Lancement du 1er IDATE DigiWorld Executive Club en Afrique

africa


L'IDATE DigiWorld, le think tank montpelliérain spécialiste des télécoms et des usages numériques, se diversifie et projette son expertise au-delà des frontière, sur le continent africain.

"Depuis plusieurs années, les experts de l’IDATE DigiWorld analysent et anticipent les transformations en cours grâce au digital sur le territoire africain, dans sa diversité et son hétérogénéité, à travers des missions et projets majeurs pour le compte de gouvernements africains, institutions ou collectivités territoriales. En 2018, à la demande de ses 80 membres, grandes entreprises internationales, institutions et start-up, le think tank a lancé en partenariat avec l’Université Euromed de Fès la première édition du DigiWorld4Africa, qui a rencontré un réel succès, et ouvert un premier établissement en Afrique", explique l'organisme, qui a organisé le 19 février dernier, le premier IDATE DigiWorld Executive Club, à Rabat,  avec plus de 50 acteurs locaux et internationaux du digital.

Objectif : proposer une plateforme d’échanges au Maroc


"Le but de ces nouvelles rencontres trimestrielles est de proposer une plateforme indépendante d’échanges et d’analyses avec nos membres et partenaires présents au Maroc. La prochaine édition aura lieu le 25 juin à la Maison de l’Occitanie, à Casablanca", explique Jacques Moulin, Directeur-général de l’IDATE DigiWorld.

De nombreux acteurs locaux marocains et internationaux ont soutenu cette initiative, notamment Orange, Eutelsat, Direction de l’Urbanisme, Université Euromed de Fès, …

Réussir la transformation digitale de l’Afrique


L'Afrique apparaît depuis plusieurs années comme un territoire où les expériences numériques, et notamment concernant la banques, se sont développées de façon exponentielle.

 La téléphonie mobile a très rapidement supplanté le fixe en Afrique, faute d’infrastructures suffisantes. Le continent devrait atteindre plus de 1,2 milliard d’abonnés mobiles à l’horizon 2021.

À l’instar des technologies 2G et 3G, la 4G/LTE se développe à un rythme soutenu. Si l’horizon de la 5G, vecteur de la transition vers le très haut débit mobile, est encore lointain à l’échelle du continent, quelques pays ont toutefois déjà affiché leurs ambitions et réalisé des tests.

Le mobile est ainsi devenu un pilier de la transformation digitale africaine.

0 commentaires: