On savait déjà que dans notre grand Sud, terre de rugby, la passion du ballon rond se vivait dans les tribunes des stades chaque week-end ; on sait maintenant qu'elle se vit aussi à la maison ou au bureau, derrière son écran. La preuve ? L'entrée en force sur internet du site du Groupe Dépêche, Rugbyrama. fr. Déjà bien connu des lecteurs de La Dépêche du Midi et de Midi Olympique, ce site s'est hissé à la première place des sites internet consacrés au rugby.

Au mois de février dernier, ce sont, en effet, 257 000 visiteurs uniques qui se sont connectés au moins une fois. 38 % viennent du site web de la chaîne de télévision Eurosport avec laquelle Midi-Olympique a signé un partenariat.

LES PHOTOS DES SUPPORTERS

C'est que, pour le rugby comme pour le reste, les internautes plébiscitent les vidéos. Sur rugbyrama. fr, il s sont servis puisqu'ils peuvent revoir les meilleurs moments des matches, mais également de nombreuses interviews grâce à la section Mediacast. Celle-ci propose également des diaporamas de photos.

Résultats bruts en continu, calendrier des rencontres, classement, palmarès, etc. Le site présente tout ce qui fait le rugby au jour le jour. ProD2, Top 14, coupe d'Europe, 6 nations et, bien sûr coupe du monde, constituent les chapitres d'un site qui se veut exhaustif. Pierre Villepreux, Henry Broncan, Pierre Rabadan et Jacques Verdier livrent leur regard d'expert sur l'ovalie et invitent les internautes à donner leur avis. Sondage et forums constituent des espaces d'échange conviviaux et les supporters sont invités à transmettre leurs photos avant les matches, dans le stade et bien évidemment pendant la troisième mi-temps !

Si les internautes peuvent acheter au format PDF l'édition en cours de Midi Olympique, les internautes peuvent également s'abonner gratuitement au fil RSS (lire ci-dessous) pour suivre en direct sur leur ordinateur l'actualité du site ; ou bien s'abonner, toujours gratuitement, à la newsletter du site qu'ils recevront dans leur boîte e-mail.

Philippe Rioux

. www.rugbyrama.fr

A LA UNE >> Le succès de Rugbyrama.fr

Rugbyrama réalise une entrée remarque dans l'univers de l'ovalie sur Internet avec 257000 Visiteurs Uniques (VU) qui ont visité au moins une fois 1 le site au cours du mois de février 2007 depuis leur lieu de travail et/ou leur domicile en France. Il se classe n°1 des sites rugby avec URL spécifique et est déjà proche du contenu rugby du site de l'Equipe.
Sans surprise www.eurosport.fr apporte 38% des VU, alors que le référencement Google.fr a contribué à hauteur de 17% (44000 VU). Les campagnes de mailing ont apporté quelques 5000 VU supplémentaires (chiffres à prendre avec retenue compte tenu de la taille du panel).
Le contenu ProD2 apparaît populaire auprès des panélistes, derrière les 6 nations et le jeu pour gagner des places.
La concurrence a souffert de l'arrivée de rugbyrama.
> Le contenu Rugby de L'Equipe est en chute : rugbyhebdo.fr perd 40% à 78000 VU, malgré la promo importante de L'Equipe ; et la page web rugby de l'Equipe perd 6% (264000 VU). La page web 6nations et les résultats 6 nations obtiennent 211000 et 177000.
> Le contenu rugby d'Orange progresse légèrement (+28% sur la Home) sous l'effet des 6 nations (94,000 VU pour la section dédiée).
> La section rugby de Yahoo! atteint 112000 VU


Photo >> Le magazine "Life" meurt sur papier, mais survivra sur internet

Le groupe de presse américain Time a annoncé lundi qu'il allait pour la 3e fois de son histoire mettre fin à la parution du magazine "Life", l'un des titres historiques de la presse américaine, qui survivra cependant sous forme de site internet dédiés à ses archives photos. Time avait ressuscité Life en 2004 comme supplément hebdomadaire de plusieurs dizaines de quotidiens américain, mais explique que "vu le déclin des journaux et des perspectives publicitaires", la réponse des consommateurs "n'a pas suffi à justifier la poursuite des investissements dans le supplément hebdomadaire". Le numéro daté du 20 avril sera donc le dernier. Life continuera cependant d'exister comme site internet, et ouvrira courant 2007 comme un vaste portail de photos qui mettra en ligne les 10 millions d'images des archives du magazine, en les offrant gratuitement au public pour les usages privés. Relancé comme supplément hebdo en octobre 2004, Life était diffusé comme supplément de 103 journaux aux Etats-Unis, avec un tirage total de 13 millions d'exemplaires. Mais "le marché a terriblement changé depuis octobre 2004", a souligné la présidente de Time, Ann Moore, regrettant un "décision difficile". Life possède l'une des plus importantes collections d'images sur l'actualité du XXe siècle, dont plus de 97% est inédite et contient des documents de grands photographes, comme Alfred Eisenstaedt, Margaret Bourke-White et Gordon Parks. Life restera aussi éditeur de livres de photos. Life, qui avait paru pour la première fois en 1936 sous forme d'hebdomadaire, a été l'un des magazines les plus connus au monde, avant de s'arrêter en 1972. Time l'avait relancé comme mensuel entre 1978 et 2000. Le groupe Time, filiale du groupe de médias Time Warner, diffuse environ 130 magazines, ce qui en fait le plus gros éditeur de magazines américain. .
Source : AFP.

Internet >> Quelcandidat.com : plus de 2,3 millions de pages vues en un mois

Le site sur les élections françaises, Quelcandidat.com, [mis en place par] l'équipe du Dauphiné Libéré, sous la conduite de Benoît Raphaël, a passé lundi soir dernier la barre des 2,3 millions de pages vues et des 250000 visiteurs uniques (chiffres Xiti). Il propulse ainsi le Dauphiné Libéré dans les premières places du web français pour les sites de la presse quotidienne régionale. "Les premiers chiffres du média participatif sur la présidentielle du Dauphiné Libéré dépassent toutes nos espérances", écrit Benoît sur son blog. En 15 jours, le premier million de pages vues a été franchi et une semaine après, un autre million est venu s'ajouter.
Source : MediaCafé


Présidentielle >> Les "journalistes citoyens" participent activement au débat électoral

Les "journalistes citoyens" participent activement au débat pour la présidentielle, certains se sentant même investis d'un "cinquième pouvoir", plus performant, selon eux, que le quatrième pouvoir prêté aux médias traditionnels. Principal "média citoyen en ligne" français, Agoravox, qui revendique près de 10.000 rédacteurs amateurs deux ans après sa création, célèbre samedi son "succès" en organisant avec un brin de provocation "les premières rencontres du cinquième pouvoir" à Saint-Denis, en région parisienne. "Nous comptons environ 1 millier de rédacteurs actifs et nous avons tous les mois un million de visiteurs" sur notre site, déclare Carlo Revelli, cofondateur d'agoravox.fr avec Joël de Rosnay.
A l'approche de la présidentielle, les contributions se font plus nombreuses et plus polémiques. "D'habitude, on nous soumet environ une cinquantaine d'articles par jour. Depuis quelques temps, on en a le double dont beaucoup de propagande et nous en sélectionnons une trentaine", explique le jeune italien qui dirige aussi une société de veille internet, Cybion. Si les articles sont soumis au filtre préalable d'une quarantaine de modérateurs bénévoles, il n'en est pas de même des commentaires qui eux sont libres. "Nous en recevons des milliers par jour. En ce moment, ils peuvent être très violents. On les supprime parfois quand il y a vraiment des abus", poursuit M. Revelli. "Tout le monde peut devenir rédacteur d'Agoravox. Il n'est pas nécessaire de savoir écrire avec un style journalistique affirmé", peut-on lire sur le site au chapître "devenir rédacteur". Le but est de "faire entendre votre voix et de relater des faits qui ne vous paraissent pas être suffisamment repris dans les médias traditionnels voire ignorés ou censurés", ajoute le site. "Nous sommes réellement convaincus que chaque citoyen peut se transformer en un véritable reporter ou journaliste d'investigation", affirme-t-il.
Basé à Paris, le site français s'inspire du portail d'informations sud-coréen OhmyNews, archétype du média citoyen généraliste (http://english.ohmynews.com/). Né en 2000, il compte environ 50.000 cyber-reporters dont les contributions sont relues par une rédaction professionnelle. Persuadé qu'il porte sur la politique un regard différent de celui des médias traditionnels, Agoravox a réuni les contributions de certains de ses rédacteurs dans un ouvrage collectif, "Présidentielle 2007, l'irruption des internautes dans la campagne" (www.manuscrit.com).
Les blogs sont également très présents dans le débat. Les partis l'ont bien compris et depuis cet été, les blogueurs reconnus sont accrédités dans les meetings et les conférences de presse. Sur son site mémoirevive.org, Natacha Quester-Séméon, livre ainsi ses impressions du récent meeting de François Bayrou au Zénith et le compare à ceux des autres candidats. Certains blogueurs franchissent même le pas, à l'instar de Loïc Le Meur, devenu le porte-parole internet de Nicolas Sarkozy. Mais la notion de "cinquième pouvoir" fait tiquer certains universitaires et chercheurs. La plupart du temps, les journalistes citoyens ne "produisent pas d'information, ni d'enquête, ni de reportages inédits. Ils font essentiellement du commentaire", souligne Thierry Vedel, chercheur au Cevipof (Centre de recherches politiques de Sciences-Po). "Sans les médias traditionnels, ils ne pourraient pas faire grande chose", ajoute ce blogueur, spécialiste d'internet.

____________
A noter : exceptionnellement, il n'y a pas eu de e-Dépêche la semaine dernière


Dans le monde

Etats-Unis >> Le New York Times voit l'internet comme une chance
Pour Vivian Schiller, responsable de NYTimes.com, "le web renforce la position du Times" plutôt que de menacer son autorité. Selon la Newspaper Association of America, le titre compte par mois et hors week-end 6,5 millions de lecteurs et le site 13,4 millions, avec 15% d'usagers communs aux deux.
Source : AFP.

Etats-Unis >> Yahoo! grandit dans les publicités pour mobiles, Google crée un moteur dédié
Le portail internet Yahoo! a annoncé mardi le lancement d'une nouvelle plate-forme publicitaire pour les contenus sur téléphones mobiles, baptisée Mobile Ad Network, une initiative qui vise à concurrencer Google sur le créneau en plein développement de l'internet mobile. De son côté son rival Google a annoncé mardi qu'il allait adapter son moteur de recherche pour la navigation depuis un téléphone portable, avec des éléments personnalisables visant à accélerer et faciliter le surf sur internet mobile.
Source : AFP.

Etats-Unis >> NBC, News Corp, AOL, MSN, Yahoo, unis contre YouTube
NBC Universal et NewsCorp. viennent d’annoncer un accord avec AOL, MSN, MySpace et Yahoo pour créer un site vidéo concurrent de YouTube. Cela faisait de nombreux mois que ces sociétés étaient en négociation et nous en avions fait l’écho en décembre dernier « Des grands médias américains pourraient lancer un concurrent de YouTube.» Les initiateurs de cet accord semblent déterminés à éviter que YouTube devienne un acteur à la hauteur de Google et mettent toutes les chances de leur côté. Ils ont déjà approché les grands annonceurs internationaux comme Cadbury Schweppes, Cisco, Esurance, Intel et General Motors. Ce nouveau site, qui n’a pas encore été baptisé, devrait héberger des milliers d’heures de vidéos d’internautes mais surtout sera le plus grand site de vidéo à la demande en films et en programmes de télévision.
Source : Edgeminded

Sur ladepeche.com

>> Les dix articles les plus lus du 24 au 30 mars 2007

1 Les « anti » mettent le feu (Infos du jour) 26/03/2007 3522 visiteurs

2 Football. Nasri, l'avenir lui appartient (Football) 27/03/2007 3479 visiteurs

3 Midi-Pyrénées. Routes : le coup de poing des gendarmes (Grand Sud) 28/03/2007 2805 visiteurs

4 Salon Erotica 2007 Toulouse en images (Magazine) 24/03/2007 2133 visiteurs

5 Exclusif. Les révélations de Jacques Viguier (Infos du jour) 27/03/2007 2057 visiteurs

6 Polémique. Une place pour handicapé squattée, 10 heures de garde à vue (Infos du jour) 29/03/2007 1960 visiteurs

7 Violence. Elle abandonne son bébé et poignarde sa belle-mère (Infos du jour) 28/03/2007 1916 visiteurs

8 Qui a parrainé qui ? (Dernière minute) 26/03/2007 1512 visiteurs

9 Alerte. Qui est Mickaël? (Infos du jour) 26/03/2007 1481 visiteurs

10 Tarn-Brésil. Elle raconte le guet-apens mortel (Faits divers) 29/03/2007 1411 visiteurs
C'est Angela Merkel, la chancelière allemande, qui a inauguré mercredi le salon CeBIT de Hanovre dont la Russie est cette année l'invitée d'honneur avec quelque 150 exposants. Cette vaste foire électronique revendique toujours la place de premier salon mondial des techniques de l'information même si la concurrence est vive avec les rendez-vous généralistes comme le CES de Las Vegas ou les salons plus spécialisés comme le 3GSM de Barcelone consacré à la téléphonie mobile. D'ailleurs, certains constructeurs ont décidé de « sécher » la foire allemande et, depuis 2001, le nombre de visiteurs a diminué de moitié. Reste qu'en dépit de cet essoufflement, le CeBIT constitue toujours un grand rendez-vous pour le secteur dont le chiffre d'affaires (informatique, télécommunication et électronique grand public) devrait augmenter de 2,9 % selon les dernières estimations de l'Office spécialisé Eito.

COUTEAUX SUISSES NUMÉRIQUES

Jusqu'au 21 mars 6059 exposants venus de 77 pays vont ainsi présenter leurs nouveaux produits, des processeurs informatiques aux écrans géants en passant par les téléphones mobiles et une ribambelle de gadgets.

Comme lors du CES de Las Vegas, de grandes tendances se dégagent au premier rang desquelles la convergence numérique. Plusieurs constructeurs ont ainsi présenté des ordinateurs de salon qui constituent le centre multimédia de la maison, capable d'enregistrer et lire des vidéos en haute définition, de fournir des fichiers sons (MP3) ou vidéo à plusieurs postes connectés en WiFi. Autre tendance, le multimédia sur les téléphones portables qui sont dotés de plus en plus de fonctions multimédias, devenant de véritables ordinateurs de poche. Appareil photo, lecteur de musique ou de vidéo, agenda, e-mail, internet, voire GPS… et maintenant télévision. On oublierait presque que ces couteaux suisses numériques servent aussi à téléphoner…

Philippe Rioux

A LA UNE >> "Chirac. Une vie politique", premier dossier multimédia sur ladepeche. com

Dans le cadre de la couverture de la campagne électorale pour l'élection présidentielle, la rédaction web de La Dépêche du Midi a concocté un dossier spécial sur Jacques Chirac qui a été mis en ligne quelques heures avant l'intervention du chef de l'Etat annonçant sa décision de ne pas se représenter. Ce dossier multimédia s'articule autour de quatre grands thèmes : 40 ans de vie politique ; la présidence ; à l'étranger et Chirac intime. Deux diaporamas ont été réalisés, l'un sur le parcours politique du Président ; l'autre sur sa vie privée. Plusieurs vidéos ont également été mises en ligne ainsi qu'un sondage spécifique qui devrait donner lieu à un traitement dans la page Forum de l'édition papier, mardi prochain.


Presse >> La vidéo a conquis le web en France

La vidéo a conquis le web en France en 2006 et le e.commerce a gagné du terrain, avec une forte poussée, de +75% sur un an, du nombre de visiteurs des sites vidéo, et de 32% des acheteurs en ligne, selon une étude de Médiamétrie publiée mercredi. Après le mail, la vidéo est en passe de devenir le prochain "service tueur" (killer application), ou service phare, de l'internet, a déclaré Benoît Cassaigne, directeur du département Internet et téléphonie mobile à l'institut de mesure d'audience des médias.
Selon lui, "l'explosion de la vidéo partagée, la tendance la plus spectaculaire de 2006", est liée au double phénomène de web participatif et communautaire et de créativité audiovisuelle. Des sites comme Dailymotion et Youtube qui n'existaient quasiment pas en 2005, avec respectivement des audiences de 169.000 et de 325.000 visiteurs uniques par mois en France en janvier 2006 en comptaient plus de 3 millions et près de 3,6 millions, onze mois plus tard, a ajouté M. Cassaigne. L'explosion "inattendue", selon lui, de la vidéo-cinéma et du partage de vidéo qui touchent 11 millions d'internautes est liée à la progression du taux d'équipement, la plus forte depuis 2003, et à l'accélération de la connexion en haut débit qui permet un échange de contenus plus rapide.
28,6 millions d'internautes.
Au 4è trimestre 2006, la France comptait en effet plus de 14 millions de foyers équipés d'un micro-ordinateur et plus de 28,6 millions d'internautes soit près de 2,5 millions supplémentaires par rapport à 2005. Sur la période, 9,5 millions de foyers étaient connectés en haut débit, soit 83,8% des foyers ayant accès à internet.
Mais la radio fait également une avancée, en streaming (direct) mais surtout en différé. 7,7 millions d'internautes (+22%), assidus ou occasionnels, écoutent désormais la radio, avec une écoute croissante de programmes en différé (+8,7%).
Autre grande tendance de 2006, l'achat en ligne élargit sa cible, notamment aux 35 ans et plus, et se démocratise. Un tiers des Français et les deux tiers des internautes (17,6 millions) avaient effectué un ou plusieurs achats en ligne en décembre 2006.
Parmi les cyberacheteurs, les 35 ans et plus progressent de 52% par rapport à 2005, probablement grâce au bouche à oreille, à la sécurisation des systèmes de paiement et à une simplification de l'ergonomie des sites marchands, selon M. Cassaigne. Parmi les acheteurs en ligne, les CSP- (catégories socio-professionnelles dites inférieures, ndlr) progressent fortement avec un bond de 46%, précise l'étude. Les usages sur le Net en 2006 ont aussi renforcé les tendances du web participatif et collaboratif, avec les blogs, les forums et le phénomène des wikis (oeuvre collective). Parmi les internautes assidus (connectés au moins une fois par semaine), huit sur dix participent au web 2.0, en apportant du commentaire et déjà un sur trois est créateur de contenus. Pour renforcer cette tendance, "loin d'être mort", le blog fait au contraire une forte avancée sur le web participatif, selon M. Cassaigne, puisque le nombre de blogueurs (4 millions d'internautes), a progressé de 90% en 2006, et a plus que doublé chez les plus de 25 ans.
Dans le web contributif, l'encyclopédie en ligne wikipedia a encore doublé son audience en un an à 6,5 millions de visiteurs par mois. Dernière tendance forte de 2006, l'extension de la couverture d'internet a permis de toucher de nouvelles cibles, notamment chez les retraités dont le nombre a augmenté de 47%.
Source : AFP.


Etats-Unis >> 40 milliards de pages vues chez Fox !

Non, ce n’est pas une erreur ! Il s’agit bien de 40 milliards de pages vues pour tout le groupe Fox Interactive. MySpace est évidemment le site qui tire l’audience du groupe, mais les autres sites commencent eux aussi à trouver leurs publics. Le président de Fox Interactive a engagé des discussions avec les grands annonceurs internationaux afin de monétiser au mieux cette audience. La filiale de NewsCorp travaille également depuis plusieurs mois sur une alternative à YouTube (ici) et les négociations avec d’autres groupes de médias semblent bien avancer d’après Peter Levinsohn, président de Fox Interactive Media (FIM), qui l’a annoncé lors des conférences Bear Stearns à Palm Beach. Source : YouVox


Internet >> Le Journal du dimanche lance enfin son site internet

Le Journal du Dimanche (Lagardère Active Media) a lancé jeudi un nouveau site internet, "symbolique" de la nouvelle stratégie du groupe qui veut devenir leader de l'édition de contenus en trois ans, a indiqué le président du directoire de LAM, Didier Quillot. www.lejdd.fr a été développé en 40 jours par Newsweb, société spécialisée dans l'édition de contenus acquise en décembre dernier par le groupe Lagardère, a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse. Le Journal du Dimanche, un des titres phares du groupe, ne disposait jusqu'à présent que d'un site compagnon ("vitrine" du journal), créé il y a un an et qui attirait moins de 20.000 visiteurs uniques, a-t-il rappelé. Source : AFP.


Internet >> Le Groupement des éditeurs et Wikio signent un accord de partenariat

Le GESTE (Groupement des Editeurs de Services en Ligne) réunit l’essentiel des sites de presse, radio ou télévision. Pour ses membres, c'est-à-dire plus d’une centaine d’éditeurs de contenus et de services en ligne en France, Wikio s’apparente à un distributeur et joue donc un rôle positif d'apporteur de trafic. L’accord signé clarifie un certain nombre de points sur le fonctionnement de Wikio, afin de garantir au mieux le respect des droits des éditeurs. Wikio s’engage notamment à exclure de son index les sources d'information qui reproduiraient et diffuseraient les contenus des éditeurs sans leur accord. Un traitement particulier sera réservé aux photographies, quant aux droits et au format dans lequel elles seront prochainement référencées sur Wikio. Mais cet accord est surtout le point de départ d’une collaboration étroite entre Wikio et les éditeurs. D’ailleurs, depuis le 28 février, Wikio est lui-même adhérent au GESTE...
Source : Wikio

Etats-Unis >> Getty Images rachète un site de photographes citoyens

Tout un symbole. Getty Images, première agence de photos dans le monde, rachète Scoopt. Fondé en 2005, Scoopt se charge de vendre aux médias les photos et les vidéos que ses membres ont pris avec leurs téléphones portables, leurs caméscopes, ou tout simplement leurs appareils photos. Getty annonce déjà qu'il ne publiera que les clichés qui épousent ses critères éditoriaux. L'an dernier, l'agence avec racheté iStockPhoto, banque d'images libres de droits alimentée par les internautes.
Source : L'Expansion
Dans le monde

Chine >> Journaliste incarcéré: Hong Kong dédouane Yahoo!
La filiale hongkongaise du portail américain Yahoo!, accusé d'avoir fourni des informations ayant conduit à l'arrestation d'un journaliste chinois en 2005, n'a pas contrevenu aux lois de l'ancienne colonie, ont conclu mercredi les autorités. Chef de la rédaction d'un journal économique de Changsha (sud de la Chine), Shi Tao, a été condamné en avril 2005 à dix ans de prison pour avoir diffusé sur l'internet un décret du gouvernement chinois interdisant à tous les médias de commémorer le 15ème anniversaire de la répression du mouvement démocratique sur la place Tiananmen, à Pékin, le 4 juin 1989.
Source : AFP.

Etats-Unis >> Viacom réclame 1 milliard de dollars à YouTube
Le groupe de communication Viacom, maison mère, entres autres, de MTV, Paramount et Nickelodeon, a déposé plainte contre YouTube pour violation des droits d’auteurs. Viacom avait déjà exigé que YouTube enlève de son site plus de 100000 vidéo violant les droits détenus par le groupe. La plainte actuelle porte sur la visualisation illégale de 160000 clips représentant plus de 1,6 milliards de visionnage et Viacom réclame 1 milliard de dollars de dédommagement.
Source : Edgeminded

Pologne >> Les médias entrent dans une période de turbulences
La presse papier, prise en sandwitch entre les gratuits et internet, comme partout, perd ses lecteurs. Les médias audivisuels commencent à chercher, encore timidement, une nouvelle voie pour marier son, image et internet. Plus personne ne résiste à l'appel du net mais de la à y gagner de l'argent il y a une frontière que personne n'a encore véritablement franchie.
Source : MédiaCafé

Etats-Unis >> L'audience des médias online ralentit
L’audience des journaux et de toutes les formes de télévision continue à diminuer et la croissance de l’audience des médias online ralentit aux Etats-Unis. Telles sont les deux grandes conclusions du Rapport sur l’état des médias d’information publié par le Projet pour l’excellence journalistique. Le rapport présente cette année une étude détaillée des 38 meilleurs sites d’information en fonction, notamment de : la possibilité d’adapter le contenu ; la possibilité offerte aux usagers de participer à la production de contenu ; la variété des formats offerts ; la profondeur des informations.
out le monde ne lira pas l’intégralité du rapport qui fait 700 pages. Mais l’introduction souligne quelques points importants comme: le succès de la presse “ethnique” ; le dynamisme des médias “hyper locaux” ; le rôle croissant de l’opinion et de l’implication personnelle des journalistes; la montée du journalisme citoyen.
Source : Transnets

Sur ladepeche.com

>> Les dix articles les plus lus du 10 au 16 mars 2007

1 Hautes-Pyrénées. Le ras-le-bol des gendarmes (Hautes-Pyrénées) 13/03/2007 5749 visites
2 Enigme. L'étrange disparition d'un riche toulousain (Infos du jour) 15/03/2007 3498 visites
3 Enquête. Pont des Catalans: le chauffard interpellé (Infos du jour) 14/03/2007 3495 visites
4 Jeu tragique. En équilibre sur le Pont-Neuf, il tombe et se noie (Infos du jour) 12/03/2007 3086 visites
5 Accident. Un piéton renversé et tué, le chauffard en fuite (Infos du jour) 12/03/2007 2873 visites
6 Accident. Un mort sans nom, un chauffard sans visage (Infos du jour) 13/03/2007 2678 visites
7 Nérac. Elle n'attend qu'un geste de Polnareff (Grand Sud) 14/03/2007 2296 visites
8 Enquête. Une autopsie et des questions en suspens (Infos du jour) 13/03/2007 1594 visites
9 Accouchement mortel à la clinique (Infos du jour) 10/03/2007 1592 visites
10 Dossier : " Airbus." Crise chez Airbus. Les sous-traitants dans la tourmente (Infos du jour) 13/03/2007 1591 visites.

On s'en rappelle, l'an passé, lorsque l'Institut national de l'audiovisuel (INA) avait mis en ligne sur son site internet quelque 10 000 heures d'archives numérisées, soit environ 100 000 documents, le succès auprès du grand public avait dépassé toutes les espérances. La vidéo de Mitterrand élu en 1981, celle de Roger Gicquel annonçant « La France a peur » en 1976, ou celles de Léon Zitrone ou Guy Lux et leurs vachettes. Chacun a trouvé dans le site de l'INA un formidable outil pour satisfaire sa curiosité.

Un outil qui est sans cesse en développement et qui est entré de plain-pied dans le monde de l'éducation en octobre dernier. Dans notre société de l'image, les supports d'archives audiovisuelles sont, d'évidence, un matériau pédagogique. L'INA et le ministère de l'Éducation nationale l'ont bien compris qui ont lancé une section « Apprendre », destinée aux élèves et à leurs professeurs. Cette nouvelle section du site internet propose plusieurs chapitres.

« Après les cours » constitue ainsi une entrée spéciale par niveaux scolaires, de la 6e à la classe préparatoire, qui ouvre un accès à une base de 360 documents classés par matières.

« Aller plus loin » est la section qui permet aux élèves et professeurs d'approfondir les sujets, et ce grâce à trois outils réalisés par le studio hypermédia de l'INA : Jalons pour l'histoire du temps présent ; @propos et décryptage. @propos présente de grands entretiens réalisés par l'INA avec des personnalités (historiens, philosophes…) de premier plan. 500 heures sont d'ores et déjà disponibles et l'INA, en partenariat avec la Fondation pour la mémoire de la Shoah, va réaliser 110 entretiens avec de grands témoins de la seconde Guerre mondiale.

Avec trois dossiers mensuels, Décryptage constitue une initiation aux médias par des analyses élaborées avec le Centre de Liaison de l'Enseignement et des Médias d'Information (Clemi). Des journaux télévisés et le traitement médiatique de la campagne présidentielle sont pour l'heure proposés.

Mais des trois outils, c'est bien Jalons pour l'histoire du temps présent qui constitue une innovation réelle. Il est vrai que cet outil est le fruit d'un projet de trois années mené avec le ministère de l'Éducation nationale et des professeurs d'histoire. 945 vidéos des 60 dernières années y sont ainsi décortiquées. Seconde Guerre mondiale, vie politique française, relations internationales, mutations économiques et sociales, pratiques culturelles, et histoire des sciences et des techniques ont les thèmes retenus.

TRANSCRIPTION INTÉGRALE

Chaque vidéo peut être retrouvée par recherche simple ou avancée, ou grâce à une fresque chronologique cliquable ; elle est accompagnée d'une fiche qui explique le contexte historique mais aussi d'une transcription intégrale de la bande-son. Ainsi, cliquer sur un mot permet de caler la vidéo pile sur celui-ci ! Une vraie prouesse. Réservés aux scolaires, ces Jalons, dont la richesse pédagogique et patrimoniale n'est plus à démontrer, viennent d'être ouverts au grand public.

Philippe Rioux

. www.ina.fr


Présidentielle : l'INA sur www.ladepeche.com

Dans le cadre de la couverture de la campagne électorale pour l'élection présidentielle, le site internet de La Dépêche du Midi vient de conclure un partenariat avec l'Institut national de l'audiovisuel. Désormais, en vous connectant sur notre site, vous pourrez découvrir une sélection d'archives vidéos qui regroupe les grands moments télévisés des campagnes précédentes ou encore les premières apparitions à la télévision des candidats actuels à l'élection présidentielle. Les archives que nous vous présentons seront renouvelées régulièrement tout au long de la campagne. Ph. R.

A LA UNE >> Les vidéos de l'INA sur ladepeche.com

Dans le cadre de la couverture de la campagne électorale pour l'élection présidentielle, La Dépêche du Midi a passé un accord avec l'Institut natinoal de l'audiovisuel (INA) pour diffuser sur son site internet www.ladepeche.com des vidéos d'archives. Dès demain, une sélection de vidéos choisies par la rédaction des éditions électroniques sera consultable gratuitement par les internautes. La sélection d'une quinzaine de fichiers sera régulièrement renouvelée.

Presse >> Les quotidiens tirent profit de leurs sites Internet

Pour la première fois en 2006 (avec l'Etude de la presse d'information quotidienne (EPIQ) conduite par TNS/Sofres.) l'audience des sites Internet des quotidiens et de leurs suppléments a été mesurée. Trois nouveaux indicateurs ont été créés : la mesure conjointe de tous les quotidiens, celle de leurs sites et celle de leurs suppléments. Au total, l'apport du Web et des suppléments est de 13,7 millions de lecteurs par rapport à la lecture au numéro un jour moyen. L'Equipe reste numéro un, avec 7,27 millions de personnes, qui, au cours des huit derniers jours, ont soit lu le quotidien, le supplément du dimanche ou consulté le site Internet. Le quotidien sportif a bénéficié en 2006 de la Coupe du monde de football.Les sites Internet des journaux quotidiens qui apportent le plus d'audience, autour de 20 %, sont, outre ceux de l'Equipe, Le Monde, Libération, Les Echos, La Tribune. "Ce sont ceux qui ont le mieux réussi leur passage au Web", souligne un éditeur. L'apport des suppléments profite également aux journaux. Les suppléments magazines du Figaro, vendus le week-end (Figaro Madame, Figaro Magazine, TV Magazine) apportent quelque 30 % d'audience en plus. "Cette mesure conjointe n'était pour l'heure effectuée qu'aux Etats-Unis et au Canada", précise Bruno Ricard, du SPQR. "La marque en tant que telle est très porteuse", explique Denis Bouchez, directeur du SPQN, argument qui va être utilisé auprès des publicitaires.
A noter que La Dépêche se classe 6e des sites de la PQR avec une audience de 692000 (basée sur deux exercices consécutfs 2005 et 2006.
Source : Le Monde, TNS/Sofres


Présidentielle >> Le site du PS le plus visité, devant celui de l'UMP (sondage)

Les sites internet du PS et de l'UMP et de leurs candidats ont été visités respectivement par 30% et 25% des internautes qui cherchent à s'informer sur l'élection présidentielle, selon un sondage réalisé pour RTL par Novartis/Harris Interactive. Internet est en outre de plus en plus utilisé pour s'informer sur l'élection: 66% des internautes vont sur les sites des grands médias et les grands portails, contre 61% en janvier. 30% des utilisateurs d'internet interrogés se sont déjà rendus sur le site officiel du PS et de sa candidate Ségolène Royal (contre 25% en janvier), 25% sur celui de l'UMP et de son candidat Nicolas Sarkozy (contre 23% en janvier), précise ce baromètre. Le site de l'UDF et de son candidat François Bayrou a été visité par 18% des internautes, soit une progression de 6 points par rapport au précédent sondage. Le site des Verts (Dominique Voynet) est passé de 12% d'internautes à 14%, et celui du Front National (Jean-Marie Le Pen) de 10% à 11%.
Source : AFP.


Internet >> Semaine de la presse et des médias dans l'école à partir du 19 mars

La 18e édition de la Semaine de la presse et des médias dans l'école aura lieu du 19 au 24 mars avec pour thème "découvrir le monde avec les médias", a annoncé le ministère de l'Education nationale. Près de 1.500 médias, dont 572 publications qui totalisent quelque 1,2 million d'exemplaires et 891 autres médias audiovisuels, agences de presse et sites internet participent à cette opération qui touchera plus de 4,3 millions d'élèves, de la maternelle à l'université, et près de 400.000 enseignants. Cette Semaine, qui "a pour objectif d'apprendre aux élèves une pratique citoyenne des médias" et de les rendre "capables de jugement et d'esprit critique", est organisée par le ministère et son Centre de liaison de l'enseignement et des moyens d'information (CLEMI). Des médias internationaux comme l'Agence France-Presse (AFP) ou TV5-Monde y participent, tout comme, notamment, le Syndicat de la presse des jeunes (12 éditeurs et 70 titres) qui propose aux établissements de télécharger sur internet un logiciel de simulation, permettant à chaque classe de créer son propre journal.
Source : AFP.


Audience >> L'Express.fr détrône Nouvelobs.com

Suite du Google News Report France pour le mois de février 2007 qui classe les principales sources d’information selon leur positionnement, leur fréquence et durée d’apparition sur la Une de Google News. Après une interruption d’un mois en décembre le Google News Report est finalement réapparu en janvier. Si l’on compare avec le dernier classement de novembre 2006 on note quelques changements notables. En particulier le grand gagnant est lexpress.fr qui a détroné son éternel rival Nouvelobs.com. Ce dernier paye probablement la refonte de son site et son changement de CMS qui ont bouleversé l’organisation des contenus. La RTBF fait irruption dans le top 20 ainsi que 20minutes.fr, pour le reste les quotidiens et les sites des principales chaînes de TV trustent toujours les premières places.
Source : Ecosphere


Télévision >> Le Nouvel Obs lance une web-TV

Le Nouvel Observateur, premier des newsmagazines français, lance officiellement sa télé en ligne ce jeudi 8 mars (cliquer ici). Le site, baptisé Canal Obs, tout en images, propose des émissions animées par des journalistes de la rédaction du magazine, des reportages, des images d'archives, des films d'artistes méconnus, de jeunes talents ainsi que des vidéos inédites ou qui font du buzz sur le web. Canal Obs est installé dans les locaux du Nouvel Observateur, où il dispose d'un studio de télévision mis en place avec l'aide de la société CAPA. Stéphane Artéta, rédacteur en chef adjoint au Nouvel Observateur, est responsable de Canal Obs.

Dans le monde

Etats-Unis >> Le Washington Post se lance dans la vidéo
Le Washington Post va utiliser les technologies de la plateforme de publication Brightcove pour lancer des services vidéo financés par la publicité.Washington Post Interactive, la filiale Internet du groupe de journaux, va faire des newscasts et proposer des informations produites par son équipe journalistique. C’est, à l’évidence, une évolution majeure des journaux de produire des données composites avec leurs équipes rédactionnelles très attachées, jusqu’alors, à leur métier de journaliste de presse écrite. Internet impose son rythme.
Source : Edgeminded

Canada >> Le Financial Post en podcast
Le journal Financial Post a lancé un service de baladodiffusion (podcast) quotidien pour sa section "Affaires". Depuis le 28 février, les lecteurs peuvent télécharger des capsules relatant les principales nouvelles des marchés locaux et internationaux ainsi que les événements susceptibles d'attirer l'attention plus tard au cours de la journée. Les fichiers audio peuvent être téléchargés à partir du site du Financial Post ou sur iTunes.com.
Source : Infopresse

Etats-Unis >> USA Today.com refond sa formule et se met à l'heure web 2.0
Le site de USA Today vient d'opérer un changement radical de design, d'organisation et... d'esprit. Le voilà sous le signe du web 2.0 et des médias sociaux. Tous les ingrédients sont là, ou presque.
Source : MediaCafé

Etats-Unis >> YouTube a conclu des accords avec plus de 1000 fournisseurs de contenu
Le site d'échange de vidéos YouTube, détenu par Google, a conclu "plus de 1000 accords de partenariats" de fourniture de contenus avec des groupes de médias, grands et petits, a confirmé à l'AFP un porte-parole du groupe. YouTube, qui est en litige avec plusieurs groupes dont Viacom (chaînes MTV...) qui a exigé le retrait d'extraits de ses émissions, multiplie les partenariats avec de petits groupes indépendants comme avec de grandes entités, dont tout récemment la BBC, qui a annoncé un accord avec YouTube.
Source : AFP.

Etats-Unis >> Amazon et TiVo lancent un service de vidéo à la demande sur télévision
Le cybermarchand Amazon et le groupe TiVo (enregistreurs numériques pour TV) ont lancé mercredi un service de vidéo à la demande, où les films ou émissions disponibles sur le site internet d'Amazon pourront être téléchargés et regardés sur téléviseur, via le boîtier TiVo. Ce service, baptisé "Amazon Unbox on TiVo", a été lancé auprès d'1,5 million d'abonnés de TiVo, ont annoncé les deux groupes dans un communiqué. TiVo et Amazon prennent ainsi une longueur d'avance dans l'actuelle course à la convergence entre internet et télévision pour la vidéo à la demande.Aucun PC ne sera nécessaire pour le téléchargement ou la diffusion du film, tout passera par le boîtier TiVo. Les émissions coûteront 1,99 dollar, l'achat de film 9,99 à 14,99 dollars et la location à partir de 1,99 dollar, ont précisé les deux groupes. Les deux groupes ont aussi annoncé que les studios Sony Pictures et MGM ont à leur tour accepté diffuser leur catalogue de films via Amazon.
Source : AFP.

Sur ladepeche.com

>> Les dix articles les plus lus du 3 au 9 mars 2007
1. Toulouse. Un attentat à la bombe déjoué (Infos du jour) 08/03/2007
3168 visites
2. Tentative d'attentat à Toulouse : pas de revendication (Dernière minute) 07/03/2007
3124 visites
3. Albi. Elle torture sa fillette avant de la poignarder (Faits divers) 06/03/2007
3061 visites
4. Exclusif. Airbus s'explique (France) 05/03/2007
2809 visites
5. Albi. Elle torture son enfant de 3 ans avant de la tuer (Tarn) 06/03/2007
2486 visites
6. Un fêtard dans le coma après une bagarre en boite de nuit (Infos du jour) 06/03/2007
2464 visites
7. Airbus : ils veulent que l'A 320 reste à Toulouse (Dernière minute) 06/03/2007
1828 visites
8. Airbus : une manifestation monstre à Toulouse ce mardi (Dernière minute) 05/03/2007
1760 visites
9. Manifestation. Airbus investit le centre-ville (Infos du jour) 05/03/2007
1506 visites
10. Ligue 1. Les quatre as du TFC (Football) 05/03/2007
1499 visites

Ils ont le vent en poupe. Sur PC comme sur Mac, il s'en crée tous les jours de nouveaux pour envahir les bureaux de nos ordinateurs. Ce sont les widgets. Les widgets késaco ? Ce mot anglais intraduisible pourrait signifier machin ou gadget. En informatique, on pourrait dire qu'il s'agit de la contraction de «windows» (les fenêtres de nos logiciels) et de «gadget».

POSSIBILITÉS INFINIES

Concrètement, les widgets sont de petites applications qui s'affichent sur le bureau de Microsoft Windows, de certaines versions de Linux ou de Mac OS. Leur rôle ? Afficher les informations réactualisées en temps réel dont l'utilisateur a besoin et cela sans avoir à ouvrir de logiciels. Ainsi, on peut avoir un module qui permet d'afficher sur le bureau la météo pour telle ou telle ville ; un autre pour les derniers résultats sportifs de son club préféré ; un troisième un calendrier interactif. Il existe aussi des bloc-notes, des modules surveillant les cours en bourse, d'autres fournissant des plans de ville ou servant de calculatrice, d'autres encore quui diffusent des vidéos ou des programmes de radio, etc. Les possibilités sont infinies et au-delà des widgets de base fournis par les éditeurs, une communauté de développeurs très active fournit jour après jour des widgets dont certains sont très spécialisés. Mieux, certains services de personnalisations de pages web comme Netvibes ou Webwag avec son nouveau service Widget on demand (WOD) permettent de concevoir ses propres widgets pour son navigateur.

SUPPORT PUBLICITAIRE

Les widgets ont été popularisés par Apple qui les a intégrés dans son système d'exploitation Mac OS X, via la fonctionnalité Dashboard. Si Apple revendique la paternité des widgets, ceux-ci existaient déjà sur PC grâce au logicile Konfabulator, le pionnier. Ce dernier a récemment été acquis par le portail Yahoo qui a rebaptisé le service en Yahoo widget engine. Google n'est pas en reste et propose via son service Google Desktop de créer des widgets. Si les géants du net se sont intéressés aux widgets , c'est que ces derniers apparaissent comme un formidable support publicitaire à un endroit - le bureau de l'ordionateur personnel - qui leur est habituellement inaccessible. Surtout, cette forme de publicité est beaucoup moins intrusive que les fenêtres pop-up ou les envahissantes bannières publicitaires des sites web qui peuvent finir par être contre-productive. Avec le widget, c'est tout le contraire puisque c'est l'internaute qui fait la démarche volontaire de télécharger tel ou tel widget.

Dès lors, depuis quelques tremps, les widgets «sponsorisés» par des annonceurs se multiplient. RMC, H&M, les biscuits LU, les majors hollywoodienne pour promouvoir un film : tout le monde s'y met.

Le nouveau système d'exploitation de Microsoft, Windows Vista, qui intègre lui aussi des widgets va également inaugurer un nouveau modèle marketing. En France, Microsioft a démarché plusieurs dizaines de marques reconnues pour qu'elles créent leur widget : Oxbow, SNCF, Orange, Meetic, Allociné, Cdiscount, Seloger.com ou Radio France, etc. ont déjà passé un accord technique avec Microsoft, faisant de la France l'un des pays les plus dynamiques sur le front des widgets.

Philippe Rioux

. Les gadgets de Microsoft sur http://gallery.live.com

. Les widgets de Yahoo sur www.widgetgallery.com

. Les widgets d'Appel sur http://tinyurl.com/2qsspr

@ Internet. 2 millions de clients en moins. La France comptait 12,7 millions d'abonés au haut débit fin 2006 dont 2,11 millions qui ont résilié leur abonnement à France Télécom, selon l'Arcep. @ Informatique. L'iTV repoussé. Apple a repoussé la sortie de son boîtier numérique sans fil qui permet de voir sur sa TV les films stockés sur son ordinateur. @ Internet. Club internet vendu. Deutsche Telekom a décidé de se séparer du fournisseur d'accès français qu'il détenait depuis six ans et qui est valorisé à 340 M€.

@ Musique. Sony s'attaque à Apple. Pour s'attaquer à l'iPod Nano d'Apple, l'inventeur du walkman mise sur une nouvelle gamme de baladeurs à base de mémoire Flash, en 2, 4 et 8 GO de capacité et un écran LCD 2 pouces QVGA (240 x 320) qui peut être utilisé de façon horizontale ou verticale.

A LA UNE >> Le salon de l'agriculture sur ladepeche.com
Le salon de l'agriculture ouvre ses portes demain à Paris. En complément de la couverture pour les éditions papier de La Dépêche du Midi qui va consister en des pages thématiques départementales, l'actualité du salon se trouvera aussi sur le site internet. Tous les jours, à la Une du site internet, à compter de mardi 6 mars, on retrouvera des photos de personnalités, d'agriculteurs de la région et des brèves sur les coulisses de ce grand rendez-vous.



________________________


Presse >> Les Français pratiquent de plus en plus les médias



Les Français pratiquent de plus en plus les médias, selon une étude de Médiamétrie pour l'année 2006, "Media In Life", qui analyse les activités des consommateurs de médias quart d'heure par quart d'heure. Selon cette étude, le nombre de contacts entre les Français et leurs médias (TV, radio, presse, Internet) ont augmenté de 6,9% en 2006 par rapport à 2005. Les Français sont de plus en plus nombreux à pratiquer plusieurs médias dans une même journée: selon Médiamétrie, 18,5% des 9.083 personnes interrogées avaient pratiqué quotidiennement en 2006 les quatre grands médias: TV, radio, presse et internet. Cette croissance globale des pratiques médias provient, selon Médiamétrie, d'une consommation accrue de nouveaux médias, comme l'internet ou l'écoute de musique pré-enregistrée. L'internet et les loisirs numériques touchent d'ailleurs de plus en plus de Français et leur poids augmente dans l'ensemble de la consommation média. Enfin, Médiamétrie souligne que ces nouvelles pratiques, si elles augmentent, ne viennent pas se substituer à celle des médias plus classiques. Elles se substituent ou complètent en revanche d'autres activités courantes, comme le repos. Ainsi la pratique des médias hors domicile ou en déplacement augmente très fortement: 71,7% des personnes en déplacement pratiquent au moins une activité média ou multimédia (radio, presse, téléphone mobile, musique). Médiamétrie analyse plus particulièrement les comportements des jeunes (13-17 ans) et des internautes. Pour les jeunes, l'institut relève que même si la pratique des loisirs numériques, comme l'usage de l'internet ou l'écoute de la musique pré-enregistrée, est en forte hausse, les médias plus classiques (presse, TV) gagnent encore en couverture quotidienne, notamment en soirée. Et la pratique de l'internet a peu d'effet sur la pratique des médias classiques: les internautes restent globalement de gros consommateurs de médias.
Source : AFP.

Internet >> Web 2.0 : deux minutes pour tout comprendre
La vidéo s'intitule "Le web 2.0 en moins de cinq minutes", elle a été réalisée par Michael Welsch, professeur assistant d'anthropologie culturelle, à l'université du Kansas. Tout y est, y compris les interrogations et travaux à mener pour le futur. Une vidéo (en anglais) à voir absolument en cliquant ici
Source : Universmedia



Internet >> MSNBC lance un site de contenus collaboratifs
Appelé First Person, facile à internationaliser, ce nouveau site de journalisme citoyen permet de mettre en ligne des vidéos, des photos et des contenus texte. D’après les responsables de MSNBC, ce site est le premier élément d’une stratégie dans l’UGC. First Person compte sur des outils de filtrage évolués pour accroître la qualité des contenus partagés. Les meilleurs contenus de First Person, du point de vue de MSNBC, pourront se retrouver sur NBC News ou MSNBC...
C'est un concept voisin que La Dépêche du Midi a développé avec Madepeche.com.
Source : Edgeminded


Tunisie >> Plusieurs médias français censurés selon RSF, Tunis dément
Les autorités tunisiennes ont démenti mercredi avoir interdit la diffusion de certains numéros de médias français, dénonçant des "allégations fallacieuses" de Reporters sans frontières (RSF). RSF avait indiqué mardi qu'une édition du quotidien français Le Monde et deux numéros de l'hebdomadaire Le Nouvel Observateur contenant des articles du journaliste tunisien Taoufik Ben Brik, très critiques envers le président Zine El Abidine Ben Ali, ont été interdits de diffusion en Tunisie. Aucune édition de ces deux journaux "n'a été interdite de diffusion", a déclaré une source officielle, assurant que "ces faits peuvent être vérifiés aisément auprès des kiosques qui les distribuent en Tunisie, pays où près de 900 titres et publications étrangères sont en vente libre". La même source a accusé RSF de diffuser "des allégations fallacieuses", affirmant que cette association "est totalement disqualifiée pour fournir une quelconque information objective sur la Tunisie, en raison de ses partis-pris flagrants et répétés" contre ce pays. Selon RSF, les éditions des 8 et 21 février 2007 du Nouvel Observateur, qui publiaient des articles de Taoufik Ben Brik, ne sont jamais arrivées dans les kiosques tunisiens. L'organisation a rappelé que plusieurs titres de la presse française sont toujours interdits en Tunisie, dont les hebdomadaires Charlie Hebdo et Le Canard enchaîné. Elle a accusé les autorités d'"autoriser la distribution d'un nombre très faible d'exemplaires d'un journal pour se prémunir de toute accusation de censure".
Source : AFP.

Presse-télévision >> TV5Monde lance une émission hebdomadaire pour les élections
La chaîne TV5Monde, notamment destinée aux Français de l'étranger, entamera le 6 mars, avec le candidat du FN Jean-Marie Le Pen et la candidate écologiste Corinne Lepage (Cap 21), une nouvelle émission politique hebdomadaire consacrée aux élections présidentielle et législative en France. Cette émission, baptisée "France 2007", sera présentée par le journaliste Philippe Dessaint. Réalisée en partenariat avec la revue "Vivre à l'étranger", revue des Français de l'étranger, France 2007 comportera des reportages (notamment le portrait des communautés françaises ou francophones à l'étranger), des duplex et un site Internet. La première émission, le 6 mars, proposera le portrait de la communauté de Bruxelles.
Source : AFP

Presse >> Philippe Meyer conseille aux journalistes d'afficher leur choix politique
Le journaliste Philippe Meyer a conseillé à "chaque journaliste chargé de suivre les affaires publiques" de déclarer "sans haine et sans crainte pour quel candidat il penche", en se prononçant quant à lui pour François Bayrou. Il réagissait ainsi, dans sa chronique de France Culture dimanche, à la suspension d'antenne d'Alain Duhamel sur France Télévisions et sur RTL jusqu'à la fin de la campagne électorale après sa prise de position en faveur du candidat UDF lors d'une réunion à Sciences Po filmée à son insu et postée sur internet.
Source : AFP

Medias >> Nicolas Sarkozy contre une loi de séparation des médias et de l'Etat
Alors que le candidat "gaulliste et républicain" à la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan, issu de l'UMP, a accusé lundi la chaîne de télévision TF1 d'être "aux ordres" du président de l'UMP Nicolas Sarkozy, ce dernier s'est prononcé contre une loi qui interdirait à une entreprise sous contrat avec l'Etat de posséder des médias. "Est-ce qu'on croit que parce que tel propriétaire aurait un marché avec l'Etat qu'il y a un risque que tous les journalistes soient malhonnêtes?" a demandé sur RMC le candidat UMP à la présidentielle. "Ca n'a pas de sens, enfin. Il faut arrêter avec cela. La communication a besoin de grands groupes". Dimanche dernier, son adversaire UDF François Bayrou avait comparé Nicolas Sarkozy à l'ancien président du conseil italien Silvio Berlusconi. Lors de l'émission "France Europe Express", le candidat centriste avait promis de "proposer au Parlement une loi toute simple qui dise: quand vous avez un groupe industriel, que ce groupe industriel est en affaires avec l'Etat, eh bien, vous ne pouvez pas posséder un groupe de médias".
Sources : AP et Nouvelobs.com

Norvège >> Le fiasco des journaux en PDF
La vente totale de quotidien en format PDF serait de 1850 ex/jour en Norvège. C'est ce que nous apprend Steffen Fjaervik, directeur associé de l'Institut norvégien de journalisme, dans un post qu'il publie sur le site du Poynter institut (USA - Floride). "Personne ne veut des PDF", titre-t-il. Et de nous faire découvrir que le journal local Bergens Tidende détient le record quotidien de vente de PDF avec 128 exemplaires.
Source : Médiacafé

Chine >> Le « Quotidien du Peuple » a lancé sa version mobile
Le « Quotidien du Peuple » vient de lancer sa version mobile le 28 février. Un responsable du Centre internet du Quotidien a déclaré que les informations mobiles proviendront principalement des sujets d'actualité émis par le journal et basé sur ceux de son édition en ligne. Il a précisé en indiquant que compte tenu des particularités du média mobile et des habitudes des usagers de portables, tous les efforts seront fournis afin que les informations traduisent et combinent pleinement et parfaitement l'autorité, la crédibilité publique et la vulgarisation.
Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Grande Bretagne >> Le groupe Pearson en pleine forme
L'éditeur britannique a dégagé en 2006 un résultat d'exploitation proche de 805 millions d'euros. Attention aux apparences. Le groupe d'édition britannique Pearson, propriétaire notamment du Financial Times et des Échos, a enregistré en 2006 un recul de 28,5 % de son bénéfice net, part du groupe, à 446 millions de livres (665 millions d'euros), pour un chiffre d'affaires en hausse de 8,5 % à 4,137 milliards de livres. Ce recul du bénéfice s'explique par la forte plus-value réalisée en 2005 lors de la vente de l'éditeur espagnol Recoleto. En fait, en 2006, le résultat d'exploitation du groupe Pearson a crû de 5 % pour s'élever à 540 millions de livres, soit le plus haut niveau historique.
Source : Le Figaro


Suède >> La presse gratuite arrive à maturité
Cinq titres, douze éditions, plus d'un million d'exemplaires par jour et plus encore de lecteurs: le succès des quotidiens gratuits ne se dément pas en Suède, berceau de la presse gratuite désormais à maturité. Douze ans après son lancement à Stockholm, Metro (Xetra: 725750 - actualité) tire son épingle du jeu. Le groupe a en effet dégagé pour la première fois des bénéfices l'an passé: près de 13 millions de dollars (9,97 millions d'euros) contre une perte nette de 7 millions en 2005. Pourtant, il n'est pas seul sur le marché. Deux autres titres sont bien positionnés, bien que non rentables, et attire des centaines de milliers de lecteurs. Stockholm City, lancé en 2002, compte ainsi 383.000 exemplaires quotidiens tandis que Punkt SE, le petit dernier lancé il y a quatre mois dans un format réduit, tire à 293.000 exemplaires. "La presse gratuite rencontre sans doute un succès plus grand en Suède qu'ailleurs car il y a une grande tradition de lecteurs de journaux", commente Ingela Wadbring, chercheuse à l'Université de Göteborg, au département médias. [photo : le Suèdois Pelle Tornberg, PDG du groupe Metro International]
Source : AFP.

Publicité
>> Le groupe Publicis engage sa mutation numérique
Le numéro quatre mondial de la publicité, qui a publié des résultats supérieurs aux attentes, veut réaliser un quart de ses revenus dans la communication numérique en 2010. Il souhaite accélérer son développement dans les pays émergents.
Source : Les échos

Etats-Unis >> Le blog fait mieux que le site web
Une étude menée aux US de Nielsen / Netratings montre que les blogs des 10 premiers journaux américains connaissent une croissance de leur audience bien plus importante que celle des sites des journaux eux-mêmes : +210% pour les blogs des journaux (de 1,2m à 3,7m de visiteurs uniques) et +9% pour les sites des journaux (de 27,3m à 29,9m de visiteurs uniques), entre décembre 2005 et décembre 2006.
Source : Webmedia

Internet-Web 2.0 >> Agoravox lance les rencontres du 5e pouvoir
Agoravox organise cet événement inédit sur le thème du journalisme citoyen et l’influence des nouveaux médias à l’heure où notre pays entre dans une phase cruciale de sa vie démocratique.Les objectifs de cette journée sont de...
* vous restituer à vous, contributeurs, le bilan d’Agoravox après 18 mois de fonctionnement et vous remercier d’avoir permis l’émergence et le développement de l’un des tout premiers médias citoyens d’Europe ;
* vous donner l’opportunité de vous rencontrer et échanger dans la « vraie vie » ;
* donner la parole à des personnalités reconnues sur le phénomène des blogs et médias citoyens ;
* et enfin permettre un débat constructif entre les représentants des différents types de médias et vous, les journalistes et reporters citoyens.
Source : Agoravox