Téléphoner tout simplement

Et si l'on redécouvrait la fonction première d'un téléphone portable, à savoir la faculté de… téléphoner. Avec le déferlement de mobiles high tech, on l'avait, en effet, presque oubliée tant les constructeurs d'appareils font la course aux caractéristiques : appareils photos numériques, lecteurs de fichiers musicaux MP3 ou vidéo DiVX, agenda, GPS et très bientôt télévision numérique terrestre…

Devant ces monstres plus puissants que les ordinateurs dernier cri d'il y a quelques années encore et toujours plus chers - jusqu'à 900 € pour le dernier Nokia N95 - le consommateur néophyte était pour le moins dérouté. Heureusement, les opérateurs et les constructeurs ont décidé de répondre à ses soucis.

Il y a quelques mois déjà, SFR avait commercialisé une offre « Simply » disponible avec deux combinés à la navigation simplifiée. Aujourd'hui, si les constructeurs bataillent sur les mobiles haut de gamme, ils ont inscrit à leur catalogue des mobiles d'entrée de gamme à prix cassés : moins de 100 € sans souscription d'abonnement.

MENU VOCAL ET FORTE AUTONOMIE

Le meilleur exemple revient à Motorola qui vient de sortir son Motofone F3 pour… 50€. A ce prix-là, pas d'écran couleur, pas de connexion GPRS, pas de Wap, pas de bluetooth, pas d'appareil photo, pas de possibilité d'envoi de MMS, pas de jeux. E n revanche, dans un design très réussi et dans l'air du temps des mobiles ultrafins, on a un téléphone de 68 g avec une autonomie en veille de 300 heures et en communication de 500 minutes. De tels résultats sont notamment possibles grâce à la technologie employée pour l'écran : « electrophorétique » que Motorola a appelé « ClearVision. » Cet affichage en gros caractère blanc sur fond noir est lisible sous tous les éclairages et même en plein soleil. Autre fonction inédite, chaque fonction du menu est annoncée vocalement.

Autant d'atouts qui séduiront ceux qui ne veulent que téléphoner, ceux qui cherchent un mobile de secours et tous ceux, notamment les seniors, que rebute la technologie.

0 commentaires: