formats.

De dimensions similaires à celles des précédents modèles (11,2 x 6,2 x 1,3 cm), le Blackberry Storm bénéficie d'un meilleur appareil photo numérique que l'iPhone : 3,2 mégapixels avec un flash et un autofocus (contre 2 mégapixels pour l'iPhone). Et il permet, lui, l'enregistrement de vidéos en 640 x 480 avec 30 images/seconde (au format H264).

En revanche, là où l'iPhone peut compter sur une multitude d'applications téléchargeables dans l'App Store, le Blackberry part de zéro. RIM espère toutefois séduire les développeurs avec un kit de développement et réfléchit à mettre en place comme Apple une boutique en ligne.

Le Storm sera commercialisé en France avant Noël, en exclusivité chez SFR, avec un forfait illimité spécifique.



0 commentaires: