La folie des Netbooks, mini-PC à 200€


Ils seront la coqueluche de la rentrée 2008 et soulageront les parents par leur prix doux. Eux ce sont les mini-PC portables dont la mode a été lancée par le constucteur taïwanais Asus avec son EEE. Ces mini-PC se situent à mi-chemin entre les smartphones - les téléphones portables sophistiqués de type Blackberry ou iPhone - et les ordinateurs portables conventionnels. Ils se distinguent par une taille réduite (format A5), un poids allégé (en général moins de 1kg), une autonomie appréciable (de 2 à 4 heures ou plus) et, surtout, par un prix très agressif de 200 à 400€.

Pour parvenir à ces prouesses, les constructeurs remplacent le disque dur par un disque SSD (sans partie mécanique) et le système d'exploitation est souvent une version adaptée de Linux ; même si Windows XP, l'ancien système de Microsoft y retrouve une nouvelle jeunesse. Ces mini-PC disposent d'une panoplie de logiciels pour faire l'essentiel des tâches bureautiques et sont équipés du Wifi qui leur permet de se connecter sans fil à internet, d'où le nom de Netbook.

Asus prévoyait initialement de toucher les ménages désireux d'avoir un second poste informatique à moindre coût, les seniors souhaitant avoir un PC avec une interface utilisateur simplifié ou les adolescents. Mais le succès a débordé ces seules catégories et ce qui ne devait être qu'un marché de niche est devenu un vrai marché à part entière.

De fait, dans le sillage d'Asus - qui ne cesse de faire évoluer sa gamme - tous les constructeurs informatiques sortent leur Netbook. Les grands du secteur comme Acer, Hewlett-Packard, Dell, MSI, etc. mais également de petits nouveaux qui cherchent à percer. C'est que les Netbooks ont le vent en poupe. Selon une étude de l'institut Gartner, ils ont représenté 10,6% des ventes de portables en France. Fort du succès de son EEEPC, qui a représenté 74% de ses ventes au deuxième trimestre, Asus grimpe à la quatrième place des constructeurs avec 6,5% de parts de marché, détrônant le japonais Toshiba.

Pour le troisième trimestre, Gartner table sur une "forte performance" des ventes de PC portables "avec l'introduction de nouveaux modèles de mini-PC", notamment par HP avec son MiniNote.

0 commentaires: