Numérique : la feuille de route du gouvernement détaillée lors de l'Université du Très Haut Débit à Toulouse

fibre

Alors que la fin du réseau cuivre se prépare et que de plus en plus de communes sont couvertes par la fibre optique - au 31 juin, 32 millions de locaux étaient éligibles à des offres FTTH, soit 16% de plus que l’an dernier - Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé de la transition numérique et des télécommunications, présentera, pour la première fois devant toute la filière, sa feuille de route du numérique pour le nouveau quinquennat à Toulouse le 5 octobre à l'occasion de l'université du THD.

Lors de la conférence annuelle de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse), le 22 septembre, le ministre avait estimé que "la couverture fixe et mobile est une réussite collective" avant de rappeler les "grands enjeux" du gouvernement : "améliorer la qualité de service fibre, généralisée d'ici à 2025, réduire l'empreinte carbone du numérique."

5G, souveraineté, cybersécurité...

"Alors que le plan France Très Haut Débit se poursuit (plus de 10 millions de prises restent à construire), la filière des infrastructures numériques s’interroge et se projette déjà dans l’étape d’après, pour mieux s’y préparer : comment va-t-elle mettre en œuvre les grands chantiers que représentent la transition numérique pour des territoires connectés et durables, la complétude et la résilience des réseaux, la souveraineté numérique, etc." explique les organisateurs de l'université, la fédération InfraNum avec idealCO et l'Avicca.

Créée fin 2012 pour accompagner le Plan France Très Haut Débit, la fédération InfraNum regroupe plus de 200 entreprises représentatives de l’ensemble des métiers de la filière des Infrastructures du numérique (bureaux d’études, opérateurs, intégrateurs, équipementiers, fournisseurs de services, etc.). Plus de 1000 industriels et collectivités, venus de toute la France, participeront à l'université qui verra défilé plusieurs personnalités. Outre Jean-Noël Barrot doivent intervenir Dominique Faure, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée de la Ruralité, Laure de La Raudière, présidente de l’Arcep, ou encore Christel Heydemann, directrice générale d’Orange.

Pendant deux jours, l'université va aborder tous les grands thèmes qui concernent les télécoms : la 5G dans l'industrie et les territoires ; les datacenters, la cybersécurité, les collectivités face au défi de la confiance numérique ; la fin du réseau cuivre ; l'inclusion numérique et les CivicTech ; la sobriété numérique, etc.

Inscriptions sur le site de la manifestation