Le fantassin français en Félin high-tech

Fin de la Guerre froide, nouveaux types de conflits sur de nouveaux territoires, attaques terroristes et naturelle évolution des équipements : tout a concouru, ces dernières années, à ce que les armées réfléchissent à de nouvelles tenues de combat. Future Warrior concept (concept de guerrier du futur) et Future Force Warrior aux États-Unis, programme FIST au Royaume-Uni, IdZ en Allemagne. Depuis 2004, la France a planché elle aussi sur un nouvel uniforme high-tech : le Félin, soit fantassin à équipement et liaisons intégrées.
L’armée de terre a officiellement présenté mardi au 1er régiment d’infanterie de Sarrebourg (Moselle) ce nouvel équipement conçu par Sagem Défense Sécurité, filiale de Safran. Félin inclut une nouvelle tenue de combat, plus souple, plus légère et plus ergonomique ; des armes équipées de moyens optroniques modernes (lunettes à intensification de lumière et thermiques infrarouges, commandes du poste radio et du terminal informatique intégrées à la poignée avant du fusil Famas) ; des équipements de tête (viseurs, afficheurs, vision nocturne) ; de puissants moyens de communication ; et des sources d’énergie individuelles. Le tout est régi par une plateforme électronique portable. L’objectif poursuivi par l’armée est de rendre le soldat plus efficace, mieux protégé et équipé et, surtout, moins isolé sur le champ de bataille. L’armée a commandé 22 588 exemplaires du Félin à 23 000 € l’unité. Mais le programme de recherche global aurait coûté près d’un milliard d’euros. Le Félin devrait être utilisé pour la première fois cette année en Afghanistan.

0 commentaires: