La télé du futur est déjà là


D'ici la fin de l'année, la télévision va connaître un nouveau big bang. Après l'arrivée de la couleur en 1967 sur la deuxième chaîne; puis l'avènement des écrans plats plébiscités partout avec une croissance mondiale en volume de 32,4 % prévue en 2008, la petite lucarne va entamer une nouvelle mue en allant à la rencontre d'un univers bien différent du sien : celui de l'informatique.

Jusqu'à présent, chacun était à sa place. La télévision trônait dans le salon et l'ordinateur restait confiné dans un bureau ou une chambre. Durant les années 90, les constructeurs informatiques ont bien tenté de s'immiscer près du canapé en proposant de remplacer les gros boîtiers beiges des PC par des ordinateurs plus discrets et élégants. Mais malgré tous leurs efforts leurs ordinateurs noirs, de la taille d'un magnétoscope, n'ont jamais su s'imposer. Trop chers, trop complexes, ils sont arrivés trop tôt…

Aujourd'hui la donne a changé. La convergence numérique, souvent promise, est devenue une réalité avec notamment l'arrivée massive dans les foyers de la télévision par internet et de la TNT. Peu à peu, la télévision a changé de rôle. Elle n'est plus un simple récepteur de chaînes mais un écran sur lequel on souhaite regarder un DVD, brancher son appareil photo numérique ou son caméscope, connecter son récepteur satellite ou sa console de jeux.

Les constructeurs ont bien compris ce changement de cap et s'apprêtent à lancer, d'ici la fin de l'année, de nouveaux modèles qui ont été dévoilés au salon international IFA qui s'est tenu au début du mois à Berlin.

Ces nouvelles télés - toujours plus fines - concoctées par Samsung, Philips, Sony et consorts offrent davantage de connectique pour brancher tous ces appareils mais, surtout, elles s'insèrent aisément dans les réseaux domestiques constitués des box internet (Freebox, Livebox, Neufbox…). Ainsi, sans ordinateur, il est possible de consulter des sites internet ou de recevoir gratuitement et simplement les informations que l'on souhaite.

Cette télé du futur, véritable centre multimédia, ouvre donc de nouveaux horizons tant pour les acteurs d'internet, les chaînes de télé et, au final, les consommateurs qui auront, enfin, le meilleur des deux mondes.

Les principales nouveautés d'un écran plat en 2008

Tuner TNT obligatoire. Toutes les télés vendues en France sont dotées de tuner TNT. Mais pour capter les chaînes de haute définition de la télévision numérique terrestre (TF1, France 2…) qui sont progressivement déployées, il faut un tuner TNT HD. À l'achat, il faut donc bien vérifier les logos.

Un cadre photo. Sony a pré-installé des photos de tableaux de maîtres à afficher lorsque l'on ne regarde pas la télé. La télé devient cadre photo.
Internet. Capables de se connecter à internet, les nouvelles télés disposent de prises réseau Ethernet et parfois même le Wifi. Elles s'intègrent ainsi aux réseaux domestiques (Livebox, etc.).
Un son meilleur. La télé de 2008 offre un son bien meilleur. Davantage de haut-parleurs, parfois un caisson de basse. Plusieurs constructeurs (Yamaha, Samsung) proposent des barres de sons qui, fixées sous la télé, permettent d'éviter d'avoir 5 enceintes et leurs fils éparpillés dans le salon.

Plus économe. La télé 2008 est plus économe en énergie. Les constructeurs ont travaillé pour proposer de mieux paramétrer la gestion de l'énergie comme sur les ordinateurs portables.

Le LCD et bientôt l'OLED. Entre LCD et Plasma les premiers ont le vent en poupe. La télé de 2008 offre la haute définition Full HD et un rafraîchissement de l'image de 100 voire 200 Hz. Les écrans à diodes (OLED) plus fins vont aussi arriver.
Toujours plus grand. La taille des écrans va également augmenter sans gêner l'utilisateur. Avec un écran haute définition de 82 cm, il faut se tenir à 1,23 m de distance contre 2,46 m avec un écran conventionnel.

La fin du Péritel. La prise Péritel est dépassée, elle est remplacée par une prise HDMi toute numérique. Les nouveaux postes en comptent deux ou trois.
Des prises USB. Elles font leur apparition comme sur les ordinateurs. Elles permettent de connecter une clé mémoire ou un disque dur pour visualiser les fichiers stockés (photos, vidéos) ou encore un appareil photo numérique.

Un magnétoscope intégré. Un disque dur dans la télé permet directement d'enregistrer ses programmes. Un vrai gain de place. Certaines télés disposent aussi d'un lecteur DVD ou Blu-ray.


100€ de malus ?

Jean-Louis Borloo, le ministre de l'Écologie, envisage d'étendre le bonus-malus automobile à d'autres secteurs notamment celui des téléviseurs, et ce dès le 1er janvier. Cinq catégories seraient créées en fonction de la taille de l'écran et de la consommation électrique. Le malus (ou le bonus) varierait de 7 à 15 % du prix du téléviseur. On pourrait donc atteindre les 100 € par poste. La mesure pourrait rapporter 150 M€ à l'État.

La télé mobile pas avant 2009

La télé du futur, mise en avant lors du salon IFA de Berlin, aurait pu être la télé mobile personnelle (TMP). Las, cette dernière joue l'Arlésienne en France. Au Japon et en Corée du Sud, pas moins de 20 millions de terminaux ont été vendus et la TMP est un vrai succès. En Europe, quatre pays seulement disposent déjà d'une offre commerciale : l'Italie (depuis 2006), l'Autriche, la Suisse et les Pays Bas (depuis l'Euro 2008).

En France, le calendrier avance tout doucement. Le 27 mai dernier 16 candidats ont été retenus par le CSA. A la rentrée de septembre vont être signées les conventions puis dans les deux mois suivants sera constitué le multiplex pour un lancement commercial courant 2009. La France sera rejointe par la Finlande, l'Allemagne et l'Espagne.

L'offre basique comprendra 14 chaînes (France 2, France 3, Arte, TF1, M6, NRJ12, W9, Direct8 Mobile, NT1 Remix, BFMTV, i-Télé, Orange sport TV, Virgin 17 et EuropaCorpTV, la chaîne de Luc Besson) et deux chaînes payantes sur abonnement (Canal + et Eurosport).

D'ici là, il faudra prendre son mal en patience, à moins de se tourner vers les offres des opérateurs téléphoniques (la télé passe par le réseau GSM) ou s'offrir un des très rares téléphones portable doté d'un tuner TNT classique.

Haute définition : les logos

Un logo auquel il faut faire particulièrement attention est celui de la compatibilité de son poste avec les programmes de haute définition (qu'on les reçoive par la TNT, le satellite ou sa connexion internet ADSL). Pour afficher une source haute définition (HD) comme par exemple un film Blu-ray, le téléviseur doit être capable d'offrir 1 280 pixels x 720 lignes. C'est ce que l'on appelle le « HD ready. » La plupart des téléviseurs affichent ce logo. Pour une meilleure définition, il existe le « Full HD » qui propose 1 920 pixels x 1 080 lignes. Dans ce cas il n'y a pas de logo officiel mais différents logos. Ces deux logos HD Ready et Full HD sont l'assurance pour le consommateur de pouvoir afficher du contenu haute définition. Deux nouveaux logos ont fait leur apparition pour qualifier les téléviseurs qui intègrent non pas un tuner TNT (obligatoire) mais un tuner TNT HD, c'est-à-dire capable de recevoir les programmes de la télévision numérique terrestre en haute définition.

« TV HD » concerne les téléviseurs HD ready qui embarquent un tuner TNT HD. Le logo « HD TV 1080p » indique que le téléviseur affiche du Full HD, intègre un tuner TNT HD et est compatible avec le format 1 080/24p, c'est-à-dire celui des lecteurs de disques Blu-ray.

0 commentaires: