Internet : les faux avis clients seront désormais repérables

fake review


A côté des fake news, les fausses informations qui minentle débat public, existent les fake reviews, les faux avis postés sur des sites d'e-commerce ou des comparateurs bien installés comme Tripadvisor.

Enquêtes menées par la DGCCRF

Ces faux avis font d'ailleurs l'objet d'un véritable business étant donné que 80% des acheteurs en ligne tiennent compte des avis postés avant de réaliser leur achat. Depuis 2010, les enquêtes menées par la DGCCRF relèvent des pratiques commerciales trompeuses récurrentes qui nuisent aux consommateurs (dont le choix a été faussé) et aux professionnels (dont les produits subissent une concurrence déloyale).

Fermes à clics et robots

Les plateforme comme Tripadvisor, Booking.com, Yelp ou Google luttent contre ces faux avis mais la tâche de modération est difficile et coûteuse face aux "fermes à clics" installées en Asie, en Afrique du Sud ou en Amérique Latine, qui utilisent des robots de publication automatique.
Les choses pourtant sont en train de changer. Le Parlement européen vient d’adopter à une large majorité (37 pour, 1 contre, 1 abstention) sa position sur le paquet législatif réformant certains aspect du droit des consommateurs en Europe qui va permettre à ces derniers de mieux être protégés lorsqu’ils font des achats sur Internet. Les faux avis de clients seront désormais repérables.

"Responsabiliser les plateformes"

"Les avis clients sur les sites marchands sont lus avant 85% des réservations d’hôtel et 62% des réservations de restaurants. Dans ce contexte, il est essentiel de responsabiliser les plateformes en ligne sur la transparence en matière de vérification des avis clients. En tant que présidente du Comité régional du tourisme (CRT) Occitanie, je suis régulièrement alertée sur l’impact des avis frauduleux sur les réservations » rappelle l’eurodéputée (Les Radicaux de Gauchee) Virginie Rozière.
"Je me félicite que le Parlement européen ait décidé d’imposer aux plateformes en ligne de mentionner clairement l’existence ou non d’un contrôle des avis et les caractéristiques de ce contrôle. Les consommateurs se trouveront ainsi informés de la fiabilité des informations mises à leur disposition. Cette mesure de responsabilisation des plateformes est nécessaire pour protéger les entrepreneurs, les entreprises et les consommateurs" estime l'eurodéputée.

0 commentaires: