e-commerce : boom en Grand Sud

Leurs petites entreprises ne connaissent pas la crise ; en tout cas pas celle de la volonté à être présent sur internet. En effet, pour la 4e année consécutive, la société Doyousoft, installée à Béziers et spécialiste de la création de site internet pour les entreprises, vient de publier son enquête sur l'activité du e-commerce dans les TPE-PME de moins de 20 salariés. 1 890 sites en régions ont été auscultés et le Grand Sud tire très bien son épingle du jeu. Si en France, le nombre de sites web marchands a augmenté de +31 %, l'Aquitaine se hisse en première position nationale avec un boom de +49 % ! Midi-Pyrénées n'est pas très loin à +38 %. Le Languedoc-Roussillon est un peu en retrait à +24 %, mais reste dans les 10 régions les plus dynamiques.
« Les résultats de cette grande enquête montrent que le succès du e-commerce ne concerne pas que les grands comptes. Les TPE-PME mesurent les bénéfices du e-commerce à leur propre échelle. Faisant preuve de beaucoup plus de pragmatisme que les grands comptes, elles voient dans l'e-commerce une source conséquente de revenus complémentaires, constituant parfois un moyen de survie, particulièrement en période de crise », analyse Stéphane Escoffier, directeur général de Doyousoft, qui estime que « les PME françaises sont en train de rattraper leur retard. »
Avoir un site internet permet aux marchands d'étendre considérablement leur zone de chalandise, au niveau national, mais aussi à l'étranger (dont pour moitié dans des pays de l'Union européenne. Ainsi 63 % des sites aquitains exportent leurs produits. En Midi-Pyrénées, 61 % des sites vendent à l'étranger et ils sont 56 % à le faire en Languedoc-Roussillon.
L'enquête montre par ailleurs que le panier moyen est quasiment stable, passant de 133 € en 2008 à 136 € en 2009.
« C'est donc bien le nombre total de transactions qui explique la progression des ventes », indique l'étude, mettant en exergue deux phénomènes : la fidélisation de plus en plus importante des clients ; et la démocratisation du e-commerce qui va de pair avec une confiance accrue dans l'achat en ligne, aujourd'hui bien sécurisé.

Le chèque a encore la cote
La sécurisation des transactions sur les sites internet d'e-commerce a permis de mettre en confiance les internautes. 89 % des commandes sont ainsi réglées avec un moyen de paiement électronique (carte bancaire). Mais 19 % sont toujours réglées par chèque ou virement.

0 commentaires: