Exploreur : face aux fake news, une initiative toulousaine pour diffuser la culture scientifique

sciences


A l'heure des fake news qui inondent les réseaux sociaux voire certaines émissions de télévision en remettant en cause le réchauffement climatique ou l'importance des vaccins, voilà une initiative intéressante : Exploreur.
Avec les 31 universités écoles et organismes de recherche de Toulouse, l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées lancera mardi 14 mai prochain Exploreur, une démarche collective de diffusion de la culture scientifique, pour contrer les fake-news et répondre aux envies des curieux de sciences.

7000 chercheurs mobilisés

"Pont entre la science et la société, Exploreur invite les 7000 chercheurs et 143 laboratoires de recherche de l’académie, producteurs de connaissances scientifiques tout aussi riches que diverses, à partager avec le public leur travail et leur passion pour la recherche. Fruit d’une dynamique collective, Exploreur permet d’accéder à une programmation conçue pour nourrir la curiosité, partager la démarche scientifique et dévoiler les dernières avancées scientifiques et technologiques", expliquent les fondateurs de cette plateforme inédite.
Parmi les actions d'Exploreur figurera notamment un nouveau site web afin de donner aux citoyens des clés pour mieux comprendre les enjeux soulevés par les avancées scientifiques.

Table ronde sur la diversité

Le lancement d'Explorer se fera sous la houlette de Philippe Raimbault, président de l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, en  présence de Catherine Jeandel, océanographe au laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (LEGOS) et sera suivi à 18 heures d'une table ronde autour de la thématique Diversités en présence de plusieurs chercheurs : Sébastien Brosse, chercheur en biologie au laboratoire Évolution et diversité biologique, Frédéric Vella, chercheur en informatique à l’Institut de recherche en informatique de Toulouse et Jean-Luc Probst, chercheur en écologie au laboratoire Écologie fonctionnelle et environnement.

0 commentaires: