TF1-M6 : combat de chefs en cuisine

Depuis les débuts de la télévision, les émissions culinaires n'ont jamais déserté le devant de l'antenne. Mais les recettes doctement prodiguées dans les émissions matinales puis la faconde d'une Maïté ou les coups de gueule d'un Jean-Pierre Coffe sont aujourd'hui dépassés : la cuisine est devenue l'affaire de monsieur tout le monde avec la télé-réalité qui s'est infiltrée partout. Et dans ce domaine, le combat de chefs se joue entre TF1 et M6 qui entament cette rentrée télé avec deux programmes à succès.
Du côté de M6, on peaufine la formule d'« Un dîner presque parfait. » Déclinaison française d'un concept américain, « Come dine with me » diffusé sur Channel 4 en 2005, l'émission est à l'antenne sur M6 depuis février 2008. La règle est simple : cinq candidats habitant dans la même ville doivent inviter à dîner les quatre autres concurrents. Arts de la table et art dans l'assiette comptent pour la notation. Pour cette rentrée 2010, M6 a fait évoluer la formule pour dégainer « Un dîner presque parfait : le combat des régions. » La région Sud était programmée lundi avec deux chefs en juges-arbitres, Jean Sulpice et Cyril Lignac, tête d'affiche d'une autre émission culinaire à succès de M6, « Oui chef ! » Le tout présenté par Stéphane Rotenberg.

Cuisine de 10 000 m2

TF1 ne pouvait décemment pas laisser M6 seul derrière des fourneaux où se mitonnent d'étonnants succès d'audiences ; et le 19 août les téléspectateurs de la Une ont découvert « Master Chef », adapté d'une émission britannique lancée en 1990. Et c'est peu dire que TF1 s'est donné les moyens de ses ambitions pour un programme qui est à la cuisine ce que « Nouvelle Star » est à la chanson, puisqu'il s'agit d'isoler le meilleur de 100 candidats, eux-mêmes choisis parmi 18 000 prétendants lors de castings régionaux (dont un à Toulouse). Pour son « plus grand concours national de cuisiniers amateurs », animé par Carole Rousseau, TF1 a aménagé une cuisine géante dans un hangar de 10 000 m2 où évoluent les candidats et le jury (les chefs Frédéric Anton et Yves Camdeborde et Sébastien Demorand, critique culinaire et frère de Nicolas). Avec un plan médias rarement vu - 6 000 panneaux 4×3 en France - TF1 entend clairement mettre les pieds dans le plat.

0 commentaires: