Apple lance son nouvel iPhone pour le 11 juillet

L'événement le plus attendu de la semaine hight tech vient de se dérouler à San Francisco lors du WWDC d'Apple (Worldwide Developers Conference soit un salon annuel pour l'ensemble des développeurs sur Mac.. Le PDG du groupe, Steve Jobs, a annoncé le lancement d'une seconde version de l'iPhone, son téléphone portable tactile à l'interface révolutionnaire qui a secoué le landernau des constructeurs de mobile l'an passé et développé les offres d'internet illimité mobile aux Etats-Unis, au RoyaumeUni, en France et en Allemagne.

L'iPhone tel que nous le connaissions jusqu'à présent souffrait de son incompatibilité avec les réseaux 3G et 3G+, bien développés en Europe, moins aux Etats-Unis. Avec le nouvel iPhone, l'erreur est réparé et le smartphone de la firme à la pomme peut se connecter non plus en EDGE mais en 3G.

Steve Jobs a notamment insisté sur les nouveautés apportées par le firmware 2.0 : prise en charge de Microsoft Exchange pour les entreprises (synchronisation des contacts, du calendrier, push email ...). Le patron d'Apple a ensuité détaillé le kit de développement (SDK) lié à Mac OS X qui comprend : Cocoa Touch, Media, Core Services, Core OS pour créer des applications pour l'iPhone.

Le SDK permet par exemple l'adaptation de jeux (Super Monkey Ball de Sega) ou d'applications nouvelles (eBay).

Mais surtout, jouant avec les nerfs des congressistes et des milliers d'internautes qui suivaient le WWDC sur les blogs, Steve Jobs a attendu le dernier moment pour dévoiler les caractéristiques majeures du nouvel iPhone :
- 3G (36% plus rapide que le Nokia N95 et le Treo 750)
- doté d'un GPS assisté (A-GPS)
- autonomie améliorée : 300 heures de veille, 8-10 heures en voix 2G, 5 heures en voix 3G, 7 heures en vidéo et 24 heures en audio.

Apple espère lancer son nouvel iPhone dans 70 pays cette année, avec 6 pays disponibles pour commencer : États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Autriche, Irlande et France. La version 8 Go est disponible pour $ 199, la version 16Go pour $ 299 - et le 16Go est en blanc. Disponible le 11 juillet.



45 millions d'iPhone en 2009 ?

Selon Gene Munster, analyste de Piper Jaffray, Apple pourrait vendre 12,9 millions d'iPhone en 2008 et jusqu'à 45 millions en 2009.

Fin mars le groupe, qui vise 10 millions de ventes pour fin 2008, en avait vendu 5,4 millions, se hissant n°2 du marché des téléphones multifonctions ("smartphones"), derrière le BlackBerry et devant les modèles de Palm.

Mais après être monté jusqu'à 26,7% du marché des "smartphones" au 4e trimestre 2007, contre 35,1% pour le Blackberry, l'iPhone a perdu du terrain, avec 19,2% au 1er trimestre 2008 alors que le BlackBerry est remonté à 44,5%, selon le cabinet IDC.

Ses autres concurrents, qui lancent des nouveaux modèles, ont eux aussi tous progressé, avec notamment Palm qui est passé de 7,9% au 4e trimestre 2007 à 13,4% au 1er trimestre 2008. Le coréen Samsung et le taïwanais HTC ont doublé leur parts, passant de 4,1% à 8,6%.

L'iPhone souffre aussi du fait que depuis un mois ses modèles actuels ne sont plus disponibles sur le site de vente en ligne du groupe aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, un signe qu'Apple réduit ses stocks avant le lancement de son nouveau modèle.

Les "smartphones" devraient représenter 31% des téléphones vendus dans le monde, contre 10% en 2007, selon la firme de recherche ABI Research. Quelque 35 millions de smartphones ont trouvé preneur au 1er trimestre.

L'iPhone est sorti l'an dernier aux Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne et France, et doit être commercialisé cette année dans 48 autres pays dont l'Australie, Canada, Egypte, Italie et Inde, ainsi qu'au Japon et en Espagne où Apple vient d'annoncer des accords avec un opérateur exclusif.

0 commentaires: