Sigfox se sépare de son fondateur Ludovic Le Moan

 

lemoan

Il était le visage de Sigfox qu'il avait fondé et incarné et une personnalité reconnue du secteur du numérique régional et national : Ludovic Le Moan n'est plus le PDG de Sigfox et va quitter l'entreprise spécialisée dans les réseaux bas débit pour les objets connectés. L’annonce a été faite ce mercredi après-midi par un communiqué.

"Sigfox, initiateur du réseau mondial 0G, annonce aujourd'hui la nomination à l’unanimité, par le conseil d'administration de Jeremy Prince en qualité de Président-Directeur Général de Sigfox. Jérémy Prince occupait le poste de président de Sigfox USA depuis mars 2019 et fait partie du comité exécutif de Sigfox depuis qu'il a rejoint la société en tant que Directeur de la Stratégie en 2018. Jérémy Prince prend la direction de Sigfox alors que la société poursuit son évolution en tant que premier fournisseur mondial de services dédiés à l’Internet des objets (IoT)", indique la société.

"Il a indéniablement été la vision qui a nourri les succès de Sigfox"

"Les succès et l'expérience de Jeremy dans l’accompagnement d'entreprises au travers de l'évolution de leurs business models ont été un facteur déterminant dans notre processus de sélection qui a inclus plusieurs candidats externes », a déclaré Anne Lauvergeon, présidente du conseil d'administration de Sigfox, qui a rendu hommage au fondateur. 

"Nous avons la plus grande reconnaissance pour la façon dont Ludovic a dirigé Sigfox au cours des 10 dernières années. Il a indéniablement été la vision qui a nourri les succès de Sigfox, et l’héritage de Ludovic continuera d’être ressenti à travers tout l’écosystème. Nous le remercions sincèrement pour ses précieuses contributions ». 

"Je suis fier de devenir le dirigeant de cette fantastique entreprise qui a créé le réseau 0G et fait de l’IoT une réalité qui vient quotidiennement soutenir les entreprises du monde entier", a déclaré le nouveau PDG, qui s'est dit "ravi de pouvoir marcher sur les traces de Ludovic Le Moan et de travailler avec les équipes de professionnels exceptionnels qui sont l'un des principaux atouts de Sigfox."

"Je souhaite beaucoup de succès à Jeremy et je suis convaincu qu'il mènera Sigfox à l’étape suivante de son évolution", a déclaré Ludovic Le Moan dont le départ était semble-t-il prévu depuis plusieurs mois. 

Présent dans 70 pays mais face à des difficultés

Fondé en 2010, Sigfox a été un pionnier de l'internet des objets en inventant un réseau télécom à bas dé"bit, rebaptisé ensuite "zéro G" pour faire pendant à la 5G qui peut apparaître comme un concurrent. Sigfox est aujourd'hui présent dans plus de 70 pays, relie quelque 17 millions d'objets connectés et traite 60 millions de messages envoyés chaque jour.

Fin octobre, la licorne toulousaine a revu sa stratégie pour atteindre la rentabilité en souhaitant se diriger vers les services et le cloud. Outre la vente de son réseau allemand d’antennes au fonds luxembourgeois Cube Infrastructure Managers, Sigfox  avait annoncé une réduction de ses effectifs de cinquante postes pour les faire passer de 370 à 320 dans le monde avec un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) en France de 45 personnes (avec 25 départs volontaires).

Depuis sa création, Sigfox a bouclé six levées de fonds. Après 100M€ levés en 2015, la dernière levée de fonds remontait à 2016 avec 150M€. Sigfox fait partie des quatre start-up de la promotion 2021 du French Tech Next40 / French Tech 120 dévoilé la semaine dernière.

Reste à savoir ce que deviendra à Labège la "Silicon Valley des objets connectés" comme l'appelait Ludovic Le Moan. Ce campus de l'internet des objets IoT Valey devait attirer sur 20000 m2 des start-up de l'IoT autour de Sigfox. Ce campus a reçu le soutien financier de la Région Occitanie, de la Caisse des dépôts et de la Caisse d’épargne Midi-Pyrénées notamment. Il devait regrouper en 2021 une centaine de start-up, soit 1 200 personnes.


0 commentaires: