L'iPhone 6 : histoire d'un succès annoncé



Ce vendredi était (enfin) commercialisé l'iPhone 6, le smartphone vedette d'Apple, présenté en Californie le 9 septembre dernier par le PDG de la firme à la pomme, Tim Cook. Comme devant les meilleurs Apple Store aux Etats-Unis, Toulouse a également eu droit à ses files d'attente. "Nous avons eu ce matin à l'ouverture une dizaine de personnes qui attendaient", se réjouit Guillaume Fauré, directeur des Relations Régionales Sud-Ouest de SFR, 2e opérateur français.

Il est vrai que pour tous les opérateurs (Orange, SFR, Bouygues, Free) et même les MVNO, les produits d'Apple constituent des rendez-vous de choix en termes d'images et de ventes ; mais aussi en termes de revenu par abonné. "Lorsque Apple arrive, il crée un marché, on l'a vu avec l'iPhone, l'iPad et demain sans doute avec l'Apple Watch. Pour les opérateurs, et pour SFR en particulier, il est important d'accompagner ce constructeur", a détaillé Guillaume Fauré ce matin lors d'une présentation de l'iPhone 6 à la presse.

Contrairement à certaines sorties de ses smartphones précédents, cette fois-ci, Apple a fabriqué suffisamment d'appareils. Et si le stock de l'Espace SFR devait être écoulé dans la journée, Guillaume Fauré a assuré "Nous allons être livrés au fur et à mesure".
En revanche, il semblerait que l'iPhone 6 plus, dont l'écran fait 5,5 pouces, soit en général moins disponible que son petit frère.

Comme Orange ou Bouygues, SFR a adapté ses abonnements pour coller aux usages. "Tous les ans nous doublons la consommation de données. L'an dernier nous étions sous 1 Go/mois, cette année, nous sommes à 2 Go/mois", explique M. Fauré. Des consommations qui obligent les opérateurs à muscler régulièrement leur réseau.

0 commentaires: